home | Nederlands | English | Français
> actualités
> photos
> calendrier cycliste UCI
> à votre Tour !
> video's
> livre d'or
> moteur de recherche
> mon CV
> >> copyright <<



suivez velowire sur Instagram
   
  • Derniers ajouts en photos :
RSS |

Une journée dans la caravane publicitaire de La Vache Qui Rit

Ajouté: mardi 15 août 2006 à 18:59:00
  • < Blog | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati | printer friendly version

    Une journée dans la caravane publicitaire de La Vache Qui Rit20 juillet 2006, Tour de France, étape de Saint-Jean-de-Maurienne à Morzine

    Depuis la publication de mes photos et de mes vidéos de ma journée dans la caravane publicitaire de La Vache Qui Rit (le 20 juillet 2006 - étape Saint-Jean-de-Maurienne à Morzine) j'ai reçu beaucoup de demandes pour plus d'informations : 'Comment tu as fait pour être invité ?', 'Comment ça marche ?', 'Qu'est-ce que tu en as pensé ?', etc. etc. C'est pour cela que j'ai décidé de répondre à toutes ces questions sur cette page dédiée ...

    L'invitation ...
    Sous ce titre vous vous attendez sans doute tous à une description de comment j'ai pu être invité à la caravane publicitaire de La Vache Qui Rit pendant une journée ... Bonne nouvelle : je vais vous l'expliquer un petit peu. Mauvaise nouvelle : j'ai volontairement omis les détails pour des raisons évidentes ...

    Tout a commencé il y a un peu plus d'un an .. le 14 juin 2005 pour être plus précis. Je travaille chez France Télécom (connu de la marque Orange notamment) à la Division Services de Communication Résidentiels (SCR) et sur l'intranet de cette division, netSCR, était publié régulièrement un interview avec un des salariés de la division dans une rubrique qui s'appelle 'Découvrons-nous'. Le 14 juin 2005 c'était à mon tour d'être interviewé pour cette rubrique et tout France Télécom pouvait donc me découvrir (pour rester dans l'esprit du titre de la rubrique) à travers de cet interview.

    Dans ces interviews, après les questions classiques comme 'Quel est ton parcours ?', 'Quel est ton rôle aujourd'hui ?', etc., il y avait toujours la dernière question, la question qui tue, qui était 'Quel est ton rêve le plus fou ?'. Comme je ne trouvais pas très facilement la réponse à cette question j'ai dit la première chose qui me passait dans la tête (en tant que grand fan du Tour de France depuis des années c'était assez logique que ça soit la première chose qui me passe dans la tête suite à cette question ;-) et ma réponse était donc (copiée depuis l'interview) : 'Passer quelques jours dans la caravane publicitaire et les villages de départ et d'arrivée (et oui, je demandais beaucoup ;-)des étapes du Tour de France. Quand j'étais très jeune mes parents nous amenaient déjà au Tour de France et je crois que j'ai été contaminé par le virus donc j'essaie chaque année d'aller voir plusieurs étapes'.

    Un de mes collègues qui a lu cet article m'a ensuite demandé si c'était sérieux ce que j'avais dit dans cet interview. Je lui ai donc bien sur confirmé que c'était bien sérieux et il m'a alors expliqué que sa copine (maintenant sa femme, mes félicitations au passage !! :-) travaille chez Groupe Bel, un Groupe fromager de Marques en France et à l'international et connu de ses marques La Vache Qui Rit, Babybel, Kiri, Leerdammer, Apéricube, etc. Il se trouve que, comme vous le savez sans doute tous, La Vache Qui Rit est une des marques de la caravane publicitaire du Tour de France : La Vache Qui Rit, une marque qui existe depuis le 16 avril 1921, est présente dans la caravane publicitaire depuis le début de la caravane en 1930 !
    Comme on était déjà en juin c'était trop tard pour le Tour de France de 2005, mais cette année j'ai donc pu être invité, grâce à la femme de mon collègue dans la caravane publicitaire de La Vache Qui Rit pour l'étape du 20 juillet 2006, l'étape de Saint-Jean-de-Maurienne à Morzine.

    Avant la journée
    Pour pouvoir accéder à une des parties du Tour de France (que ça soit la caravane publicitaire, le village départ, l'espace invités [Espace Tourmalet] à l'arrivée, l'espace presse, etc.) il faut soit avoir un badge (pour les 'permanents' qui suivent tout le Tour de France) ou un de ces fameux bracelets. Chaque bracelet a sa propre couleur indiquant à quelle partie du Tour de France on peut accéder et on y trouve également imprimé la date (20/07 en l'occurence), le logo du Tour de France et l'année (2006). Toutes ces infos ensemble permettent de voir où on peut aller et quel jour ... Par ailleurs, le bracelet doit être mis de telle façon qu'on ne peut pas l'enlever en passant le poignet et la main et une fois mis on ne peut l'enlever qu'avec des ciseaux (et encore !) ; comme ça on évite qu'on le donne à quelqu'un d'autre !!!


    Le bracelet Caravane Publicitaire 20 juillet 2006
    Le bracelet Caravane Publicitaire 20 juillet 2006

    Étant en vacances avant d'aller au Tour de France à Saint-Jean-de-Maurienne une des personnes du marketing de La Vache Qui Rit m'avait donc envoyé mon bracelet par courrier à ma destination de vacances.

    Comme le Tour de France passait également à Saint-Jean-de-Maurienne (avant de finir l'étape à La Toussuire) le 19 juillet, j'avais décidé d'y aller le 18 juillet pour pouvoir voir le passage du Tour le 19 juillet et ensuite aller à la caravane le 20. J'ai donc pris le train depuis Rabastens/Couffouleux (merci à la SNCF pour la gare là-bas, ça m'arrange énormément et c'est super pratique !!) à 7h03 pour un voyage de 7 heures et 35 minutes ... D'abord de Couffouleux à Toulouse avec un TER très moderne, ensuite le TGV de Toulouse à Lyon et finalement un vieux TER (il n'y avait pas de clim, mais ça allait quand même ...) de Lyon à Saint-Jean-de-Maurienne.
    Une fois arrivé à Saint-Jean-de-Maurienne il me restait encore une petite marche à pied d'un petit peu plus d'un kilomètre pour aller au Camping des Grands Cols où j'avais réservé une place ... À mon arrivée j'ai découvert que je devais partager ma place (réservée !!!) avec une autre tente ... c'est pas bien grave parce que la place était assez grande, mais c'était pas très correct de leur part de ne même pas m'avoir prévenu (même à mon arrivée là-bas on m'a rien dit ... j'ai du le découvrir moi-même en découvrant ma place). Après avoir monté ma tente et avoir pris une douche il était bien temps d'aller faire des courses et d'aller découvrir Saint-Jean-de-Maurienne ; des photos de Saint-Jean-de-Maurienne. Le soir il y avait une petite fête au Forum Saint-Antoine avec de la musique et une bonne ambiance ...
    Le lendemain je suis donc allé voir l'étape de Bourg d'Oisans à La Toussuire : depuis le camping j'ai marché (lire : monté) 4 kilomètres pour arriver au passage du panneau des 15 km de l'arrivée. Il faisait très chaud, mais j'ai pu le monter quand même assez rapidement et bien sur j'avais prévu des choses à boire et à manger. Au passage des coureurs j'ai pris quelques photos (en bas de la page et à la page suivante) et au passage de Levi Leipheimer ma soeur m'envoyait un SMS me demandant si la photo était bien réussie ... j'étais tellement visible à la télé (3 fois finalement) qu'elle voyait bien que je prenais une photo :-) !

    Le soir il n'y avait (à ma surprise d'ailleurs) pas grand chose à faire à Saint-Jean-de-Maurienne et vers 22h00 je voulais donc revenir au camping pour aller me coucher ... Je marchais donc dans les rues de Saint-Jean-de-Maurienne avec mon sac de la TU/e (l'école où j'ai fait mes études) qui était apparement assez visible parce qu'un moment j'entends un groupe de jeunes qui chante 'Eindhoven, Eindhoven ...' (la ville où se trouve cette école) ... je suis donc allé les voir, ça fait toujours plaisir de voir des gens avec qui on a un lien sans vraiment les connaître ;-).
    (Trouwens, als één van jullie dit leest, stuur me dan ff een mailtje via het adres op de voorpagina van deze site!)

    La journée du 20 juillet 2006 - la grande journée dans la caravane !
    Le 20 juillet je me suis levé assez tôt pour tranquillement pouvoir prendre ma douche, manger, descendre ma tente (et la laisser sécher !!) pour ensuite pouvoir être au parking de la caravane publicitaire de cette journée à l'heure du rendez-vous (8h15). Il se trouvait au Quai de l'Arvan, heureusement très près du camping ... J'y cherchais donc les voitures de La Vache Qui Rit, mais même si je voyais les voitures de presque toutes les autres marques je ne voyais pas celles que je cherchais. Je me suis donc renseigné auprès d'une des personnes de l'organisation de la caravane qui m'a appris qu'elles étaient bien là mais de l'autre côté de la rivière (l'Arvan). Et là, je les ai effectivement trouvé.
    Céline de l'agence qui organise la caravane de La Vache Qui Rit (ainsi que plusieurs autres caravanes) m'a donc accueillie (je crois qu'elle était bien surpris de me voir arriver avec ma tente ;-) et m'a présentée à deux personnes du marketing de La Vache Qui Rit qui étaient également dans la voiture des invités ce jour-là. Après un petit tour sur le parking de la caravane pour aller voir les autres marques (et goûter au café Grand Mère), on est revenu à la voiture pour se mettre dans l'ordre et en ligne pour le départ à 9h45.

    Et là, l'aventure commence ... au début je crois que j'ai juste regardé les gens qui étaient au bord de la route (et il y en avait à Saint-Jean-de-Maurienne déjà !!!). Après le départ il y avait une partie de la route où il y avait un petit peu moins de monde (chapeau quand même pour les gens qui étaient au bord des rails de la SNCF à côté de la grande route à la sortie de Saint-Jean-de-Maurienne !) et où on roulait donc aussi un petit peu plus vite.


    C
    C'est parti pour 6 heures de route !!!

    On passait ensuite dans quelques petits villages avant d'enchaîner (il y avait quand même déjà du monde près de Queige) sur les différents cols : on commence par le Col des Saisies (1ère catégorie), le Col des Aravis (2ième catégorie), le Col de la Colombière (1ère catégorie), la Côte de Châtillon-sur-Cluses (une petite côte de 3ième catégorie où il y avait beaucoup de monde !!) et finalement bien sur le Col de Joux-Plane (le col hors-catégorie de la journée : là il y avait encore plus de monde et même une autre vache !!!) avant d'arriver à Morzine ...

    Comme je disais déjà tout à l'heure : au début on regarde juste les gens, mais au bout d'une demie heure on se prend au jeu et avec toutes les remarques qu'on entend des gens au bord de la route et avec tous les gens et notamment les enfants qui te font coucou ça donne tout de suite une bonne ambiance.


    Une bonne ambiance à 5 km du sommet de la Côte de Châtillon-sur-Cluses
    Une bonne ambiance à 5 km du sommet de la Côte de Châtillon-sur-Cluses

    Ce qui est marrant c'est que quand je voyais un enfant qui faisait coucou je ne pouvais bien sur pas résister et je répondais son bonjour avec un petit geste de la main ... par contre, quand on commence à faire ça, apparement le 'coucou' est très communicatif, on ne peut plus s'arrêter parce que progressivement les gens qui sont derrière l'enfant se mettent à faire pareil et ça peut durer des kilomètres comme ça ;-). Parfois on entend alors une remarque du genre 'on n'a que droit au bonjour, même pas à une petite Vache Qui Rit ?' ... et non, on ne distribue pas depuis la voiture des invités et ceci dit ... je ne fais pas ça à tout le monde, donc il faut déjà être content avec mon bonjour ;-). La plupart du temps les gens sont très sympa et il y a une très bonne ambiance (on a droit aux remarques du style 'c'est vâchement bon' [ça doit faire plaisir à la marque que les gens connaissent même le slogan !], 'mais pourquoi la vache qui rit, rit ?', 'mais pourquoi elle rit' ... et ben, si tu savais ... [il doit y avoir quelque chose quand même, elle le fait déjà depuis 1921 !!], etc.). Parfois on peut par contre aussi avoir des gens un petit peu moins contents avec des remarques dans le genre 'Pourquoi vous ne me donnez rien' (la distribution se faisait devant ou derrière nous en fonction de notre position parmis les voitures de la marque), 'La vache qui pète' (et des variations sur ce thème), 'Pourquoi je n'ai rien eu, ringards ...', etc.
    L'ambiance était plutôt bonne cette fois-ci (d'après ce qu'on m'a raconté les hôtesses se prennent parfois des fruits trop mûrs, des oeufs ou elles doivent supporter quelques injures lors de la journée), mais j'en profite quand même pour passer un petit message : les chauffeurs et les hôtesses sur les différentes voitures font un travail remarquable tout au long de la journée où ils se lèvent tôt et se couchent tard [ça c'est peut-être que pour les fêtards ;-), ceci dit le boulot n'est pas fini à l'arrivée de l'étape pour les caravaniers ...] (cf. par exemple la journée type sur le blog de La Vache Qui Rit ou sur le blog de Cochonou), ils distribuent des milliers d'objets tout au long de la journée (et pour La Vache Qui Rit ça se donne de main à la main parce qu'il s'agit de la nourriture !!) et ils font tout pour vous faire passer un bon moment. Les voitures roulent de telle façon (la fameuse 'quinconce', utilisée pour la distribution des deux côtés et pour permettre aux voitures de la presse et les voitures officielles qui doivent arriver plus tôt de doubler la caravane publicitaire avec un petit zigzag ...) que la distribution d'objets se fait à la fois du côté gauche et du côté droite de la route pour n'oublier personne et pour éviter que le public traverse la route.


    La distribution se fait à gauche et à droite ...
    La distribution se fait à gauche et à droite ...

    Néanmoins il est difficile de donner quelque chose à tout le monde (mais bon, si vous n'avez rien d'une marque spécifique, contentez-vous du fait que vous aurez sans doute des objets d'autres marques et n'engueulez pas les hôtesses pour ça !!), parfois une caravane spécifique au sein de l'ensemble de la caravane publicitaire a un léger retard sur les autres (par exemple suite à un ravitaillement des objets publicitaires) et dois donc les rattraper (vous ne voulez quand même pas que la caravane se fasse doubler par les coureurs, ça ferait bien un bordel ...) : vous allez alors voir que les voitures se mettent en une ligne (et non plus en quinconce) et roulent beaucoup plus vite que d'habitude, impossible alors de distribuer encore des Pik&Croq de main en main !

    Tout au long de la journée il y a aussi des gens qui pensent me reconnaître (si jamais ils me lisent ici : je suis désolé, je n'étais pas quelqu'un de connu ... enfin, peut-être si parce que vous avez bien retrouvé mon site web ;-), je ne compte d'ailleurs plus le nombre de photos sur lesquelles je dois être) et un moment quelqu'un m'a même pris pour Lance Armstrong (je lui ressemble ?! je crois pas trop ...) ...
    Sinon, autre moment assez marrant de la journée : dans la voiture nous avons eu un panier campagnard (super !) à midi ... déjà on l'a pris dans une descente (erreur !!), donc on a attendu un petit peu avant de l'ouvrir pour découvrir qu'avec la viande il y avait entre autres des petits pois ... Bon, je vous déconseille vraiment d'essayer de manger des petits pois dans une voiture qui roule ;-) !!! Bien sûr on a aussi eu droit aux petites remarques des gens au bord de la route pendant qu'on mangeait ... ça variait du 'bon appetit' bien sympa au 'pourquoi toi tu manges et tu me donnes pas de Vache Qui Rit' ...

    Sur la route on avait par moments des super jolies vues sur les montagnes et villages français : une église sur une photo qui bouge, une belle image de montagne, Cluses pour en donner que quelques exemples.

    Bref, pour moi c'était une super journée de laquelle je garde de super bons souvenirs (en plus du T-shirt et la peluche La Vache Qui Rit ;-) avec une super bonne ambiance et beaucoup de gens sympa !!

    Deux jours plus tard j'étais invité pour une journée avec Orange, partenaire du Tour de France depuis des années aussi ... avec accès au Village Départ, suivi d'un des coureurs (Gilberto Simoni), un survol en hélico ... une journée tout aussi magnifique mais pas comparable entre elles : si on me proposerait de refaire l'une des deux journées ou les deux, je l'accepterai tout de suite !!!

    Et pour Pik&Croq, on ne peut plus l'oublier maintenant : tu piques, tu croques et ... tu craques ;-) !!

    Réagir
    Voulez-vous réagir à cet article ?
    Vous pouvez le faire en utilisant le formulaire ci-dessous ! Néanmoins, si vous voulez ajouter d'autres liens, envoyez-les moi par e-mail (vous trouverez l'adresse à la page d'accueil de ce site) car les liens ne sont pas autorisés dans les commentaires ...

    En savoir plus ...
    Voici encore quelques liens pour plus d'informations sur la caravane publicitaire :

    par Thomas Vergouwen
    Vous avez trouvé cet article intéressant ? Dites-le à vos amis sur Facebook en cliquant sur les boutons ci-dessous !


    > 3 commentaires | lu 14196x

    cet article apparaît dans les catégories suivantes : Tour de France 2006| Marketing| Tour de France | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati

Commentaires

Actuellement il y a 3 commentaires!
  1. Salut Thomas, J'ai essayé de t'envoyer plusieurs messages sans succès, les as-tu reçus ? J'aimerai pouvoir prendre contact avec des personnes d ela vache qui rit pour faire un historique de leur participation sur le Tour. Peut-on se contacter ? Pascal

    | Pascal | lundi 18 septembre 2006 à 10:28:38

  2. Il a existé aussi une vache sérieuse http://images.google.com/images?q=vache%20%2Bs%C3%A9rieuse&qt_s=Rechercher&sa=N&tab=gi

    | Gérard Massip | samedi 15 septembre 2007 à 13:29:14

  3. Mais elle est plus marrante quand elle rit non ?! Surtout sur les routes du Tour de France :-)

    | Thomas Vergouwen | samedi 15 septembre 2007 à 13:37:21

Envoyez votre commentaire

Votre nom
*
Votre adresse e-mail
*
[cette adresse ne sera jamais publiée mais est uniquement utilisée pour éventuellement me permettre de vous contacter si nécessaire et pour recevoir les notifications de nouveaux commentaires]
Restez au courant de nouveaux commentaires
Cochez cette case si vous voulez être prévenu de nouveaux commentaires sur cet article (vérifiez alors bien votre adresse e-mail pour être sûr de bien recevoir les notifications)
L'adresse de votre site web

Votre commentaire


Attention !! Afin de lutter contre le spam vous devez donner la réponse à la question ci-dessous. La réponse doit être donnée en chiffres entre 2 et 100. Si la réponse à la question n'est pas donnée ou est incorrecte, les autres informations sur ce formulaire seront ignorées.

Combien font une fois neuf ?