home | Nederlands | English | Français
> actualités
> photos
> calendrier cycliste UCI
> à votre Tour !
> video's
> livre d'or
> moteur de recherche
> mon CV
> >> copyright <<



suivez velowire sur Instagram
   
  • Derniers ajouts en photos :
plus que 204 jours avant le départ du Tour de France 2021, en attendant venez découvrir le calendrier cycliste UCI 2021 !
RSS |

Le parcours du Tour de France 2021 présenté : un Tour pour rouleurs et un Tour de transferts

Ajouté: lundi 02 novembre 2020 à 22:35:00
  • < Blog | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati | printer friendly version

    Le parcours du Tour de France 2021 présenté : un Tour pour rouleurs et un Tour de transfertsCela fait presqu'un mois que vous avez pu le découvrir au travers des rumeurs, c'est hier soir lors d'une émission TV dédiée que le parcours du Tour de France 2021 a été officiellement présenté. Et ce qui en ressort c'est ce qui se ressentait déjà lorsqu'il était encore à l'état des rumeurs. En effet, ce Tour sera plus classique, moins montagneux mais truffé de transferts importants entre les étapes !

    Regardons cela un peu plus en détail.

    Les petits détails du parcours du Tour de France 2021 : de Brest à Paris pour la 108ème édition

    Le Tour de France 2021 en chiffres

    Tout d'abord, comme d'habitude, commençons par regarder le côté statistiques pour présenter cette nouvelle édition du Tour de France.

    Le Tour de France 2021 sera composée de 21 étapes qui se répartissent ainsi :
    - 8 étapes de plaine
    - 5 étapes accidentées
    - 6 étapes de montagne avec 3 arrivées en altitude (Tignes sur la 9ème étape, Saint-Lary-Soulan col du Portet sur la 17ème étape et Luz Ardiden sur la 18ème étape)
    - 2 étapes contre la montre individuel, Changé > Laval (27 km) en étape 5 et Libourne > Saint-Emilion (31 km) en 20ème étape (distance totale de 58 kilomètres)

    A cela s'ajoutent bien sûr les habituels 2 jours de repos (à Tignes et en Andorre).

    3383, c'est le nombre de kilomètres que comptera ce parcours, qui visitera 2 pays, la France et l'Andorre.

    Ces étapes visitent 9 régions françaises et 31 départements. L'étape la plus longue sera celle entre Vierzon et Le Creusot, avec ses 248 km (ce sera l'étape la plus longue depuis 2000 sur le Tour !).

    En ce qui concerne les 39 sites ou villes étapes différents, 10 d'entre eux seront nouveaux dans l'histoire du Tour de France : Landerneau (arrivée 1ère étape), Pontivy (arrivée 3ème étape), Changé (départ 5ème étape), Vierzon (départ 7ème étape), Sorgues (départ 11ème étape), Malaucène (arrivée 11ème étape), Quillan (arrivée 14ème étape), Céret (départ 15ème étape), Pas de la Case (départ 16ème étape) et Chatou (départ 21ème étape).

    4 massifs montagneux français seront au programme (Massif Armoricain, Massif Central, Alpes et Pyrénées) et une ascension inédite dans le Morvan : le Signal d'Uchon.
    Ce sont 27 cols de 2ème, 1ère ou hors catégorie qui seront au programme du Tour de France 2021.

    Les bonifications et points bonus

    Pas de changements de prévu au niveau des systèmes de bonifications à l'arrivée de chaque étape en ligne (10, 6 et 4 secondes aux trois premiers coureurs classés) et de points bonus introduits plus récemment (8, 5 et 2 secondes crédités aux 3 premiers coureurs classés au sommet à un endroit stratégique dans la course ; sous réserve de l'obtention de dérogation renouvellée pour ce dispositif de la part de l'Union Cycliste Internationale (UCI)). Pour ces derniers, ce sont 6 difficultés qui en attribuent sur le Tour de France 2021 : Mûr-de-Bretagne (au 1er passage) dans la 2ème étape, signal d'Uchon dans la 7ème étape, col de la Colombière dans la 8ème étape, Mont Ventoux (au 2ème passage) dans la 11ème étape, col de Saint-Louis dans la 14ème étape et col de Beixalis dans la 15ème étape.

    Le parcours du Tour de France 2021 étape par étape

    Le tableau des étapes du Tour de France 2021

    Voici donc la liste des étapes qui forment le parcours du Tour de France 2021 qui a été annoncé hier soir. Vous pouvez cliquer sur une étape pour accéder directement à sa présentation.
    #datedépartarrivéeremarques
    1sa. 26 juin 2021BrestLanderneau187 km
    2di. 27 juin 2021Perros-GuirecMûr-de-Bretagne Guerlédan182 km
    3lu. 28 juin 2021LorientPontivy182 km
    4ma. 29 juin 2021RedonFougères152 km
    5me. 30 juin 2021ChangéLavalCLM individuel - 27 km
    6je. 1er juillet 2021ToursChâteauroux144 km
    7ve. 2 juillet 2021VierzonLe Creusot248 km
    8sa. 3 juillet 2021OyonnaxLe Grand Bornand151 km
    9di. 4 juillet 2021ClusesTignes145 km
    R1lu. 5 juillet 2021repos à Tignes
    10ma. 6 juillet 2021AlbertvilleValence186 km
    11me. 7 juillet 2021SorguesMalaucène199 km
    12je. 8 juillet 2021Saint-Paul-Trois-ChâteauxNîmes161 km
    13ve. 9 juillet 2021NîmesCarcassonne220 km
    14sa. 10 juillet 2021CarcassonneQuillan184 km
    15di. 11 juillet 2021CéretAndorre-la-Vieille / Andorra la Vella (AND)192 km
    R2lu. 12 juillet 2021repos en Andorre
    16ma. 13 juillet 2021Pas de la Case / El Pas de la Casa (AND)Saint-Gaudens169 km
    17me. 14 juillet 2021MuretSaint-Lary-Soulan - Col de Portet178 km
    18je. 15 juillet 2021PauLuz-Ardiden130 km
    19ve. 16 juillet 2021MourenxLibourne203 km
    20sa. 17 juillet 2021LibourneSaint-ÉmilionCLM individuel - 31 km
    21di. 18 juillet 2021ChatouParis Champs-Elysées112 km
    TOTAL3.383 km

    Regardons maintenant les différentes étapes de ce Tour de France 2021, 108ème du nom, en détail.

    Avant de commencer, le Grand Départ du Tour à Brest commence bien sûr dès le mercredi :

    • mercredi 23 juin 2021 : ouverture de la permanence d'accueil et du centre de presse à Brest Expo (ou le Parc des Expositions Penfeld) au nord-ouest de la ville de départ, comme en 2008
    • jeudi 24 juin 2021 : présentation des équipes du Tour de France 2021 à Brest (lieu précis non annoncé pour l'instant)

    1/ samedi 26 juin 2021 - Brest > Landerneau - 187 km

    Côte de la Fosse aux LoupsPour la 4ème fois dans l'histoire, le Tour de France prend en 2021 son départ à Brest (après 1952, 1974 et 2008).

    La première étape sera 100% finistérienne, en direction de Landerneau. Départ et arrivée ne sont donc séparés que d'une vingtaine de kilomètres, mais en descendant jusqu'à Quimper la distance totale de cette étape devient de 187 kilomètres. Il s'agira d'une étape pour puncheurs en passant par les monts d'Arrée et avec son arrivée qui se déroulera sur la côte de la Fosse aux Loups, longue de 3 kilomètres à 5,7% de moyenne et avec un passage à 14%.

    2/ dimanche 27 juin 2021 - Perros-Guirec > Mûr-de-Bretagne Guerlédan - 182 km

    Mûr-de-BretagneLa deuxième étape bretonne sera 100% costarmoricaine, au départ de Perros-Guirec, qui longera d'abord la côte de Granit rose, avant de rentrer dans les terres en passant par Saint-Brieuc.

    Les coureurs se dirigent alors vers Mûr-de-Bretagne sur la commune de Guerlédan où ils effectuent la montée jusqu'aux 293 mètres d'altitude une première fois puis après une courte boucle à l'est à nouveau avant de connaître la vainqueur de cette deuxième étape, à nouveau un puncheur.

    3/ lundi 28 juin 2021 - Lorient > Pontivy - 182 km

    Le 3ème département breton du Grand Départ du Tour de France 2021 sera le Morbihan, avec une étape entre Lorient et Pontivy. Cette étape passera par Plumelec et sera la première étape de ce Tour qui est promise aux sprinteurs, avec une longue ligne droite vers la ligne d'arrivée.

    4/ mardi 29 juin 2021 - Redon > Fougères - 152 km

    La dernière étape 100% bretonne aura à 100% lieu en Ille-et-Vilaine et le Grand Départ du Tour de France 2021 se clôture donc avec une étape qui part de Redon pour ce qui est probablement à nouveau une étape pour sprinteurs, qui passe par Vitré avant d'arriver à Fougères.

    5/ mercredi 30 juin 2021 - Changé > Laval - contre-la-montre individuel - 27 km

    En quittant la Bretagne par l'est, la première grande ville qu'on trouve sur son chemin est celle de Laval et c'est là que se terminera l'épreuve en solitaire que chacun des coureurs commencera à Changé juste au nord du chef-lieu du département de la Mayenne.

    Il y aura deux points de chronométrage intermédiaire, à Saint-Jean-sur-Mayenne et à Bonchamp-lès-Laval.

    C'est la première fois depuis 2017 que l'on connaît un contre-la-montre individuel au cours de la première semaine du Tour et depuis 2008 (quand le Grand Départ était déjà à Brest) c'est la première fois que c'est un chrono individuel aussi long, avec ses 27 kilomètres avant d'arriver à l'Espace Mayenne qui sera tout juste ouvert :

    6/ jeudi 1er juillet 2021 - Tours > Châteauroux - 144 km

    Après un transfert c'est à Tours - où le Tour viendra pour la 9ème fois - que commencera cette 6ème étape. Cette étape de plaine sera courte et passera par Amboise et Chenonceaux avec leurs fameux châteaux. L'étape terminera avec une portion de 75 kilomètres soumise au vent, avec de longues lignes droites, avant l'arrivée à Châteauroux.

    7/ vendredi 2 juillet 2021 - Vierzon > Le Creusot - 248 km

    Signal d'UchonAprès un transfert d'une soixantaine de kilomètres, la 7ème étape partira de Vierzon et il s'agira de l'étape la plus longue de ce Tour de France 2021 : avec ses 248 kilomètres c'est même l'étape la plus longue du Tour de France depuis 2000 ! Après Bourges, Nevers et Château-Chinon, cette étape ira chercher les dénivelés du Morvan avec de nombreuses côtes dont l'inédit Signal d'Uchon (^ 635 m) qui sera le point bonus avec ses pentes jusqu'à 18%, avant l'arrivée à Le Creusot une quinzaine de kilomètres plus loin. Le Creusot avait vu le Tour de France pour la dernière fois en 2006 à l'occasion d'un contre-la-montre en direction de Montceau-les-Mines (le même type d'épreuve ayant eu lieu en sens inverse en 1998).

    8/ samedi 3 juillet 2021 - Oyonnax > Le Grand-Bornand - 151 km

    La 8ème étape, au cours du deuxième week-end du Tour de France 2021, sera alors la première qui va tutoyer la vraie montagne : après un départ d'Oyonnax c'est surtout la partie finale de cette étape qui est intéressante, avec le triptyque de la Côte de Mont-Saxonnex (^ 960 m), du Col de Romme (^ 1297 m) et le Col de la Colombière (^ 1618 m et point bonus) avant l'arrivée dans la station Le Grand-Bornand. Le dernier tiers de cette étape propose pas moins de 20 kilomètres avec une pente moyenne à près de 9% !
    Col de la Colombière Le profil de la 8ème étape du Tour de France 2021

    9/ dimanche 4 juillet 2021 - Cluses > Tignes - 145 km

    Au départ de Cluses c'est alors une étape courte qui est au programme pour ce deuxième dimanche de ce Tour. Cette étape sera un enchaînement de difficultés et passera par la Côte de Domancy (^ 810 m), le Col des Saisies (^ 1650 m) puis le Col du Pré (^ 1748 m) suivi, après le magnifique passage autour du lac, par le Cormet de Roselend (^ 1968 m) avant de redescendre dans la Tarentaise puis d'attaquer la montée finale, celle de Tignes qui recevra enfin son étape.

    Souvenez-vous, il aurait dû y avoir une arrivée à Tignes en 2019, mais la grêle et la neige et un écoulement de boue avaient empêchés la course d'aller jusqu'au bout :
    Cormet de Roselend Montée de Tignes Le profil de la 9ème étape du Tour de France 2021

    R1/ lundi 5 juillet 2021 - Tignes

    Après une première semaine déjà bien chargée, les coureurs et suiveurs du Tour pourront alors profiter de la station de Tignes pour s'y reposer.

    10/ mardi 6 juillet 2021 - Albertville > Valence - 186 km

    La 10ème étape, au lendemain du jour de repos à Tignes, prend son départ à Albertville, ville qui a régulièrement eu cet honneur ces dernières années, par exemple en 2016, 2018 ou encore en 2019 mais que cette fois-ci on va donc chercher à presque 85 kilomètres du lieu de la journée de repos ... 85 kilomètres en montagne !

    Habituellement on part d'Albertville pour aller chercher les Alpes, cette fois-ci ce sera donc pour s'en éloigner. C'est en passant par Chambéry que les coureurs rejoindront la Vallée du Rhône et si le vent ne s'en mêle pas dans les 20 derniers kilomètres qui pourraient y être exposés, ce sera un sprinteur qui remportera l'étape à son arrivée à Valence.

    11/ mercredi 7 juillet 2021 - Sorgues > Malaucène - 199 km

    125 kilomètres au sud de l'arrivée de la veille, les coureurs retrouveront les routes du Tour à Sorgues qui découvrira le Tour en tant que ville étape, tout comme la ville d'arrivée de cette 11ème étape.

    En effet, cette étape qui se déroule entièrement dans le département du Vaucluse se dirigera d'abord vers Apt et le Col de la Liguière (^ 998 m) vers Sault au pied de la montée du Mont Ventoux (^ 1910 m, la nouvelle altitude de la montée après la dernière mesure qui a montré que le sommet était 1 mètre plus haut que ce que l'on pensait jusqu'ici). Après une descente vers Malaucène, la course continue vers Bédoin pour tourner autour du Ventoux pour attaquer la montée habituelle du Mont chauve, suivie par la même descente vers Malaucène.

    Une double montée du Mont Ventoux donc et une arrivée en bas, la façon du Tour de France de saluer l'initiative du Conseil départemental de Vaucluse de réaménager le sommet au profit des cyclistes et piétons ... cela fera du bruit mais y-a-t'il réellement un intérêt sportif ? On peut se poser la question, mais on le saura vraiment que le 7 juillet prochain !
    Mont Ventoux par Sault Mont Ventoux par Bédoin Le profil de la 11ème étape du Tour de France 2021

    12/ jeudi 8 juillet 2021 - Saint-Paul-Trois-Châteaux > Nîmes - 161 km

    NîmesSaint-Paul-Trois-Châteaux était déjà connu d'A.S.O. car le Tour y a déjà connu 3 départs d'étape (en 2011 en direction de Gap, en 2012 en direction du Cap d'Agde et en 2018 vers Mende) en plus de deux visites de Paris-Nice et une du Critérium du Dauphiné. Pas étonnant donc que, en cherchant une ville départ dans la région, A.S.O. a décidé de faire appel à Saint-Paul-Trois-Château pour le départ de cette 12ème étape en direction de Nîmes. Au cours de cette étape, les coureurs verront défiler les gorges de l'Ardèche jusqu'à Vallon-Pont-d'Arc puis une descente vers le sud et des routes potentiellement ventées juste avant Uzès avant de terminer sur le même parcours des 30 derniers kilomètres qui connaissait déjà son arrivée à Nîmes en 2019.

    13/ vendredi 9 juillet 2021 - Nîmes > Carcassonne - 220 km

    CarcassonneLa cité romaine de Nîmes sera également le lieu de départ de cette 13ème étape, qui sera longue de 220 km jusqu'au château de Carcassonne.

    14/ samedi 10 juillet 2021 - Carcassonne > Quillan - 184 km

    La cité de Carcassonne sera également le décor pour le départ le lendemain et alors que l'étape commence en plaine jusqu'à Lavelanet, les coureurs retrouvent alors les prémices des Pyrénées avec le Col de Montségur (^ 1059 m) et après la descente de celle-ci ils enchaîneront vite sur le Col de la Croix des Morts (^ 898 m) puis une difficulté inédite, le Col de Saint-Louis (^ 706 m) avant d'arriver à Quillan, ville étape toute aussi inédite !

    C'est à Quillan qu'a lieu tous les ans (sauf cette année, à cause des circonstances particulières) au 15 août le critérium le plus ancien de France, le Critérium cycliste international de Quillan, dont la dernière édition en 2019 avait été remportée par Romain Bardet en maillot à pois de meilleur grimpeur du Tour de France 2019 :
    Le profil de la 14ème étape du Tour de France 2021

    15/ dimanche 11 juillet 2021 - Céret > Andorra la Vella / Andorre-la-Vieille (AND) - 192 km

    Après un transfert, les coureurs arriveront à Céret dans les Pyrénées-Orientales, ville départ inédite sur le Tour de France où est né Martin Fourcade. Une fois le départ donné, ils passeront alors par Prades, dont Jean Castex, l'actuel Premier ministre, était Maire jusqu'à sa prise de poste le 3 juillet dernier, et ensuite par Font-Romeu, la Montée de Mont-Louis (^ 1.560 m), le Col de Puymorens (^ 1.950 m) puis, après l'arrivée en Andorre, le Port d'Envalira qui est avec ses 2.408 m le toit du Tour de France 2021 et où sera donc attribué le Prix Henri Desgrange, puis le très pentu Col de Beixalis (^ 1.796 m) et enfin la descente vers la capitale de la Principauté d'Andorre, Andorre-la-Vieille (Andorra la Vella) où le Tour n'avait pas connu d'arrivée depuis le premier passage dans la Principauté, en 1964.
    Le profil de la 15ème étape du Tour de France 2021

    R2/ lundi 12 juillet 2021 - repos en Andorre

    Si la situation sanitaire le permet, la deuxième journée de repos se déroulera donc en Andorre.

    16/ mardi 13 juillet 2021 - El Pas de la Casa / Le Pas de la Case > Saint-Gaudens - 169 km

    Pour repartir de l'Andorre, c'est sur la frontière avec la France qu'aura lieu le départ, au Pas de la Case, un départ inédit. Ce sera une étape pour baroudeurs plus que pour les coureurs qui visent le classement général avec son profil accidenté en Ariège, avec tout de même le Col de Port (^ 1.249 m), le Col de la Core (^ 1.395 m), le Col de Portet-d'Aspet (^ 1.069 m) puis la descente vers Saint-Gaudens.

    17/ mercredi 14 juillet 2021 - Muret > Saint-Lary-Soulan - Col du Portet - 178 km

    Au départ de Muret en banlieue de Toulouse, ce sont 178 kilomètres qui attendent à être avalés par les coureurs du Tour de France 2021. Si les 113 premiers d'entre eux seront calmes jusqu'à Bagnères-de-Luchon en ce jour de Fête nationale, les choses se compliquent alors, avec la montée du Col du Peyresourde (^ 1.569 m), suivie tout de suite par celle du Col de Val Louron-Azet (^ 1.580 m) et enfin la montée finale jusqu'à Saint-Lary-Soulan et son Col du Portet (^ 2.215 m).
    Col du Portet Le profil de la 17ème étape du Tour de France 2021

    18/ jeudi 15 juillet 2021 - Pau > Luz-Ardiden - 130 km

    Pour la 18ème étape du Tour de France 2021 on retournera à Pau, Pau l'incontournable qui figure sur la carte du Tour de France pour la 73ème fois et c'est une étape courte avec la montée de deux géants des Pyrénées qui sera au programme : le Col du Tourmalet (^ 2.115 m) et la montée finale vers la station de ski de Luz Ardiden (^ 1.715 m).
    Col du Tourmalet Luz Ardiden

    19/ vendredi 16 juillet 2021 - Mourenx > Libourne - 203 km

    Depuis Mourenx on quittera le programme pyrénéen par une longue étape en direction de Libourne en passant par Mont-de-Marsan.

    20/ samedi 17 juillet 2021 - Libourne > Saint-Emilion - contre-la-montre individuel - 31 km

    L'habituel contre-la-montre individuel à la veille de l'arrivée à Paris se déroulera cette année dans les vignes bordelaises, avec un départ à Libourne, des points de chronométrage intermédiaire à Pomerol et à Montagne et l'arrivée à Saint-Emilion.

    21/ dimanche 18 juillet 2021 - Chatou > Paris - Champs-Elysées - 112 km

    Au départ des Yvelines, comme ce sera le cas jusqu'en 2023, c'est Chatou qui remplira le rôle de ville hôte pour le départ de la toute dernière étape de ce Tour de France 2021 en direction de Paris et ses fameux Champs-Elysées. Le départ de cette étape aura lieu sur l'Île des Impressionnistes, dans la rivière Yvelines entre Chatou et Rueil-Malmaison, tout comme le départ de la première étape de Paris-Nice 2018. Cette étape longera le Sénat et à nouveau dans la Cour carrée du Louvre pour enfin remonter les Champs-Elysées, tourner autour de l'Arc de Triomphe comme ça a été le cas tous les ans depuis 2013 et ainsi les habituels 8 tours de circuit par la Rue de Rivoli et le sprint final sur les Champs.

    Le parcours du Tour de France 2021 en vidéo

    Bien sûr, vous pouvez regarder l'ensemble de ce parcours du Tour de France 2021 se développer dans la vidéo en animation 3D ci-dessous :

    La carte du parcours du Tour de France 2021

    Pour voir l'ensemble du parcours du Tour de France 2021, nous vous invitons à consulter la carte ci-dessous. Pour l'agrandir, cliquez dessus, puis cliquez sur les 4 flèches qui s'affichent en bas à droite de l'image.
    Carte parcours Tour de France 2021

    Le Tour des transferts

    Ce n'est pas tant en kilométrage total que ce Tour de France est le Tour des transferts car le total de kilomètres hors course pour connecter les villes départ et arrivée n'est que 73 de plus qu'en 2020. Ceci dit, en enlevant les déplacements longs lors des jours de repos ou pour le transfert final vers Paris, on voit bien qu'il s'agit du Tour des transferts puisqu'on tombe alors sur 1.473 kilomètres, comparés aux 1.074 (soit quasiment 400 de plus en 2021) en 2020. Voici les transferts qui fatigueront les coureurs et suiveurs en 2021* :

    Landerneau > Perros-Guirrec : 84 km
    Mûr-de-Bretagne > Lorient : 76 km
    Pontivy > Redon : 92 km
    Fougères > Changé : 51 km
    Laval > Tours : 185 km
    Châteauroux > Vierzon : 60 km
    Le Creusot > Oyonnax : 184 km
    Le Grand-Bornand > Cluses : 41 km
    Tignes > Albertville : 84 km
    Valence > Sorgues : 125 km
    Malaucène > Saint-Paul-Trois-Châteaux : 42 km
    Quillan > Céret : 103 km
    Andorre-la-Vieille > Pas de la Case : 33 km
    Saint-Gaudens > Muret : 75 km
    Saint-Lary-Soulan Col du Portet > Pau : 128 km
    Luz Ardiden > Mourenx : 110 km
    Saint-Emilion > Chatou : 591 km

    * ce comptage n'est pas tout à fait juste puisque les hôtels ne se trouvent pas systématiquement dans une ville départ ou arrivée ou entre les deux, mais il donne une bonne idée des transferts qui seront au programme en 2021 ; le kilométrage affiché ici a été déterminé sur la base des itinéraires voiture les plus rapides proposés par Google Maps

    par Thomas Vergouwen
    Vous avez trouvé cet article intéressant ? Dites-le à vos amis sur Facebook en cliquant sur les boutons ci-dessous !


    > 20 commentaires | lu 5804x

    cet article apparaît dans les catégories suivantes : Tour de France| Tour de France 2021 | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati

Commentaires

Actuellement il y a 20 commentaires!
  1. Outre un tour des transferts, c'est aussi et surtout un parcours qui risque de bien favoriser une course d'attente.

    L'année dernière, on disait que c'était un parcours pour Pinot. Disons que cette année, c'est un parcours pour Uran...

    | Dom | mardi 03 novembre 2020 à 0:38:31

  2. Il manque un peu de rhythme. Moi, j'aurai remplacé le CLM de Laval par Laval-Tours, par les routes blanches, et l'etape de Nîmes par un CLM.
    Il manque aussi une arrivée au sommet 2me semaine. Il etait bien possible de monter j'usqu'au Chalet Reynard le 7.

    | barbote | mardi 03 novembre 2020 à 2:55:04

  3. Bonjour Thomas
    juste pour signaler une petite coquille dans la présentation statistique : c'est bien sûr 9 régions et 31 départements que tu souhaitais écrire ( et non 931 départemens :)

    | OLIVIER | mardi 03 novembre 2020 à 9:38:27

  4. Merci @OLIVIER #3 de l'avoir dit : c'est en fait bien ce que j'avais écrit, mais une petite erreur de code (un < au lieu d'un > pour changer la couleur de l'affichage et le passage en non gras) faisait que ça ne s'affichait pas correctement)

    | Thomas Vergouwen | mardi 03 novembre 2020 à 9:42:41

  5. Le parcours 2021 n'est pas un tracé pour les grimpeurs. Il faudra donc profiter de toutes les étapes pour essayer de piéger les adversaires. Dans l'étape de bordure de cette année, il y avait des grimpeurs et des rouleurs dans le 2° groupe. Pourquoi pas tenter des choses dans les étapes dîtes pour baroudeurs, les conditions climatiques (vent, pluie, fortes chaleurs) peuvent également jouer un rôle pas forcément prévu à ce jour.

    | T2DVILLARS | mardi 03 novembre 2020 à 10:39:27

  6. Bonjour, l' étape Vierzon/Le Creusot n' est pas décrite à part le signal d' Uchon. Le Mont Beuvray sera-t-il sur le parcours? Je ne pense pas que le Haut Folin le soit d' après le dessin incertain.

    | pas51 | mardi 03 novembre 2020 à 11:21:38

  7. Bonjour, concernant l'étape du Creusot, elle devrait passer par Château Chinon, Bibracte (et non pas au sommet du Mont Beuvray) puis Autun avant Uchon si j'en crois la présentation...
    A voir quelle route serait empruntée après Autun (par le col de la Porolle et D256 ou par la plus roulante et moins escarpée D46) ?

    | Pierre | mardi 03 novembre 2020 à 12:17:26

  8. Commentaire de ce tour 2021
    Je n'ai pas la legitimité de beaucoup de personnes ici pour commenter un parcours étant donné que je n'ai jamais posté de parcours ici; mais je vais quand même le faire.

    Ce tour me pose un énorme souci ainsi que des émotions contrastées. en fait je pense que je trouve ce parcours assez élégant et en même temps , je ne l'aime pas du tout.

    La première partie du Tour est symbolique de cette ambivalence;ainsi j'apprecie la première étape pour puncheur (cadeau pour Alaphilippe?) qui verra forcéement la prise de pouvoir d'un homme fort, lequel aura l'occasion de consolider son maillot le lendemain; la traversée des monts d'Arrée promet , je l'espère, un joli tracé.

    Le problème c'est que quand on fait un cadeau si grand à une région (4 étapes pour une région hors Rhone Alpes Auvergne, est ce arrivé souvent?), derrière il y'a forcément des lésés et ici, ce sont les massifs intermédiaires qui, à part le Morvan, ne seront pas forcéement exploités (je compte Quillan comme faisant partie des Pyrénées);pas de Massif Central,pas de Jura surtout (je sais il y'a eu l'arrivée à Champagnole l'année dernière..mais à quand une vértiable découverte des richesses et possibilités de ce massif?)et des transferts déja beaucoup trop longs.

    L'étape du Creusot sera certainement superbe, celle du Grand Bornand est très bien traçée .

    Je n'aime pas l'arrivée à Tignes et je trouve qu'il manque une difficulté entre le Cormet de Roselend et Tignes.Mais dans l'ensemble, les Alpes ne sont pas si mal fichues que cela;

    La deuxième semaine commence, et avec elle mes premières vraies critiques;il y'a 8 étapes pour sprinteur ce qui est beaucoup;surtout je trouve que le souci est que ces étapes la ne comportent aucune surprises, certes, nous n'avons pas encore leur tracé mais on sent qu'elles sont pensées selon un scénario qui ne peut qu'avantager un sprint;or, on a vu que finalement, des étapes indécises , comme celle de Lavaur cette année peuvent proposer quelque chose d'interessant;je trouve dommage qu'en Bretagne, il n' y ai pas eu la volonté d'exploiter les ribins;l'étape d'Albertville avait le potentiel pour proposer une étape mixte, vallonnée au début, plate à la fin ,ce qui pourrait avoir pour effet de varier les schémas de course.

    Quand est ce que le versant du Ventoux par Malaucène sera enfin mis en valeur?Parce que je ne suis pas du tout fan de l'approche via Sault


    RAS jusqu'à Quillan, étapes pour sprinteurs propices aux bordues?belle étape vers Quilan...et on en arrive à ce qui constitue à mon sens le gros point noir de ce tracé 2021;des Pyrenées tracées avec les pieds alors que cela aurait du être le sommet de la course!

    5 étapes donc
    celle de Quillan proposera un terrain surprenant, mal plat (encore que la aussi il aurait été possible de corser autrement plus les choses)et constituera une belle entrée en matière de massif;la suite n'est par contre pas du tout à la hauteur.

    On commence fort avec l'étape d'Andorre, un festival de montées roulantes sur grande routes super larges visiblement et surtout ce qui semble être une constante sur ce tour:pas plus de 3 vrais grands cols par étape.
    Mettre Beixalis en dernière difficulté me parait cependant être une bonne idée.

    Contrairement à beaucoup de gens je trouve que l'étape suivante est bien pensée: une étape anodine en apparence mais avec tout de même trois cols, le type meme d'étape qui pourrait proposer de belles surprises dans un cyclisme de mouvement...sauf que les deux étapes suivantes améneront l'étape de St Gaudens a ne servir à rien.

    Pourquoi concentrer (encore!!!) les principales difficultés d'un massif sur les deux dernières étapes?pourquoi mettre deux arrivées au sommet difficiles l'une à la suite de l'autre?pourquoi proposer des débuts d'étapes avec tant de plat, ce qui tue la plupart du temps (sauf exception cf Laruns cette année) totue idée de course de mouvement?

    Surtout pourquoi avoir enlevé Balès lors de l'étape du Portet et ne pas avoir mis l'Aspin ou la Hourquette pour celle de Luz?

    Il n'y pas de Tappone et il n'y pas d'étapes longues, rien que de petites étapes, trois cols et deux cols le lendemain.Pourquoi?

    Autre chose:pas de nouveautés dans les étapes de montagne, pas de surprises, pas de prise de risque question traçé, que du classique .

    Rajouter des chrono oui, mais dans ce cas la il faut que les grimpeurs se voient proposer des chances d'inverser la vapeur en cotnrepartie;ce tour est du sur mesure pour Roglic avec une possibilité de controler la course de A à Z, peu de facteurs imprévisibles.

    Par contre , les quatre étapes que je trouve les plus interessantes sont l'étape du Creusot, celle du Grand Bornand, l'étape de Quillan et celle de St Gaudens.

    Bref pacours qui n'est pas mauvais mais ils pouvaient nettement faire mieux;après cet avis ne regarde que moi

    | arpettaz74 | mardi 03 novembre 2020 à 13:43:18

  9. Bravo à tous ceux qui ont fait des recherches. A part l'arrivée au Port de Cabus en Andorre qui n'aura pas lieu, vous n'étiez vraiment pas loin.

    Sinon c'est un tour plus classiciste que les années précédentes avec une première semaine pour sprinters et punchers et trois arrivées au sommet dans les étapes de montagne, soit un parcours qui s'approche des années Jean-Marie Leblanc et Jean-François Pescheux alors qu'il y avait plus d'arrivées au sommet dans les tours précédents ; et un contre-la-montre supplémentaire comme bien avant. Néanmoins pas de prologue.

    - Deux étapes en Bretagne avec quelques bosses dans les monts d'Arrhée et le mur de Bretagne pour favorise les punchers et certainement de belles images d'hélicoptère avec la côte de granite rose.
    - Une étape longue de 248 km en Bourgogne avec le passage dans le parc naturel régional du Morvan en-dessous de l'oppidum de Bibracte et par le Signal d'Uchon. Pour le tour c'est une découverte. Moi je l'ai grimpé en 2012… à pied et effectivement il y a une rampe bien difficile dans l'avant-dernier kilomètre mais elle est courte et le col est irrégulier. Il faudra juste avoir le bon braquet pour ne pas coincer. Sinon venez y balader au printemps, le panorama en vaut la chandelle.
    - Etape du Grand-Bornand avec la découverte de la côte de Mont-Saxonnex. Je ne l'ai jamais grimpé et je ne sais donc pas ce qu'il vaut. Sinon l'enchainement désormais classique Romme-Colombière.
    - Une arrivée à Tignes le lendemain pour pallier à l'annulation de cette arrivée en 2019 suite à la grêle et la boue. A vélo, je ne sais pas ce que vaut la longue ascension de Tignes, je sais juste qu'en 2007 ça n'avait pas donné grand-chose, Laurent Jalabert considérant l'ascension comme plutôt roulante, pas vraiment propice à des banderilles de grimpeurs.
    - Une double ascension du Mont Ventoux lors de l'étape 11. Une satisfaction car le versant Est n'avait pas été grimpé qu'une fois en 1974. Et puis l'arrivée sera en descente, ça n'avait pas été le cas depuis 1994 et l'échappée d'Eros Poli. Sauf que là ce sera vraiment au pied du Ventoux, pas de kilomètres inutiles dans le Comtat Venaissin pour terminer. J'espère que dans les années futures l'ascension par Malaucène fera aussi son retour. Si j'ai des congés et qu'il fait beau, j'irais voir cette étape au Ventoux. Sinon il y aura aussi le passage au col de la Liguière près d'Apt, je ne sais pas si le Tour l'avait déjà emprunté avant, de toute façon il ne sera pas très important dans l'étape.
    - Une arrivée au sprint à Nîmes, encore une fois. Christian Prudhomme a vanté sur Stade 2 sa maison carrée, ses arènes. Moi je dis…beurk avec sa féria et ses élus sales ! On ne vit peut-être pas dans le même monde ! Mais je m'arrête là car on sort du cadre du cyclisme.
    - L'étape entre Carcassonne et Quillan sera une étape accidentée pour baroudeurs, je vois mal des leaders s'y expliquer malgré le col de Saint-Louis (je ne connais pas) à 17 km de l'arrivée. Néanmoins le Tour passera par le col de la Croix des Morts. Il ne devrait pas avoir d'importance car loin de l'arrivée mais je suis quand même content qu'un col que j'ai découvert sur la cyclosportive L'Ariégeoise figure au programme.
    - J'aime bien le tracé de l'étape 15 puisque le Tour passera par Font-Romeu, ce qui n'était pas arrivé depuis bien longtemps (1976) et parce-qu'il permettra de redécouvrir aussi le col de Puymaurens, bien que plutôt roulant. Le col de Beixalis est dur mais dommage que port de Cabus ou le Cortal d'Encamp n'aient pas été testé.
    - Je n'aime en revanche pas trop l'étape de Saint-Gaudens dont le profil n'est pas affiché parce-qu'elle me rappele trop les étapes à la Pescheux décriées ici et ailleurs autrefois (dernier col trop loin de l'arrivée). Mais c'est volontaire de la part de Christian Prudhomme qui veut conserver le suspense pour les deux dernières étapes pyrénéennes.
    - La dernière partie de l'étape 18 est plutôt bien tracée cependant je redoute qu'avec le col de Portet le Tour de France ne propose dans le futur plus vraiment d'innovations ou redécouvertes (Piau-Engaly, Guzet-Neige, cols de l'autre côté de la frontière…) pour des arrivées dans les Pyrénées. Je crains que le Tour de France ne s'attache à Bagnères-de-Luchon, Saint-Lary Soulan (Pla d'Adet et col de Portet), Loudenvielle et propose rarement des nouveautés dans ce massif. Christian Prudhomme aime bien le col de Portet, espérons qu'il n'en fasse pas ce que le Tour de France a fait pour l'Alpe d'Huez ou la Planche des Belles Filles, à savoir des arrivées répétitives. J'espère qu'ils me feront mentir dans le futur.
    - Tourmalet + Luz-Ardiden quoi de plus classique

    | Anthony84C | mardi 03 novembre 2020 à 16:18:25

  10. Je pense que le Port de Bales était initialement prévu au programme, mais la ville de Luchon si proche du Tour de France a vécu une année noire (thermalisme arrêté par les deux vagues de Covid-19, fête des fleurs annulée, commerces et restaurants impactés, tempête Barbara qui a fait quelques dégâts... ça fait vraiment beaucoup).
    Le Tour passe donc par Luchon, c'est aussi une manière de ne pas lâcher la station amenée à revenir sur le parcours rapidement.

    Par rapport au Tour dans sa globalité, il est propice à une course de mouvement, en espérant qu'on ait aussi des étapes venteuses sur les 8 étapes de plat prévues.

    La seule étape qui m'embête c'est plutôt celle de Saint-Gaudens, propice à une échappée qui va au bout, à un peloton apathique qui attend les deux journées suivantes pour s'expliquer.

    Clairement à la FDJ il est + adapté à Arnaud Démare (qui sauf chute devrait en claquer quelques unes) que pour Thibaut Pinot mais justement c'est le moment pour lui de laisser le général de côté et de s'amuser sur le vélo, de tenter des choses.

    Et il y a les Jeux Olympiques au Japon juste après : Alaphilippe et Pinot sur un parcours difficile, ça peut être une médaille d'or au bout. S'il y a un Tour de France où il ne faut pas viser le général, c'est bien celui là.

    | arbisman | mardi 03 novembre 2020 à 21:12:46

  11. arbisman
    Si je reste réaliste je suis d'accord avec toi Alaphilippe doit se réserver pour les JO en 2021.

    Mais je suis rêveur.....
    Après une victoire de Matthews à Landerneau prise du maillot par Julian au Mur de Bretagne.....et il le conserve jusqu'à Paris....
    L'équipe Deceuninck Quick-Step construite autour de lui (par ordre alphabétique):
    Almeida, Cattanéo, Cavagna, Devenyns, Evenepoel (dans le rôle de Bernal 2018), Knox, Sénéchal.

    Mais bon....je pense que Bennett ou Jakobsen seront dans l'effectif au départ....snif..snif...

    | Pierre LACOUE | samedi 07 novembre 2020 à 19:16:11

  12. Bonjour Arbisman, bonjour Pierre.

    Dans sa forme exceptionnelle de l'automne 2018 et de juillet 2019, Thibaut Pinot pourrait viser haut sur quasiment tous les parcours. Mais il est évident que, au niveau du staff de la FDJ, la question doit se poser du choix d'Arnaud Démare au départ du prochain Tour.

    Si le Giro propose un tracé avec des étapes de montagne et surtout haute montagne du même tonneau que celles du Stelvio ou de l'Agnello cette année, et si les chronos sont équilibrés, je pense que Pinot devrait de nouveau regarder vers l'Italie.

    Il pourrait ensuite courir le Tour en guise de préparation pour les JO comme Vincenzo Nibali en 2016. Le requin de Messine aurait au minimum terminé deuxième au Brésil sans cette chute stupide provoquée par Henao alors que Van Avermaet était lâché.

    En 2022, Thibaut n'aura que 32 ans soit l'âge de Geraint Thomas lors de sa victoire en 2018 lorsque toutes les planètes se sont miraculeusement alignées pour lui. Or, le Gallois n'a que deux pelés top-10 dans les grands tours. En outre, si Thibaut est inférieur contre la montre, il grimpe mieux que Thomas surtout sur des étapes dures.

    Julian Alaphillipe peut viser quasiment toutes les courses d'un jour. Mais la concurrence sera rude avec cette jeune génération qui monte.

    Je m'interroge sur le choix futur du nouveau champion du monde quand je vois la composition de l'équipe Quick-Step sur les Tours 2019 et 2020 et sur le Giro 2020. C'était autrement solide au Tour d'Italie où le leader aurait dû être non point Almeida mais Evenepoel.

    Dans le passé, Patrick Lefevère a toujours sinon très souvent favorisé les coureurs belges. Souvenons nous du Paris-Roubaix ou plutôt du Paris-Rabais 1996 !

    Pour le tracé du Tour 2022, je l'ai déjà exprimé, j'ai le sentiment que après le Danemark et le Nord, la course honorera sa promesse faite à Rouen avant de piquer sur les Pyrénées avec un court crochet éventuel en Auvergne. Après les Alpes, je vois bien un passage par les vignobles de l'Arbois, un clm. à Besançon (candidatures annoncées) et la reprise de Gerardmer-Super Planche avec le Grand Ballon par le Val Saint-Amarin la veille de Paris.
    Simple opinion.

    Ciao.

    | André | dimanche 08 novembre 2020 à 10:27:08

  13. André,
    Oui si le Giro a un parcours fidèle à sa tradition récente avec notamment de grandes étapes de montagne, T. Pinot aurait intérêt de privilégier l'option Giro + JO mais à mon avis sans passer par la case Tour de France à cause du décalage horaire qui sera trop handicapant à gérer à fortiori à seulement J+6 de l'arrivée à Paris. Dans ce cas, reste à savoir si la dimension sportive fera le poids face à la dimension économique voire publicitaire de son sponsor tricolore...
    Pour prêcher cette chapelle, l'argument suivant pourrait ptet être entendu par la FDJ : aligner le tandem A.Démarre/D.Gaudu au Tour permettrait de jouer les étapes/maillot vert au 1er tout en permettant au second de jouer le rôle de leader pour le classement général sans pression excessive et même d'avancer masqué face aux grands favoris du Tour...

    | Valerman | lundi 09 novembre 2020 à 15:14:37

  14. Bonjour
    Quelqu'un connaît-il, probablement Thomas, les côtes figurant dans l'étape Vierzon -Le Creusot,
    notamment entre Château- Chinon et Le Creusot ? En plus bien sûr du Signal d'Uchon...
    Merci.
    Amicalement

    | Marcel | dimanche 15 novembre 2020 à 10:22:45

  15. Marcel
    Voici un lien qui devrait pouvoir répondre à ta question :
    https://www.la-flamme-rouge.eu/maps/races/view/2021/1

    | Sylvain | dimanche 15 novembre 2020 à 12:06:40

  16. Marcel,

    Même si les parcours définitifs ne seront publiés par ASO que durant le mois de Mai le lien fourni par Sylvain permet sur le Site de La Flamme Rouge d'avoir une idée très très très proche du futur parcours.

    Cordialement

    | Pierre LACOUE | dimanche 15 novembre 2020 à 12:49:12

  17. Merci Sylvain
    Je n'ai pas pu ressortir les détails de l'étape avec mon ordi. Si vous le savez je vous serais reconnaissant d'indiquer le nombre de côtes en 3C et en 4C, si cela est indiqué.
    Merci encore. Amicalement

    | Marcel | dimanche 15 novembre 2020 à 14:11:49

  18. Marcel,

    Les côtes 3C et 4C ne seront connues que lors de la publication du parcours officiel en mai.
    Pour l'heure le parcours n'est que la supputation de spécialistes de traçages de parcours sur Internet.

    Patience....patience...

    Cordialement

    | Pierre LACOUE | dimanche 15 novembre 2020 à 16:21:25

  19. Quelques infos concernant les étapes bretonnes :
    https://actu.fr/bretagne/paimpol_22162/tour-de-france-2021-en-cotes-d-armor-la-fin-du-suspense-entre-paimpol-et-saint-brieuc_37487409.html
    https://www.letelegramme.fr/morbihan/auray/tour-de-france-2021-une-formidable-vitrine-pour-le-pays-d-auray-15-11-2020-12657133.php

    | marco1988 | lundi 16 novembre 2020 à 18:21:05

  20. Etape Vierzon Le Creusot, la montée de signal d'Uchon sera classée en 2e catégorie à mon avis. A signaler que le parcours d'arrivée n'est pas encore finalisé, mais il y a moyen de faire un truc sympa, même en arrivant au stade. Pour faire plus dur, il y avait la possibilité d'arriver aux Combes, ou place Schneider en venant de la gare.

    | Gillou | lundi 23 novembre 2020 à 19:01:31

Envoyez votre commentaire

Votre nom
*
Votre adresse e-mail
*
[cette adresse ne sera jamais publiée mais est uniquement utilisée pour éventuellement me permettre de vous contacter si nécessaire et pour recevoir les notifications de nouveaux commentaires]
Restez au courant de nouveaux commentaires
Cochez cette case si vous voulez être prévenu de nouveaux commentaires sur cet article (vérifiez alors bien votre adresse e-mail pour être sûr de bien recevoir les notifications)
L'adresse de votre site web

Votre commentaire


Attention !! Afin de lutter contre le spam vous devez donner la réponse à la question ci-dessous. La réponse doit être donnée en chiffres entre 2 et 100. Si la réponse à la question n'est pas donnée ou est incorrecte, les autres informations sur ce formulaire seront ignorées.

Combien font un plus deux ?