home | Nederlands | English | Français
> actualités
> photos
> calendrier cycliste UCI
> à votre Tour !
> video's
> livre d'or
> moteur de recherche
> mon CV
> >> copyright <<



suivez velowire sur Instagram
   
  • Derniers ajouts en photos :
RSS |

Le Tour Med 2010 : une course bordélique remportée par Alejandro Valverde (Caisse d'Epargne)

Ajouté: dimanche 14 février 2010 à 19:41:00
  • < Blog | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati | printer friendly version

    Le Tour Med 2010 : une course bordélique remportée par Alejandro Valverde (Caisse d'Epargne)De mercredi à aujourd'hui a eu lieu entre Carcassonne et le Mont Faron à Toulon le 37ème Tour Méditerranéen. Après la victoire de Luis Léon Sanchez en 2009 et déjà précédé par une victoire d'Iván Gutiérrez cette course cycliste s'est terminée avec une troisième victoire de l'équipe Caisse d'Epargne : c'est Alejandro Valverde, qui se présentait au départ comme un des favoris, qui remporte la course qui ne s'est pas vraiment passée comme prévu !

    1ère étape : mercredi 10 février 2010 - Carcassonne > Sauvian - 95 km

    Les changements dernière minute commençaient dès cette première étape : prévue initialement sur une distance de 123 kilomètres, c'est par arrêté préfectoral qu'elle est amputée de 28 kilomètres à seulement 5 jours du départ. Etape très courte donc finalement, sur un parcours quasiment entièrement plat, avec une présence importante du vent et sous des températures glaciales, elle a eu une influence importante sur le classement général de ce Tour Med 2010.

    En effet, une vingtaine de coureurs seulement faisait partie des premiers arrivés à Sauvian dont pas moins de 4 coureurs de l'équipe espagnole au sponsor français, Caisse d'Epargne (Mathieu Drujon (6ème), Alejandro Valverde (7ème), Arnaud Coyot (13ème, tous les trois à 10 secondes) et José Garcia Acosta qui terminait 18ème à 49 secondes). Sur son blog l'équipe parle d'une stratégie payante : en effet, contrairement aux autres coureurs, Yvon Ledanois a proposé aux écureuils de partir à la découverte des premiers kilomètres de l'étape et les coureurs "rouge et noir" ont alors décidé d'attaquer dès le départ pour faire exploser le tout.

    Yauheni HutarovichFinalement c'est Yauheni Hutarovich (Française des Jeux), qui avait déjà remporté deux étapes du Tour Med l'année dernière, qui a passé en premier la ligne d'arrivée à Sauviac. Il était suivi 4 secondes plus tard par William Bonnet (Bbox Bouygues Telecom) qui terminait 2 secondes devant Maxim Iglinskiy (Astana).

    Un autre des favoris, Alexandre Vinokourov (Astana) terminait 14ème, à 10 secondes du vainqueur comme Alejandro Valverde. Les autres favoris se trouvaient dans le peloton piloté par Anthony Roux (Française Des Jeux) qui terminait 21ème avec par exemple Christophe Le Mével (54ème, Française des Jeux), Cyril Dessel (77ème, AG2R La Mondiale), Robert Gesink (80ème, Rabobank), tous arrivés à 2'08". Michael Rasmussen (107ème, Miche, de retour en France après une suspension de 2 ans après le Tour de France 2007) et Amaël Moinard (108ème, Cofidis) terminaient dans un deuxième peloton à 6'27".

    Arnaud Molmy (Roubaix Lille Métropole) abandonnait au cours de l'étape.

    2ème étape : jeudi 11 février 2010 - Peynier > Trets - 170 km

    La deuxième étape partait ce jeudi de Peynier qui sera également ville départ de la 6ème étape de Paris-Nice 2010 le samedi 13 mars, pour une étape en direction de Tourrettes-sur-Loup.
    Sur le Tour Med l'étape menait les coureurs en direction de Trets, 170 kilomètres plus loin, avec deux difficultés de 2ème catégorie : le Col des Portes au bout de 43 kilomètres et le Col de Valfere à un petit peu plus de 80 kilomètres de l'arrivée.

    Jussi VeikkanenSi les coureurs pensaient qu'il avait fait froid la veille, c'était encore pire jeudi : les températures sont restées en-dessous des 0°C lors de cette étape, il y a même eu de la neige, et l'arrivée a donc été jugée pas moins d'une heure et demie plus tard que prévu.

    Deuxième étape, deuxième surprise négative sur ce Tour Med : si l'échappée avait été reprise, les coureurs qui se trouvaient en tête du peloton ont été mal guidés et sont donc entrés dans la déviation au lieu de foncer vers la ligne d'arrivée. Ils ont été classés avec le même temps que le vainqueur mais n'avaient plus aucune chance au sprint qui a été réglé par le finlandais Jussi Veikkanen qui prenait ainsi la deuxième victoire d'étape de ce 37ème Tour Med pour la Française des Jeux et au passage également le maillot de leader (grace aux bonifications). Veikkanen terminait devant Fabien Bacquet et Yohan Mombaerts, tous deux de BigMat Auber 93.

    Au classement général Veikkanen tenait donc la première place devant William Bonnet (Bbox Bouygues Telecom - +0'04") et Maxim Iglinskiy (Astana - +0'06"). Parmi les favoris c'étaient Alexandre Vinokourov (Astana) et Alejandro Valverde (Caisse d'Epargne) qui étaient les mieux placés (7ème et 8ème) à 10 secondes.

    3ème étape : vendredi 12 février 2010 - Greasque > Six Fours Le Brusc - 115 km

    Sur cette 3ème étape en destination du bord de la mer les coureurs trouvaient -en plus du froid- 3 difficultés : le Col Pas de Couelle (2ème catégorie) après seulement 21 kilomètres, la côte à Mazaugues (3ème catégorie) 32 kilomètres plus loin et finalement Le Camp du Castellet à environ 35 kilomètres de l'arrivée.

    Rien de très difficile mais l'occasion pour les deux favoris (Alexandre Vinokourov et Alejandro Valverde) de partir dans une échappée quasiment dès le départ de l'étape pour être repris qu'à quelques mètres de l'arrivée pour que l'étape se règle finalement en sprint, remporté une nouvelle fois par Yauheni Hutarovich (Française des Jeux) qui égalait ainsi son score de l'année dernière. Il devançait Fabien Bacquet (BigMat Auber 93) et Mathieu Drujon (Caisse d'Epargne). 38 coureurs faisaient partie de ce premier groupe alors que le gros du peloton arrivait 7 secondes plus tard avec Alexandre Geniez (Skil Shimano) en tête.

    Le classement général restait inchangé.

    4ème étape : samedi 13 février 2010 - La Londe les Maures > "Biot" - "160" km

    Si la ville d'arrivée et le kilomètrage de cette étape sont affichés entre guillemets c'est à cause du coup de poker de l'organisation en fin d'étape ... En effet, l'étape a été neutralisée après 114 kilomètres, juste après Saint-Paul-en-Forêt, apparemment sur la base d'un arrêté préfectoral des Alpes-Maritimes qui ne voulait pas donner son autorisation pour une arrivée d'étape à Biot à cause des pluies verglaçantes et des risques qui y étaient liés.

    L'organisation a alors mis une ligne d'arrivée à cet endroit, légèrement en pente, et dans le groupe de tête, parti au kilomètre 10, c'était Julien El Farès (Cofidis) qui y a vu sa chance de remporter une étape, devant ses compagnons d'échappée Robert GesinkJonathan Thiré (Bigmat Auber 93) et Dominique Cornu (Skil-Shimano). Roulant à 1'15" devant le peloton, cette victoire aurait pu avoir un impact important sur le classement général, mais si le jury a validé la victoire d'El Farès (qui déclarait après ne pas vraiment le voir comme une victoire d'étape : Ça n'a pas la saveur d'une victoire. C'est une journée comme les autres), il a également décidé de classer l'ensemble des coureurs dans le même temps.

    Un des favoris initiaux, Robert Gesink (photo, Rabobank) déclarait alors sur son fil Twitter qu'apparemment l'organisation était au courant que la course ne pourrait aller au bout à environ 40 kilomètres de l'arrivée à cause de la manque d'une autorisation. Il déplorait le fait de ne pas en avoir été informé : l'intérêt du coureur devrait être le plus important.

    5ème étape : dimanche 14 février 2010 - La Ciotat > Toulon - Mont Faron - 126 km

    Etape la plus difficile avec 2 difficultés de deuxième catégorie (le Col de l'Ange après seulement 10 kilomètres et le Col du Corps de Garde à 16 kilomètres de l'arrivée) et 2 de première catégorie : le Col de l'Espigoulier du côté d'Aubagne après 32 kilomètres et bien évidemment la montée finale du Mont Faron à Toulon.

    Tout de suite après le départ, un groupe d'échappés a été formé par Mathieu Perget (Caisse d'Epargne), Thierry Hupond (Skil-Shimano) et Rémy Di Grégorio (Française des Jeux) mais ce groupe a été rapidement repris.

    Dans la montée du Col de l'Espigoulier la neige avait commencé à tomber mais comme elle ne tenait pas cela ne représentait pas de risque pour la course. Après une première tentative sans succès de Brice Feillu (Vacansoleil Pro Cycling Team) il retente de nouveau avec Rémi Di Grégorio mais là aussi les fuyards sont rapidement repris.

    Quand la neige arrête de tomber un nouveau groupe de 6 coureurs se forme avec Mikaël Chérel et Rémy Di Grégorio de la Française des Jeux, Ludovic Turpin (AG2R La Mondiale), Leonardo Duque (Cofidis), Paul Martens (Rabobank) et Dmitriy Fofonov (Astana). Leur écart monte jusqu'à 2'40" et juste avant la montée finale le groupe se sépare en deux et dans la montée seuls Turpin, Di Grégorio et Fofonov se trouvent encore devant.

    Dans cette montée finale ce sont Rémi Pauriol (Cofidis), Alexandre Vinokourov (Astana) et Francesco Masciarelli (Acqua & Sapone) qui reprennent les 3 échappés en premier et parmi eux c'est l'italien Masciarelli qui tente le tout pour le tout en attaquant seul. Alejandro ValverdeRobert Gesink (Rabobank) pensait avoir ses chances et il lançait donc une attaque à environ 2 kilomètres de l'arrivée. A sa grande surprise il a été doublé à 50 mètres de l'arrivée par Alejandro Valverde. Francesco Masciarelli (Acqua & Sapone) reste néanmoins devant et remporte l'étape devant Alejandro Valverde (Caisse d'Epargne) et Rinaldo Nocentini (AG2R La Mondiale). Robert Gesink terminait 4ème devant Johnny Hoogerland (Vacansoleil Pro Cycling Team).

    Vinokourov terminant 10ème, c'est l'espagnol Alejandro Valverde qui remporte ce Tour Méditerranéen 2010.

    Le top 5 du classement général final se présente ainsi :
    1/ Alejandro Valverde (Caisse d'Epargne)
    2/ Rinaldo Nocentini (AG2R La Mondiale)
    3/ Maxim Iglinskiy (Astana)
    4/ Johnny Hoogerland (Vacansoleil Pro Cycling Team)
    5/ Alexandre Vinokourov (Astana)

    par Thomas Vergouwen
    Vous avez trouvé cet article intéressant ? Dites-le à vos amis sur Facebook en cliquant sur les boutons ci-dessous !


    > aucun commentaire | lu 3363x

    cet article apparaît dans les catégories suivantes : Cyclisme en général (hors Tour de France) | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires, soyez le premier à envoyer votre commentaire !!

Envoyez votre commentaire

Votre nom
*
Votre adresse e-mail
*
[cette adresse ne sera jamais publiée mais est uniquement utilisée pour éventuellement me permettre de vous contacter si nécessaire et pour recevoir les notifications de nouveaux commentaires]
Restez au courant de nouveaux commentaires
Cochez cette case si vous voulez être prévenu de nouveaux commentaires sur cet article (vérifiez alors bien votre adresse e-mail pour être sûr de bien recevoir les notifications)
L'adresse de votre site web

Votre commentaire


Attention !! Afin de lutter contre le spam vous devez donner la réponse à la question ci-dessous. La réponse doit être donnée en chiffres entre 2 et 100. Si la réponse à la question n'est pas donnée ou est incorrecte, les autres informations sur ce formulaire seront ignorées.

Combien font une fois deux ?