home | Nederlands | English | Français
> actualités
> photos
> calendrier cycliste UCI
> à votre Tour !
> video's
> livre d'or
> moteur de recherche
> mon CV
> >> copyright <<



suivez velowire sur Instagram
   
  • Derniers ajouts en photos :
plus que 197 jours avant le départ du Tour de France 2020, en attendant venez découvrir le calendrier cycliste UCI 2019 !
RSS |

Paris-Nice 2008 : encore le suspense jusqu'à l'arrivée - Luis Leon Sanchez gagne la dernière étape, Davide Rebellin reste devant Rinaldo Nocentini au classement général

Ajouté: dimanche 16 mars 2008 à 16:55:00
  • < Blog | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati | printer friendly version

    Paris-Nice 2008 : encore le suspense jusqu'à l'arrivée - Luis Leon Sanchez gagne la dernière étape, Davide Rebellin reste devant Rinaldo Nocentini au classement généralTout comme l'année dernière pour Paris-Nice 2007, cette édition 2008 du Paris-Nice en était de nouveau une qui a su garder le suspense jusqu'à la fin !

    En effet, ce matin avant le départ de la dernière étape Nice > Nice, les deux premiers du classement général étaient deux Italiens - Davide Rebellin de Gerolsteiner et Rinaldo Nocentini d'AG2R La Mondiale - avec un écart de seulement trois secondes entre le coureur de l'équipe allemande et celui de l'équipe française.

    Le prologue : Amilly > Amilly

    Le prologue de ce Paris-Nice 2008 s'est déroulé sous un ciel couvert et avec de la pluie ... les conditions météo ont largement influencées le premier classement général de cette course au soleil avec Thor Hushovd en vainqueur.

    > Lire mon article complet sur le prologue de Paris-Nice 2008 à Amilly

    lundi 10 mars 2008 - première étape - Amilly (La Chapelotte) > Nevers

    Cette étape a commencée sous des conditions climatiques encore pires que celles de la veille et pour cette raison la première partie de l'étape a été neutralisée : au lieu d'avoir un départ réel d'Amilly, il a donc été donné depuis La Chapelotte où était initialement le ravitaillement. C'est donc devenu une étape avec seulement un sprint intermédiaire car le premier à Vailly-sur-Sauldre se trouvait avant le départ réel final. L'étape a ainsi été réduite de 184,5 km à seulement 93,5 km.

    Après une première attaque en solo du coureur espagnol d'Euskaltel-Euskadi Dionisio Galparsoro qui lui a valu - avec la Côte de Venoize, col de 3ième catégorie - le premier maillot à pois de cette course au soleil, une belle échappée de Bernhard Eisel (Team High Road), Niki Terpstra (Milram) et Peter Velits (Milram) a réussi à prendre jusqu'à 4m10s d'avance sur le peloton. Finalement c'est l'équipe Française des Jeux qui fait accélerer le peloton jusqu'à juste avant le sprint intermédiaire de Villequiers où une chute casse le peloton en deux groupes. Malgré tout les 3 échappés se font rattraper à environ 15 km avant l'arrivée.

    Dans le final il y a eu quelques attaques mais toutes sans succès ... finalement c'est le belge Gert Steegmans (Quick.Step) qui bat Jérôme Pineau (Bouygues Telecom).

    Dans le classement général Thor Hushovd (Crédit Agricole) reste leader avec 6 secondes d'avance sur Gert Steegmans (Quick.Step) et 12 sur Jérôme Pineau (Bouygues Telecom).Thierry Hupond (Skil Shimano) - ici à l'échauffement pour le prologue à Amilly

    mardi 11 mars 2008 - deuxième étape - Nevers > Belleville - 201 km

    Après quelques échappées sans trop de succès Thierry Hupond (Skil Shimano) attaque au kilomètre 30 et au kilomètre 105 il a une avance de pas moins de 15m10s. Finalement il se fait reprendre à 20 kilomètres de l'arrivée après 151 km en solo.

    Le peloton est alors divisé en plusieurs groupes et c'est au maillot jaune Thor Hushovd (Crédit Agricole) d'attaquer à 15 km de l'arrivée. Trois autres coureurs - Sylvain Chavanel (Cofidis), Michael Albasini (Liquigas) et Gert Steegmans (Quick.Step) - le rejoignent et au dernier kilomètre ils ont encore 20 secondes d'avance sur le peloton.
    Dans ce petit groupe c'est Sylvain Chavanel qui attaque à 500 mètres de l'arrivée, mais c'est finalement Gert Steegmans qui accèlere et gagne encore une étape ! Dommage qu'il a abandonné dans la toute dernière étape aujourd'hui

    Le maillot jaune reste sur les épaules de Thor Hushovd (Crédit Agricole), toujours avant Gert Steegmans (Quick.Step) avec 3 secondes et Jérôme Pineau (Bouygues Telecom) avec 23 secondes.

    mercredi 12 mars 2008 - troisième étape - Fleurie > Saint-Etienne - 165,5 km

    Dans cette étape finalement un peu plus ensoleillée c'est quasiment dès le début que Kjell Carlström (Liquigas), Bradley McGee (CSC) et Clément Lhotellerie (Skil Shimano) attaquent et font monter leur écart jusqu'à 12m40s. Le français et le finlandais arrivent à lâcher l'australien et ensemble ils gardent encore une minute d'avance à deux kilomètres de l'arrivée.
    Carlström attend alors tranquillement dans la roue de Lhotellerie pour le passer à 150 mètres de l'arrivée et de remporter l'étape.

    Avec 43 secondes de retard sur les deux premiers Sylvain Chavanel (Cofidis) prend pour la première fois de sa carrière un maillot jaune ! Il a alors 3 secondes d'avance sur le jeune espagnol Luis-Leon Sanchez de la Caisse d'Epargne et 8 devant Gorka Verdugo d'Euskaltel-Euskadi.
    Thor Hushovd (Quick.Step) garde son maillot vert et Clément Lhotellerie (Skil Shimano) prend le maillot à pois de meilleur grimpeur.Rinaldo Nocentini (AG2R La Mondiale)

    jeudi 13 mars 2008 - quatrième étape - Montélimar > Station du Mont Serein / Mont Ventoux - 176 km

    Lors de cette étape reine de ce Paris-Nice avec son arrivée sur le Mont Ventoux, on attendait de voir les leaders classiques mais c'est finalement le jeune néerlandais Robert Geesink (Rabobank) qui s'est le plus montré et qui prend à la même occasion le maillot jaune !

    Malgré un contrôle par Sylvain Chavanel et ses co-équipiers de la Cofidis, les quatre coureurs Bernhard Eisel (Team High Road), Niki Terpstra (Milram), Aleksandr Kuschynski (Liquigas) et Jens Voigt (CSC) arrivent à prendre jusqu'à 7m15s d'avance.
    Dans l'ascension finale c'est Jens Voigt qui part facilement en laissant ses compagnons d'échappée derrière et avec ses 2m30s d'avance sur le peloton il commence à croire en sa victoire d'étape. C'était sans compter l'attaque à 7 kilomètres de l'arrivée où même Sylvain Chavanel doit lâcher. Finalement on retrouve 4 coureurs en tête : Cadel Evans (Silence-Lotto), Yaroslav Popovych (Silence-Lotto), Robert Gesink (Rabobank) et Frank Schleck (CSC). Schleck et Popovych doivent finalement lâcher après les attaques répétitives de Robert Gesink. Finalement c'est Cadel Evans qui prend la victoire d'étape.

    Robert Gesink prend le maillot jaune avec 32 secondes d'avance sur Davide Rebellin et 35 secondes sur Rinaldo Nocentini (AG2R La Mondiale, photo). Pas de changement pour les porteurs des maillots vert et à pois.

    vendredi 14 mars 2008 - cinquième étape - Althen-des-Paluds > Sisteron - 172,5 km

    Christophe Moreau (Agritubel)Etape qui commence avec des attaques répétitives, mais toutes reprises par le peloton.

    Dans la descente du Col de Murs ce sont les quatre coureurs français Rémi Pauriol (Crédit Agricole), Sandy Casar (Française des Jeux), Christophe Moreau (Agritubel) et Jérôme Pineau (Bouygues Telecom) qui prennent de l'avance et ça provoque des réactions : tout d'abord c'est Philippe Gilbert (Française des Jeux) qui remplace Sandy Casar et ensuite c'est Cadel Evans (Silence-Lotto) qui lance une contre-attaque.

    Les choses bougent alors pas mal et ce sont finalement 17 coureurs qui restent en tête : David Arroyo (Caisse d'Epargne), Mathieu Perget (Caisse d'Epargne), Kartsen Kroon (CSC), Alexandre Botcharov (Crédit Agricole), Simon Gerrans (Crédit Agricole), Pierre Rolland (Crédit Agricole), Benoit Vaugrenard (Française des Jeux), Manuele Mori (Saunier Duval-Scott), Aurélien Passeron (Saunier Duval-Scott), Jose Luis Arrieta (AG2R La Mondiale), Stef Clement (Bouygues Telecom), Maxime Monfort (Cofidis), Carlos Barredo (Quick.Step), Christophe Moreau (Agritubel, photo), Geoffroy Lequattre (Agritubel), Eduardo Gonzalo Ramirez (Agritubel) et Ivan Santaromita (Liquigas) : il creuse l'écart jusqu'à 3m05s.

    Ils se sentent alors attaqués par les équipes Rabobank et Gerolsteiner et c'est Botcharov qui attaque en premier pour sortir du groupe. Au premier passage de la ligne d'arrivée il est alors repris et c'est au tour de Carlos Barredo et Christophe Moreau d'attaquer. Suivis par Rolland, Mori et Kroon ils sont 5 à mener l'étape. C'est alors à Barredo de partir seul et à un kilomètre de l'arrivée il lui restent 8 secondes d'avance, suffisant pour gagner l'étape !

    Peu de changements dans le classement général toujours mené par Robert Gesink avec 32 secondes d'avance sur Davide Rebellin et 35 sur Rinaldo Nocentini.

    samedi 15 mars 2008 - sixième étape - Sisteron > Cannes - 206 km

    Avant-dernière étape et changement complet du classement général : le néerlandais Robert Gesink s'est montré beaucoup moins bien en descente que son attaquant Davide Rebellin qui lui prend le maillot jaune ...

    Le premier groupe d'échappés qui a tenu un petit peu de temps sur cette avant-dernière étape était constitué de Bernhard Kohl (Gerolsteiner), Aleksandr Kuschynski (Liquigas), Bobby Julich (CSC), Chris Sorensen (CSC), Matthieu Sprick (Bouygues Telecom), Gert Steegmans (Quick.Step), Kevin Ista (Agritubel) et Clément Lhotellerie (Skil Shimano). Pendant quelque temps Sandy Casar (Française des Jeux) essaie de les poursuivre mais sans succès, alors que le groupe des 8 a une avance de 2m55s.

    Clément Lhotellerie assure son maillot à pois lors de cette échappée en passant en premier au Col des Leques, au Col de Luens et au sommet de la Côte du Mousteiret. Il redescend ensuite au niveau du peloton et les 7 autres échappés font monter l'écart jusqu'à 6 minutes.

    Attaqués par les équipes Caisse d'Epargne et Lampre, l'écart se réduit petit à petit et Ista et Steegmans laissent l'honneur aux 5 autres de rester devant avant d'être repris par le peloton.

    Rebellin profite alors de la descente du Col du Tanneron pour se débarrasser du néerlandais Robert Gesink, porteur du maillot jaune. L'italien est accompagné par Luis-Leon Sanchez (Caisse d'Epargne), Rinaldo Nocentini (AG2R La Mondiale), Damiano Cunego (Lampre), Sylvain Chavanel (Cofidis) et Bobby Julich (CSC).

    A 1 kilomètre de l'arrivée c'est Luis Leon Sanchez qui attaque, tout de suite contre-attaqué par Sylvain Chavanel. C'est bien le français de l'équipe Sylvain Chavanel (Cofidis qui gagne l'étape et fait de ce Paris-Nice donc une course au soleil très réussi après déjà avoir porté le maillot jaune plus tôt cette semaine.

    Le classement général avant le départ de la dernière étape présente un écart de seulement 3 secondes entre le premier, Davide Rebellin (Gerolsteiner), et le deuxième, Rinaldo Nocentini (AG2R La Mondiale). Yaroslav Popovych (Silence-Lotto) est en troisième place de ce classement général avec 48 secondes de retard sur le premier italien.

    Thor Hushovd garde le maillot vert et Clément Lhotellerie est sûr de remporter le maillot à pois de meilleur grimpeur ... il lui suffit de terminer la dernière étape Nice > Nice (il a 35 points d'avance sur Sörensen et il n'y avait que 30 points à gagner sur cette étape).

    Robert Gesink reste malgré tout le meilleur jeune sur ce Paris-Nice avec 33 secondes d'avance sur Luis-Leon Sanchez.

    dimanche 16 mars 2008 - septième étape - Nice > Nice - 119 115 km

    Encore un changement de parcours sur ce Paris-Nice : en raison d'éboulements sur la chaussée entre le km 88 et le km 97 de l'étape les coureurs ont pris à partir du km 88 un itinéraire modifié pour rejoindre Eze et le parcours initial en supprimant ainsi une petite difficulté entre La Turbie et le Col d'Eze.

    Autre changement : le départ a été retardé de quelques minutes car les coureurs voulaient montrer être mécontents de la façon dont ils sont traités pour les contrôles anti-dopage. En effet, la femme du coureur belge Kevin van Impe de l'équipe Quick.Step a donnée naissance à un petit garçon lundi dernier, mais malheureusement le petit bébé était né prématuré et n'a vécu que 6 heures. Mercredi dernier le coureur belge était donc avec l'entrepreneur des pompes funèbres quand un contrôleur s'est présenté. A sa question "je vous dérange ?" le coureur a répondu positivement en expliquant ce qu'il se passait, mais ça n'a rien changé : il avait le choix entre passer le contrôle anti-dopage ou le faire lister comme un contrôle refusé.
    Le belge Philippe Gilbert (Française des Jeux) a donc pris la parole en ce début d'après-midi en disant : Nous ne sommes pas contre les contrôles, mais nous demandons un minimum de respect. Ce qu'il s'est passé dépasse les limites et en partant avec quelques minutes de retard aujourd'hui nous montrons notre soutien à Van Impe et nous demandons que ce genre de choses ne puissent plus arriver.
    Luis Leon Sanchez
    Dans la descente du Col de Porte, Rinaldo Nocentini a glissé en freinant et ensemble avec Robert Gesink qui était dans sa roue il se sont retrouvés à terre avec Robert Gesink qui a frappé la muraille avec son bras gauche.

    A 34 km de l'arrivée le porteur du maillot à pois rouge Clément Lhotellerie (Skil Shimano) a attaqué et est resté seul en tête avant d'être rejoint par Javier Benitez (Saunier Duval-Scott) à 15 km de l'arrivée. Ensuite Damiano Cunego et Luis Leon Sanchez les a rejoint avant d'être repris à moins de 4 km de l'arrivée.

    Finalement c'est Luis Leon Sanchez (Caisse d'Epargne) qui attaque et qui remporte avec seulement quelques mètres d'avance l'étape devant Maxime Monfort (Cofidis) et Carlos Barredo (Quick.Step).

    Pour le classement général Rinaldo Nocentini (AG2R La Mondiale) n'a pas réussi à combler les 3 secondes et reste donc derrière Davide Rebellin (Gerolsteiner). Rebellin doit être content de finir premier cette année après avoir été battu au dernier moment par Alberto Contador l'année dernière.

    Les révélations de ce Paris-Nice sont clairement Clément Lhotellerie (Skil Shimano) et Robert Gesink (Rabobank).

    par Thomas Vergouwen
    Vous avez trouvé cet article intéressant ? Dites-le à vos amis sur Facebook en cliquant sur les boutons ci-dessous !


    > aucun commentaire | lu 4780x

    cet article apparaît dans les catégories suivantes : Paris-Nice| Cyclisme en général (hors Tour de France) | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires, soyez le premier à envoyer votre commentaire !!

Envoyez votre commentaire

Votre nom
*
Votre adresse e-mail
*
[cette adresse ne sera jamais publiée mais est uniquement utilisée pour éventuellement me permettre de vous contacter si nécessaire et pour recevoir les notifications de nouveaux commentaires]
Restez au courant de nouveaux commentaires
Cochez cette case si vous voulez être prévenu de nouveaux commentaires sur cet article (vérifiez alors bien votre adresse e-mail pour être sûr de bien recevoir les notifications)
L'adresse de votre site web

Votre commentaire


Attention !! Afin de lutter contre le spam vous devez donner la réponse à la question ci-dessous. La réponse doit être donnée en chiffres entre 2 et 100. Si la réponse à la question n'est pas donnée ou est incorrecte, les autres informations sur ce formulaire seront ignorées.

Combien font quatre plus quatre ?