home | Nederlands | English | Français
> actualités
> photos
> calendrier cycliste UCI
> à votre Tour !
> video's
> livre d'or
> moteur de recherche
> mon CV
> >> copyright <<



suivez velowire sur Instagram
   
  • Derniers ajouts en photos :
plus que 206 jours avant le départ du Tour de France 2019, en attendant venez découvrir le calendrier cycliste UCI 2019 !
RSS |

Candice Caron s'apprête à vivre une aventure unique sur le Tour de France 2013

Ajouté: dimanche 30 juin 2013 à 0:57:56
  • < Blog | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati | printer friendly version

    Candice Caron s'apprête à vivre une aventure unique sur le Tour de France 2013

    Et l'histoire du bus Orica-GreenEDGE ...

    Alors que l'arrivée de la première étape du Tour de France 2013 a été largement perturbée par l'incident avec le bus de l'équipe Orica-GreenEDGE (voir ci-dessous), vous avez peut-être eu l'occasion de voir la remise du Prix de la Combativité Brandt, à Jérôme Cousin (Europcar), l'initiateur de l'échappée matinale.

    Si vous l'avez vu vous avez alors fort probablement également vu Candice Caron qui a remis ce prix. En effet, la jeune miss originaire d'Isbergues a remporté le concours annuel qu'organise Brandt pour chercher sa nouvelle hôtesse.

    Interview

    Candice avait eu l'occasion de commenter l'article qui explique comment trouver un job sur le Tour de France et c'était donc une bonne raison pour velowire.com de la contacter en amont du Tour de France 2013 pour savoir comment elle se préparait et à quoi elle s'attendait.

    Découvrez ses réponses ci-dessous !

    Tu seras cette année la nouvelle hôtesse Brandt pour remettre tous les jours sur le podium du Tour le Prix de la Combativité. Comment en es-tu arrivée là ?
    La première étape fut l'envoi d'une lettre de motivation et d'un curriculum vitae avec l'espoir de retenir l'attention pour être présélectionnée.
    Ma grande joie de la seconde étape fut de faire parti des candidates retenues et convoquées pour un entretien de motivation à Paris par l'équipe BernasCOM* chargée de recruter la nouvelle hôtesse protocolaire Brandt.
    La troisième étape consistait à recueillir le plus grand nombre de votes des internautes sur Facebook pour leur candidate favorite parmi les douze prétendantes retenues.
    Je remercie encore l'équipe BernasCOM et les internautes pour leurs votes qui m'ont permis de franchir la première, la ligne d'arrivée.


    * BernasCOM est l'agence qui s'occupe du recrutement à travers d'un concours de la nouvelle hôtesse de Brandt

    Candice CaronC'est donc une élection qui t'a permise d'obtenir ce poste, comment as-tu eu connaissance de cette élection ?
    C'est en faisant des recherches sur internet que l'une d'entre elles a abouti sur votre excellent site relatant la place d'hôtesse protocolaire à pourvoir.

    Ça fait toujours plaisir de lire ça Candice :)

    Ce sera ton premier Tour ?
    Oui ce sera mon premier Tour avec déjà les premières appréhensions et le souci de bien faire. Je fais parti de l'équipe Brandt bien rodée, Aurélien, Clément et Sandrine se veulent rassurants et savent me mettre en confiance. Mélina, ma coéquipière, sait répondre à certaines de mes interrogations. Je les en remercie.

    Que représente pour toi le Tour de France ?
    C'est une grande épreuve sportive très populaire où se mêlent la passion, la combativité, la convivialité. Les paysages de nos belles régions défilent sous nos yeux toujours ébahis.
    C'est pour moi une grande chance de faire parti de ce que j'appellerai une expédition, une découverte et une expérience unique à vivre.


    Tu t'intéressais déjà au vélo auparavant si je ne me trompe pas. D'où vient cet intérêt ?
    Cela a commencé par mon grand père qui vendait des vélos, mon père et mon petit frère qui ont fait des courses cyclistes. Le Nord est une région familière au cyclisme, les clubs sont nombreux et la ville d'Isbergues, dont je suis originaire, organise son grand Prix chaque année. (cette année le Grand Prix d'Isbergues - Pas-de-Calais aura lieu le 22 septembre prochain)

    As-tu par le passé déjà assisté au Tour de France, au bord de la route ou à l'intérieur du Tour sur une des étapes ? Ou à d'autres courses cyclistes ?
    L'année dernière le Tour de France est passé dans le Nord, à Isbergues, j'ai donc eu l'occasion d'encourager nos coureurs et d'apprécier l'engouement que pouvait susciter cet événement. La caravane publicitaire m'a donné l'envie de faire parti de ce rendez-vous populaire cette année.
    J'ai également, en temps qu'invitée, suivi la course du Paris Arras Tour cette année puis remis le bouquet au vainqueur de l'étape, comme je l'avais déjà fait auparavant lors de notre Grand Prix cycliste d'Isbergues.


    Parlons maintenant un peu plus de ses appréhensions avant le Tour de France 2013, qui n'avait pas encore commencé au moment de la réalisation de cette interview.

    Quelle idée te fais-tu de ce que sera ton travail sur le Tour de France
    Je prends mon rôle au sérieux, soucieuse de promouvoir les intérêts de la maison Brandt le matin au village du Tour puis de remettre le Prix Brandt au coureur le plus combatif de l'étape au soir.

    Et niveau ambiance, tu t'attends à quoi ?
    Le Tour est une épreuve sportive renommée mais également un véritable spectacle. C'est cette ambiance d'enjeux, d'exaltation, de passion, de déceptions, de victoires, de fête et d'émotions auquel je m'attends et ainsi vivre des moments hors du commun.

    Je pense que tous les lecteurs et lectrices de velowire.com le lui souhaitent en tout cas .. on aura peut-être l'occasion d'en reparler après la fin du Tour !

    La première étape du Tour de France 2013 et l'incident avec le bus Orica-GreenEDGE

    La première étape du Tour de France 2013 a commencé par une attaque dans les premiers hectomètres de Jérôme Cousin (Europcar), qui allait plus tard donc recevoir le Prix Brandt de la Combativité pour cette attaque courageuse au tout début d'une étape longue de 213 kilomètres entre Porto-Vecchio et Bastia.

    Le coureur de l'équipe Europcar a ensuite été rejoint par Juan Jose Lobato (Euskaltel-Euskadi) - qui allait prendre le maillot à pois en basculant en premier sur la seule difficulté du jour, celle de la Côte de Sotta, Lars Boom (Belkin Pro Cycling), Juan Antonio Flecha (Vacansoleil-DCM Pro Cycling Team) et Cyril Lemoine (Sojasun). C'est donc à 5 qu'ils vont passer une bonne partie de la journée ensemble bien devant le peloton.

    Le bus d'Orica-GreenEDGE, coincéQuand ils sont tous repris, ce sont alors les équipes des sprinteurs qui continuent à se positionner à l'avant du peloton en vue d'une arrivée en sprint massif. Le blocage du bus Orica-GreenEDGE (qui était arrivé bien trop tard du côté de l'arrivée et qui s'est enfoncé dans le portique d'arrivée qui avait déjà été baissé après le passage de la caravane publicitaire et de l'ensemble des autres bus qui se trouvaient devant la caravane) semble dans un premier temps néanmoins devoir changer le déroulé la course avec une arrivée prévue au passage des 3 kilomètres de la ligne d'arrivée. En effet, l'organisateur ne voyant pas de solution suffisamment rapide pour dégager la ligne d'arrivée du bus qui bloquait tout le passage et le portique d'arrivée risquant de tomber, il semble plus prudent de juger l'arrivée à cet endroit qui a pour avantage ... de relever l'ensemble des transpondeurs des coureurs et donc de connaître aussi rapidement que sur la ligne d'arrivée le classement de l'étape. Habituellement utilisé pour établir les temps de coureurs éventuellement victimes d'une chute dans les 3 derniers kilomètres (afin de leur attribuer, en accord avec le règlement, le temps du groupe auquel ils appartenaient à 3 kilomètres de l'arrivée), ces données auraient alors été utilisées pour juger l'arrivée de l'étape.

    Marcel KittelEn dégonflant presque complètement les pneus avant du bus, celui-ci peut néanmoins reculer et se ranger dans un espace libre sur le côté gauche de la route à quelques centaines de mètres de la ligne d'arrivée. Au moment où le bus reculait, de nombreuses pièces sont tombées du portique d'arrivée mais les équipes de Movico (responsable pour les structures sur la ligne d'arrivée) ont sécurisé le camion qui portait le bras avec le portique d'arrivée et celles-ci ont probablement pu assurer ASO sur le fait qu'il n'y avait pas de risque que celui-ci se décroche.

    C'est donc bien sur la ligne d'arrivée qu'a été jugée la victoire de la première étape du Tour et c'est Marcel Kittel (Team Argos-Shimano) qui l'emporte !

    par Thomas Vergouwen
    Vous avez trouvé cet article intéressant ? Dites-le à vos amis sur Facebook en cliquant sur les boutons ci-dessous !


    > 5 commentaires | lu 4922x

    cet article apparaît dans les catégories suivantes : Tour de France| Tour de France 2013 | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati

Commentaires

Actuellement il y a 5 commentaires!
  1. Félicitations à Candice ^^ Elle est vraiment très belle, au passage. :) BernasCOM et les internautes ne se sont pas trompés :)

    | Linkinito | dimanche 30 juin 2013 à 2:04:03

  2. Félicitations Candice ;).

    Une petite remarque sur l'histoire du choix de la banderole des 3km (je passe la polémique du changement d'avis du commissaire, on en parle suffisamment). Je suis le seul à être étonné, voire choqué de ce choix? Est ce que vous avez vu la situation de cette banderole en plein milieu d'un carrefour?

    | Mrmoving | dimanche 30 juin 2013 à 8:30:21

  3. Salut Candice, moi c'est Thibaut. ;)

    Ahaha bref passons!

    Mrmoving > c'est dû au fait que chaque vélo utilisé par les coureurs du Tour sont équipés de puces transpondeurs qui émettent un "biip" lorsqu'ils passent la banderole des 3kms. C'est une sorte de ligne d'arrivée virtuelle, où un premier classement est établi par ordinateur. Grosso-modo, c'était le seul endroit possible pour une seconde ligne d'arrivée. Mais c'est vrai que lorsqu'on regarde la situation, en plein milieu d'un virage en équerre, c'était loin d'être l'idéal.

    | thibaut | dimanche 30 juin 2013 à 10:39:32

  4. candice je regarde toutes les étapes du tour chaque jour et nous allons au grand prix D'Isbergues depuis 35 ans nous allons de voir chaque jour nous sommes de la picardie bon courage a toi bravo a tous ces jeunes dévouées pour le tour

    | serry | dimanche 30 juin 2013 à 10:57:57

  5. Moi aussi je suis combatif !!!!!! Bien triste arrivée pour une première en CORSE MAIS C EST LA COURSE !!!! parfois l imprevisible se produit , une serie de petites choses qui font terminer les choses en catastrophe ...... A+ LISEROIS .

    | liserois | dimanche 30 juin 2013 à 11:13:27

Envoyez votre commentaire

Votre nom
*
Votre adresse e-mail
*
[cette adresse ne sera jamais publiée mais est uniquement utilisée pour éventuellement me permettre de vous contacter si nécessaire et pour recevoir les notifications de nouveaux commentaires]
Restez au courant de nouveaux commentaires
Cochez cette case si vous voulez être prévenu de nouveaux commentaires sur cet article (vérifiez alors bien votre adresse e-mail pour être sûr de bien recevoir les notifications)
L'adresse de votre site web

Votre commentaire


Attention !! Afin de lutter contre le spam vous devez donner la réponse à la question ci-dessous. La réponse doit être donnée en chiffres entre 2 et 100. Si la réponse à la question n'est pas donnée ou est incorrecte, les autres informations sur ce formulaire seront ignorées.

Combien font trois fois trois ?