home | Nederlands | English | Français
> actualités
> photos
> calendrier cycliste UCI
> à votre Tour !
> video's
> livre d'or
> moteur de recherche
> mon CV
> >> copyright <<



suivez velowire sur Instagram
   
  • Derniers ajouts en photos :
RSS |

Championnats de France 2014 : les résultats Dames et Amateurs et les coûts des forces de l'ordre

Ajouté: dimanche 29 juin 2014 à 0:23:19
  • < Blog | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati | printer friendly version

    Championnats de France 2014 : les résultats Dames et Amateurs et les coûts des forces de l'ordreEn marge de la course amateurs des Championnats de France ce samedi s'est tenue une conférence de presse organisée par la Fédération Française de Cyclisme, lors de laquelle la fédération s'est voulue rassurante sur ses projets dans toutes les disciplines du cyclisme.

    En ce qui concerne le cyclisme sur route, c'est surtout le sujet des frais de sécurité qui a dû marquer les esprits, puisqu'on arrive à la fin de l'accord sur l'augmentation progressive et limitée des frais des Gendarmes sur les courses cyclistes françaises. Cet article revient rapidement sur ce sujet.

    Les Championnats de France Amateurs et Dames

    Regardons néanmoins d'abord les résultats des Championnats qui ont eu lieu ce samedi, les Championnats Amateurs et Dames.

    Le matin, c'était au tour des Amateurs de prendre le départ à 8h45 pour une course de 173,3 km, qui a commencé sous la pluie.

    A l'issue de cette course ce sont deux coureurs qui se sont approchés de la ligne d'arrivée en s'observant et en zigzagguant sur la route. Entre Yann Guyot (Equipe Cycliste Armée de Terre) et Jérôme Mainard (CR4C Roanne), c'est le premier qui a lancé le sprint pour de vrai et qui est donc devenu Champion de France de cyclisme sur route Elite Amateurs. Un petit peu plus loin, ils étaient suivis par Anthony Turgis (CC Nogent sur Oise) puis le peloton.

    Voici le top 10 de cette course :

    Le podium amateurs1/ Yann Guyot (EC Armée de Terre) - 3h57'07"
    2/ Jérôme Mainard (CR4C Roanne) - +0'01"
    3/ Anthony Turgis (CC Nogent sur Oise) - +0'12"
    4/ Romain Cardis (Vendée U Pays de Loire) - +0'16"
    5/ Marc Sarreau (EC Armée de Terre)
    6/ David Cherbonnet (Bretagne)
    7/ Benoit Daeninck (CC Nogent sur Oise)
    8/ Benoit Sinner (EC Armée de Terre)
    9/ David Ménut (EC Armée de Terre)
    10/ Fabien Schmidt (UC Nantes Atlantique)

    Chez les dames c'est Pauline Ferrand Prevot (Rabo Liv) qui a d'abord rattrapé le groupe des échappées avant de placer une attaque décisive dans une des bosses du parcours pour remporter l'épreuve en solitaire. Elle devenait ainsi Championne de France, aussi bien dans la catégorie Elites qu'Espoirs. Voici le top 10 Dames Elites :

    Le podium Dames Elites1/ Pauline Ferrand Prevot (Rabo Liv Women Cycling Team) - 2h23'30"
    2/ Mélodie Lesueur (Lointek Team) - +1'23"
    3/ Fanny Riberot (Lointek Team) - +2'48"
    4/ Ludivine Loze (Midi Pyrénées)
    5/ Sandrine Bideau (Poitou Charentes Futuroscope 86)
    6/ Melanie Bravard (Lointek Team)
    7/ Coralie Demay (Bretagne) - 2'51"
    8/ Marine Strappazzon (Franche Comté) - +2'52"
    9/ Audrey Cordon (Hitec Products) - +4'42"
    10/ Elise Delzenne (Specialized Lululemon)

    Le podium Dames EspoirsLa particularité de l'épreuve Dames est que dans la même course on attribue également le titre de Championne de France Espoirs et le classement correspondant. Comme elle n'a que 22 ans, celle qui était déjà prolongé son titre de Championne de France contre-la-montre jeudi dernier et qui est donc aujourd'hui devenue Championne de France sur route Elite prend également ce titre en catégorie Espoirs :

    1/ Pauline Ferrand Prevot (Rabo Liv Women Cycling Team) - 2h23'30"
    2/ Coralie Demay (Bretagne) - +2'51"
    3/ Marine Strappazzon (Franche Comté) - +2'52"
    4/ Iris Sachet (Pays de la Loire) - +4'42"
    5/ Marion Sicot (Région Centre)

    Le coût des forces de l'ordre sur les épreuves sur route

    David LappartientTout d'abord David Lappartient, le Président de la Fédération Française de Cyclisme, a rappelé qu'il existe une sorte de concurrence déloyale vis-à-vis d'autres sports en ce qui concerne le cyclisme. En effet, le cyclisme sur route ne coûte rien aux collectivités territoriales en ce qui concerne les infrastructures et équipements sportifs alors que les autres sports, quand ils se produisent dans une salle, ils n'ont pas de frais de police à payer alors que le cyclisme est sur la voie publique et ne coûte donc rien en investissement et en plus il faut qu'on paie.

    Suite à l'augmentation annoncée des frais des forces de l'ordre obligatoirement présentes sur les courses cyclistes, ça commençait à peser lourd dans le budget des organisateurs.
    David Lappartient a alors expliqué qu'il y avait eu un accord pour 4 ans sur la période de 2011 à 2014, suite à l'alerte à l'ancien Président de la République et à l'ancien Ministre de l'Intérieur, qui prévoyait une augmentation progressive des coûts de la Police et de la Géndarmerie qui était acceptable par les organisateurs.
    Néanmoins, il précisait tout de suite derrière que cette progressivité, qui était prévue sur 4 ans, avait été retranscrit dans un arrêté avec une durée de 3 ans et demi au lieu de 4 ans et que cet arrêté expire ce lundi 30 juin 2014.

    En conséquence, toutes les courses qui auront lieu à partir de mardi allaient donc se voir appliquer l'augmentation prévue initialement, soit 10 à 15 fois plus que ce qu'elles payaient auparavant, chose que les organisateurs n'auraient jamais pu supporter.

    La FFC, en collaboration avec la LNC et son Président, Marc Madiot, ont donc demandé 3 choses :
    1/ une prorogation de l'arrêté pour que toutes les courses soient traitées de la même façon sur toute l'année 2014
    2/ pour utiliser cette période pour trouver un nouvel accord
    3/ travailler sur le réglement des courses sur la voie publique

    ... et David Lappartient a annoncé aujourd'hui que l'arrêté qui porte sur la période jusqu'au 31 décembre 2014 a maintenant été signé !

    Pour la suite, il a expliqué que sur toutes les réunions, la FFC et la LNC ont trouvé au Ministère de l'Intérieur des gens plutôt à l'écoute, ce qui lui fait croire que cela devrait pouvoir aboutir à un nouvel accord. Il a par ailleurs expliqué que l'intérêt de l'état reste bien sûr d'avoir plus d'argent pour cette prestation, alors que les organisateurs aimeraient bien rester sur le tarif actuel et que l'objectif était donc de trouver un juste milieu entre le tarif actuel et le tarif cible qui avait été affiché par l'état.

    En ce qui concerne le réglement type des épreuves sur voie publique, Lappartient a précisé qu'il n'y a désormais plus besoin d'une approbation conjointe du Ministère de l'Intérieur et de la Fédération Française du Cyclisme mais uniquement d'une approbabation par la Fédération Française de Cyclisme sous réserve qu'il n'y a pas de dispositions contraires aux textes et que le Conseil Fédéral de la FFC traitera ce texte la semaine prochaine et que, tout en maintenant les règles de sécurité, celui-ci va dans le sens de l'allègement. Lappartient a alors donné l'exemple des épreuves en circuit où il n'y aura plus d'obligation d'avoir un médécin, ce qui répond à une vraie problématique puisque plusieurs courses en circuit n'ont pas pu être organisées à cause de l'absence de médécin.

    Une petite inquiétude quand même : la réforme territoriale

    David Lappartient a ensuite indiqué que la réforme territoriale qui fait disparaître les départements tels qu'on les connaît actuellement pose souci à la FFC, pour plusieurs raisons :
    1/ parce que les clubs de DN sont souvent financés par les Conseils Généraux
    2/ les organisateurs de la plupart des courses sont également financés par les Conseils Généraux
    3/ pour les Championnats de France, la FFC signe également avec les Conseils Généraux pour une partie du financement

    La FFC fait donc de ce sujet une priorité cette année pour voir quel impact celui-ci aura sur les activités de la FFC et du cyclisme au sens large.

    par Thomas Vergouwen
    Vous avez trouvé cet article intéressant ? Dites-le à vos amis sur Facebook en cliquant sur les boutons ci-dessous !


    > 1 commentaire | lu 1723x

    cet article apparaît dans les catégories suivantes : Championnats de France| Cyclisme féminin | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati

Commentaires

Actuellement il y a 1 commentaires!
  1. En 2013 l'Etat a rédigé une circulaire pour l'organisation des épreuves sur route.
    L'organisateur doit prévoir un régime de circulation bien défini(route ouverte, priorité de passage, route fermée).
    Les autorités détentrices des pouvoirs de police de la circulation doivent ensuite prendre des arrêtés spécifiques à chaque épreuve, et là ça se complique.

    Le coût pour les organisateurs est nul, mais le travail est assez important pour les collectivités vu le nombre et la diversité des épreuves.

    | Gillou | mardi 22 juillet 2014 à 23:19:03

Envoyez votre commentaire

Votre nom
*
Votre adresse e-mail
*
[cette adresse ne sera jamais publiée mais est uniquement utilisée pour éventuellement me permettre de vous contacter si nécessaire et pour recevoir les notifications de nouveaux commentaires]
Restez au courant de nouveaux commentaires
Cochez cette case si vous voulez être prévenu de nouveaux commentaires sur cet article (vérifiez alors bien votre adresse e-mail pour être sûr de bien recevoir les notifications)
L'adresse de votre site web

Votre commentaire


Attention !! Afin de lutter contre le spam vous devez donner la réponse à la question ci-dessous. La réponse doit être donnée en chiffres entre 2 et 100. Si la réponse à la question n'est pas donnée ou est incorrecte, les autres informations sur ce formulaire seront ignorées.

Combien font une fois trois ?