home | Nederlands | English | Français
> actualités
> photos
> calendrier cycliste UCI
> à votre Tour !
> video's
> livre d'or
> moteur de recherche
> mon CV
> >> copyright <<



suivez velowire sur Instagram
   
  • Derniers ajouts en photos :
plus que 74 jours avant le départ du Tour de France 2019, en attendant venez découvrir le calendrier cycliste UCI 2019 !
RSS |

Le parcours de l'Amstel Gold Race 2016 sur Google Maps/Google Earth et l'itinéraire horaire

Ajouté: jeudi 14 avril 2016 à 23:41:00
  • < Blog | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati | printer friendly version

    Le parcours de l'Amstel Gold Race 2016 sur Google Maps/Google Earth et l'itinéraire horaireCe dimanche la course classique néerlandaise, l'Amstel Gold Race, aura lieu entre Maastricht et ... la Rijksweg à Vilt. En effet, depuis 2013, l'arrivée ne se trouve pas au sommet du Cauberg à Valkenburg mais au même endroit que là où avait lieu l'arrivée des courses des Championnats du Monde 2012.

    Le parcours de l'Amstel Gold Race 2016 - il s'agira de la 51ème édition - est un peu différent de celui de l'année dernière mais la course propose toujours les mêmes 34 montées sur le parcours de cette course classée UCI WorldTour (en 2011 on était passé de 31 à 32 et en 2012 à nouveau à 31, avant de passer à 34 en 2013). Dans cet article vous trouverez l'itinéraire horaire et le parcours sur une carte Google Maps et vous pouvez également télécharger le parcours dans Google Earth pour par exemple faire un survol virtuel.

    La description du parcours de l'Amstel Gold Race 2016

    Après le départ du Markt à Maastricht les coureurs vont d'abord vers le nord jusqu'à Geulle où ils tournent à droite pour monter le Slingerberg suivi rapidement par l'enchaînement des montées d'Adsteeg et de Lange Raarberg.
    Un peu plus loin, lorsque les coureurs arrivent dans la partie du parcours qui sera emprunté à plusieurs reprises, ils montent le Bergseweg (juste avant la partie qui sera parcourue à plusieurs reprises), puis Sibbergrubbe, Cauberg et un premier passage sur la ligne d'arrivée à Vilt (la partie bleue sur la carte du parcours).

    Les coureurs arrivent alors sur la première boucle autour de la ville d'arrivée, boucle qui fait 108,5 km et qui commence par la montée du Geulhemmerberg puis une descente jusqu'à la frontière avec la Belgique qu'ils suivent pour atteindre le Wolfsberg et le Loorberg avant de faire une petite incursion au nord pour s'approcher du Gulpenerberg sans pour autant atteindre son sommet puis une redescente vers le sud par la montée du Schweibergerweg avant de longer à nouveau la frontière avec la montée de Camerig, une petite bifurcation en direction de Vijlen avant de se diriger vers le Drielandenpunt (un petit sommet où les Pays-Bas, l'Allemagne et la Belgique se touchent), la montée de Gemmenich juste de l'autre côté de la frontière belge et Vijlenerbos après le retour aux Pays-Bas. Cette partie du parcours est la partie verte sur la carte.

    Les coureurs monteront alors dans la partie violette du parcours l'Eperheide puis en remontant vers le nord sur le même parcours qu'à l'aller, ils changent de chemin pour monter le Gulpenerberg puis le Plettenberg, Eyserweg, Sint Remigiusstraat, Vrakelberg et à nouveau l'enchaînement Sibbergrubbe et Cauberg pour ensuite passer la ligne d'arrivée pour la 2ème fois.

    La 2ème boucle autour de la ligne d'arrivée, longue de 67,7 kilomètres et en rouge sur la carte, contient à nouveau la montée du Geulhemmerberg. Après un passage aller-retour au sud de Maastricht/Bemelen, les coureurs tournent à droite pour se diriger vers la montée du Bemelerberg avant de redescendre vers le parcours de la boucle en vert où cette fois-ci, après le Loorberg, ils coupent tout droit avant de tourner à gauche pour partir en direction du Gulpenerberg après quoi ils vont aller chercher le Kruisberg (au lieu de tourner sur le Plettenberg comme au premier passage) puis l'Eyserbosweg et le Fromberg. Le peloton tourne alors à gauche à Schin op Geul pour accéder au Keutenberg avant de remonter vers la troisième montée du Cauberg qui sera cette fois-ci suivie par une dernière boucle (en orange) qui ressemble au circuit des Championnats du Monde 2012 mais qui passe sur cette course par le même circuit que dans les tours précédents et contient donc la montée du Geulhemmerberg en plus du Bemelerberg.

    Le départ fictif sera donné à 10h15 et l'arrivée est prévue autour de 16h34. La distance parcourue sera plus courte de 9,3 kilomètres que l'année dernière : 248,7 kilomètres.

    L'itinéraire horaire et le parcours de l'Amstel Gold Race 2016 sur Google Maps

    Ci-dessous vous trouverez la carte Google Maps, le profil et l'itinéraire horaire (avec les horaires de passage dans les différents villes et villages sur le parcours) de l'Amstel Gold Race 2016. Cliquez sur les images pour les ouvrir.

    Afin de faciliter la "lecture" de la carte, le parcours est affiché en cinq parties : la première en bleu, la deuxième en vert, la troisième en violet et la quatrième en rouge. La dernière boucle, longue de 18,5 kilomètres, est affichée en orange.
    L'itinéraire horaire de l'Amstel Gold Race 2016 La carte avec le parcours de l'Amstel Gold Race 2016 sur Google Maps Le profil de l'Amstel Gold Race 2016

    Amstel Gold Race 2016

    [X] Close

    Amstel Gold Race 2016

    [X] Close

    Le parcours de l'Amstel Gold Race 2016 dans Google Earth

    Vous préférez visualiser le parcours de l'Amstel Gold Race 2016 dans Google Earth et ainsi par exemple faire un survol virtuel sur le parcours ? Téléchargez alors le fichier KML ci-dessous :

    >> Téléchargez le parcours de l'Amstel Gold Race 2016 dans Google Earth

    La carte du parcours de l'Amstel Gold Race 2016


    Ce fichier vous permet non seulement de visualiser tout le parcours dans Google Earth mais également de faire un survol virtuel au-dessus du parcours.

    par Thomas Vergouwen
    Vous avez trouvé cet article intéressant ? Dites-le à vos amis sur Facebook en cliquant sur les boutons ci-dessous !


    > 6 commentaires | lu 7549x

    cet article apparaît dans les catégories suivantes : Classiques| Open Street Maps/Google Maps/Google Earth | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati

Commentaires

Actuellement il y a 6 commentaires!
  1. Hi
    ......my download in Google earth is OK, but I don't know how to do 'a fly-over'

    | martin | samedi 16 avril 2016 à 9:26:21

  2. Hello Martin,

    Sorry for the late reply :(.

    In Google Earth you can select the path (the three dots connected by lines) and click the play button on the right to do a "fly-over" :).

    | Thomas Vergouwen | lundi 18 avril 2016 à 12:13:47

  3. Le triptyque ardennais commence et quel choc pour les suiveurs après les flandriennes, on a assisté une fois de plus à une course cadenasser où les trop rares offensives sont vouées à l'échec, cela ressemble a un pauvre match de L1 en novembre/décembre entre 2 équipes frileuses satisfaite de prendre 1 point sans rien proposer.

    Que faire pour redonner à ces courses un minimum d'intérêt ?

    Thomas, les néerlandais sont t'ils aussi dépités que moi devant le triste spectacle d'hier et de ces dernières années ?

    | oliv56 | lundi 18 avril 2016 à 18:45:17

  4. Effectivement, cet amstel ne restera pas dans les annales, tout comme le triste spectacle que l'on a eu hier sur la flèche avec une course de côte sur trois cent mètres...et liège arrive à dimanche. J'anticipe la présentation de cette course pour faire part de ma nouvelle déception quant au tracé proposé par aso sur liège,
    le stockeu est impraticable cette année , soit cela arrive, mais au lieu de repenser la philosophie du parcours, aso nous rajoute une côte inutile après saint nicolas, cela fait maintenant trois côtes dans les 5 derniers km, autrement dit aso renforce le blocage de la course et l'attitude attentiste des coureurs......la redoute sera donc encore escamoté, peut être en plus la roche aux faucons, pendant ce temps la des côtes historiques comme le mur des hézalles sont toujours oubliés, la côte de lorcé et la vécquée ont aussi disparu....la côte de chambralles est aux oubliettes....bref conformisme et attentisme semble être les maitres mots d'aso pour liège, quel dommage !

    | maziro | jeudi 21 avril 2016 à 16:23:23

  5. Bonjour Maziro.

    L'Amstel Gold Race :
    Sportivement, cette course n'a pas sa place aux cotés des grands monuments.
    Les organisateurs multiplient les tourniquets, mais c'est un foutoir.
    J'ajoute, hors sujet, que je préférais le Tour des Flandres à l'ancienne avec Grammont en juge de paix ...

    La Flèche Wallonne :
    Quel gachis de voir ce qui fut jadis une grande classique de 250-270 km ravalée à moins de 200 km avec le Mur de Huy en points fixes.
    Faut arreter et revoir toute la copie.
    Le maintien du Mur comme arrivée (mais sans passage préalable) ne me dérange pas à condition de ne pas avoir d'autres arrivées en cote pour les classiques de printemps.

    Liège-Bastogne-Liège :
    Primo : comment ne pas etre d'accord avec vous et un certain Eddy Merckx pour une revalorisation du secteur autour de Stavelot sur la Doyenne ?
    Secondo : revenons à une arrivée centre-ville après une courte descente.
    Ce n'est pas Liège-Bastogne-Ans !
    Tertio : y a trop de km entre laRoche-aux-Faucons et le pied de Saint-Nicolas.
    Mais pourquoi se borner à un enchainement direct via l'"autoroute" Boncelles-Standard ?
    Ne serait-il pas plus intéressant de piquer vers Seraing par le bois et une descente sinueuse, le long de la Meuse reprendre à droite vers les hauteurs d'Ougrée (commune construite en escalier sur le balcon sud du fleuve) avant de rejoindre le stade Dufrasne.
    Quelques kilomètres en plus (on s'en fout), mais beaucoup moins de temps morts.

    Ciao.

    | André | vendredi 22 avril 2016 à 12:37:23

  6. André je ne peux qu'approuver votre analyse, il me semble qu'ASO ne produit pas la bonne analyse sur liège bastogne liège, ce qui explique ces choix de parcours douteux, l'histoire et la légende de liège c'est une course d'usure avec un parcours qui présente une dizaine de côte et une arrivée, en plaine c'est cette philosophie de tracé qui m'a enchanté dans les années 80 avec les duels criquélion, argentin,roche etc.....un schéma simple avec la zone de stavelot en point central (hézalles,aisomont ou wanne, stockeu, haute levée) des côtes d'usure (lorcé, vécqué) et un final avec la redoute en juge de paix, et les forges en dernière côte à 15 km de l'arrivée, montée peu sélective qui obligeait à utiliser la redoute comme marche pied final......

    Mais ASO a repris cette course en 1990 et progressivement, leblanc puis prudhomme on changé la fin du parcours, introduction de la côte d'ans comem arrivée en 1992, saint nicolas en 1999 (je crois), la roche aux faucons en 2008, et cet côte sans intérêt cette anné....
    En parallèlle, la course est devenur de plus aseptisé à mesure qu'aso durcissait le final et allégeait la zone autour de stavelot,les dernières batailles sur la redoute avec jalabert,bartoli, et zuelle se sont achevées à la fin des années 90, et l'introduction de saint nicolas; aujourd'hui la redoute ne sert plus à rien, quelle tristesse...pourtant c'est avec stoockeu la côte de légende de liège....

    ASO a succombé progressivement aix sirènes du modernisme et de la mode des fin de parcours musclés, c'est une erreur d'autant plus inexplicable pour moi car on sais que prudhomme connait parfaitement l'histoire du cyclisme, et sur paris roubaix il arrive à garder un parcours vintage, donc c'est une question de choix...il n'y a pas de fatalité....

    Le contrat d'arrivée avec la ville d'ans s'achève bientôt, c'est une occasion pour aso de tenter un pacours vintage pour l'une des prochaines éditions, retour à lège centre, disparition de la côtes de saint nicolas....réintroduction de côtes autour de stavelot...et un final avec la redoute en juge de paix (en 1991 le sommet de la redoute avait été placé à 26km de l'arrivée à liège centre..) et
    derrière les forges (sommet à 14 km de l'arrivée)...peut être que cela ne marchera pas, peut être qu'il y aura 60 coureurs et un sprint massif à liège, mais au moins liège aura renoué avec son parcours historique,......cela vaut le cous d'essayer au moins une fois.....

    | maziro | vendredi 22 avril 2016 à 15:00:59

Envoyez votre commentaire

Votre nom
*
Votre adresse e-mail
*
[cette adresse ne sera jamais publiée mais est uniquement utilisée pour éventuellement me permettre de vous contacter si nécessaire et pour recevoir les notifications de nouveaux commentaires]
Restez au courant de nouveaux commentaires
Cochez cette case si vous voulez être prévenu de nouveaux commentaires sur cet article (vérifiez alors bien votre adresse e-mail pour être sûr de bien recevoir les notifications)
L'adresse de votre site web

Votre commentaire


Attention !! Afin de lutter contre le spam vous devez donner la réponse à la question ci-dessous. La réponse doit être donnée en chiffres entre 2 et 100. Si la réponse à la question n'est pas donnée ou est incorrecte, les autres informations sur ce formulaire seront ignorées.

Combien font trois fois cinq ?