home | Nederlands | English | Français
> actualités
> photos
> calendrier cycliste UCI
> à votre Tour !
> video's
> livre d'or
> moteur de recherche
> mon CV
> >> copyright <<



suivez velowire sur Instagram
   
  • Derniers ajouts en photos :
RSS |

Tony Gallopin fait coup double en remportant l'étape à Nice sur Paris-Nice 2015 !

Ajouté: samedi 14 mars 2015 à 19:32:00
  • < Blog | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati | printer friendly version

    Tony Gallopin fait coup double en remportant l'étape à Nice sur Paris-Nice 2015 !Alors qu'un très grand groupe d'échappés a animé la course en tête, c'est finalement sur une tentative de Michal Kwiatkowski (Etixx-QuickStep) d'élargir son avance sur Richie Porte (Team Sky) que Tony Gallopin arrive à se glisser dans une contre-attaque qui arrive à revenir sur ce qui restait de ce groupe de tête, pour enfin passer à l'attaque et rester à l'avant jusqu'à l'arrivée. Le coureur français s'empare ainsi également de la première position au classement général à la veille de la dernière étape de ce Paris-Nice 2015 qui aura lieu sous forme de contre-la-montre individuel sur le Col d'Eze demain.

    Le résumé de la 6ème étape de Paris-Nice 2015 : Vence > Nice

    Au départ de l'étape du jour à Vence, 184,5 kilomètres attendaient les 148 coureurs restant sur Paris-Nice 2015. Initialement prévue sur une distance de 180,5 kilomètres, cette étape a été prolongée en faisant un contournement au niveau de Carros, suite à un éboulement sur la route prévue initialement.

    Il restait toujours 6 difficultés au programme de cette 6ème étape, 3 de première et 3 de deuxième catégorie et cela donnait donc de la matière à Thomas de Gendt (Lotto-Soudal) dans la défense de son maillot à pois de meilleur grimpeur de l'épreuve.

    Le groupe de tête dans le Col de VenceC'est donc assez rapidement qu'un groupe de tête s'est formé, avec Thomas de Gendt dedans et dans un premier temps ce n'était pas moins de 13 coureurs qui l'accompagnaient. On y trouvait entre autres le vainqueur de l'étape d'hier, Davide Cimolai (Lampre-Merida) et deux groupes de contre-attaque se trouvaient alors derrière eux, avec respectivement 6 et 9 coureurs. Ces trois groupes à l'avant se sont alors rejoints après le sprint intermédiaire de Tourrettes-sur-Loup, remporté par Lars Boom (Astana) avant de perdre progressivement 6 éléments. Dans la montée du Col de Vence c'était donc un groupe de pas moins de 23 coureurs qui était à l'avant (voir photo), avec déjà plus de 2 minutes d'avance sur le peloton, et une minute sur un petit groupe avec Sylvain Chavanel (IAM Cycling) qui était également parti en contre.

    Lorsque Thomas de Gendt prend les points au sommet de cette première difficulté, devant Lars Boom, les hommes de tête sont d'abord rejoints par Chavanel avant que les 7 autres coureurs avec qui il était parti en contre opèrent également la jonction, pour former une échappée de pas moins de 31 coureurs.

    Steven Kruijswijk et Rein TaaramäeSteven Kruijswijk (LottoNL-Jumbo) et Rein Taaramäe (Astana) arrivent alors à s'extirper de ce grand groupe de tête et abordent ensemble la montée de la Côte de Levens (photo). Avant d'arriver au sommet ils se font néanmoins déjà reprendre et Thomas de Gendt peut donc à nouveau y prendre les points du classement de meilleur grimpeur, à nouveau devant Lars Boom, alors que le retard du peloton y est de 2'50".

    Dans l'approche de la Côte de Châteauneuf, Warren Barguil (Giant-Alpecin) abandonne alors la course et le groupe de tête se voit ainsi réduit à 30 coureurs. Au sommet ce n'est cette fois-ci pas Thomas de Gendt qui prend les points puisqu'il est déjà assuré de remporter le classement de meilleur grimpeur quand il laisse Lars Boom prendre les points devant Dylan van Baarle (Cannondale-Garmin).

    Michal Kwiatkowski, 3 de ses coéquipiers et Philippe GilbertDans la difficulté suivante, la Côte de Coaraze, il décroche carrément du groupe de tête, tout comme Matti Breschel (Tinkoff-Saxo), qui se voit ainsi réduit à 28 coureurs. Petit à petit le groupe de tête perd alors d'autres éléments alors que Michal Kwiatkowski (Etixx-QuickStep), le porteur du maillot jaune de leader du classement général, accompagné de 3 de ses coéquipiers (Tony Martin, Julian Alaphilippe et Michal Golas) et de Philippe Gilbert (BMC Racing Team) se détache dans cette montée du peloton pour partir à la chasse du groupe de tête. L'équipe Sky ne les laisse néanmoins pas partir pendant longtemps puisqu'elle espère toujours pouvoir placer Richie Porte en vue d'une victoire finale (le coureur australien figurait en deuxième position au classement général, à 1 seconde derrière Kwiatkowski).

    Dans la montée du Col de Saint-Roch, une accéllération de Sylvain Chavanel est alors à l'origine d'une sélection dans le groupe de tête qui se réduit à 9 éléments et au sommet de ce col il leur reste un écart de 1'28" sur le groupe avec le maillot jaune. Après avoir basculé, Michal Kwiatkowski attaque alors à nouveau, toujours accompagné de ses coéquipiers et cette fois-ci c'est Tony Gallopin (Lotto-Belisol) qui se glisse dans ce groupe. A 35 kilomètres de l'arrivée, avant la dernière difficulté (la Côte de Peille) ils arrivent à faire la jonction avec le groupe de tête et dans cette montée c'est alors au tour de Tony Gallopin d'attaquer !

    Au sommet il a déjà creusé un écart de 24 secondes alors que derrière lui, Kwiatkowski est rejoint par Richie Porte et Geraint Thomas (Team Sky). A 2 kilomètres de l'arrivée celui-ci n'a presque pas bougé et est de 25 secondes quand le coureur français peut commencer à croire en la victoire d'étape à Nice, mais également à la prise du pouvoir dans le classement général. En effet, Gallopin était placé 6ème dans ce classement avant cette étape, à 38 secondes de Kwiatkowski qui a été distancé dans le groupe de poursuivants. A l'arrivée, Tony Gallopin a 32 secondes d'avance sur Simon Spilak (Team Katusha) qui prend la deuxième place, à 1 minute du groupe avec Richie Porte et Geraint Thomas et à 1'02" de Michal Kwiatkowski. Avant le contre-la-montre entre Nice et le Col d'Eze de demain, Gallopin prend donc la tête au classement général, avec 36 secondes d'avance sur Richie Porte, 37 sur Michal Kwiatkowski et 38 sur Geraint Thomas et Jakob Fuglsang.

    Les classements après la 6ème étape

    Le classement de la 6ème étape : Vence > Nice

    Voici le top 5 de cette étape :

    1/ Tony Gallopin (Lotto-Soudal) - 4h52'57"
    2/ Simon Spilak (Team Katusha) - +0'32"
    3/ Rui Costa (Lampre-Merida)
    4/ Jakob Fuglsang (Astana Pro Team)
    5/ Rafael Valls (Lampre-Merida) - +0'35"

    Le classement général

    A la veille du contre-la-montre sur le Col d'Eze qui clôturera cette 73ème édition de Paris-Nice, le classement général a donc été chamboulé et ce contre-la-montre sera donc réellement décisif pour le résultat final de la Course au soleil :

    1/ Tony Gallopin (Lotto-Soudal) - 28h49'42"
    2/ Richie Porte (Team Sky) - +0'36"
    3/ Michal Kwiatkowski (Etixx-QuickStep) - +0'37"
    4/ Geraint Thomas (Team Sky) - +0'38"
    5/ Jakob Fuglsang (Astana Pro Team)

    Classement par points

    Pas de grands changements dans ce classement où Michael Matthews (Orica-GreenEDGE) pourra rentrer chez lui avec le maillot vert sur les épaules :

    1/ Michael Matthews (Orica-GreenEDGE) - 38 points
    2/ Alexander Kristoff (Team Katusha) - 32 points
    3/ Michal Kwiatkowski (Etixx-QuickStep) - 24 points
    4/ José Joaquin Rojas (Movistar Team) - 23 points
    5/ Tony Gallopin (Lotto-Soudal) - 22 points

    Classement de meilleur grimpeur

    Thomas de Gendt (Lotto-Soudal) a donc sécurisé son maillot à pois du classement de meilleur grimpeur dans cette dernière étape en ligne, Lars Boom (Astana) ayant grapillé quelques points qui ne lui permettent pas de faire parti du top 3 de ce classement :

    1/ Thomas de Gendt (Lotto-Soudal) - 78 points
    2/ Philippe Gilbert (BMC Racing Team) - 21 points
    3/ Chris Anker Sørensen (Tinkoff-Saxo) - 21 points
    4/ Lars Boom (Astana Pro Team) - 20 points
    5/ Richie Porte (Team Sky) - 16 points

    Classement de meilleur jeune

    Michal Kwiatkowski (Etixx-QuickStep) retient toujours la première position dans le classement de meilleur jeune, sachant que son premier concurrent - Tim Wellens (Lotto-Soudal) - se trouve à 1'23" :

    1/ Michal Kwiatkowski (Etixx-QuickStep) - 28h50'19"
    2/ Tim Wellens (Lotto-Soudal) - +1'23"
    3/ Romain Bardet (AG2R La Mondiale) - +2'16"
    4/ Wilco Kelderman (Team LottoNL-Jumbo) - +2'51"
    5/ Bob Jungels (Trek Factory Racing) - +12'06"

    par Thomas Vergouwen
    Vous avez trouvé cet article intéressant ? Dites-le à vos amis sur Facebook en cliquant sur les boutons ci-dessous !


    > 1 commentaire | lu 1406x

    cet article apparaît dans les catégories suivantes : Paris-Nice| Paris-Nice 2015 | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati

Commentaires

Actuellement il y a 1 commentaires!
  1. Une semaine de vacances pour voir un galopin s'enfuir!!
    Bonne fin de semaine Thomas.
    Cordialement

    | Pierre LACOUE | samedi 14 mars 2015 à 22:57:39

Envoyez votre commentaire

Votre nom
*
Votre adresse e-mail
*
[cette adresse ne sera jamais publiée mais est uniquement utilisée pour éventuellement me permettre de vous contacter si nécessaire et pour recevoir les notifications de nouveaux commentaires]
Restez au courant de nouveaux commentaires
Cochez cette case si vous voulez être prévenu de nouveaux commentaires sur cet article (vérifiez alors bien votre adresse e-mail pour être sûr de bien recevoir les notifications)
L'adresse de votre site web

Votre commentaire


Attention !! Afin de lutter contre le spam vous devez donner la réponse à la question ci-dessous. La réponse doit être donnée en chiffres entre 2 et 100. Si la réponse à la question n'est pas donnée ou est incorrecte, les autres informations sur ce formulaire seront ignorées.

Combien font deux fois trois ?