home | Nederlands | English | Français
> actualités
> photos
> calendrier cycliste UCI
> à votre Tour !
> video's
> livre d'or
> moteur de recherche
> mon CV
> >> copyright <<



suivez velowire sur Instagram
   
  • Derniers ajouts en photos :
plus que 46 jours avant le départ du Tour de France 2018, en attendant venez découvrir le calendrier cycliste UCI 2018 !
RSS |

La troisième victoire pour Philippe Gilbert dans l'Amstel Gold Race !

Ajouté: dimanche 20 avril 2014 à 16:59:00
  • < Blog | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati | printer friendly version

    La troisième victoire pour Philippe Gilbert dans l'Amstel Gold Race !L'Amstel Gold Race a été une vraie course de suspense aujourd'hui avec un groupe de tête de 10 coureurs qui s'est petit à petit réduit à deux coureurs avec Christophe Riblon (AG2R La Mondiale) et Preben van Hecke (Topsport Vlaanderen-Baloise) qui ont réussi à rester devant jusqu'à l'avant-dernière des 34 montées de la course.

    Après un regroupement général c'est le peloton groupé qui a commencé la dernière montée du Cauberg où tout explose. Philippe Gilbert (BMC Racing Team) s'en va alors seul et réussit son coup de maître pour rester devant jusqu'à l'arrivée, remportant ainsi l'Amstel Gold Race pour la 3ème fois !

    Le résumé de l'Amstel Gold Race 2014

    Dans le sud des Pays-Bas, dans la province du Limbourg autour de Maastricht, avait lieu aujourd'hui la 49ème édition de l'Amstel Gold Race, la seule classique néerlandaise.

    Assez rapidement après le départ, c'est à l'initiative de James Vanlandschoot (Wanty-Groupe Gobert) qu'un groupe de pas moins de 10 coureurs de détache du peloton. Dans ce groupe on trouve alors également Preben van Hecke (Topsport Vlaanderen-Baloise), Pim Lighthart (Lotto-Belisol), Rory Sutherland (Tinkoff-Saxo), Alexey Lutsenko (Astana), Christophe Riblon (AG2R La Mondiale), Matej Mohoric (Cannondale), Pirmin Lang (IAM), Nicola Boem (Bardiani CSF) et Manuel Belletti (Androni Giocattoli).

    Ces 10 hommes de tête ont alors bien travaillé ensemble pour creuser l'écart, qui a quasiment atteint les 15 minutes lors de la première ascension du fameux Cauberg. Alors que le peloton perd plusieurs éléments notamment suite à des chutes, avec quelques uns des grands noms du peloton au départ sur le Markt à Maastricht ce matin (Joaquim Rodriguez (Katusha), Thomas Dekker (Garmin-Sharp), Andy Schleck (Trek Factory Racing), ...), les coureurs du groupe de tête continuent à bien travailler ensemble et lors du deuxième passage sur la ligne d'arrivée leur écart est alors toujours de 6'43".

    C'est alors notamment grâce au travail de l'équipe Movistar pour leur leader et grand favori de la course, Alejandro Valverde, que l'écart descend sérieusement. On voit par exemple le Champion d'Espagne, Jesus Herada Lopez, à l'avant et quand l'écart du groupe de tête s'approche des 3 minutes c'est signe pour Nicola Boem de passer à l'attaque, sur le Gulpenerberg, pour relancer l'échappée. Finalement il n'est rejoint quelques kilomètres plus loin que par Lutsenko, Ligthart, Van Hecke, Riblon et Belletti pour ainsi former un groupe de tête de 6 coureurs.

    Thomas VoecklerA 40 kilomètres de l'arrivée leur écart est alors encore de 2'46" et un kilomètre plus loin c'est au tour de Thomas Voeckler (Team Europcar) d'attaquer. Il est rejoint par Zdenek Stybar (Omega Pharma-QuickStep), Jakob Fuglsang (Astana), Pieter Weening (Orica-GreenEDGE), Tim Wellens (Lotto-Belisol) et Greg van Avermaet (BMC Racing Team) et ce groupe de 6 commence alors la chasse des hommes de tête.

    En parlant des hommes de tête, Lutsenko, Ligthart et Belletti sentent dans leurs jambes les plus de 200 kilomètres en tête de la course et n'arrivent donc plus à suivre le rythme du groupe de tête qui se trouve ainsi réduit à 3 coureurs.

    Christophe RiblonDans le début de la montée du Keutenberg à 22%, Boem perd alors également le contact de Christophe Riblon qui est clairement le plus à l'aise sur les pourcentages les plus élevés en début de cette montée et qui n'est donc suivi que par Preben van Hecke.
    Derrière ce duo de tête les coureurs du groupe Thomas Voeckler commencent cette montée difficile 1'58" plus tard mais dans ce groupe les coureurs ne collaborent pas vraiment pour mener la chasse. Voeckler relance donc une nouvelle fois quand Alexandr Kolobnev (Katusha) rejoint le groupe de contre qui perd au passage Zdenek Stybar.

    Paul Martens (Belkin) et Björn Leukemans (Wanty-Groupe Gobert) bouchent également le trou avec le groupe de contre (alors que Nicola Boem l'intègre également) mais à 24 km de l'arrivée, au pied de la 3ème montée du Cauberg, l'écart du duo de tête est toujours de 1'38" alors que le peloton suit 36 secondes plus loin.

    Greg van AvermaetJuste après la dernière montée du Geulhemmerberg le groupe de contre a failli se faire reprendre par le peloton mais grâce à une relance de dernière seconde de Pieter Weening le groupe réussit dans un premier temps de rester devant, alors que le duo de tête n'a plus que 45 secondes d'avance. A part Greg van Avermaet et Jakob Fuglsang, ils se font quand même reprendre à 13 kilomètres de l'arrivée et c'est ainsi que l'occasion qu'avaient ces coureurs de contre de peut-être reprendre l'échappée et se disputer la victoire dans un petit groupe tombe à l'eau.

    Dans l'avant-dernière montée de cet Amstel Gold Race, le Bemelerberg, Fuglsang et Van Avermaet reprennent alors enfin les deux rescapés de l'échappée matinale qui s'accrochent bien pour continuer leur route à 4. Preben van Hecke perd néanmoins le contact assez rapidement et le trio de tête se fait reprendre par Daniel Moreno (Katusha). Greg van Avermaet décide alors de passer à l'attaque mais Dani Moreno ne le laisse pas partir et semble vouloir partir en solitaire. Trop tard néanmoins puisque finalement c'est tout le peloton qui revient sur les coureurs en tête et tout est alors à refaire à environ 7 kilomètres de l'arrivée !

    On voit alors l'équipe Orica-GreenEDGE en tête du peloton mais au pied de la dernière ascension du Cauberg c'est Michal Golas (Omega Pharma-QuickStep) qui a repris cette position. On voit alors de nombreux attaques dans cette dernière montée avec notamment Samuel Sanchez (BMC Racing Team) et Simon Gerrans (Orica-GreenEDGE) mais finalement c'est Philippe GilbertPhilippe Gilbert (BMC Racing Team) qui s'en va seul et il arrive à rester devant jusqu'à la ligne d'arrivée, pour prendre ainsi sa troisième victoire dans l'Amstel Gold Race, après 2010 et 2011.

    Le classement de l'Amstel Gold Race 2014

    Voici le top 10 de cette édition 2014 de l'Amstel Gold Race :

    1/ Philippe Gilbert (BMC Racing Team) - 6h25'57"
    2/ Jelle Vanendert (Lotto-Belisol) - +0'04"
    3/ Simon Gerrans (Orica-GreenEDGE) - +0'08"
    4/ Alejandro Valverde (Movistar Team)
    5/ Michal Kwiatkowski (OPQ)
    6/ Simon Geschke (Team Giant-Shimano)
    7/ Bauke Mollema (Belkin Pro Cycling Team)
    8/ Enrico Gasparotto (Astana Pro Team)
    9/ Daniel Moreno (Team Katusha)
    10/ Yukiya Arashiro (Team Europcar)

    La vidéo de la finale de l'Amstel Gold Race 2014

    Ci-dessous vous trouverez une vidéo de l'attaque de Philippe Gilbert dans la montée du Cauberg :

    par Thomas Vergouwen
    Vous avez trouvé cet article intéressant ? Dites-le à vos amis sur Facebook ou Google+ en cliquant sur les boutons ci-dessous !


    > 4 commentaires | lu 4634x

    cet article apparaît dans les catégories suivantes : Classiques | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati

Commentaires

Actuellement il y a 4 commentaires!
  1. Autant j'apprécie le changement de place de l'arrivée (même si ça ne change pas grand chose), autant la dernière boucle de 20km est complètement à revoir tant elle ne correspond pas à l'âme de cette course et au reste du parcours, qui se fait sur des routes étroites et tournantes. Pourquoi terminer par une boucle avec de grandes lignes droites et larges?

    | Olivier73 | dimanche 20 avril 2014 à 17:17:45

  2. En effet @Olivier73, c'est un peu dommage ! Typiquement aujourd'hui, ça aurait pu être bon pour Christophe Riblon d'avoir de nouvelles montées plus raides sur des routes plus étroites ... La nouvelle arrivée (depuis l'année dernière) ça met un peu plus de suspense (ils reviennent ? ils ne reviennent pas ?) mais il y a en effet encore des améliorations possibles sur ce point !

    | Thomas Vergouwen | dimanche 20 avril 2014 à 19:04:55

  3. Oui comme d'hab ! toujours quelque chose qui ne va pas ! mais il ni a aucun coureur français en début de classement, faudrait peut être avoir 33 côtes en moins pour qu'il gagne ! pffffffffffff toujours du chauvinisme !

    | Stevens Bernard | lundi 21 avril 2014 à 2:01:20

  4. @Bernard, pour la petite précision, je ne suis pas Français. De plus, je n'ai pas dit que la victoire de Gilbert n'était pas belle mais ça aurait été beau aussi que l'échappée aille au bout.

    Et puis c'est mal connaître Christophe Riblon que de dire qu'il aurait fallu 33 côtes de moins !

    | Thomas Vergouwen | lundi 21 avril 2014 à 9:51:54

Envoyez votre commentaire

Votre nom
*
Votre adresse e-mail
*
[cette adresse ne sera jamais publiée mais est uniquement utilisée pour éventuellement me permettre de vous contacter si nécessaire et pour recevoir les notifications de nouveaux commentaires]
Restez au courant de nouveaux commentaires
Cochez cette case si vous voulez être prévenu de nouveaux commentaires sur cet article (vérifiez alors bien votre adresse e-mail pour être sûr de bien recevoir les notifications)
L'adresse de votre site web

Votre commentaire


Attention !! Afin de lutter contre le spam vous devez donner la réponse à la question ci-dessous. La réponse doit être donnée en chiffres entre 2 et 100. Si la réponse à la question n'est pas donnée ou est incorrecte, les autres informations sur ce formulaire seront ignorées.

Combien font huit plus sept ?