home | Nederlands | English | Français
> actualités
> photos
> calendrier cycliste UCI
> à votre Tour !
> video's
> livre d'or
> moteur de recherche
> mon CV
> >> copyright <<



suivez velowire sur Instagram
   
  • Derniers ajouts en photos :
plus que 46 jours avant le départ du Tour de France 2018, en attendant venez découvrir le calendrier cycliste UCI 2018 !
RSS |

Thomas Voeckler (Team Europcar) en costaud à Nice, Tony Martin (HTC-Highroad) remporte Paris-Nice 2011

Ajouté: dimanche 13 mars 2011 à 16:22:00
  • < Blog | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati | printer friendly version

    Thomas Voeckler (Team Europcar) en costaud à Nice, Tony Martin (HTC-Highroad) remporte Paris-Nice 2011Après une échappée longue, c'est Thomas Voeckler (Team Europcar) qui remporte la dernière étape de Paris-Nice 2011 alors que la victoire finale est revenue à Tony Martin (HTC-Highroad).

    Le résumé de la dernière étape de Paris-Nice 2011

    Ce matin la Course au soleil ne tenait pas à respecter ce petit surnom de Paris-Nice car le départ s'est déroulé sous une pluie fine au grand désespoir des coureurs.

    Un des premiers coureurs à rejoindre le podium signature était Amaël Moinard (BMC Racing Team). Il ne venait néanmoins pas pour apposer sa signature sur la feuille d'émargement mais pour annoncer au commissaire FFC qu'il n'allait pas prendre le départ. Il en allait de même pour Juan Manuel Garate (Rabobank), Jurgen van den Broeck (Omega Pharma-Lotto), Robert Kiserlovski (Astana) qui avait gravement chuté hier et Grega Bole (Lampre-ISD).

    Sous la pluie, Andriy Grivko (Astana) était le premier à sortir du peloton, mais après avoir été rejoint par 9 autres coureurs partis en contre, Thomas Voecklerce premier groupe de tête a été repris par le peloton peu avant que le Champion de France, Thomas Voeckler (Europcar Team), attaque. Le coureur français est ensuite rejoint par 10 autres coureurs et l'échappée du jour s'est donc formée autour de 11 coureurs : à côté de Voeckler on y trouvait Linus Gerdemann (Team Leopard-Trek), David Lopez Garcia (Movistar Team), Alexandre Vinokourov (Astana), Matthew Busche (Team Radioshack), Rémi Pauriol (FDJ), Matteo Carrara (VAC), Laurent Didier (Saxo Bank-Sungard), Julien El Farès (Cofidis), Gorka Izagirre Insausti (Euskaltel-Euskadi) et Diego Ulissi (Lampre-ISD).

    Dans ce groupe, qui a marqué l'étape du jour, Matteo Carrara était le mieux placé au classement général, à la 13ème place à 2'50" de Tony Martin (HTC-Highroad). Suite à une crevaison, Linus Gerdemann disparaît alors du groupe de tête et dans la montée du Col de Calaïson, Alexandre Vinokourov n'arrive plus à suivre le rythme et se trouve également distancé.

    Alors que le peloton se réduit petit à petit à seulement 22 coureurs, le groupe de tête perd à nouveau 3 coureurs : Laurent Didier, Rémi Pauriol et Matthew Busche se font distancer.

    Samuel SanchezPetit à petit le groupe de tête continue à se réduire et quand Voeckler et Ulissi lâchent finalement Izagirre et El Farès on sait que la victoire va se jouer entre les deux hommes de tête. Samuel Sanchez (Euskaltel-Euskadi) tente encore de partir en contre mais sans réel succès.

    Thomas Voeckler se trouvait donc dans une situation comparable à celle de la dernière étape de Paris-Nice 2010 et le coureur vendéen avait donc à coeur de faire mieux que l'an dernier. C'est finalement chose faite car dans la dernière descente il arrive à lâcher son compagnon de route et il s'impose finalement en solitaire sur la Promenade des Anglais en terminant 23 secondes devant Diego Ulissi et 1'06" devant Julien El Fares.

    Le maillot jaune ne change finalement pas d'épaule et c'est donc Tony Martin (HTC-Highroad) qui remporte cette 69ème édition de Paris-Nice grâce à sa belle prestation dans le contre-la-montre à Aix-en-Provence. Sans réelle surprise car le coureur allemand était vu comme le grand favori justement à cause de la présence de ce contre-la-montre en fin de course.

    La réaction de Tony Martin, vainqueur de Paris-Nice 2011

    Tony MartinAprès l'arrivée, Tony Martin est revenu sur l'étape d'aujourd'hui :

    Avec la pluie à Nice c'est toujours dangereux, les conditions n'étaient pas top avec le froid et avec la pluie mais on a eu de l'aide des coureurs de Radioshack par exemple et j'y ai donc toujours cru.

    Je ne m'attendais pas à des attaques de Wiggins et Klöden, je pense qu'ils se sont contentés de leur place et ils savaient que j'étais fort et que je pouvais suivre. Je ne m'attendais donc pas vraiment à une attaque de leur part mais plus de coureurs plus loin au classement, ce qu'il s'est passé aujourd'hui.

    Je ne pense pas que le temps a été à mon avantage car en jaune le risque de chuter est encore plus important. Honnêtement, je préfère de meilleurs conditions météo.


    Tony MartinConcernant sa victoire finale et le statut que ça lui donne, l'Allemand a ajouté :

    Je n'aime pas qu'on me compare à Jan Ulrich, par contre j'espère que cela permet l'Allemagne à aimer à nouveau le vélo.

    Je n'ai pas plus de légitimité en tant que leader sur une course qu'avant. Dans l'équipe on a de très bons coureurs comme Peter Velits qui l'a montré par exemple l'année dernière sur la Vuelta, ou encore Tejay Van Garderen qui en fera probablement de même cette année au Tour de Californie. Ici c'était ma course, surtout avec le long contre-la-montre le parcours était taillé pour moi. On voit à chaque course qui est le leader et ça se décide vraiment en fonction de la course.

    On me mettait pas mal de pression, c'était mon grand objectif. Maintenant que je l'ai gagné, ça me donne un très bon sentiment et je suis content que j'arrive à supporter la pression et que je suis capable d'être le leader de l'équipe. Le Tour de France sera mon prochain objectif, j'y serai également un des leaders. L'année dernière j'y ai fait quelques erreurs et ça m'a permis d'apprendre
    .

    La réaction de Thomas Voeckler en vainqueur d'étape

    Le Champion de France a quant à lui décrit sa victoire sur cette dernière étape. Après un très bon Paris-Nice et notamment sa victoire dans la 4ème étape, il déclarait : Thomas VoecklerJe n'avais pas vraiment de pression ; je sentais que j'avais de bonnes jambes et ça m'a permis d'être à l'origine de la bonne échappée. J'ai pris pas mal de risques car la météo n'étais pas très bonne, mais ça s'est finalement encore mieux passé que je ne le pensais.

    Diego Ulissi ne faisait pas de grimaces donc ça me faisait un peu peur et comme je ne le connais pas, je ne savais pas comment il allait être au sprint. Quand j'ai vu qu'on a réussi à lâcher Carrara qui est bon au sprint, je me disais que j'avais une bonne chance de le remporter. Du coup je me suis dit que j'allais entamer en premier la descente et ça m'a permis de gagner l'étape.

    Je n'ai pas trop pensé à la revanche par rapport à l'année dernière. Par contre, dans la dernière ligne droite je me suis dit qu'il ne fallait pas que je lance le sprint trop tôt. Ce n'était pourtant pas vraiment une revanche pour moi parce que j'avais plus trop d'amertume par rapport à l'année dernière.

    Quand j'ai vu hier des coureurs comme Maaskant par terre, qui ne bougeait pas, je me suis dit qu'il ne fallait pas que je prenne trop de risques parce que je ne voulais pas que ma carrière se joue là. Je n'ai donc pris des risques que vers la fin et je me suis un peu épaté quand j'ai vu que j'arrivais à lâcher des coureurs comme ça.


    Le coureur de l'équipe Europcar est également revenu sur l'éternelle question de la place des Français dans le cyclisme mondial et sur son rôle dans le maintien de l'équipe Vendéenne dont il fait partie :

    En ce qui concerne le cyclisme français, je peux comprendre que le public aimerait des résultats encore meilleurs, mais il ne faut pas oublier qu'il y a eu une période où les résultats étaient encore moins bien.

    On parle souvent de moi comme le sauveur de l'équipe Europcar. Quand j'ai attendu un peu jusqu'au dernier moment j'étais un peu surpris de l'impact médiatique que ça avait eu parce que pour moi c'était plutôt naturel. Aussi, je ne mettais pas ma carrière en péril. Je peux donc comprendre qu'on parle de ça mais il n'y avait pas que moi, je n'ai donc pas plus de mérite que les autres coureurs qui sont restés aux côtés de Jean-René Bernaudeau.

    Les classements finaux de Paris-Nice 2011

    Le classement de la dernière étape

    Le top 5 de la dernière étape est complété par Samuel Sanchez et David Lopez Garcia :

    1/ Thomas Voeckler (Team Europcar) - 3h15'58"
    2/ Diego Ulissi (Lampre-ISD) - +0'23"
    3/ Julien El Farès (Cofidis, le crédit en ligne) - +1'06"
    4/ Samuel Sanchez (Euskaltel-Euskadi)
    5/ David Lopez Garcia (Movistar Team)

    Le classement général de Paris-Nice 2011

    Tony MartinPas de changements dans le classement général aujourd'hui :

    1/ Tony Martin (HTC-Highroad) - 34h03'37"
    2/ Andreas Klöden (Team Radioshack) - +0'36"
    3/ Bradley Wiggins (Team Sky) - +0'41"
    4/ Rein Taaramae (Cofidis, le crédit en ligne) - +1'10"
    5/ Samuel Sanchez (Euskaltel-Euskadi) - +1'13"

    Les autres classements

    Le classement de meilleur jeune est remporté par Rein Taaramae (Cofidis, le crédit en ligne), devant Bauke Mollema (Rabobank) qui le suit à 54 secondes.

    Rémi Pauriol est resté le meilleur grimpeur avec 56 points, devançant largement Thomas Voeckler qui termine ce classement à la deuxième place avec 29 points.

    Le maillot vert est resté sur les épaules de Heinrich Haussler (Team Garmin-Cervélo) qui avait avec ses 84 points 14 points de plus qu'Andreas Klöden et 17 de plus que Samuel Sanchez.
    Rein Taaramae Rémi Pauriol Heinrich Haussler Le podium de Paris-Nice 2011

    par Thomas Vergouwen
    Vous avez trouvé cet article intéressant ? Dites-le à vos amis sur Facebook ou Google+ en cliquant sur les boutons ci-dessous !


    > aucun commentaire | lu 2231x

    cet article apparaît dans les catégories suivantes : Paris-Nice 2011| Paris-Nice | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires, soyez le premier à envoyer votre commentaire !!

Envoyez votre commentaire

Votre nom
*
Votre adresse e-mail
*
[cette adresse ne sera jamais publiée mais est uniquement utilisée pour éventuellement me permettre de vous contacter si nécessaire et pour recevoir les notifications de nouveaux commentaires]
Restez au courant de nouveaux commentaires
Cochez cette case si vous voulez être prévenu de nouveaux commentaires sur cet article (vérifiez alors bien votre adresse e-mail pour être sûr de bien recevoir les notifications)
L'adresse de votre site web

Votre commentaire


Attention !! Afin de lutter contre le spam vous devez donner la réponse à la question ci-dessous. La réponse doit être donnée en chiffres entre 2 et 100. Si la réponse à la question n'est pas donnée ou est incorrecte, les autres informations sur ce formulaire seront ignorées.

Combien font quatre plus cinq ?