home | Nederlands | English | Français
> actualités
> photos
> calendrier cycliste UCI
> à votre Tour !
> video's
> livre d'or
> moteur de recherche
> mon CV
> >> copyright <<



suivez velowire sur Instagram
   
  • Derniers ajouts en photos :
RSS |

Le Grand Départ du Tour de France 2015 à Utrecht : rien n'est encore fait, mais ...

Ajouté: dimanche 03 novembre 2013 à 23:00:00
  • < Blog | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati | printer friendly version

    Cet article fait désormais référence à une publication plus récente : Tour de France 2015 : les rumeurs sur le parcours et les villes étapes !. Vous y trouverez peut-être des informations plus à jour.

    Le Grand Départ du Tour de France 2015 à Utrecht : rien n'est encore fait, mais ...

    publié initialement le 19 octobre 2013 à 14h03, mis à jour le 3 novembre à 23h00

    Alors qu'on est à quelques jours de la présentation officielle du parcours du Tour de France 2014, le monde du vélo commençait déjà à se poser des questions sur le Grand Départ du Tour de France 2015.

    Les média néerlandais pensent aujourd'hui savoir que ce sera Utrecht, aux Pays-Bas, qui aura l'honneur d'organiser ce Grand Départ, le deuxième consécutif à l'étranger.

    Le contexte

    Le monde du vélo commençait donc à se poser des questions alors qu'on est encore à une vingtaine de mois de ce Grand Départ qui suivra celui du Yorkshire pour le Tour de France 2014. Comment ça se fait ? Simplement parce que le Grand Départ est souvent annoncé en novembre/décembre de l'année N-2 pour le Tour de France de l'année N (donc en novembre/décembre 2013 pour 2015) et qu'habituellement on commence à avoir des rumeurs assez concrètes dans les mois précédents (pour rappel, en décembre 2010 je confirmais déjà le Grand Départ du Tour de France 2013 en Corse) alors que pour l'instant, à part le rappel ou l'annonce de différentes candidatures, on n'avait encore rien de bien concret !

    Les média néerlandais, sur la base d'un article du journal AD (pour "Algemeen Dagblad") annoncent aujourd'hui tous quasiment comme acquis que le Grand Départ du Tour de France 2015 serait aux Pays-Bas, à Utrecht.

    Si on sait que la candidature d'Utrecht existe et a toujours été assez solide (elle existe depuis 2002 !), rien ne semble néanmoins encore être fait. Il y a quelques années, pour le Grand Départ du Tour de France 2010, Utrecht était en concurrence avec Rotterdam (et un moment avec Düsseldorf) et c'était finalement Rotterdam qui avait eu l'honneur d'organiser ce Grand Départ, notamment parce qu'ASO souhaitait organiser une étape avec arrivée à Bruxelles en passant par la Zélande et que depuis Utrecht c'était mission impossible à cause de la distance supplémentaire. La ville connue pour sa cathédrale (Dom) avait alors fait savoir continuer à être candidate pour un Grand Départ du Tour de France dans les années suivantes, par exemple 2014, 2015 ou 2016, encouragée dans cela par Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France qui n'a jamais coupé les liens avec la ville néerlandaise.

    Même la disparition de l'équipe néerlandaise Rabobank et les affaires de dopage, notamment autour de Lance Armstrong, n'avaient pas donné raison à la ville d'Utrecht de retirer sa candidature, malgré le fait que début 2013 la banque Rabobank se retirait du Business Peloton, le regroupement des entreprises supportrices de la candidature.

    Les autres candidatures et le pourquoi d'un éventuel départ de l'étranger

    Bien évidemment Utrecht n'est pas la seule ville qui souhaiterait voir le Tour de France venir y vivre son Grand Départ. Comme l'indiquait il y a quelques jours mon ami l'Ardoisier (en réalité deux frères, François et Martin, qui, pour la bonne compréhension, ne sont pas l'ardoisier du Tour de France ou d'autres courses cyclistes), de nombreuses villes et/ou régions se sont un moment ou un autre déclarée candidate à l'organisation du Grand Départ du Tour de France 2015 (ou candidate sans indiquer pour quelle année). Parmi elles on comptait Barcelone, plutôt pour 2014, mais vu l'état économique c'est simplement devenu impossible, et Florence qui, après avoir eu les Championnats du Monde, aurait retiré sa candidature. Mais il y a aussi des candidatures qui semblent toujours être d'actualité, comme celles de la Venise, du Tyrol (mais c'est loin !). En France on avait la candidature de Lille métropole mais elle semble être gâtée dans le parcours du Tour de France 2014 déjà et il y a donc peu de chance que cette candidature soit maintenue et il y aurait selon L'Ardoisier une candidature de La Manche, mais plutôt pour 2017.

    A cela est venue s'ajouter en début de ce mois la candidature a priori assez sérieuse, mais probablement trop tardive, de Milan où le maire, monsieur Giuliano Pisapia, voudrait faire venir le Tour de France 2015 pour ajouter une touche internationale supplémentaire à L'Expo 2015.

    Et la France alors ?

    Souvent on lit des réactions assez négatives sur le fait que le Tour de France ne se limite pas qu'à la France (tout comme ce n'est pas un Tour de la France) puisque ce ne serait alors plus le Tour de France. Il ne faut néanmoins pas oublier que le Tour de France est une fête populaire très internationale et que s'il souhaite le rester il n'y a rien de mieux que de le faire visiter d'autres pays. Par ailleurs, si le Grand Départ peut être à l'étranger et peut-être une ou deux étapes visitent un pays étranger, la majorité de la course se déroule quand même bien en France et on ne peut donc en vouloir à l'organisateur d'explorer d'autres territoires qui, parfois, lui semblent plus faciles et plus intéressants à visiter.

    Mais quid alors de l'alternance d'un départ un an sur deux de l'étranger et l'autre année de la France ? Tout d'abord, comme Christian Prudhomme aime toujours le rappeler, c'est encore une de ces règles non écrites ... et donc non obligatoires qui existent autour du Tour de France. La difficulté supplémentaire pour le Grand Départ du Tour de France 2015 a par ailleurs sans doute aussi été que les Municipales auront lieu en mars 2014 et que beaucoup de villes françaises ne veulent donc sans doute pas s'engager à ce jour pour organiser ou faire partie d'un Grand Départ du Tour de France 2015 ! C'est dans ce contexte que les candidatures d'Utrecht et de Milan semblaient être les plus solides.

    Le statut de la candidature d'Utrecht

    Si l'AD titre son article "Tour de France 2015 start in Utrecht" ou Le Tour de France 2015 prendra son départ à Utrecht, cela ne semble néanmoins pas encore tout à fait confirmé.

    Dans l'article le journal touche à la question du financement, sans pour autant réellement indiquer que cela pourrait encore être un facteur de doute pour ce Grand Départ. La ville a déjà mis de côté un budget de 5 millions d'euros et une somme équivalente devrait être réunie par les sponsors privés (tels que ceux qui font partie du Business Peloton Utrecht) et selon le journal il y aurait eu à ce jour seulement 1,5 millions sur la table, les 3,5 millions restants n'étant pas encore trouvés.

    Ce point financier devrait faire l'objet d'une réunion secrète qui aura lieu le 31 octobre prochain et qui porterait officiellement sur le portefeuille d'affaires du délégué au sport de la ville d'Utrecht et dont l'agenda est confidentiel.

    Contacté par mes soins en fin de semaine, avant la publication de l'article de l'AD, un représentant de la ville d'Utrecht m'a indiqué ne pas pouvoir répondre plus en détail sur des questions autour de la candidature puisqu'il n'y avait aucune nouvelle concernant celle-ci.

    L'annonce en grande pompe du journal AD semble donc être un peu prématurée, rien n'est encore signé (l'AD parle d'une possible signature mercredi, ce qui semble être contradictoire avec la réunion qui n'a lieu que le 31) et comme indiqué ci-dessus le budget n'est pas encore bouclé. Peut-être en saurait-on un peu plus lors de la présentation du Tour de France 2014 ce mercredi ?

    UPDATEUPDATE le 3 novembre 2013 à 23h00 : ce jeudi, le 31 octobre, à l'issue de la fameuse réunion secrète mentionnée ci-dessus, c'est la chaîne radio/TV locale RTV Utrecht qui annonçait en premier que la question du budget aurait été traitée avec un résultat positif lors de cette réunion. De nombreux autres média néerlandais ont ensuite repris cette information.

    Si ASO n'a pas encore officiellement dit "oui", Jan Janssen, ambassadeur de la candidature d'Utrecht et déjà présent à la présentation du Tour qui partait de Rotterdam, aurait déjà été invité par ASO pour assister à l'annonce officielle à l'Ambassade des Pays-Bas le 28 novembre prochain et le 29 novembre prochain à la présentation officielle à Utrecht.

    Et pourquoi donc cette mise en avant de La Manche ?

    Il y a quelques jours, j'envisageais de publier un article sous le titre : Le Grand Départ du Tour de France 2015 : et si c'était La Manche ?. En effet, un détail m'avait frappé lors de la présentation officielle du Tour de France 2014. C'était à la fin de la vidéo montrant le public du Tour de France 2013 ... on y voyait une image d'une de ces nombreuses décorations créées par les agriculteurs. En effet, alors que le Tour était dans La Manche en milieu de la deuxième semaine cette année, cette vidéo se terminait avec l'image suivante ... alors message caché ou pur hasard ?!
    La Manche



    illustration article : Utrecht est beaucoup plus beau que Rotterdam - peterned sur Flickr

    par Thomas Vergouwen
    Vous avez trouvé cet article intéressant ? Dites-le à vos amis sur Facebook en cliquant sur les boutons ci-dessous !


    > 80 commentaires | lu 16101x

    cet article apparaît dans les catégories suivantes : Tour de France| Tour de France 2015 | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati

Commentaires

Actuellement il y a 80 commentaires!
  1. Imaginez un Grand Départ au coeur vert des Pays-Bas, pas trop loin de la France...

    | Jeroen Wielaert | samedi 19 octobre 2013 à 14:23:09

  2. Il s'agirait du 6ème Grand Départ du Tour de France depuis les Pays-Bas, après Amsterdam (1954), Scheveningen (1973), Leiden (1978) et Den Bosch (1996) et Rotterdam en 2010 ... et peut-être du plus beau ! (plus que Rotterdam en tout cas ;-))

    | Thomas Vergouwen | samedi 19 octobre 2013 à 14:32:01

  3. Evidemment! La Grande Beauté sous le Dom!

    | Jeroen Wielaert | samedi 19 octobre 2013 à 14:43:10

  4. Les rumeurs pour 2015? :)

    Val d'Isere, la Ruchere, Valmorel, Orcières-Merlette, L'Alpe d'Huez, Plateau de Glières, Sestrierre, Crans-Montana, Arette-Pierre-Saint-Martin, Chatel, ... :) ?

    | biberkopf | samedi 19 octobre 2013 à 16:55:47

  5. Le Tyrol n'est pas si loin que ça, Innsbruck-Mulhouse, c'est 400 km, c'est moins loin qu'un grand départ de Leeds par exemple.

    | oliv56 | samedi 19 octobre 2013 à 20:28:37

  6. Zou best leuk zijn: Utrecht-Breda--> eerste aankomst in Breda!

    | Wil Vergouwen | samedi 19 octobre 2013 à 20:34:19

  7. Venise semble également être une piste sérieuse. Christian Prudhomme aime les sites qui "passent bien" à la télé. Il s'est d'ailleurs rendu sur place en début d'année (au moment du carnaval), pour y rencontrer le maire. Et en juillet, à Nice, c'est une délégation vénitienne qui s'est rendue sur la Grande Boucle. Bref, Venise semble être un concurrent sérieux pour Utrecht !

    ps : et merci pour le lien :)

    | Mart1 du blog de l Ardoisier | samedi 19 octobre 2013 à 23:17:53

  8. Utrecht est une Venise à découvrir, un trésor caché au centre des Pays-Bas. Peu avant le centième Tour de France Christian Prudhomme l'a visité et éprouvé en plein soleil. Magnifique!

    | Jeroen Wielaert | dimanche 20 octobre 2013 à 10:16:01

  9. J'ai tout de même un peu du mal à croire à un départ d'Utrecht en 2015. De 2010 à 2015, ça ferait 4 départs sur 6 qui débutent au Nord de la France (Rotterdam 2010 / Liège 2012 / Yorkshire 2014 / Utrecht 2015). Du coup niveau parcours ça ne laisse pas spécialement place à de l'originalité.

    Un départ de Venise serait déjà plus audacieux. Par contre on peut se brosser pour aller visiter les montagnes du Frioul, les Dolomites ou le Tyrol. Cependant, on peut passer seulement 4 jours en Italie : prologue à Venise, Padova - Bergamo, Milan - Turin avec final accidenté, et puis après on traverse les Alpes (un mardi certes, mais ce serait vraiment sympa). De plus ça offre une tonne de possibilités :
    - Transfert vers Cuneo pour une étape dans le Mercantour pour aller à Nice où une ville aux alentours (Lombarde - Saint-Martin - Turini)
    - Départ aux alentours de Turin pour aller vers Briançon - Gap - Grenoble
    - Partir près du Val d'Aoste pour aller vers Bourg-Saint-Maurice.

    Dans tous les cas, il y a moyen de faire une belle étape alpine dès la première semaine. Le problème, c'est de savoir quel rôle joueraient les Alpes dans ce Tour 2015. Le pire selon moi serait un transfert aérien pour survoler les Alpes ou passer par le littoral.

    | Linkinito | dimanche 20 octobre 2013 à 13:04:12

  10. En 2015, si on respecte la règle tacite de l'alternance, on verrait les pyrénées avant les alpes... donc si départ d'italie, y a forte possibilité de traverser la frontière près de la méditerranée

    | Vinnie | dimanche 20 octobre 2013 à 15:17:09

  11. Vinnie : Bien évidemment que cette règle est tacite, mais elle n'est jamais ancrée fermement. Si on passe "en express" dans les Alpes en première semaine, ne serait-ce qu'une étape, cela n'interdit pas un retour dans le massif par la suite. Après, je sens bien en 2015 un final de troisième semaine dans le coeur du Massif Central, délaissé depuis 2011. Il y a moyen d'y faire de belles choses, et cela "désacraliserait" les deux géants montagnards que sont les Alpes et les Pyrénées.

    C'est une approche qui me plairait, et je trouve que passer par le littoral serait du gâchis. Surtout que pour une fois, le Mercantour pourrait avoir une belle étape. En début de Tour certes, mais cela n'a pas de prix quand on a pas vu passer un peloton depuis 40 ans.

    | Linkinito | dimanche 20 octobre 2013 à 16:27:59

  12. Si çà continue on verra bientôt un tour de france partir de Belgique, passer par les pays bas, puis en allemagne redescendre par l'autriche et la suisse, ensuite l'italie, tranfert vers l'espagne et retour à Paris en Avion...

    | naalin | dimanche 20 octobre 2013 à 19:10:11

  13. On en était pas loin en 1992 !
    Si le Tour 2015 partait de l'étranger, ça ferait tout de meme beaucoup depuis que Prud'homme en a pris la direction : 2007, 2009, 2010, 2012, 2014, 2015.
    On sait très bien que Londres sera a nouveau choisi dans les années à venir, ainsi que Barcelone. Géographiquement parlant, la France est suffisamment grande pour assurer au moins 3 grands départs sur une période de 5 années non ? D'autant plus que qui dit départ de l'étranger dit 3 jours passés hors de France. Et c'est tout de meme le public français - merci de penser un peu à lui - qui en patit le premier. Et comme on a pas tous la chance d'habiter Paris-RP, Pau, Montpellier, Gap ou tout autres destinations qui reviennent au pire tous les 2 ans, chaque journée passée hors du territoire est une occasion de moins de voir passer le Tour près de chez soi.

    | Stephane | dimanche 20 octobre 2013 à 19:26:21

  14. Bonjour.

    Départ hors frontière deux années de suite est crédible.
    Depuis 2007 : Londres, Monaco, Rotterdam, Liège, Leeds.
    Deux départs "hexagonaux" (Bretagne et Vendée) en six ans (la Corse est particulier).

    Avec l'entame du Yorkshire 2014 et les "logiques géographiques" d'alternance, j'ai imaginé l'itinéraire suivant :

    sam.4 Utrecht (clm ind)
    dim 5 Valkenburg
    lun 6 Charleville
    mar 7 Saint-Quentin (clm éq)
    mer 8 Dreux/Rouen
    jeu 9 Avranches
    ven 10 Quimper
    sam 11 Plouay/Plumelec/Mur de Bretagne
    dim 12 Bressuire
    lun 13 Bordeaux
    mar 14 Arette Pierre Saint-Martin
    Repos à Pau (15)
    jeu 16 Plateau de Beille
    ven 17 Villefranche de Rouergue
    sam 18 Mende
    dim 19 Montélimar/Saint-Paul Trois Chateaux
    lun 20 Superdévoluy
    repos à Gap (21)
    mer 22 Alpe d'Huez
    jeu 23 Val d'Isère
    ven 24 Collet d'Allevard/Mont Semnoz/Avoriaz
    sam 25 Villars les Dombes (clm ind)
    dim 26 Paris

    Pour le fun ...

    Salutations.

    | André | lundi 21 octobre 2013 à 11:21:52

  15. ma conjecture pour les Alpes est:
    - Orcières-Merlette
    - L'Alpe d'Huez
    - Valmorel (Lautaret, Galibier, Madeleine)

    :P

    | biberkopf | lundi 21 octobre 2013 à 23:39:13

  16. @Andre

    C'est pire encore: un vrai grand départ 'hexagonaux' depuis la crise economique d'aout 2008(Vendée 2011).

    | barbote | mardi 22 octobre 2013 à 9:01:59

  17. Voici ma vision de ce que pourrait être le Tour 2015, mélange de souhaits personnels et de ce que ASO pourrait proposer, compte tenu aussi des régions qui n'ont peu ou pas été visitées ces dernières années (Normandie et Bretagne notamment). Je me rends compte en relisant ce qui précède que je rejoins certaines propositions d'André, mais que nos visions diffèrent notamment en ce qui concerne les Alpes, puisque j'opte pour une traversée vers le Sud.
    J'ai bien conscience que ce final au Ventoux est assez peu probable, vu que les visites au Mont Chauve sont espacées d'au moins 3 ou 4 ans. J'ai tout autant conscience que l'Alpe d'Huez risque de figurer au programme, mais je mise quand même une pièce sur une arrivée au sommet au Galibier, histoire que le Tour "réussisse" ce que le Giro n'a pas été en mesure de faire cette année.

    Prologue à Utrecht

    1 s'Hertogenbosch / Aachen (Aix-la-Chapelle)

    2 Aachen / Huy (arrivée au Mur de Huy)

    3 Namur / Saint-Quentin

    4 Cambrai / Dieppe

    5 Lisieux / Alençon

    6 Fougères / Vitré 32 km clm

    7 Rennes / Mûr de Bretagne

    8 Pontivy / Brest

    Transfert et repos

    9 Pau / La Pierre-Saint-Martin

    10 Oloron-Sainte-Marie / Argelès-Gazost (Lie, Ichère, Marie-Blanque, Aubisque, Spandelles)

    11 Tarbes / Montauban

    12 Albi / Aurillac

    13 Aurillac / La Bourboule (La Banne d'Ordanche)

    14 Issoire / Roanne (col du Béal, col Saint-Thomas)

    15 Villefranche-sur-Saône / Villard-les-Dombes

    16 Nantua / Plateau des Glières (Romme, Colombière, Glières)

    Repos

    17 Albertville / Col du Galibier (Iseran, Télégraphe, Galibier)

    18 Vizille / Gap (Laffrey, Parquetout, Noyer, Bayard)

    19 Gap / Avignon (Macuègne, Notre-Dame-des-Abeilles)

    20 Carpentras / Mont Ventoux CLM

    21 Paris/Champs-Elysées

    | mimouane | mercredi 23 octobre 2013 à 19:29:29

  18. Ton transfert Brest-Pau serait probablement le plus long transfert jamais réalisé en France !!! Rien que pour cela, j'espère que ton tracé se révèlera très loin de la réalité ;-)

    | Stephane | jeudi 24 octobre 2013 à 11:26:34

  19. Suite aux rumeurs concernant Utrecht, d'autres candidatures de villes étapes sont mentionnées dans la presse belge aujourd'hui: Valkenberg (Hol), Anvers (Bel) et Middelkerke (Bel, ville natale de Freddy Maertens).

    | Bruno | jeudi 24 octobre 2013 à 11:43:16

  20. @Stéphane : ce transfert serait long j'en conviens, mais je voulais surtout proposer un parcours schématique avec les principales régions traversées et les principales difficultés.
    Je posterais prochainement dans "A votre tour" un tracé plus travaillé et, du moins je l'espère, plus réaliste ;)

    | mimouane | jeudi 24 octobre 2013 à 13:14:28

  21. Je ne dis pas qu'il n'est pas réaliste, tout est possible après tout. Moi j'aimerais bien voir justement une descente de la cote Atlantique, de Brest à Hendaye, passant par Quimper, Vannes, St Nazaire, La Rochelle, Royan. Le problème, c'est que c'est en grande partie tout plat et se taper 5 ou 6 étapes de plaines successives comme dans les années 90, non merci ! Si ASO ne peut pas changer quelque chose, c'est bien la topographie de la France ...

    | Stephane | jeudi 24 octobre 2013 à 16:10:59

  22. @21 et oui, ce sont des contingences avec lesquelles il va falloir composer dans les années à venir. Après une première semaine aussi attrayante que celle prévue pour 2014, il est difficile d'envisager une première semaine de plaine dans l'ouest comme en 1997 par exemple. Pour 2015, il faudra certainement faire un choix entre la Bretagne et la région Poitou-Charentes (ou l'arc atlantique plus globalement).

    | benj45 | jeudi 24 octobre 2013 à 17:03:58

  23. My version of TdF 2015, just fun:

    prologue: Utrecht
    1. Utrecht - Valkenburg
    2. Antwerpen - Middelkerke
    3. Dunquerke - Rouen
    4. Rouen - le Mans
    5. le Mans - Poitiers
    6. Poitiers - Tulle
    7. Brive-la-Gaillarde - Agen
    8. Agen - Pau
    Repos
    9. Pau - Arette-Pierre-Saint-Martin 169 km, Burdincurutcheta+Bagargui, APSM
    10. Lourdes - Cambasque (ITT) 34 km, Cambasque
    11. Tarbes - le Mourtis 159 km, Aspin, Azet, Peyresourde, Portillon, le Mourtis
    12. Saint-Gaudens - Narbonne
    13. Beziers - Aerodrome de Mende-Brenoux 212 km, Serre de la Toureille, Montmirat, Croix-Neuve
    14. le Puy-en-Velay - Privas 191 km, Croix de Bauzon+Meyrand, Escrinet
    15. Montélimar - Gap 181 km, Perty, Sentitelle (comme 2006)
    Repos
    16. Gap - l'Alpe d'Huez 152 km, la Rochette, Bayard, Noyer, Ornon, l'Alpe d'Huez
    17. le Bourg d'Oisons - Val Thorens 193 km, Galibier, Madeleine, Val Thorens
    18. Moutiers - Aix-les-Bains 195 km, Petit Cucheron, Granier, Epiney, Mont du Chat
    19. Aix-les-Bains - Annecy (ITT) 57 km
    20. Paris

    | biberkopf | jeudi 24 octobre 2013 à 17:31:08

  24. Mon parcours qui rejoint à peu près la philosophie des autres.

    Tour de france 2015

    Prologue Utrecht
    Etape 1 : Utrecht – Anvers
    Etape 2 : Brugges – Boulogne sur Mer
    Etape 3 : Béthune-Lens (CLM par équipes)
    Etape 4 : Berk-Le Havre
    Etape 5:Pont l'évèque-Vitré
    Etape 6 : Granville-St Brieuc
    Etape 7 : Yffignac-Lannilis
    Etape 8 :Landernau-Vannes
    Repos : Limoges
    Etape 9 : Aubusson-St Flour
    Etape 10 : Florac Mende CLM
    Etape 11 : Millau- Toulouse
    Etape 12 : Muret-Plateau de Beille (Col de la Core, Col d'Agnès, Plateau de Beille)
    Etape 13 : Lavelanet-Montpellier
    Etape 14 : Carpentras – Mont Ventoux (2 fois avec première asencion à Sault, la deuxième à Bédoin)
    Repos
    Etape 15 : Manosque- Jausiers (Col de la Bonette Restefond)
    Etape 16 : Embrun – Alpe d'Huez (Lautaret, Alpe d'huez)
    Etape 17 : Bourg d'oisans- Courchevel (Galibier,Telegraphe Madeleine, Courchevel)
    Etape 18 : Albertville – Ambérieu en Burgey
    Etape 19 : Charolles – Paray le Monial
    Etape 20 : Arpajon– Paris Champs Elysées.

    | benji71 | jeudi 24 octobre 2013 à 22:01:10

  25. PS J'ai oublié de mettre que Charolles - Paray est un CLM (étape 19)

    | benji71 | jeudi 24 octobre 2013 à 22:04:18

  26. en 2015 le dernier CLM devrait être La Clayette > Macon

    | julien | vendredi 25 octobre 2013 à 14:05:02

  27. Du coté de la Savoie, voici 'état des candidatures :
    -Val d'Isère (arrivée au sommet de l'Iseran), ils sont OK pour faire l'arrivée depuis le coté mauriennais, étrange car les retombées pour la station seraient faibles.
    -Tignes
    -Courchevel
    - La Toussuire/St Jean de Maurienne (qui accueuillera le final du Tour de l'Avenir 2014)
    - La Rosières (étape du Tour de l'Avenir 2014)
    - Bourg Saint Maurice

    La Plagne n'est plus candidat.

    Valmorel et Les Saisies sont candidats pour 2017/2018, avec possibilité d'organiser d'autres épreuves ASO d'ici là(Dauphiné/Tour de l'Avenir), un peu comme là fait Risoul.

    Enfin Méribel est candidat pour le Dauphiné ou le Tour de l'avenir, mais ne ferme pas la porte à une arrivée du Tour si ASO le demande.

    | Olivier73 | lundi 28 octobre 2013 à 20:49:38

  28. Je vois que beaucoup pronostiquent encore une arrivée à La Pierre Saint Martin..

    Il faut oublier cette station !! J'étais récemment sur les lieux, et les commerçants me tenaient tous le même refrain: " C'est fini !! On a laissé passer notre chance en 2012, ou on était en concurrence avec Peyragudes. Maintenant, l'affaire est pliée."

    D'ailleurs, le maire d'Arette avait bien précisé que la fenêtre de candidature portait sur les années 2011-2014.

    Pour avoir la possibilité de revoir les cols basques et béarnais, il faut donc miser sur la bonne vieille arrivée à Pau, après une 1ère étape Pyrénéenne. En 86 et 87, c'était magnifique. Mais il y avait Hinault, Bernard et Herrera dans le peloton..

    | trousselier | lundi 28 octobre 2013 à 21:08:57

  29. Qu'en est-il de la ville de Vire ?

    J'avais lu dans les rumeurs sur le Tour 2014 que cette ville avait candidaté pour le Tour de l'année prochaine mais que Prudhomme lui aurait dit que ca ne collait pas avec le tracé et de retenter sa chance en 2015.

    | Natalz | mardi 29 octobre 2013 à 6:55:42

  30. La pierre a raté le coche en 2012, tant pis aso ne semble pas vouloir faire d'effort pour arriver la haut dommage !

    | maziro | mardi 29 octobre 2013 à 17:09:23

  31. ASO doit faire face à des tas de contraintes, avant de mettre telle ou telle arrivée, ou de passer par tel ou tel col. Vu la culture et la passion cycliste d'un type comme Prudhomme ( un des meilleurs connaisseurs du cyclisme ), s'il avait pu utiliser des montées comme le Granon, la Dent du Chat ou Arnostéguy, il y a longtemps que ça aurait été fait !!

    Mais on est plus dans les années 70 ou 80. Depuis 20 ans, avec l'internationalisation du cyclisme, et la diffusion qui va avec, le Tour a pris une telle dimension que les contraintes se sont démultipliées. Il y a un col qui avait également marqué les esprits, en 1982, c'était celui de Serre-Eyraud: on se serait cru sur un raidar basque !! Un petit col de 6 ou 7 bornes, une petite de 3 mètres de large, mais un Robert Alban déclarant à l'arrivée qu'il n'avait jamais grimpé un truc aussi dur !! +

    Est-ce-que Serre-Eyraud, utilisé en 82, la Dent-du-Chat, utilisé en 74, et le Granon, escaladé en 86, pourront être à nouveau utilisés, dans le futur ?? J'ai des doutes, même si les Vosges dessinées par Gouvenou laissent un espoir.

    Mais je répète: les mecs d'ASO ne font pas ce qu'ils veulent. La sécurité des spectateurs, des coureurs, la légalité de la course, l'ampleur prise par la caravane, tout ça est à prendre en compte.

    Concernant La Pierre Saint Martin, le problème a déjà été souligné par Linkinito, et confirmé par les commerçants que j'ai rencontré: c'est le manque de capacité hotelière qui plombe la Station. Pour l'emprunt des cols basques, il n'y a pas d'autre alternative qu'une arrivée à Pau, à Pampelune, ou sur la Côte. Mais dans les 3 cas, ces étapes se transformeraient en étapes de baroudeurs, rien de plus.

    | trousselier | mardi 29 octobre 2013 à 17:59:13

  32. @Trousselier "le manque de capacité hotelière qui plombe la station" lol
    C'est sûr qu'au Plateau de Beille, à Luz-Ardiden ou encore à Hautacam, c'est pas ce qui manque! A moins qu'ils organisent en ces lieux des soirées barbecues avec nuit sous tente ou à la belle étoile, au choix!
    Non, je pense que c'est 1 arrivée idéale au niveau logistique (pas trop loin de Pau et ce n'est pas les routes pour évacuer qui manquent, ce qui est rare ds les stations) et bien sûr au niveau sportif...
    C'est 1 beau gâchis, et pis c'est tout! Le Tour n'a pas su saisir la balle au bond/l'opportunité WTF!

    Serre-Eyraud, on peut raisonnablement y penser, Orcières-Merlette ayant fait acte de candidature, quand on voit les Chevrères...

    | Daron44 | mercredi 30 octobre 2013 à 18:54:47

  33. Quand je parle de capacité hotelière, je parle pas directement de la Station, je parle des villes les plus proches !!

    Pour La Pierre, on a quoi, à proximité ?? Rien. Pour Peyragudes, Hautacam, Luz, etc, y a Lourdes, Luz-Saint Sauveur, Luchon, Argelès Gazost, Bagnères..

    | trousselier | mercredi 30 octobre 2013 à 20:25:39

  34. @trousselier,
    mais avec le repos lendemain, APSM est possible ;)

    En dehors de cela, la distance entre Pau et ASPM Est 74 km; Pla d'Adet et Tarbes (2001) 77 km; Plateau de Beille et Carcassonne (2004) 121 km, etc.

    | biberkopf | jeudi 31 octobre 2013 à 10:35:39

  35. OK. Mais ça ne change rien au fait qu'Arette-La Pierre n'est plus candidate à acueillir une arrivée du Tour.

    Je suis le premier à le regretter, vu que j'habite du côté de St Jean Pied de Port, au pied de montées plus dures les unes que les autres. Pour moi, l'arrivée idéale passerait par le versant de Sainte-Engrace, que je trouve plus dur et plus usant que le versant Arette. Par Arette, il y a de bons pourcentages ( jusqu'au Plateau de Labays, on a 9km à prés de 9°/° de moyenne), mais la qualité de la route est nickel, et on trouve beaucoup de virages pour se relancer et se refaire une santé. Côté Sainte-Engrace, c'est très irrégulier, la route est parfois un peu rugueuse, et on se trouve souvent face à d'interminables lignes droites, avec des pourcentages constants entre 11 et 14°/°. C'est mortel, et les écarts creusés pourraient être bien plus importants.

    Entre Sainte-Engrace et le Soudet ( 2km avant La Pierre ), on a précisément 7,1km de montée à 10,5°/° de moyenne, si on enlève les longs replats qui font baisser le pourcentage( sinon, en incluant les portions planes, ça donne 10,9km à 8°/° ). Pour arriver jusqu'à la Station, il faut ajouter un répit de 350m ( 4,6°/°) avant de retrouver du pourcentage jusqu'à l'arrivée (1,4km à 8,4°/°).+

    Question aux spécialistes: Est-ce-que ASO peut engager des frais pour réaliser une arrivée dont la ville ( le village d'Arette, en l'occurrence ) ne se porterait pas candidate ??? En gros, j'aimerais savoir s'ils faut vraiment que les 2 parties ( Tour et ville d'arrivée) aient une volonté commune au même moment, ou si ASO peut imposer sa volonté au moment décidé ??

    | trousselier | jeudi 31 octobre 2013 à 17:34:54

  36. Je ne suis pas spécialiste mais il m'étonnerait fort que ASO puisse imposer ses choix ! A l'exception de 2003 peut-être ou le Tour devait absolument passer par les 6 villes étapes du Tour 1903.

    | Stephane | jeudi 31 octobre 2013 à 18:57:18

  37. @ Trousselier :
    Par simple curiosité, il y a une 4ème route pour se rendre à la Pierre, la D632. Est-elle praticable et présente-t-elle un intérêt particulier?


    | Dom | jeudi 31 octobre 2013 à 19:06:17

  38. Oui, la montée par Barlanes est parfaitement pratiquable, et c'est également un gros morceau.D'ailleurs, en passant par cette route ( station Issarbe ), on a une montée d'environ 13 bornes à 8°/° de moyenne ( après un pont, on a 4 ou 5 bornes à 10 de moyenne, avant de rentrer profondément dans la forêt par de multiples lacets).

    L'enchainement Issarbe-Col de Suscousse-La Pierre est même le plus dur, car en additionnant les km de montée, on aurait quasiment un col de 20 bornes à 8°/° de moyenne ( et de nombreux passages nettement supérieurs aux 10°/°) !!

    J'avoue que je n'ai jamais effectué cet enchainement, mais je suis déjà monté vers Issarbe. Pour moi, c'est à peine moins dur que par Sainte Engrace, et c'est plus dur que par Arette. Par contre, l'enchainement Issarbe-Suscousse-La Pierre doit être une tuerie. 2 cols très durs qui s'enchainent, simplement séparés par une descente de 4 km ( jusqu'au Suscousse ), ça rappellerait l'enchainement Romme-Colombière de 2009. En plus long, cependant.

    | trousselier | jeudi 31 octobre 2013 à 19:40:48

  39. @trousselier J'avais bien compris, c'était pour la déconne :D
    C'est vrai que c'est le désert ds le coin, à part Pau, Oloron-Ste-Marie? Les autres stations bénéficient de multiples lieux d'hébergement (Pau bien sûr, mais aussi Tarbes, Lourdes, St-Lary et j'en passe...)

    Dsl qud même d'autant que j'apprécie vos commentaires et analyses des cols de votre beau pays (vous y habitez, mais on ne connaît pas forcément très bien sa région, j'en sais quelque chose) votre grde culture cycliste et votre pragmatisme (explications sur les difficultés que le Tour rencontre pour passer ds le coin) à l'inverse du regretté René Hamm qui ne concevait 1 bon parcours que ds la surenchère de difficultés tout en ne tenant compte des contraintes logistiques ou écologiques.

    Amicalement

    | Daron44 | jeudi 31 octobre 2013 à 20:28:58

  40. @Daron 44 Merci pour ces compliments. C'est vrai qu'au Pays-Basque intérieur, il y a une ribambelle de petits cols très sévères, dont certains ne sont même pas répertoriés dans l'Atlas Michelin, et comme beaucoup de monde, je rêve de voir passer les coureurs sur des endroits ou je suis à la peine sur mon...26x29 ( sur du 21 ou 23°/° de pente, c'est pas du luxe) !! Mais je pense que le Tour est trop grand pour ce genre de cols. Par contre, pour un Giro ou une Vuelta, ce serait autre chose.

    Je ne crois pas du tout en la mauvaise volonté d'un gars comme Prudhomme. Au contraire, je pense qu'il préfère ce genre de montées à des cols du genre Lautaret ou Pla de Beret. D'ailleurs, en 2007, il avait reconnu qu'il adorait le secteur du Port de Larrau et de La Pierre Saint Martin. Mais les enjeux et les intérêts sont tels qu'ils ne peuvent pas prendre trop de risques.

    Dans les stations habituelles des Pyrénées, y a un passé, une histoire, y a une culture cycliste, y a des investissements, des infrastructures, y a tout ce qu'il faut.

    Chez nous, au Pays-Basque intérieur, y a des cols très irréguliers, sur des routes étroites ( souvent de bonne qualité, depuis quelques années ), y a de gros pourcentages ( des km à 14 ou 15°/° de moyenne, c'est pas ce qui manque )...mais c'est tout. Pas de volonté politique, pas de passion populaire ( au contraire du côté espagnol ), pas d'investissements. Vraiment dommage, car c'est un super terrain de jeu pour des cyclistes professionnels.

    | trousselier | jeudi 31 octobre 2013 à 22:28:27

  41. @27, Olivier73 : Merci de nous donner les candidatures en Savoie. Le Tour ayant une fois n'est pas coutume "boudé" la Savoie (en fait les Alpes :p) pour 2014, on peut s'attendre à avoir un passage pour 2015 dans le 73.

    La densité de candidature en Tarentaise est très élevée, avec Val-d'Isère / Tignes / Bourg saint Maurice / La Rosière : statistiquement on devrait pouvoir tenir une des futures villes étapes du futur parcours. La Rosière n'est sportivement pas très intéressante car excessivement roulante, Tignes un petit peu mieux à la rigueur, Bourg Saint Maurice depuis le Cormet de Roseland pourquoi pas.

    Arrivée à Val d'Isère en descente par delà l'Iseran me semble être sportivement la meilleure pioche, même si ce n'est pas simple de proposer un enchaînement à peu près satisfaisant quand l'escalade a lieu par son versant Sud (à moins de venir d'Italie par le Mont Cenis). Si l'arrivée a lieu au sommet c'est bien aussi, à voir selon la répartition des autres étapes de montagnes et sa position dans la course.


    | thierry | samedi 02 novembre 2013 à 22:01:53

  42. @ Thierry et Olivier 73 : Arcs 2000 (Bourg Saint Maurice) par Vallandry, puis Arcs 1800, puis descente sur 1600, puis 2000 serait pas mal non?

    | Dom | dimanche 03 novembre 2013 à 1:54:44

  43. Pour information, j'ai mis à jour l'article ce soir avec ... deux petites informations ! Vous les retrouverez sous le panneau d'alerte en fin d'article.

    | Thomas Vergouwen | dimanche 03 novembre 2013 à 23:59:05

  44. C'est quand même incroyable, cette impression que les villes/départements/régions françaises n'ont plus les moyens de s'offrir, euh pardon de payer à ASO, le départ du Tour.
    J'ai quand même le net sentiment que le parcours du Tour est désormais principalement dicté par les questions financières, et qu'on se retrouve donc assez souvent à tourner en boucle dans une région sur 2-3 étapes...

    | kastaille | lundi 04 novembre 2013 à 11:06:50

  45. Pour 2015 ou plus tard, le Mont-St Michel aurait il les infrastructures suffisantes pour organiser un grand départ ?

    | Stephane | lundi 04 novembre 2013 à 14:17:47

  46. Pour en revenir a un depart de venise, j'ai justement pense a un parcours Italien relativement proche de celui suggere par Linkinito en #9.

    http://www.velowire.com/avotretour/thread/415/0/tour-plausible--de-venise-a-paris-.html

    Les grands esprits se rencontrent^^

    | Yoshi45 | lundi 04 novembre 2013 à 19:27:41

  47. Thomas, la photo postée ne serait-ce pas justement les vainqueurs du concours des agriculteurs sur le tour de France 2013 ? Impossible de trouver les lauréats sur le net. Si ce n'est pas le département de la Manche qui a gagné, le message caché est peut etre a prendre en considération !

    | Stephane | lundi 04 novembre 2013 à 20:09:21

  48. @ trousselier (#31): Je partage votre pragmatisme sur la dimension du Tour qui fait qu'on ne peut pas passer partout mais je vous trouve trop pessimiste par rapport à ça. Le Tour 2014 montre quand même un certain "désir" de se lâcher donc les "nouveautés" pourraient être nombreuses dans les prochaines années.

    Typiquement, il faut faire le tri entre les choses. Il n'y a pas d'un côté, les routes que le Tour peut emprunter et emprunte et de l'autre celles où il n'est jamais et ne passera jamais. D'autres facteurs interviennent et ont peu avoir avec la simple dimension technique. Typiquement vous citez Serre-Eyraud emprunté en 1982. Cette difficulté est très isolé et nécessite implicitement de finir à Orcières-merlette. Si on y est jamais repassé depuis, c'est parce que le Tour n'est revenu qu'une fois à orcières depuis, mais pour un chrono en montagne (1989). On a donc jamais réellement eu l'occasion d'y repasser...
    Pour le Granon, c'est un peu pareil car ça dépend d'une candidature de Serre-Chevalier (2 passages depuis 1986 : via le Galibier en 1993 et au sommet du Galibier 2011). Le schéma de 1993 est d'ailleurs assez monstrueux. Bref, le Granon n'est certainement plus adapté à la caravane d'aujourd'hui mais des travaux sont faisable, seulement c'est à la station d'investir là dessus...

    Ce qui m'amène sur le coeur du débat, le Pays-Basque. La première raison pour laquelle on y passe pas, c'est le manque de volonté politique. S'ils ne sont pas candidats, ils ne verront jamais le Tour. Pour répondre à Stephane (#36), ASO fonctionnement sur la candidature et démarche rarement des communes, ou alors souvent pour un projet gagnant-gagnant (ex: Tourmalet 2010 ou Galibier 2011, qui constituaient le point d'orgue du Tour). A ma connaissance, Bellegarde a été démarché en 2012 pour pouvoir intégrer le Grand-Colombier. Le problème dans le Pays-Basque c'est qu'il y a une concurrence accrue des autres départements pyrénéens qui eux sont candidats. Il faudrait donc une volonté très forte d'ASO d'y passer pour que ça bouge. La meilleure solution reste donc que ça bouge politiquement au CG64 ou dans les communautés de communes. Reste les problèmes techniques du Pays-Basque. Concernant les routes, on a effectivement une pelleté de cols mégas pentus sur une rouge large de 1m50. C'est inutilisable en l'état par le Tour, et même par le Giro et la Vuelta. Seule solution, élargir la route et faire un gros parking au sommet pour stocker la caravane (qui n'est pas seulement, les véhicules publicitaires, qui d'ailleurs s'évacuent assez aisément, mais surtout les camions télés, les véhicules de journalistes et des équipes). Bref, il faut une volonté politique pour investir sur ses travaux. Mais si c'est fait on pourrait voir le Beillurti devenir le Zoncolan du Tour par exemple. Deuxième cas, différent, l'Arette PSM qui fut la seule candidature connue ces dernières années. Là, les routes sont nickels et déja empruntées (Soudet, PSM). La crainte d'ASO c'est l'évacuation vers la base hotelière la plus proche, Pau-Tarbes (#33 qui est la même que quand on arrive au Pla-d'Adet, Ardiden, Hautacam pour une distance pas plus élévée). Pourtant il y a plusieurs routes dispos donc je pense que cette crainte est comme souvent motivée par l'inédit. Les rumeurs disaient donc que ASO aimeraient avoir un jour de repos le lendemain pour nuancer d'éventuels retards. Quitte à ce que ça se passe très bien et soit mieux intégrer dans les éditions suivantes (en 2011, on a bien réalisé un très compliqué transfert Beille->Carcassonne). Du fait du jour de repos, les meilleurs années pour uen candidature de l'APSM ce sont donc celles qui débutent par les Pyrénées... 2015 en est comme le montre le schéma d'André (#14). Dommage qu'ils ne soient a priori plus candidats.
    Dernière possibilité pour le Pays-Basque, on n'est pas obligé d'arriver en altitude. En 2008, le Tour s'est posé à Jausiers avant une nuit à Gap. On peut donc très bien imaginer une arrivée à St-Jean-Pied-de-Port avant une évacuation vers les hotels de la côte (Bayonne à 50km) voire un retour à Pau (110km via Orthez). Mais là encore, il faut une subvention d'en haut car un village n'a pas les moyens de se payer le Tour seul...


    @ Stephane (#45): Les travaux au MSM doivent se finir en 2015 mais l'idée globale est d'enlever des infrastructures (la digue et le parking remplacés par un pont. On pourrait donc imaginer un départ fictif façon passage du Gois avec le MSM en fond mais pas plus. De toute façon, la Manche est candidate mais pour 2017-2018 et je ne vois pas trop pourquoi ce calendrier aurait été accéléré pour 2015. Je pense plus que le message "caché" est plus une illustration des décors d'agriculteurs car toutes les images sont mélangées (la montagne dès le début avec alternance ADH-Ventoux).

    | Svam | mardi 05 novembre 2013 à 10:33:22

  49. Pour confirmer ce que vient de dire Swam, concernant la possibilité de passage de certains cols, je me rappelle de cette phrase de JFPescheux, sur Eurosport, lors de la présentation de l'édition 2013:

    " On croit beaucoup aux Massifs intermédiaires, la moyenne montagne. On trouve des endroits trés intéressants dans les Vosges, le Jura et le Massif-Central. Dans les Alpes et les Pyrénées, on a tout vu ou presque, sauf quelques petits cols dont il faudrait refaire la route.."

    Cette dernière phrase m'avait inévitablement fait passer aux cols navarrais ( mais pas seulement, bien sûr ). A noter qu'une route qui fait rêver pas mal d' afficionados de cyclisme a déjà été bien améliorée, cette année, c'est celle qui relie Saint Jean Pied de Port au Plateau d'Iraty, en passant par Arnostéguy et Arthaburu ( D428 et D301). Les passages les plus étroits et les plus raides d'Arnostéguy ont été sérieusement élargis, au niveau du quartier Honto, et la route d'Arthaburu et des crêtes d'Iraty a également été bien soignée, et en partie élargie. Il est vrai que ces 2 magnifiques montées ( et trés trés dures, croyez-moi ) sont trés fréquentées par les touristes , mais également les marcheurs qui veulent aller à Saint-Jacques-de-Compostelle. Ce secteur fait fantasmer beaucoup ( et moi le premier ) dans l'éventualité d'une future arrivée à La Pierre Saint Martin, même si je pense que l'enchainement Arnostéguy-Arthaburu-La Pierre serait un peu "too much". Quoique entre le sommet de Bagargui et Sainte Engrace ( véritable pied du Soudet ), les coureurs auraient le temps de se refaire une petite santé.

    ( Pour ceux qui veulent avoir une idée plus précise de la difficulté des cols des Pyrénées-Atlantiques, voici un lien parfait, avec des altimètres hyper précis et détaillés:

    http://www.altimetrias.net/public/usuariosg.asp?Provincia=FRANCIA )

    | trousselier | mardi 05 novembre 2013 à 17:28:27

  50. Vous oubliez un element essentiel: la volonte d'ASO. Si ASO VEUT que le Tour passe par ici, ils savent rencontrer les elus pour les convaincre de faire un effort. Donc le jour ou ASO voudra vraiment faire une etape Basque, elle aura lieu.

    | Yoshi45 | mardi 05 novembre 2013 à 19:26:11

  51. @ trousselier

    JE T'ADORE
    TON ETAPE BAYONNE ou CAMBO - LA PIERRE SAINT MARTIN VIA ARNOSTEGUY ET ARTHABURU ME FAIT REVER AUSSI
    je suis allé grimper l'Arnosteguy pendant les vacances de Toussaint, c'est un carnage ! En plus un vent de folie en haut et des paysages somptueux + omniprésence des pélerins.
    J'ai fait également l'Artzamendi = de la pure folie sur un billard ! dommage que ce soit si étroit !

    Vive les cols basques !
    Je ferai bientôt un résumé de mes sorties basques sur mon blog = lesbaroudeursenvadrouille.wordpress.com

    J'y ai déjà décrit la montée du port de Larrau réalisé lors de ma traversée pyrénéenne de cet été !

    | jll34 | mercredi 06 novembre 2013 à 11:40:05

  52. @Stephane #47 : j'y avais pensé en effet, mais le concours de gâteaux d'anniversaire dans les champs connaîtra son issu en février/mars avec la remise des prix au Salon de l'agriculture ... si le résultat est déjà connu et qu'il s'agit d'une façon déguisé de le diffuser, je trouve ça assez léger pour être honnête ... voilà pourquoi j'avais plus pensé à la piste message "secret" pour le futur parcours ;-).
    Mais j'avoue que cela ne prouve rien et que cela ne veut peut-être rien dire du tout ... mais ne dit-on pas qu'il n'y a jamais de fumée sans feu ? :)

    | Thomas Vergouwen | mercredi 06 novembre 2013 à 23:33:20

  53. Je vois que la plupart des tracés placent des étapes en Bretagne, mais en êtes-vous si sûrs ?

    | Tour29 | jeudi 07 novembre 2013 à 9:02:28

  54. Si l'on tient compte de la fameuse règle - non écrite - d'une année à l'ouest, l'autre année à l'est, alors oui la Bretagne a toute les chances d'etre traversée. D'autant plus qu'en 2013, elle n'avait été qu'effleurée lors de l'étape Saint-Gildas-des-Bois – Saint-Malo. Bien que 100% bretonne, elle n'était pas vraiment rentrée au cśur de la région. Une arrivée au Mur de Bretagne, une étape StBrieuc-Brest par le finistère nord puis une étape Brest-Vannes par le sud auraient de la gueule et ne seraient pas de tout repos.
    Tout dépendra aussi de la ville départ car si c'est Utrecht, faudrait 4 ou 5 jours pour arriver en Bretagne. Et si c'est le cas, faudra surement prévoir un transfert directement dans le sud-ouest et les Pyrénées ...

    | Stephane | jeudi 07 novembre 2013 à 11:59:48

  55. Certes, mais l'ambiance révolutionnaire du moment en Bretagne, ainsi que le contexte économique, qui n'invite guère les collectivités à investir dans le superflu (malgré l'attrait évident du Tour d'un point de vue touristique), pourraient amener ASO à contourner la péninsule bretonne

    | Tour29 | jeudi 07 novembre 2013 à 12:42:27

  56. Tout dépend de l'état de l'avancement du Tour 2015 chez ASO. Peut etre est-il quasiment déjà bouclé, dans son découpage global en tout cas

    | Stephane | jeudi 07 novembre 2013 à 17:20:46

  57. Concernant la Bretagne je reste relativement mesure. En effet rien n'oblige a passer tous les deux ans dans ce departement, et tot ou tard il faudra bien revisiter la facade Atlantique qui est totalement ignoree depuis 10 ans quasiment. Entre la Vendee et pau, c'est un desert. Sans parler des regles sur les fameux massifs intermediaires, dans ce cas voir le massif central ne serait pas scandaleux, et si on passe la moitie du Tour dans le nord-ouest, difficile d'imaginer Alpes + Pyrennees + massif central sur les 10 jours restants.

    Perso si on part d'utrecht, je vois deux possibilites:

    -soit on passe par la Normandie, Bretagne et Pays de Loire, puis transfert pour les Pyrennees.

    -soit on coupe au milieu, Champagne, Centre et Auvergne, avant de rattraper les Pyrennees.

    | Yoshi45 | jeudi 07 novembre 2013 à 19:15:15

  58. Christian Prud'homme ne veut plus de ces successions de 4 ou 5 étapes plates pour purs sprinteurs. Par ou pourrait il faire passer le Tour pour descendre le long de l'Atlantique jusqu'aux Pyrénées ??? A part aller chercher quelques arrivées en cote dans les terres, du genre Mont des Alouettes, y'a pas 36 routes possibles. Pas de chance pour les Charentes, elles sont très mal placées sur la carte. Dommage, un départ de l'Ile d'Oléron serait sympa !

    | Stephane | jeudi 07 novembre 2013 à 20:21:34

  59. Yoshi45 > Pas nécessairement: on peut très bien concilier tes deux possibilités.

    En 4 jours on peut passer des Pays-Bas (le départ à Utrecht est pourtant loin d'être acquis) à la Bretagne (O.K, la Bretagne orientale type Plumelec). Valkenburg, Amiens/St Quentin, Lisieux/Caen, Plumelec/Plouay, puis une descente vers la Loire (Angers? Buzançais?) et le Massif Central, à portée de main, est désormais envisageable avec la possibilité d'un second weekend ardu en moyenne montagne.

    De plus, si je ne m'abuse, le 14 juillet 2015 sera un mardi, donc une journée potentiellement difficile. On pourrait ainsi avoir trois jours dans le Massif Central en 2015, à l'image des Vosges cette année. Il restera ensuite 12 jours pour intégrer les Pyrénées et les Alpes: c'est plus que jouable.

    | thibaut | jeudi 07 novembre 2013 à 20:46:58

  60. Oui mais comem on l'a dit, c'est tres loin d'etre acquis ce depart des Pays bas. De plus on sait tous que quand le Tour donne un depart a une ville, souvent elle obtient deux etapes (ou un prologue et une etape). Donc on serait le dimanche soir encore a Valkenburg, le lundi dans le nord de la France, le mardi en Normandie, le mercredi a la lisiere de la Bretagne et le jeudi en Bretagne... possible, possible, mais j'ai du mal a y croire.

    | Yoshi45 | jeudi 07 novembre 2013 à 23:39:41

  61. Attention: http://nos.nl/artikel/572358-tourstart-2015-naar-utrecht.html

    | Jan | vendredi 08 novembre 2013 à 8:33:14

  62. C'est officiel

    | zueco | vendredi 08 novembre 2013 à 9:19:09

  63. Je rêve le premier jour d'une première étape Utrecht - Valkenbourg (pour rendre hommage à un haut lieu du cyclisme que ce soit un grand qui prend le maillot jaune le premier jours) ou Utrecht Anvers (après ou non un prologue )pour les sprinteurs qui emprunte les routes de la World Port Classic comme je l'ai dit précedemment.
    Sinon, je pense qu'ils sont obligés de passer par la Bretagne. Ne serait ce que pour rendre un hommage à Hinault (30 ans de sa dernière victoire et les 30 ans de la dernière victoire finale française sur le tour).

    | benji71 | vendredi 08 novembre 2013 à 9:29:02

  64. Ca vient d'être annoncé sur le compte Twitter du Tour de France...
    Pfff

    | kastaille | vendredi 08 novembre 2013 à 9:59:49

  65. Et en communiqué de presse. Je ne pourrais néanmoins pas faire de mise à jour avant ce soir ;-).

    | Thomas Vergouwen | vendredi 08 novembre 2013 à 10:05:15

  66. J'avais pas réagi sur Utrecht même, mais franchement je suis le moins dérangé de ces départs à l'étranger. Déjà, parce que ça ne me gêne pas de partager la ferveur de cet évènement. Ensuite, parce que c'est le plus rationnel économiquement. On critique en permanence ASO pour n'être intéressé que par le fric, mais c'est normal, ça s'appelle une entreprise capitaliste. Pour gagner de l'argent, ASO compte donc sur les sponsors, les droits télés et les communes auxquelles elle vend un service d'exposition internationale. Pour accroitre son CA, il faut donc vendre plus cher à tout le monde, ce qui inclut le départ qui se monnaye entre 10 et 14M€. Si on part sur un Grand-Départ de trois jours, le reste des étapes rapportent à peine 3M€ ! J'encourage donc ASO à faire payer au prix fort son départ à l'étranger, tant que ça permet de maintenir des prix bas en France. Une augmentée des prix serait catastrophique sportivement puisque cela exclurait encore plus les petites communes au profit de celles qui ont les moyens : grosses agglos et stations de montagne déjà équipées pour le Tour.

    Ma seule réserve sur le départ à l'étranger, c'est que sportivement ça tienne la route. Typiquement plus jamais de Liège 2012 avec les Ardennes escamotées. Si c'est pour avoir un prologue, deux sprints bidons et un gros transfert (aka un Grand Départ du Giro), c'est non. Pour 2015, un prologue à Utrecht, une étape vers Valkenburg, une étape belge et un retour en France direction Bretagne, ce serait très bien.

    | Svam | vendredi 08 novembre 2013 à 10:32:59

  67. J'espère qu'ils ne passeront pas 3 jours en Hollande tout de meme ...
    Allez comme ça, une ébauche de 1ère semaine :

    1ère étape : Utrecht-Bruxelles (via Anvers) : 177 km
    2ème étape : Gand-Amiens : 216 km
    3ème étape : Abbeville-Le Havre : 167 km
    4ème étape : Honfleur-Cherbourg : 188 km
    5ème étape : Carentan-Rennes : 187 km
    6ème étape : Vitré-Mur de Bretagne (par StBrieuc) : 202 km
    7ème étape : StBrieuc-StNazaire : 207 km
    8ème étape : Pornic-La Rochelle : 172 km
    9ème étape : La Rochelle-Bordeaux : 193 km
    10ème étape : Bordeaux-San Sébastian : 233 km (...)

    Peu crédible (on se croirait revenu dans les années JM Leblanc !) mais j'aimerais bien voir au moins une partie pour 2015.

    | Stephane | vendredi 08 novembre 2013 à 10:34:10

  68. J'ai du mal à imaginer qu'Utrecht paie le départ du Tour aussi cher, si c'est pour ne pas profiter au moins d'un prologue ou d'une arrivée... Thomas, peux-tu confirmer que c'est bien la Ville d'Utrecht qui engage les dépenses, et non une région?

    Je n'imagine donc pas le Tour quitter Utrecht directement pour Bruxelles ou Valkenburg.

    | kastaille | vendredi 08 novembre 2013 à 10:45:38

  69. Je tiens à préciser tout d'abord qu'Utrecht n'est pas en Hollande !
    Ensuite, le Grand Départ ne coûte pas entre 10 et 14 M€ quand on parle du prix payé à ASO. La ville d'Utrecht estime à 10 M€ les coûts totaux, dont la moitié sera financé par la ville et l'autre moitié au moins en partie par des entreprises. Il ne faut pas oublier non plus qu'Utrecht est une ville mais également la province dont elle est la capitale. Les bénéfices du Tour étant donc également pour cette province il est fort probable qu'elle contribue également.

    Comme néanmoins c'est bien la ville d'Utrecht qui est à l'origine de la candidature il est fort probable qu'il y ait un prologue puis un départ d'étape en ligne depuis la ville d'Utrecht.

    Quelques infos de plus ce soir ...

    | Thomas Vergouwen | vendredi 08 novembre 2013 à 11:16:10

  70. Je me basais sur le départ du Tour 2010 mais j'avais oublié qu'il y avait eu un prologue à Rotterdam avant de rejoindre Bruxelles.
    Sérieusement, ça sert strictement à rien un prologue ...

    | Stephane | vendredi 08 novembre 2013 à 11:22:23

  71. Bravo Thomas. A nouveau une rumeur qui se vérifie. Je viens de lire sur Yahoo qu'Utrecht devient officiel.

    | olivier | vendredi 08 novembre 2013 à 13:32:15

  72. Ŕ la télévision régionale, le maire Wolfsen a parlé d'un contre la montre le samedi et le départ d'une étape à Utrecht le dimanche. http://www.rtvutrecht.nl/nieuws/1090723/utrechtse-tourstart-2015-bevestigd.html

    | jan | vendredi 08 novembre 2013 à 20:27:42

  73. Je ne serai pas surpris qu'on ait très bientôt une arrivée d'étape à La Montagne de Lure.
    Elle a déjà été 2 fois au programme de Paris-Nice et elle est clairement candidate à recevoir une arrivée d'étape du TDF à court/moyen terme. Je l'imagine assez bien en conclusion d'une grande étape "Provence" qui emprunterait le Ventoux par Malaucène et d'autres petits cols du coin.

    | porcupine | mardi 12 novembre 2013 à 16:09:43

  74. On les aura nos 3 journées aux Pays-Bas ...
    http://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-route/Actualites/L-edition-2015-partira-d-utrecht/420567
    A moins d'un transfert entre les 2, je vois mal maintenant une visite approfondie de la Bretagne sous peine d'une longue première partie de Tour. Peut-etre une arrivée d'étape à Plumelec ou Plouay, qui serait candidate pour un nouveau championnat du monde à l'horizon 2017

    | Stephane | jeudi 28 novembre 2013 à 15:59:24

  75. J'ai lu trop vite ... Le départ ne sera pas un prologue mais un CLM individuel. Le Tour quittera donc Utrecht au matin du deuxième jour (à moins d'une 2ème étape en boucle autour d'Utrecht).
    Ca change la donne mais, si l'on va vers l'ouest et la Bretagne, on ne devrait pas échapper à un gros transfert vers les Pyrénées.

    | Stephane | jeudi 28 novembre 2013 à 16:06:37

  76. Je sais pas pourquoi, mais je sens bien un retour sur la façade Atlantique (genre Deux-Sèvres puis Charente Maritime) en 2016. Après un Grand Départ de la Manche :)

    | Anto | mardi 04 mars 2014 à 19:07:36

  77. les Côtes d'Armor (région Bretagne) c'est sur en 2015 secteur st Brieuc

    | Gouya | jeudi 03 avril 2014 à 21:57:05

  78. EN 2016, un grand départ de Normandie, Cherbourg vers Caen puis Caen vers Rouen puis Rouen à Dieppe qui n'a plus été ville étape depuis 1974 pour une ville balnéaire et on quitte DIEPPE vers le Nord de la France !!! De plus en 2012, la ville de Dieppe et ses communes avoisinantes ont fait la preuve de leur réelle implication dans la réussite de cet évènement alors que le Tour ne faisiat qu'y passer. ET puis une arrivée sur le front de mer de Dieppe avec le Château en fond de ligne d'arrivée avec sur la ligne les Tourelles, le grand casion et le complexe nautique thalasso et la plage sa promenade et ses pelouses sur 1,5 kms.

    | PASCAL | jeudi 01 mai 2014 à 18:57:24

  79. En 2015 : NICE
    départ ou arrivée ?
    A confirmer

    | Nyce | samedi 24 mai 2014 à 19:58:01

  80. bonsoir
    quelles sont tes sources @nyce pour évoquer nice ?
    personnellement j'en doute mis à part proposer un parcours type 1975...

    | davidc | dimanche 01 juin 2014 à 22:48:47

Envoyez votre commentaire

Il n'est plus possible de laisser de commentaires sur cet article. Continuez la discussion après avoir lu l'article suivant :

>> Tour de France 2015 : les rumeurs sur le parcours et les villes étapes !