home | Nederlands | English | Français
> actualités
> photos
> calendrier cycliste UCI
> à votre Tour !
> video's
> livre d'or
> moteur de recherche
> mon CV
> >> copyright <<



suivez velowire sur Instagram
   
  • Derniers ajouts en photos :
plus que 203 jours avant le départ du Tour de France 2020, en attendant venez découvrir le calendrier cycliste UCI 2019 !
RSS |

Giro d'Italia 2009 : un résumé de la deuxième semaine

Ajouté: mardi 26 mai 2009 à 23:01:00
  • < Blog | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati | printer friendly version

    Giro d'Italia 2009 : un résumé de la deuxième semaineAujourd'hui les coureurs qui participent au Giro d'Italia 2009 profitent du deuxième jour de repos avant d'attaquer les 4 dernières étapes en ligne et le contre la montre de clôture.

    Après vous avoir présenté ici un résumé de la première, de la deuxième étape puis de la première semaine de ce Tour d'Italie 2009, je vous propose donc de découvrir pendant que les coureurs se reposent un résumé de la deuxième semaine !


    Cette deuxième semaine était marquée par les 3 victoires d'étapes de Mark Cavendish (Columbia High Road) et de la prise du pouvoir par Denis Menchov (Rabobank) et peut-être aussi par la décision difficilement compréhensible des directeurs sportifs de Cervélo TestTeam lors de l'étape de dimanche ?

    Dixième étape - mardi 19 mai 2009 - Cuneo > Pinerolo

    La première info de ce jour était une triste nouvelle ... En effet, Fabio Saccani, un motard de presse âgé de 69 ans qui travaillait sur le Giro depuis 33 ans, a trouvé la mort alors qu'il était en route vers le départ de l'étape à Cuneo. Une minute de silence a été observée au départ de la 11ème étape le lendemain.

    David ArroyoSur l'étape la plus longue de ce Giro du centenaire, seule une échappée s'est formée au kilomètre 120 : Stefano Garzelli, leader de l'équipe Acqua e Sapone, y était parti en solo. Cette étape était non seulement la plus longue mais proposait également deux grands cols : le Moncenisio et la montée de Sestrière puis juste avant l'arrivée le Prá Martino avant la descente vers Pinerolo.
    Garzelli étant repris par le train de l'équipe Liquigas qui roulait pour Ivan Basso en tête du peloton, tout s'est joué dans les derniers kilomètres. Parti avec son maillot rose de leader du classement général, Danilo di Luca a profité du travail de l'équipe Liquigas pour s'installer tranquillement dans la roue de leur leader dans la dernière difficulté de la journée. Quand un des hommes en vert fluo a attaqué, le maillot rose a fait la contre-attaque pour reprendre Franco Pellizotti. Le plus fort dans la descente, di Luca s'est dit qu'il pouvait prendre là quelques secondes de bonification pour sécuriser un petit peu plus son maillot rose.
    Levi LeipheimerFranco Pellizoti (Liquigas), Denis Menchov (Rabobank), Carlos Sastre (Cervélo TestTeam) et David Arroyo (photo, Caisse d'Epargne) accompagnaient Danilo di Luca pendant un certain temps, mais c'était sans compter sur les qualités de puncheur de l'italien qui commentait l'étape ainsi : Aujourd'hui, j'ai couru comme si c'était une classique. La distance, le final, cela ressemblait à Liège-Bastogne-Liège.
    En plus des 20 secondes de bonification pour di Luca, le final de cette étape, la distance et les montées, avaient également mis le meilleur jeune Thomas Lövkvist et son coéquipier Michael Rogers (Columbia High Road ; numéro deux et trois du classement général) en retard de 1'30". Dans la dernière descente Levi Leipheimer (photo, Astana) et Ivan Basso ont perdu 29 secondes.

    Christopher Horner, coéquipier modèle pour Levi Leipheimer sur ce Giro d'Italia, avait chuté dans une descente lors de cette étape. Blessé à la jambe, il n'a pas pris le départ de l'étape du lendemain et est contraint de se reposer pendant une semaine avant de reprendre l'entraînement.

    Onzième étape - mercredi 20 mai 2009 - Turin > Arenzano (Genova)

    Joaquin Rodriguez (Caisse d'Epargne) qui souffrait de son genou a mis pied à terre au kilomètre 56 de cette étape et après Chris Horner c'était donc un deuxième coureur du top 20 de ce Giro qui quittait la course à étapes.

    Cette étape de transition entre la plus longue étape de la veille et le très difficile contre-la-montre individuel du lendemain, avait tout pour plaire aux sprinteurs et pendant environ 150 kilomètres ils ont donc tout fait pour contrer les attaques de Vladimir Isaychev qui montrait pendant longtemps le beau maillot de l'équipe Xacobeo-Galicia puis de Marco Marzano de Lampre-NGC. Ensuite les coureurs sont arrivés sur un bout du parcours avec des routes très étroites et sinueuses. Malgré les quelques petites montées, les équipes de sprinteurs et notamment l'équipe Columbia High Road ont encore réussi à contrôler la course.

    Mark CavendishA l'approche de la ligne d'arrivée le petit train de l'équipe Columbia High Road s'est parfaitement bien formé et le poisson pilote favori du sprinteur britannique Mark Cavendish (photo), Mark Renshaw a pu déposer son leader bien placé en tête à à peu près 200 mètres de l'arrivée. Cav' remporte donc le sprint devant Tyler Farrar (Garmin Slipstream), Alessandro Petacchi (LPR Brakes - Farnese Vini) et l'australien Allan Davis (Quick Step).

    Un joli petit cadeau donc à la veille de l'anniversaire du sprinteur britannique !

    Fabian CancellaraAprès cette étape, Fabian Cancellara (photo, Saxo Bank) a décidé de quitter le Giro pour se préparer pour le Tour de France 2009. Il disait à ce sujet : C'était prévu depuis longtemps de prendre les jours de compétition les uns après les autres sur ce Giro. Je suis très heureux de ce que j'ai fait sur cette première partie de Giro, où l'atmosphère est toujours très spéciale. Ma saison ne se déroule pas comme prévu (son entraînement a d'abord été gêné par une grippe puis par un accident lors d'une de ses sorties d'entraînement) mais je suis convaincu que je suis sur la bonne voie et je me projette déjà vers mes prochains objectifs et ceux de l'équipe. Maintenant, je vais me reposer pendant les quelques jours à venir, avant de participer au stage d'entraînement dans les Alpes avec d'autres coureurs de l'équipe. Il n'était donc pas présent au départ du contre-la-montre dont il est spécialiste ... peut-être parce que ce contre-la-montre était particulièrement long et difficile ?

    Douzième étape - jeudi 21 mai 2009 - Sestri Levante > Riomaggiore (Cinque Terre) - contre la montre individuel

    Jeudi, un exceptionnel contre-la-montre individuel de pas moins de 61,7 kilomètres était au programme !

    La dernière fois que le Giro d'Italia proposait une étape contre-la-montre d'une distance similaire était en 1996 quand le russe Eugeni Berzin remportait l'étape de 62 kilomètres en battant l'espagnol Abraham Olano.

    Denis MenchovLongeant la côte, en 2009, l'étape commençait par la montée du Passo del Bracco (montée de 610 m) et les experts du contre-la-montre étaient encore plus défavorisés car après la descente suivait le Passo del Termine (montée de 543 m).

    Comme je le disais déjà dans mon article sur le parcours du Giro d'Italia 2009 il y avait de fortes chances que ce contre-la-montre ait un impact important sur le classement général et ça a effectivement été le cas !

    En effet, Denis Menchov (photo, Rabobank) - qui avait déjà remporté la cinquième étape - a été le plus fort sur ce parcours très sélectif. Il remporte donc ce contre-la-montre individuel en 1h34'29" avec une moyenne de 38,482 km/h et devance ainsi l'américain Levi Leipheimer de 20 secondes et l'italien Stefano Garzelli (Acqua e Sapone) de 1'03". Le porteur du maillot rose, Danilo di Luca termine 6ème à 1'54" et perd donc son maillot de leader au russe de l'équipe Rabobank.
    Après cette étape Denis Menchov occupe la première place dans le classement général avec un écart de 34 secondes sur Danilo di Luca et 40 secondes sur le numéro trois, Levi Leipheimer.

    Treizième étape - vendredi 22 mai 2009 - Lido di Camaiore > Firenze

    Une étape de plaine de seulement 150 kilomètres, c'était forcément une étape destinée aux sprinteurs.
    Björn Schröder
    Trois coureurs s'étaient dit qu'ils allaient quand même tenter de piquer l'étape des sprinteurs en formant une échappée : Björn Schröder (photo, Milram), Mikhail Ignatyev (Katusha) et Leonardo Scarselli (ISD) se sont séparés du peloton après moins de 15 kilomètres et sont restés ensemble jusqu'à environ 30 kilomètres à l'arrivée. Là c'est l'allemand Schröder qui a attaqué pour essayer de finir l'étape en solo et la remporter sur la ligne d'arrivée à Firenze.
    Mark Cavendish
    Les équipes de sprinteurs par contre, notamment bien évidemment la Team Columbia pour Mark Cavendish (photo) mais aussi Garmin Slipstream pour Tyler Farrar, ont lancé la poursuite pour finalement reprendre le dernier fuyard à seulement 5 kilomètres de l'arrivée. Ensuite c'était comme d'habitude Mark Renshaw et Edvald Boasson Hagen qui ont réussi à placer Mark Cavendish (photo) parfaitement pour qu'il remporte le sprint devant ... Alessandro Petacchi (LPR Brakes - Farnese Vini). Forcément, Cav' n'avait pas apprécié de se faire battre par lui au sprint de la deuxième étape.
    Allan Davis (Quick Step) termine 3ème, Robert Hunter (Barloworld) 4ème et celui qui aurait bien aimé pour une fois ne pas simplement être parmi les trois premiers de l'étape mais réellement la remporter, Tyler Farrar termine 5ème.

    Le sprinteur britannique jouait un peu son match à la maison car il habite à Quarrata à environ 35 kilomètres de la ligne d'arrivée de cette étape. C'était également l'occasion pour lui de ... rentrer chez lui car il a décidé de s'arrêter là avec trois victoires au sprint et une victoire avec son équipe au contre la montre inaugural et bien sûr deux maillots roses dans sa valise ! Maintenant il ne lui reste plus qu'à se reposer avant de se préparer pour le Tour de France.

    Au classement général cette étape n'avait rien changé et Denis Menchov a donc gardé son maillot rose ... le premier maillot rose dans l'histoire de l'équipe Rabobank.

    Quatorzième étape - samedi 23 mai 2009 - Campi Bisenzio > Bologne (Bologna) (San Luca)

    Filippo PozzatoUne étape de plaine avec pas moins de 5 cols ... le Passo della Collina (12,6 km à 5,4%) suivi par le Valico di Mediano (14,7 km à 3,9%), le Valico di Tolè (14,6 km à 3,7%), le plus petit Mongardino (2,1 km avec des passages à 12%) et finalement l'arrivée en hauteur à Bologne (2,1 km à 9,7% en moyenne).

    Filippo Pozzato (photo, Katusha) n'a pas pris le départ de cette étape. Classé 51ème, il ressentait une douleur au genou droit suite à une chute lors de la 12ème étape et a préféré se faire soigner pour être en forme pour les prochaines courses, très probablement notamment le Tour de France.

    Par ailleurs, Mark Renshaw (Columbia High Road ; poisson-pilote de Mark Cavendish), Cameron Meyer (Garmin Slipstream) et Steve Chainel (BBOx Bouygues Telecom) ne se sont pas rendus au départ non plus.

    Danilo di Luca se voyait probablement déjà vainqueur de cette étape avec l'arrivée en montée dans le style Flèche Wallonne. C'était sans compter sur Simon Gerrans (photo, Cervélo TestTeam) et 13 autres coureurs qui ont formés une échappée dès le kilomètre 12 :Simon GerransGuillame Bonnafond (AG2R La Mondiale), Giampaolo Cheula et Christopher Froome (Barloworld), Vasil Kiryienka (Caisse d'Epargne), Philip Deignan (Cervélo TestTeam), Giovanni Visconti et Andrey Grivko (ISD), Francesco Gavazzi (Lampre NGC), Francesco Reda (Quick Step), Rubens Bertogliati (Serramenti PVC Diquigiovanni), Evgeny Petrov (Katusha), Martin Müller (Milram) et Eduard Vorganov (Xacobeo-Galicia).

    Dans cette échappée le coureur australien de Cervélo TestTeam avait donc la chance d'avoir un coéquipier avec Philip Deignan. Deignan a tenté une attaque dans la montée du Mongardino, mais c'était sans succès.
    Simon Gerrans (photo) par contre a réussi à s'extraire du groupe dans la dernière montée et termine l'étape 12 secondes devant le numéro deux, Rubens Bertogliati (Serramenti PVC Diquigiovanni) et 18 secondes devant Francesco Gavazzi (Lampre NGC). Christopher Froome (Barloworld) avait essayé de le suivre mais a dû décrocher un moment, passant ensuite sur tous les côtés de la route pour réussir à monter ... Il termine finalement 6ème derrière Evgeny Petrov (+0'24") et Philip Deignan (+0'27") à 36 secondes.

    Danilo di Luca a terminé 11ème à 1'04" avec à ses côtés parmi les favoris notamment Denis Menchov et Carlos Sastre. Ivan Basso et Levi Leipheimer ont perdu 3 secondes car ils ont terminés respectivement 16ème et 17ème à 1'07".

    Quinzième étape - dimanche 24 mai 2009 - Forlì > Faenza

    Cette étape, qui faisait quasiment une boucle (il n'y a que 16,6 km entre Forlì et Faenza), proposait sur ses 159 kilomètres pas moins de 6 cols, plus ou moins difficiles. Après le départ de Forlì il y avait d'abord la longue montée du Passo dell'Eremo (10,7 km à 4%), puis une courte descente et la montée du Colle Carnevale (6 km à 6,2%), une longue descente et le petit Colle Albano. Ensuite c'étaient les Valico la Valletta, le Monte Casale (8,7 km à 4,7%) et enfin le Monte Trebbio (6 km à 6,7%) avant la descente vers la ville d'arrivée de Faenza qui étaient au programme.
    Tyler Farrar
    Tyler Farrar (photo, Garmin Slipstream) ne s'est pas présenté au départ de l'étape et ne remporterait donc pas d'étape sur ce Giro du centenaire. Le sprinteur américain a collectionné deux 2ème places, une 3ème place et deux 5ème places et laisse donc maintenant toutes les chances du côté de Alessandro Petacchi pour remporter les sprints à venir. En effet, après le départ de Mark Cavendish il ne reste plus beaucoup d'autres prétendants à la victoire en cas de sprint.

    Après avoir remporté l'étape de la veille, cette étape sera sans doute l'étape dont on se souviendra comme l'étape avec la décision plus que surprenante de l'équipe Cervélo TestTeam. Que s'est il passé ?

    Au kilomètre 35 une quinzaine de coureurs a formé l'échappée de la journée. Petit à petit les coureurs échappés se sont fait reprendre par le peloton à l'exception du belge Serge Pauwels (photo, Cervélo TestTeam) et Leonardo Bertagnolli (Serramenti PVC Diquigiovanni). Bertagnolli redoutait alors pouvoir remporter l'étape car au sprint le jeune belge aurait très bien pu être le plus fort. Néanmoins, son leader et ses directeurs sportifs en décidaient autrement ...Serge PauwelsEn effet, Ivan Basso (Liquigas) se trouvait avec Stefano Garzelli (Acqua e Sapone) intercallé entre le groupe de tête et le groupe du maillot rose. Leur écart a atteint un maximum d'une minute, mais Carlos Sastre avait peur d'aller perdre dans cette étape du temps sur Ivan Basso. Comme l'objectif de l'espagnol reste de se placer en haut du classement général il a demandé à ce que son coéquipier belge se relève pour lui venir en aide.
    Seulement, une fois la décision prise et communiqué via l'oreillette à Pauwels, l'équipe LPR Brakes - Farnese Vini de Danilo di Luca a bien travaillé pour reprendre les deux hommes intercallés qui ont finalement décidé de ne pas poursuivre leur attaque. Il n'y avait donc pas de réel danger pour le leader de l'équipe Cervélo TestTeam et Serge Pauwels s'est retrouvé dans une situation où il avait perdu toutes ses chances de remporter l'étape et sans réelle utilité pour son leader. Sur la TV belge flamande Sporza les commentateurs ont tout de suite dénoncé cette décision. Ils ont alors contacté le directeur sportif de l'équipe Jean-Paul van Poppel pour lui demander une explication. Il ne disait pas grand chose de plus que Sastre avait demandé à ce que son coéquipier vienne l'aider.

    A l'arrivée, où Leonardo Bertagnolli a bien traversé la ligne en premier, Serge Pauwels (photo, deuxième à 14 secondes) s'est exprimé au micro de Sporza et il était clair que le jeune belge qui aurait pu prendre sa première grande victoire chez les pros était bien déçu, mais il respectait la décision en disant qu'il était là pour aider son leader et qu'il devait respecter les décisions de l'équipe. Les commentateurs de la chaîne n'ont pas trouvé mieux que de conclure sur espérons qu'ils vont t'offrir un nouveau contrat ...

    Bertagnolli, quasiment chez lui, était également surpris par cette décision : Je n'ai pas compris ce qu'a fait Pauwels. J'ai été soulagé de me retrouver seul car je le craignais au sprint. Si on avait dû se retrouver tous les deux seulement à l'avant, j'aurais préféré attendre le retour des autres.

    Les favoris étaient tous ensemble dans le groupe qui a terminé à 1'56" derrière le vainqueur de l'étape et le classement général n'a donc pas bougé suite à cette étape.

    Seizième étape - lundi 25 mai 2009 - Pergola > Monte Petrano

    Juan Mauricio Soler HernandesHier, la veille du jour de repos, c'était l'étape reine de ce Giro. Après le départ de Pergola les coureurs ont dû monter le Monte delle Cessan (7,7 km à 6,6%), le Monte Nerone (7,6%), le Monte Catria (11 km à 8%) et finalement l'arrivée en hauteur au sommet du Monte Petrano (10,4 km à 7,9%) près de Cagli. En fin de cette étape l'équipe Cervélo TestTeam a pu se rattraper sur l'erreur de la veille ...

    Lors de cette étape, le maillot à pois de meilleur grimpeur du Tour de France 2007, Juan Mauricio Soler Hernandes (photo), a mis pied à terre à 57 kilomètres de l'arrivée. 37ème au classement général, il souffrait d'une blessure au genou.

    Une vingtaine de coureurs s'est échappé du peloton quasiment dès le début de l'étape. Petit à petit ce groupe a perdu des coureurs pour à la fin retrouver seulement Yaroslav Popovych (Astana) en tête. Damiano Cunego (Lampre NGC) le suivait alors à environ une minute.Carlos SastreLe groupe maillot rose, avec notamment donc Denis Menchov, mais aussi Danilo di Luca, Ivan Basso et Carlos Sastre (photo) s'est lancé à leur poursuite. Carlos Sastre s'est cru à l'Alpe d'Huez lors de l'étape qu'il a remporté lors du Tour de France 2008 et qui lui avait permi de remporter la Grande Boucle. En effet, il a attaqué à deux reprises et la deuxième était l'attaque décisive lui permettant de s'extraire du groupe. Après avoir repris les deux hommes en tête à environ 5 kilomètres de l'arrivée il a continué seul pour remporter "tranquillement" l'étape.

    Le maillot rose, Denis Menchov termine deuxième à 25 secondes devant Danilo di Luca (+0'26") et Ivan Basso (0'29"). Levi Leipheimer termine 11ème et perd du temps précieux avec 2'51" sur Sastre. Avec les écarts en fin d'étape et les secondes de bonification, on voit juste avant cette journée de repos des changements dans le classement général : Carlos Sastre arrive dans le top 3 alors que Levi Leipheimer tombe de la troisième à la sixième place. Le classement se présente désormais comme suit :
    1/ Denis Menchov (Rabobank) - 70h06'30"
    2/ Danilo di Luca (LPR Brakes - Farnese Vini) - +0'39"
    3/ Carlos Sastre (Cervélo TestTeam) - +2'19"
    4/ Franco Pellizotti (Liquigas) - +3'08"
    5/ Ivan Basso (Liquigas) - +3'19"
    Tadej Valjavec6/ Levi Leipheimer (Astana) - +3'21"
    7/ Michael Rogers (Columbia High Road) - 5'54"
    8/ Stefano Garzelli (Acqua e Sapone) - 8'21"
    9/ David Arroyo (Caisse d'Epargne) - 8'39"
    10/ Tadej Valjavec (photo, AG2R La Mondiale) - 8'47"

    Après l'arrivée de l'étape, une voiture a roulé sur le pied du dernier coureur du top 10, Tadej Valjavec (photo). Il souffre de contusions au niveau des tendons, mais après avoir passé des radios dans la journée et avoir effectué une sortie d'entraînement, l'équipe AG2R La Mondiale a fait savoir, selon L'Equipe.fr) qu'il pourra continuer la course.

    Les victoires d'étape par équipe

    Si on résume ces deux premières semaines de ce Giro d'Italia en victoires d'étape par équipe, l'équipe Columbia High Road sort en tête avec pas moins de 6 victoires sur 16. Elle est suivie par l'équipe LPR Brakes - Farnese Vini qui a 4 victoires à son nom et par 3 équipes qui ont signées deux victoires d'étape : Rabobank, Serramenti PVC Diquigiovanni et Cervélo TestTeam.

    Les autres classements

    Meilleur jeune (maillot blanc)
    Kevin SeeldrayersDans le classement du meilleur jeune il y a eu un changement important avec un changement d'épaules du maillot blanc : l'ancien meilleur jeune Thomas Lövkvist (Columbia High Road) a terminé la 16ème étape à la 62ème place à 24'46" et laisse donc le maillot blanc au coureur belge Kevin Seeldrayers (photo, Quick Step) qui avait terminé l'étape 16ème à 3'02". Au classement général on trouve le nouveau meilleur jeune en 15ème position à 13'57".
    1/ Kevin Seeldrayers (photo, Quick Step) - 70h20'27"
    2/ Francesco Masciarelli (Acqua e Sapone) - 4'13"
    3/ Francis de Greef (Silence Lotto) - 10'40"
    4/ Jackson Rodriguez (Serramenti PVC Diquigiovanni) - 16'38"
    5/ Thomas Lövkvist (Columbia High Road) - 17'02"

    Classement par points (maillot cyclamen)
    1/ Danilo di Luca (LPR Brakes - Farnese Vini) - 130 points
    2/ Denis Menchov (Rabobank) - 99 points
    3/ Alessandro Petacchi (LPR Brakes - Farnese Vini) - 96 points
    4/ Stefano Garzelli (Acqua e Sapone) - 81 points
    5/ Edvald Boasson Hagen (Columbia High Road) - 78 points

    Classement du meilleur grimpeur (maillot vert)
    1/ Stefano Garzelli (Acqua e Sapone) - 51 points
    2/ Andrey Grivko (ISD) - 39 points
    3/ Denis Menchov (Rabobank) - 33 points
    4/ Danilo di Luca (LPR Brakes - Farnese Vini) - 33 points
    5/ Michele Scarponi (Serramenti PVC Diquigiovanni) - 24 points

    La suite

    Demain, c'est une étape courte qui est au programme : 83 kilomètres seulement entre Chieti et Blockhaus. Les 48 premiers kilomètres sont quasiment plat (avec tout de même la Côte de Villamagnia à escalader) avant que les coureurs attaquent une montée sèche vers l'arrivée de l'étape : 1,63 km de dénivelé sur 23,5 km avec un pourcentage moyen d'environ 7%.
    Dans cette montée le maillot rose se fera sans doute attaquer et on va donc voir si Denis Menchov arrivera à défendre son maillot de leader.

    par Thomas Vergouwen
    Vous avez trouvé cet article intéressant ? Dites-le à vos amis sur Facebook en cliquant sur les boutons ci-dessous !


    > aucun commentaire | lu 16171x

    cet article apparaît dans les catégories suivantes : Giro d Italia| Giro d'Italia 2009 | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires, soyez le premier à envoyer votre commentaire !!

Envoyez votre commentaire

Votre nom
*
Votre adresse e-mail
*
[cette adresse ne sera jamais publiée mais est uniquement utilisée pour éventuellement me permettre de vous contacter si nécessaire et pour recevoir les notifications de nouveaux commentaires]
Restez au courant de nouveaux commentaires
Cochez cette case si vous voulez être prévenu de nouveaux commentaires sur cet article (vérifiez alors bien votre adresse e-mail pour être sûr de bien recevoir les notifications)
L'adresse de votre site web

Votre commentaire


Attention !! Afin de lutter contre le spam vous devez donner la réponse à la question ci-dessous. La réponse doit être donnée en chiffres entre 2 et 100. Si la réponse à la question n'est pas donnée ou est incorrecte, les autres informations sur ce formulaire seront ignorées.

Combien font deux plus un ?