home | Nederlands | English | Français
> actualités
> photos
> calendrier cycliste UCI
> à votre Tour !
> video's
> livre d'or
> moteur de recherche
> mon CV
> >> copyright <<



suivez velowire sur Instagram
   
  • Derniers ajouts en photos :
plus que 41 jours avant le départ du Tour de France 2019, en attendant venez découvrir le calendrier cycliste UCI 2019 !
RSS |

Le parcours de Liège-Bastogne-Liège 2016 sur Google Maps/Google Earth : la 102ème !

Ajouté: vendredi 22 avril 2016 à 21:47:00
  • < Blog | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati | printer friendly version

    Le parcours de Liège-Bastogne-Liège 2016 sur Google Maps/Google Earth : la 102ème !C'était en 1892 qu'a eu lieu la toute première édition de Liège-Bastogne-Liège, ce qui lui vaut logiquement le surnom La Doyenne. C'était il y a 124 ans donc et cette année c'est la 102ème édition de la classique belge qui aura lieu entre Liège, Bastogne et ... Ans (lieu d'arrivée de la course depuis 1992). N'hésitez pas à lire ou relire l'histoire de Liège-Bastogne-Liège que j'avais publié dans l'article sur le parcours de la 100ème édition en 2014.

    Le parcours a été pas mal modifié en 2016, notamment à cause des travaux sur la Côte de Stockeu.
    Dans cet article vous découvrirez tous les détails du parcours de Liège-Bastogne-Liège 2016 avec la carte du parcours sur Google Maps/Google Earth, le profil de la course et l'itinéraire horaire.

    Le parcours de Liège-Bastogne-Liège 2016 sur Google Maps

    Cette année, le parcours est un peu différent que d'habitude, notamment à cause de travaux en cours dans la Côte de Stockeu qui est donc évitée en passant directement par Stavelot entre la Côte de Wanne et la Côte de la Haute Levée.

    Dans le final de la course, A.S.O. a rajouté une côte de 600 mètres, pavée, à 10,5%, celle de la Rue Naniot à Liège. Pour cela, un petit détour a été introduit en fin de course, qui place le sommet de cette côte à 2,5 kilomètres de l'arrivée à Ans. Le risque de l'ajout de cette nouvelle côte est bien évidemment que la course reste figée jusqu'au début de cette montée ...

    Après le départ depuis la Place Saint-Lambert à Liège à 10h15 (la caravane publicitaire partira à 9h15), le départ réel sera donné sur la N30 vers 10h30, à 6,8 km du lieu de rassemblement. Le parcours entre le départ fictif et le départ réel passera par la Rue Joffre, la Place de la République Française, la Rue de l'Université, la Place du Vingt-Août, le Quai Paul Van Hoegaerden, le Boulevard Frère Orban, le Quai de Rome, le Pont de Fragnée, le Pont de Fétinne, le Quai des Ardennes, le Pont de Chênée, la Rue de la Station, le Boulevard de Beaufraipont, la Rue des Grands Prés et la Rue d'Embourg avant d'arriver sur la N30.

    La première difficulté se trouve alors à 78,5 kilomètres du départ : la Côte de La Roche-en-Ardenne (2,8 km à 6,2%).
    Après le passage à Bastogne sur le Rond-point La Doyenne (ce rond point est dédié tout au long de l'année à La Doyenne), suit alors la zone de ravitaillement avant d'attaquer la montée succèssive des Côte de Saint-Roch (1 km à 11,1%), Côte de Wanne à 84,5 km de l'arrivée (2,8 km à 7,2%) et la Côte de la Haute-Levée (3,6 km à 5,6%) une dizaine de kilomètres plus loin.
    Après la deuxième zone de ravitaillement à Stavelot, les coureurs montent alors le Col du Rosier (4,4 km à 5,9%), le Col du Maquisard (2,5 km à 5%), la Côte de la Redoute à 36,5 km de l'arrivée (2 km à 8,9%), la Côte de la Roche-aux-Faucons (1,5 km à 9,3%) et la Côte de Saint-Nicolas (1,2 km à 8,6%). 4 kilomètres plus loin les coureurs trouvent alors la dernière montée, nouvelle dans la course, celle de la Côte de la Rue Naniot (600 m à 10,5%). L'arrivée se trouve alors comme d'habitude dans la Rue Jean-Jaurès à Ans, 2,5 kilomètres plus loin.

    L'arrivée est prévue entre 16h31 et 17h09.

    Le parcours de Liège-Bastogne-Liège 2016 sur Google Maps, le profil et l'itinéraire horaire

    Ci-dessous vous trouverez la carte Google Maps, le profil et l'itinéraire horaire (avec les horaires de passage dans les différents villes et villages sur le parcours) de Liège-Bastogne-Liège 2016. Pour faciliter la lecture du parcours, la partie Liège > Bastogne est affiché en vert foncé et la partie Bastogne > Ans en noir. Cliquez sur les images pour les ouvrir :
    L'itinéraire horaire de Liège-Bastogne-Liège 2016 Le profil de Liège-Bastogne-Liège 2016 La carte avec le parcours de Liège-Bastogne-Liège 2016 sur Google Maps

    Liège-Bastogne-Liège 2016

    [X] Close

    Liège-Bastogne-Liège 2016

    [X] Close

    Le parcours de Liège-Bastogne-Liège 2016 dans Google Earth

    Vous préférez visualiser le parcours dans Google Earth et ainsi par exemple faire un survol virtuel sur le parcours ? Téléchargez alors le fichier KML ci-dessous :

    > Téléchargez le parcours de Liège-Bastogne-Liège 2016 dans Google Earth

    Le parcours de Liège-Bastogne-Liège 2016

    par Thomas Vergouwen
    Vous avez trouvé cet article intéressant ? Dites-le à vos amis sur Facebook en cliquant sur les boutons ci-dessous !


    > 10 commentaires | lu 8024x

    cet article apparaît dans les catégories suivantes : Classiques| Open Street Maps/Google Maps/Google Earth | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati

Commentaires

Actuellement il y a 10 commentaires!
  1. je reprends le post que j'avais mis sur la page de l'amstel :
    il me semble qu'ASO ne produit pas la bonne analyse sur liège bastogne liège, ce qui explique ces choix de parcours douteux, l'histoire et la légende de liège c'est une course d'usure avec un parcours qui présente une dizaine de côte et une arrivée, en plaine c'est cette philosophie de tracé qui m'a enchanté dans les années 80 avec les duels criquélion, argentin,roche etc.....un schéma simple avec la zone de stavelot en point central (hézalles,aisomont ou wanne, stockeu, haute levée) des côtes d'usure (lorcé, vécqué) et un final avec la redoute en juge de paix, et les forges en dernière côte à 15 km de l'arrivée, montée peu sélective qui obligeait à utiliser la redoute comme marche pied final......

    Mais ASO a repris cette course en 1990 et progressivement, leblanc puis prudhomme on changé la fin du parcours, introduction de la côte d'ans comem arrivée en 1992, saint nicolas en 1999 (je crois), la roche aux faucons en 2008, et cet côte sans intérêt cette anné....
    En parallèlle, la course est devenur de plus aseptisé à mesure qu'aso durcissait le final et allégeait la zone autour de stavelot,les dernières batailles sur la redoute avec jalabert,bartoli, et zuelle se sont achevées à la fin des années 90, et l'introduction de saint nicolas; aujourd'hui la redoute ne sert plus à rien, quelle tristesse...pourtant c'est avec stoockeu la côte de légende de liège....

    ASO a succombé progressivement aix sirènes du modernisme et de la mode des fin de parcours musclés, c'est une erreur d'autant plus inexplicable pour moi car on sais que prudhomme connait parfaitement l'histoire du cyclisme, et sur paris roubaix il arrive à garder un parcours vintage, donc c'est une question de choix...il n'y a pas de fatalité....

    Le contrat d'arrivée avec la ville d'ans s'achève bientôt, c'est une occasion pour aso de tenter un pacours vintage pour l'une des prochaines éditions, retour à lège centre, disparition de la côtes de saint nicolas....réintroduction de côtes autour de stavelot...et un final avec la redoute en juge de paix (en 1991 le sommet de la redoute avait été placé à 26km de l'arrivée à liège centre..) et
    derrière les forges (sommet à 14 km de l'arrivée)...peut être que cela ne marchera pas, peut être qu'il y aura 60 coureurs et un sprint massif à liège, mais au moins liège aura renoué avec son parcours historique,......cela vaut le cous d'essayer au moins une fois.....


    | maziro | samedi 23 avril 2016 à 13:03:05

  2. ASO pourrait aussi proposer une trilogie redoutable Redoute-Chambralles-Fraiture en conclusion avant de revenir sur Liège.

    Pour en revenir à demain, les conditions météos vont être très très compliquées pour les coureurs avec de la pluie et des températures assez basses, cela va faire très mal, et on pourrait assister à une surprise.

    | oliv56 | samedi 23 avril 2016 à 17:21:19

  3. @Maziro

    A mon sens, le problème ne vient pas d'ASO, mais de l'évolution du cyclisme en général au cours des deux dernières décennies. Outre la chasse au dopage qui était quasi inexistante jusqu'aux années 90, on avait affaire à des leaders bien plus souvent livrés à eux-mêmes qu'aujourd'hui. Le niveau général s'est considérablement densifié et les collectifs jouent désormais un rôle plus important qu'autrefois. A tel point qu'il serait fou pour un favori de se lancer dans des offensives lointaines si le reste de la meute peut compter sur de fidèles lieutenants prêts à se sacrifier pour la cause.

    Une arrivée en plaine ? Ca ne changerait pas la physionomie de la course, juste le profil des vainqueurs potentiels : on passerait des grimpeurs puncheurs de type Dan Martin, Valverde, aux sprinteurs capables de franchir les bosses, façon Degenkolb, Trentin, Matthews ou Sagan (quoique la capacité de l'équipe de ce dernier à contrôler la course laisse à désirer). Les rares cas où on assiste à une course débridée, c'est lorsque les deux premières heures sont très intenses ou que la météo affaiblit considérablement les organismes. Et sur ces points là, ASO n'a que peu d'influence. En revanche, il y possibilité de jouer sur le nombre de coureurs engagés par équipe (il en va de même sur les grands tours) ainsi que sur la difficulté de l'entame de course, qui, il est vrai, est assez faiblarde sur Liège Bastogne Liège. Donc à moins que la météo ne soit particulièrement dégradée (ce qui semble être le cas pour ce dimanche) ou que l'on assiste à un départ canon pendant deux heures qui crève les équipiers (comme sur le dernier Paris Roubaix), le schéma de course se répèterait quelque soit le final proposé. Il suffirait qu'une ou deux équipes soient suffisamment fortes pour contrôler la course et cadenasser le tout, car il serait alors suicidaire de tenter sa chance de loin.

    | Freddy | samedi 23 avril 2016 à 20:23:57

  4. Bonjour A quand le retour sur l'ancien parcours qui se terminait aux Terrasses,avant que la course ne devienne une vitrine pour les politiques des hauteurs de Liège???

    | Arthur | samedi 23 avril 2016 à 21:55:32

  5. Je ne suis pas tout à fait d'accord Freddy, je partage ton analyse sur l'évolution du cyclisme, toutefois à mon sens, il faut contrer l'attentisme des coureurs avec des parcours attractifs, c'est de la responsabilité de l'organisateur d'inciter à la course de mouvement, or en alignant les côtes dans les cinq derniers kilomètres, aso fait tout le contraire.
    Il y a une part de responsabilité chez l'organisateur, le tracé dénote la philosophie de course que souhaite mettre en place l'organisateur.

    Pourquoi le tour des flandres ne se finit t'il pas au sommet du vieux kwaremont ? Pourquelles raisons le tour de lombardie ne se termine t-il pas au sommet du madonna del ghisallo, techniquement cela serait sans doute possible, mais ces organisateurs ne font pas le choix de la course de côte, ils privilégient des parcours musclés, difficiles avec des finals qui permettent au leader de lancer des courses de mouvement.....
    Tu évoques des possibles victoires pour degenkolb ou sagan si liège retrouvait une arrivée en plaine, mais le parcours actuel n'a pas empêché un simon gerrans de l'emporter par exemple, je crois le risque assez faible, et ce serait précisément une bonne raison pour que les coureurs se bougent avant les derniers kilomètres....un enchainement au hasard redoute-chambralles-fraiture sur une fin de course me parait indigeste pour ce type de coureurs (à condition bien sur que les leaders fassent la course...)

    Les équipiers sont plus forts qu'il y a 20 ans, les leaders plus attentistes, c'est vrai, mais je pense que l'organisateur doit prendre en compte ces paramètres pour dessiner un parcours fidèle à l'histoire de liège et à même de favoriser une course de mouvement,...bien entendu le parcours ne garantit pas le spectacle, mais c'est une des paramètres de l'équation

    | maziro | dimanche 24 avril 2016 à 6:23:53

  6. └ quelle heure passe la course aux Rosiers svp.

    | Nadia | dimanche 24 avril 2016 à 12:10:29

  7. └ quelle heure passe la course aux Rosiers svp.

    | Nadia | dimanche 24 avril 2016 à 12:10:29

  8. └ quelle heure passe la course aux Rosiers svp.

    | Nadia | dimanche 24 avril 2016 à 12:10:29

  9. @Nadia

    Les horaires de passages sont indiqués dans l'itinéraire horaire, à gauche du profil et de la carte Gmaps. Le passage au Col du Rosier devrait se faire à 14h33 pour la caravane, et entre 15h04 et 15h33 pour les coureurs.

    | Freddy | dimanche 24 avril 2016 à 13:41:19

  10. Kan de lijnkleur van de kmz van zwart naar lichtgroen? Zwart is haast niet te zien op googke earth.

    | Hans | dimanche 24 avril 2016 à 14:58:15

Envoyez votre commentaire

Votre nom
*
Votre adresse e-mail
*
[cette adresse ne sera jamais publiée mais est uniquement utilisée pour éventuellement me permettre de vous contacter si nécessaire et pour recevoir les notifications de nouveaux commentaires]
Restez au courant de nouveaux commentaires
Cochez cette case si vous voulez être prévenu de nouveaux commentaires sur cet article (vérifiez alors bien votre adresse e-mail pour être sûr de bien recevoir les notifications)
L'adresse de votre site web

Votre commentaire


Attention !! Afin de lutter contre le spam vous devez donner la réponse à la question ci-dessous. La réponse doit être donnée en chiffres entre 2 et 100. Si la réponse à la question n'est pas donnée ou est incorrecte, les autres informations sur ce formulaire seront ignorées.

Combien font une fois trois ?