home | Nederlands | English | Français
> actualités
> photos
> calendrier cycliste UCI
> à votre Tour !
> video's
> livre d'or
> moteur de recherche
> mon CV
> >> copyright <<



suivez velowire sur Instagram
   
  • Derniers ajouts en photos :
plus que 119 jours avant le départ du Tour de France 2021, en attendant venez découvrir le calendrier cycliste UCI 2021 !
RSS |

Dan Martin remporte Liège-Bastogne-Liège 2013 en solitaire, résumé de la course !

Ajouté: dimanche 21 avril 2013 à 17:41:00
  • < Blog | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati | printer friendly version

    Dan Martin remporte Liège-Bastogne-Liège 2013 en solitaire, résumé de la course !La 99ème édition de Liège-Bastogne-Liège s'est aujourd'hui déroulée sur un parcours légèrement modifié et un petit peu moins sélectif à cause de l'impossibilité de passer par la Côte de la Roche aux Faucons.

    Les favoris ont réussi à se séparer du peloton dans la Côte de Saint-Nicolas et au final c'est Dan Martin (Garmin-Sharp) qui remporte la course en solitaire, à une poignée de secondes devant Joaquim Rodriguez (Katusha).

    Le résumé de Liège-Bastogne-Liège 2013

    Le parcours de Liège-Bastogne-Liège était un peu différent cette année avec un final moins sélectif, mais cela n'a pas rendu la course moins intéressante.

    Dès le kilomètre 4 c'est à l'initiative de Bart de Clercq (Lotto-Belisol) qu'un groupe de 6 coureurs se détache avec, outre le coureur belge, Vincent Jérôme (Europcar), Jonathan FumeauxBart de Clercq et Pirmin Lang (IAM Cycling), Frederik Veuchelen (Vacansoleil-DCM Pro Cycling Team) et Sander Armee (TopSport Vlaanderen-Baloise). Si dans un premier temps l'écart a du mal à passer au-dessus de la minute, celui-ci atteint quand même les 10 minutes après 31 kilomètres de course et un peu plus loin il atteint même son maximum à 14 minutes !

    Au sommet de la première difficulté, la Côte de la Roche-en-Ardenne, Bart de Clercq passe avec toujours 12'15" d'avance sur le peloton où la chasse est alors menée par les équipes Katusha, Astana et Movistar.

    Dans l'enchaînement de côtes après le demi-tour sur le Rond-Point de la Doyenne à Bastogne, les 6 hommes de tête continuent alors à perdre du temps, grâce aux efforts fournis en tête du peloton mais aussi à cause du vente de face à laquelle un petit groupe de tête est évidemment plus sensible qu'un grand peloton. Au sommet de la Côte de la Haute-Levée, à 89 kilomètres de l'arrivée, l'écart du groupe de tête sur le peloton n'est alors plus que 4'50".

    Après la Côte de Maquisard, Bart de Clercq est alors successivement victime d'une crevaison puis d'un problème mécanique avec sa chaîne, mais l'initiateur de l'échappée arrive à revenir dans le groupe. Ce n'est pas le cas de Sander Armée qui se fait décrocher et qui est repris par le peloton.

    Au pied de la Côte de la Redoute l'écart du groupe de tête sur le peloton n'est alors plus que de 40 secondes et petit à petit les hommes de tête sont repris dans cette montée, Vincent Jérôme en dernier. Un nouveau groupe se détache alors en tête du peloton David Lopezà l'initiative de David Lopez (Team Sky), Rui Costa (Movistar Team) et Jakob Fuglsang (Astana) mais après avoir été rejoints par 5 autres coureurs, ce groupe de tête réintègre rapidement le peloton.

    David Lopez n'abandonne néanmoins pas la tentative et avec Romain Bardet (AG2R La Mondiale) et Damiano Cunego (Lampre-Merida) il est à nouveau à l'initiative d'un groupe de tête, qui agrandit avec l'arrivée de Jakob Fuglsang, Alberto Losada (Katusha), Rui Costa, Laurens ten Dam (Blanco Pro Cycling Team) et Pierrick Fédrigo (FDJ). L'équipe BMC, avec une idée en tête pour le Champion du Monde, Philippe Gilbert, décide néanmoins qu'à 30 kilomètres de l'arrivée ce groupe de tête représente un danger trop important et lance la poursuite. 5 kilomètres plus loin les 8 hommes de tête sont donc à nouveau repris.

    Ryder HesjedalDans la Côte de Colonster, qui remplaçait cette année la Côte de la Roche aux Faucons, c'est au tour d'Alberto Contador (Team Saxo-Tinkoff) d'attaquer, à 18 km de l'arrivée. Il est alors rejoint par plusieurs coureurs, dont Ryder Hesjedal (Garmin-Sharp) qui continue en solitaire, avec plus que la Côte de Saint-Nicolas et la montée vers l'arrivée à franchir.

    Dans la Côte de Saint-Nicolas le coureur canadien est alors rejoint par son coéquipier Dan Martin, Damiano Cunego, Michele Scarponi, Carlos Betancur (AG2R La Mondiale), Joaquim Rodriguez (Katusha) et Alejandro Valverde.

    Dan MartinDepuis ce nouveau petit groupe, un des grands favoris, Joaquim Rodriguez attaque peu avant la flamme rouge qui annonce le dernier kilomètre pour tenter de remporter cette 99ème édition de Liège-Bastogne-Liège en solitaire. Il est néanmoins rejoint par Dan Martin et ensemble ces deux coureurs filent vers l'arrivée. Martin n'attend néanmoins pas l'arrivée au sprint et attaque à 300 mètres pour remporter cette dernière classique ardennaise de cette saison en solitaire. Rodriguez termine 3 secondes derrière lui et Alejandro Valverde remporte le sprint du groupe de poursuivants, à 9 secondes du vainqueur de la course.

    Le classement de Liège-Bastogne-Liège 2013

    Voici le top 10 du classement de la course :

    1/ Dan Martin (Garmin-Sharp) - 6h38'07"
    2/ Joaquim Rodriguez (Katusha) - +0'03"
    3/ Alejandro Valverde (Movistar Team) - +0'09"
    4/ Carlos Betancur (AG2R La Mondiale)
    5/ Michele Scarponi (Lampre-Merida)
    6/ Enrico Gasparotto (Astana) - +0'18"
    7/ Philippe Gilbert (BMC Racing Team)
    8/ Ryder Hesjedal (Garmin-Sharp)
    9/ Rui Costa (Movistar Team)
    10/ Simon Gerrans (Orica-GreenEDGE)

    par Thomas Vergouwen
    Vous avez trouvé cet article intéressant ? Dites-le à vos amis sur Facebook en cliquant sur les boutons ci-dessous !


    > 6 commentaires | lu 2738x

    cet article apparaît dans les catégories suivantes : Classiques | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati

Commentaires

Actuellement il y a 6 commentaires!
  1. Belle course !
    Philippe Gilbert n'est malheureusement plus ce qu'il a été...mais il n'a pas, non plus, à mon avis, les équipiers qu'il lui faudrait cette année pour les Classiques.
    Cette fois, les Français sont au tapis !
    "P 22"

    | Pierre CROLAIS | dimanche 21 avril 2013 à 18:22:09

  2. Merci Thomas pour le résumé.
    Malheureusement la classique était trop prévisible sur le schéma de course.

    Pierre (p. 1), dire que les français sont au tapis non, Vaugrenard fait 11e et ca fait plaisir de le revoir lutter pour le top 10 et Bardet et toujours présent, il faut lui laisser le temps d'apprendre.

    | Aurélien M. | dimanche 21 avril 2013 à 22:16:43

  3. Bonsoir.

    Belle course ?
    Beau final et beau vainqueur.

    Curieux de constater que à la Flèche Wallonne et à Liège-Bastogne, Martin d'une part et Moreno d'autre part (qui auraient été les seuls à pouvoir consester le succès de l'autre) furent handicapés par des ennuis mécaniques dans le final.
    La morale est sauve avec les verdicts des "Ardennaises".

    Globalement les classiques de printemps laissent un gout ... bizzarre.
    Si nous faisons abstraction de Milan-San Remo où Sagan et Cancellara étaient (opinion personnelle) supérieurs au méritant Ciolek, les meilleurs se sont imposés partout.

    Le "malaise" se situe au niveau des déroulements.
    Bravo aux organisateurs qui tentent (parfois maladroitement) de maintenir des tracés "traditionnels" comme MSR/PR/LBL quand d'autres RVV/FW/AGR s'"abiment" dans d'"inextricable et incohérents" circuits "anti-sportifs".

    Mais, la sonnette d'alarme résonne !
    Jadis ces grandes classiques étaient marquées par des sélections "sans pitié" opérées "naturellement" aux endroits stratégiques et "mythiques" : Koppenberg ou mur de Grammont, Tanchée d'Aremberg, secteur de Mons-en-Pévèle et/ou Carrefour del 'Arbre, zone de Wanne-Stockeu-Haute Levée ou Redoute, pour les principales, avec des particularités pour la "Primavera".

    Les organisateurs de Milan-San Remo sont les seuls à avoir (ce me semble) pris conscience du problème en durcissant au "quasi-maximum" (je connais l'arrière-pays très escarpé mais dangereux) leur épreuve longue de quasi 300 km.
    Il serait judicieux de revoir les itinéraires des "monuments cyclistes du printemps" en rallongeant les kilomètrages (eh oui !), en réintégrant des difficultés "écartées", et en repartant à la recherche de pièges nouveaux, meme pour ceux qui courageusement ont refusé de sombrer dans la "facilité sponsors-VIP-raccolage-poudre aux yeux).

    Pour les autres, si les paramètres principaux se situent au niveau du nombre de "baise-mains", saucisses ou cornets de frites vendus, drapeaux (nationalistes ou ...) sur les bas-cotés, ...
    La "coupe" est pleine.

    Bonne nuit.

    | André | lundi 22 avril 2013 à 0:35:31

  4. Bravo Dan Martin! Perhaps this victory is the start of a series of wins. Remember how Sean Kelly's career took off after his first monuments win.

    | curleyman | lundi 22 avril 2013 à 8:47:22

  5. Bonsoir,

    Un Liège Bastogne Liège correcte, mais pas non plus d'exception. Je n'ai pas eu l'impression qu'il y avait un homme vraiment plus fort que d'autres, il fallait surtout suivre les bons coups pour garder le plus de fraicheur.

    J'ai été agréablement surpris de la performance de Romains Bardet, qui en interview d'après course semblait extrêmement déçu. Il a trop marqué Gilbert, et quand il a vu que le Belge coinçait, il lui a manqué 20m pour rejoindre le groupe de 6 de devant. Pour une 1ère participation, chapeau, il a l'air d'en vouloir le jeune.

    De manière générale, aucune clasiique ne restera dans les mémoires (sauf peut être Milan San Remo avec les conditions climatiques dantesques).

    - Un bon Milan San Remo, rendu difficile par le froid, et où le Poggio joue toujours son rôle.

    - Un beau GP E3, même si Cancellara a tué le suspense rapidement.

    -Gand Wevelgem correcte, sans plus.

    - Le Tour de Flandres très décevant, le nouveau parcours ne me convainc pas.

    -Paris Roubaix de bon niveau.

    - L'amstel pas terrible, je n'aime pas le nouveau parcours, la portion entre les 2 derniers passages du Cauberg n'est pas bon, et je préférais l'arrivée au sommet du Cauberg.

    -La FLèche Wallone ne vaut que pour son dernier km, comme depuis trop longtemps maintenant, que faire pour débrider la course?

    - Liège correcte, mais al Roche aux Faucons est bien meilleur pour la course, j'epère que l'an prochaine, une fois les travaux terminés, elle sera réintégrée.


    Sinon, concernant les courses par étape de ce début de saison, le bilan est pour moi très mauvais, avec très très peu de spectacle, des courses cadenassées par la Sky. Même sur le Tour de Catalogne, où on avait des arrivées difficiles qui plus est pour une course de fin Mars, je n'ai pas trouvé la course très palpitante, heureusement que la course fut remportée par le seul coureur qui a osé : Dan Martin. Mais je n'aurais jamais pensé qu'il récidiverait en Belgique.

    | Olivier73 | lundi 22 avril 2013 à 21:32:49

  6. Je doute que l'introdcution de saint nicolas et d'ans rendent la course plus spectaculaire, au contraire la redoute n'a plus aucun intérêt pour les coureurs, stockeu n'en parlan pas c'est devenu une cote pour cyclotouriste car toujours escamoté dans ce nouveau parcours.

    Il me semble qu'une classique aussi prestigieuse que liège devrait tout faire pour mettre en valeur ses difficulutés de légende, et ce n'est plus le cas depuis qu'aso gère ce parcours ET JE TROUVE CELA DOMMAGE.

    Ans restera le lieu d'arrivée jusqu'à 2018, très bien mais on peut rapprocher la redoute de l'arrivée, la mettre à moins de 30 km, supprimé saint nicolas, réintroduire les hézalles et pourquoi pas aisomont avant stockeu, durcir la course à stavelot me parait être une option, ce ne sont pas cotes pentues qui manquent dans ce secteur !
    maquisard et mont theux ne servent pas à grand chose, le retour de lorcé ou vecquée peut être une option...voilà queluques idées le parcours de liège devient chaque année plus facile j'ai l'impression

    | maziro | mardi 23 avril 2013 à 19:59:44

Envoyez votre commentaire

Votre nom
*
Votre adresse e-mail
*
[cette adresse ne sera jamais publiée mais est uniquement utilisée pour éventuellement me permettre de vous contacter si nécessaire et pour recevoir les notifications de nouveaux commentaires]
Restez au courant de nouveaux commentaires
Cochez cette case si vous voulez être prévenu de nouveaux commentaires sur cet article (vérifiez alors bien votre adresse e-mail pour être sûr de bien recevoir les notifications)
L'adresse de votre site web

Votre commentaire


Attention !! Afin de lutter contre le spam vous devez donner la réponse à la question ci-dessous. La réponse doit être donnée en chiffres entre 2 et 100. Si la réponse à la question n'est pas donnée ou est incorrecte, les autres informations sur ce formulaire seront ignorées.

Combien font quatre fois trois ?