home | Nederlands | English | Français
> actualités
> photos
> calendrier cycliste UCI
> à votre Tour !
> video's
> livre d'or
> moteur de recherche
> mon CV
> >> copyright <<



suivez velowire sur Instagram
   
  • Derniers ajouts en photos :
plus que 45 jours avant le départ du Tour de France 2018, en attendant venez découvrir le calendrier cycliste UCI 2018 !
RSS |

Dans les coulisses de la diffusion TV d'une course cycliste - Amstel Gold Race & Amstel Curaçao Race

Ajouté: jeudi 11 novembre 2010 à 17:13:00
  • < Blog | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati | printer friendly version

    Dans les coulisses de la diffusion TV d'une course cycliste - Amstel Gold Race & Amstel Curaçao RaceVous avez sans doute déjà regardé une course cycliste à la TV ? Le Tour de France, Paris-Nice ou encore l'Amstel Gold Race sont toutes diffusées à la TV.
    Mais comment les images des coureurs vous arrivent ? L'émission néerlandaise Het Klokhuis le montrait récemment, sur base d'images de l'Amstel Gold Race ... 2006.

    A Curaçao on pouvait récemment voir un hélicoptère révolutionaire à l'occasion de ce qu'aurait dû être l'Amstel Curaçao Race. Cet hélicoptère fournissait également des images TV étonnantes ...

    Het Klokhuis montre comment sont diffusées les images d'une course cycliste comme l'Amstel Gold Race

    Dans son émission du 29 octobre dernier, Het Klokhuis, une émission TV qui cible notamment des écoliers, montrait comment se met en place une telle émission TV.

    Entre-coupé par quelques petites vidéos humouristiques, vous saurez après avoir regardé cette émission comment tout cela fonctionne :
    Get Microsoft Silverlight
    Bekijk de video in andere formaten.

    Comme je ne suis pas sûr que vous comprenez le néerlandais, voici quelques clés vous permettant de comprendre cette émission : elle explique d'abord que des caméraman suivent les coureurs sur des motos spéciales équipées avec de la haute technologie et sur lesquelles on trouve 2 spécialistes : le caméraman et le motard.

    Par ailleurs, dans les derniers 800 mètres de l'Amstel Gold Race se trouvent pas moins de 9 caméras fixes qui filment le final de la course.

    Le caméraman est comme un contorsionniste qui doit se plier avec les mouvements de la moto et de la course pour produire de belles images et ce à 40 km à l'heure et dans les descentes même jusqu'à 80 ou 90 km à l'heure.
    Le motard a un triple rôle : il doit faire attention au parcours et à l'état de la route, éviter des situations dangereuses et se positionner de telle façon que le caméraman peut prendre de belles images.

    La caméra est un peu particulier : elle est plus légère car la partie qui enregistre est montée sur la moto, le viseur est flexible pour que l'on puisse filme depuis n'importe quel angle et sur le capteur il y a un bouton qui permet de stabiliser l'image. Le caméraman interviewé a par ailleurs installé sur sa caméra un niveau qui lui sert d'aide pour s'assurer qu'il tient la caméra droit, notamment en filmant vers l'arrière.

    Les coureurs interviewés sont contents de la présence des caméras : Thomas Dekker dit que cela permet aux gens de nous voir de chez eux, Michael Boogerd a son tour indique que ce ne sont pas les caméras qui sont dangereux : d'habitude les photographes sont plus dangereux que les motos caméra. Leon van Bon disait que la présence des caméras permet de faire coucou à la famille alors que Bram Tankink y trouve une motivation supplémentaire quand on est dans une échappée et que l'on voit d'un coup 6 caméras autour de soi.

    Sur l'Amstel Gold Race il y a 3 motos caméra : une avec le groupe de tête, une en tête et une à l'arrière du peloton. Sur ces motos se trouve une boîte reliée à une antenne qui permettent la transmission des images. Il y a par ailleurs 3 hélicoptères dont une avec une Wescam, la caméra spécifique hélicoptère qui permet de produire des images stabilisées malgré les mouvements de l'hélicoptère. Le dispositif est complété par les caméras fixes qui montrent la montée de la Cauberg et la victoire, en l'occurrence de Fränk Schleck.

    Le signal des motos caméras est envoyé via l'antenne à la base mais quand il y a un immeuble ou un autre obstacle cette liaison n'est pas toujours possible en direct. Voilà pourquoi la moto envoit ses images à un hélicoptère qui à son tour l'envoit à la base. En l'occurrence la base se trouve au point le plus élevé du Limbourg (un endroit dégagé sans arbres ou maisons hautes autour). On y trouve 3 pointeurs d'antenne qui suivent les 3 hélicoptères. J'étais d'ailleurs surpris par ce système de suivi ... pas sûr que ça se fasse toujours comme ça !

    Toutes les images et le son (de l'hélicoptère et des motos) arrivent ensuite dans un camion à l'arrivée. Le régisseur regarde toutes les images et en fait sa sélection pour l'émission TV.

    Les images ne peuvent être intéressantes sans commentaires et le reportage de Het Klokhuis montre donc les commentateurs avec entre autres Davide Cassani pour la RAI (Italie) et Mart Smeets pour le NOS (Pays-Bas). Mart explique qu'il ne regarde pas la course en direct mais uniquement sur l'écran car il verait autrement plus de choses que ce que voient les téléspectateurs .... Et c'est peut-être pour ça que je préfèrais toujours les commentaires de Sporza (Belgique) quand j'habitais encore aux Pays-Bas ... ;-)

    Le reportage se termine par une remarque du présentateur : Je suis complètement perdu ... que c'est mieux quand même quand on voit tout ça à la TV !

    A noter, le présentateur porte dans ce reportage un vieux maillot du Vélo Club Essartais ...

    Ce qui n'a pas été montré dans le reportage de Het Klokhuis est l'incrustation d'informations sur les images de la course. En 2008 j'étais allé voir comment Alimage le fait sur le Tour de France quand je faisais le blog Orange dans le Tour. Voici l'explication que je donnais à l'époque et la petite vidéo qui va avec :

    L'équipe d'Alimage se trouve dans un camion sur la ligne d'arrivée dans lequel elle reçoit tous les flux vidéos de la course en version brute (sortie de la caméra moto ou hélico). Sur la base des informations remontées par les transpondeurs sur les vélos des coureurs et sur les motos de prise de vue, elle a également une vue globale de l'état de la course sur une carte.

    Ces informations sont automatiquement compilées pour que l'équipe puisse ensuite avec un logiciel spécifiquement conçu pour ça proposer des informations qui peuvent être incrustées sur l'image diffusée à la TV.
    L'équipe peut donc proposer des classements intermédiaires et finaux, les noms des coureurs ou des directeurs sportifs, etc. qui peuvent être affichés à la télé. Elle en propose directement au réalisateur de France Télévisions et inversement France Télévisions peut demander certaines infos qui sont alors préparées très rapidement pour être affichées à l'écran.

    Une fois les informations prêtes à être affichées, elles sont d'abord affichées sur un écran de contrôle et France Télévisions décide alors du moment auquel elle les met à l'antenne. Alimage voit également le flux vidéo final pour qu'elle puisse valider que tout va bien.

    Un hélicoptère un peu particulier à Curaçao

    A Curaçao il y avait un hélicoptère un peu particulier pour l'Amstel Curaçao Race (qui a été annulé dans sa forme initiale*) qui produisait également des images TV ... Il s'agissait d'un test unique de production d'images HD en utilisant un hélicoptère miniature qui ressemble pas mal aux mini-hélicoptères que les gens achètent maintenant pour leurs enfants en cadeau de Noël !

    Cet hélicoptère sans pilote (drone) d'Aerialtake a 6 hélices autour d'une caméra HD en a été piloté par une télécommande depuis une voiture qui suivait la course de près. Cet appareil très rapidement manoeuvrable peut s'approcher des coureurs sans les embêter et atteint des vitesses jusqu'à 60 kilomètres à l'heure à des altitudes jusqu'à 200 mètres.

    Cela semble donc offrir de nouvelles possibilités pour des images télévisées uniques mais de ce que j'ai pu voir les images sont, au moins dans la version actuelle, enregistrées et non pas diffusées en direct.

    Pour voir comment cela fonctionne, je vous invite à regarder l'interview des fondateurs d'Aerialtake, Robin et Frank :


    Et pour avoir une idée du résultat, je vous invite à regarder le résumé vidéo de l'Amstel Curaçao Race 2010 sur base des images enregistrées depuis cet hélicoptère un peu particulier :


    Et pour la petite anecdote : les images qu'a utilisé Het Klokhuis pour son reportage sont de l'Amstel Gold Race 2006. Cette édition avait été remportée par Fränk Schleck, le coureur luxembourgeois qui remportait également l'Amstel Curaçao Race 2010 la semaine dernière, devant Alessandro Petacchi, Niki Terpstra, Steven de Jongh et Grischa Niermann!

    * à cause d'un orage et de la pluie l'Amstel Curaçao Race a été annulé le samedi 6 novembre (le parcours était partiellement sous l'eau) et remplacé par une course alternative le dimanche 7 novembre

    par Thomas Vergouwen
    Vous avez trouvé cet article intéressant ? Dites-le à vos amis sur Facebook ou Google+ en cliquant sur les boutons ci-dessous !


    > aucun commentaire | lu 4672x

    cet article apparaît dans les catégories suivantes : Cyclisme en général (hors Tour de France) | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires, soyez le premier à envoyer votre commentaire !!

Envoyez votre commentaire

Votre nom
*
Votre adresse e-mail
*
[cette adresse ne sera jamais publiée mais est uniquement utilisée pour éventuellement me permettre de vous contacter si nécessaire et pour recevoir les notifications de nouveaux commentaires]
Restez au courant de nouveaux commentaires
Cochez cette case si vous voulez être prévenu de nouveaux commentaires sur cet article (vérifiez alors bien votre adresse e-mail pour être sûr de bien recevoir les notifications)
L'adresse de votre site web

Votre commentaire


Attention !! Afin de lutter contre le spam vous devez donner la réponse à la question ci-dessous. La réponse doit être donnée en chiffres entre 2 et 100. Si la réponse à la question n'est pas donnée ou est incorrecte, les autres informations sur ce formulaire seront ignorées.

Combien font sept plus deux ?