home | Nederlands | English | Français
> actualités
> photos
> calendrier cycliste UCI
> à votre Tour !
> LNC radio
> fonds d'écran
> video's
> newsletter
> livre d'or
> moteur de recherche
> mon CV
> >> copyright <<

   
  • Derniers ajouts en photos :
RSS |

Tour des Flandres 2013 : la victoire pour .... Fabian Cancellara !

Ajouté: dimanche 31 mars 2013 à 16:28:00
  • < Blog | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati | printer friendly version

    Tour des Flandres 2013 : la victoire pour .... Fabian Cancellara !Un Tour des Flandres pas comme les autres, avec le vainqueur de l'année dernière, Tom Boonen, qui abandonne sur chute après seulement 19 kilomètres. Pas comme les autres aussi pour le déroulé de la course : le groupe de tête qui met du temps à se former et qui met du temps aussi à être repris. Décomposé petit à petit finalement, Fabian Cancellara était en fait le seul élément rendant ce Tour des Flandres comme les autres, comme celui de 2010 pour être précis car le coureur suisse remportait aujourd'hui son deuxième Tour des Flandres !

    Le résumé du Tour des Flandres 2013

    Le Tour des Flandres 2013 s'est déroulé aujourd'hui sous un temps sec mais froid, depuis le départ sur le Marché de Bruges où 205 coureurs se sont présentés pour s'élancer sur les 256,2 kilomètres jusqu'à l'arrivée à Audenarde (Oudenaarde).

    Deux chutes ont mis fin à ce Tour des Flandres pour deux coureurs en début de la course, Eliot Lietaer (Topsport Vlaanderen-Baloise) après seulement 3 kilomètres mais, plus important, Tom Boonenle vainqueur de la 96ème édition de l'année dernière, Tom Boonen (Omega Pharma-QuickStep). Le coureur belge, qui partageait dans son équipe le rôle de favori avec Sylvain Chavanel et qui pouvait battre les records aujourd'hui en prenant la quatrième victoire dans cette course, s'est retrouvé à terre après 19 kilomètres en course, après avoir touché un poteau que le chouchou du public belge n'avait malheureusement pas vu. Tom Boonen a quitté l'hôpital avec ses parents après avoir été pris en charge pour une contusion à la hanche gauche et des blessures à son genou droit et son coude gauche, mais la saison des classiques du printemps risque d'être déjà finie pour lui !

    Entre-temps Andreas Klier (Garmin-Sharp), Alex Dowsett (Movistar Team) et Zakkari Dempster (Team NetApp-Endura) décident de ne pas vouloir attendre le reste du peloton mais leur tentative ne dure finalement que 45 kilomètres avant qu'on ne découvre que le peloton avait apparemment trouvé le moyen le plus efficace pour lutter contre le froid : aller vite. En effet, la première heure de course a vu pas moins de 48,5 kilomètres passer sous les roues des coureurs au sein de ce peloton.

    Tosh van der SandeSur le premier mont du jour, le Tiegemberg c'était alors enfin le moment pour un nouveau groupe de tête de se former, avec Jetse Bol (Blanco Pro Cycling Team), Jacob Rathe (Garmin-Sharp), Michael Mørkøv (Team Saxo-Tinkoff), Tim de Troyer (Accent Jobs-Wanty), Kevin Claeys (Crelan-Euphony), Laurens de Vreese (Topsport Vlaanderen-Baloise) et Tosh van der Sande (Lotto-Belisol). Si leur écart monte très vite, c'est notamment sous l'impulsion de l'équipe Europcar que celui-ci descend à 45 secondes au pied du Molenberg.

    Dans l'approche du secteur pavé du Paddenstraat à 139 kilomètres de l'arrivée, un groupe de chasse se lance alors à la poursuite André Greipelde ces 7 hommes de tête et c'est sur ces pavés que des coureurs comme Michal Kwiatkowski, Niki Terpstra (Omega Pharma-QuickStep), Maarten Tjallingii (Blanco Pro Cycling Team), André Greipel (Lotto-Belisol) et Yohann Gene (Europcar) qui rejoignent ainsi la tête de la course.

    Les différents monts qui suivent, et notamment le Berendries et Valkenberg, sont néanmoins plus forts que la volonté de rester devant de certains de ces coureurs et après le Valkenberg il ne reste donc plus que Michal Kwiatkowski, Maarten Tjallingii, Jetse Bol, André Greipel, Marcel Sieberg et Laurens de Vreese à l'avant.

    Yoann OffredoDans la première montée du Vieux Quaremont (sur 3), Yoann Offredo (FDJ) se montre à l'avant du peloton quand le groupe de tête perd un élément, le coureur néerlandais Jetse Bol.

    C'est donc à cinq que les hommes de tête poursuivent leur route, avec un écart sur le peloton qui fait yoyo autour de la minute, alors que derrière eux, un duo formé par Mirko Selvaggi (Vacansoleil-DCM Pro Cycling Team) et Sébastien Minard (AG2R La Mondiale) se lance à leur poursuite. A 49 kilomètres de l'arrivée, à l'approche de la première montée du Hotond (par le versant du Kruisberg), ces deux coureurs rejoignent le groupe de tête qui contient alors à nouveau 7 éléments. Leur écart n'est alors néanmoins que légèrement au-dessus des 30 secondes et quand Sieberg et de Vreese sont lâchés sur deuxième montée du Vieux Quaremont, les deux coureurs sont rapidement repris par le peloton qui aperçoit alors déjà au loin les 5 autres hommes de tête dont Selvaggi et surtout Kwiatkowski semblent être les plus à l'aise encore.

    Sur le Paterberg on voit à nouveau que Kwiatkowski est d'un niveau au-dessus et le coureur polonais regarde même derrière lui quand il découvre qu'il est en train de laisser décrocher les autres coureurs du groupe de tête, même Selvaggi qui était le seul à pouvoir vraiment le suivre jusque là. Mirko Selvaggi et Michal Kwiatkowski restent quand même ensemble alors que Jürgen Roelandts (Lotto-Belisol), Yoann Offredo (FDJ), Sébastien Hinault (IAM Cycling), Sébastien Turgot (Europcar) et Maarten Tjallingii (Blanco Pro Cycling Team) lancent la poursuite à une trentaine de kilomètres de l'arrivée.
    A 28 kilomètres de l'arrivée on retrouve ainsi à nouveau un groupe de 7 coureurs en tête de la course. Tjallingii et Selvaggi se font néanmoins rapidement décrocher et c'est donc à 5 que le groupe de tête attaque les 25 derniers kilomètres alors qu'à environ 20 kilomètres de l'arrivée Roelandts s'échappe seul avec Hinault sur la dernière montée du Vieux Quaremont où le coureur belge lâche finalement également le coureur français de l'équipe IAM Cycling.

    Dans le peloton c'est sans surprise Fabian Cancellara (Radioshack-Leopard) qui lance l'attaque sur cette même montée, suivi difficilement mais surement par Peter Sagan (Cannondale Pro Cycling) et également dans un premier temps Michal Kwiatkowski (Omega Pharma-QuickStep) qui s'accroche aux deux grands favoris au moment où ils le doublent.

    Cancellara et Sagan rattrapent Roelandts à 16 kilomètres de l'arrivée, mais le coureur belge arrive à s'accrocher à ce duo de favoris. Sur le Paterberg Roelandts n'arrive néanmoins plus à suivre et même Sagan décroche de Fabian Cancellara quand Spartacus lance le type d'attaque qui caractérise le coureur suisse.

    Les 12 derniers kilomètres voient alors le classic effort solitaire de Fabian Cancellara alors que Jürgen Roelandts retrouve Peter Sagan. Cancellara absorbe ces derniers kilomètres avec une vitesse moyenne d'autour des 50 kilomètres par heure.

    Fabian CancellaraPour Fabian Cancellara c'est la deuxième victoire au Tour des Flandres, après 2010 quand il signait un doublé Tour des Flandres / Paris-Roubaix ...

    Le classement du Tour des Flandres 2013

    Voici le top 10 du Tour des Flandres 2013 :

    1/ Fabian Cancellara (Radioshack-Leopard) - 6h05'58"
    2/ Peter Sagan (Cannondale Pro Cycling) - +1'26"
    3/ Jürgen Roelandts (Lotto-Belisol) - +1'28"
    4/ Alexander Kristoff (Katusha) - +1'38"
    5/ Matthieu Ladagnous (FDJ) - +1'40"
    6/ Heinrich Haussler (IAM Cycling)
    7/ Greg van Avermaet (BMC Racing Team)
    8/ Sébastien Turgot (Europcar)
    9/ John Degenkolb (Argos-Shimano)
    10/ Sebastian Langeveld (Orica-GreenEDGE)

    par Thomas Vergouwen
    Vous avez trouvé cet article intéressant ? Dites-le à vos amis sur Facebook ou Google+ en cliquant sur les boutons ci-dessous !


    > 2 commentaires | lu 5644x

    cet article apparaît dans les catégories suivantes : Classiques | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati

Commentaires

Actuellement il y a 2 commentaires!
  1. Démonstration magistrale - force et tactique - dans le final de la part de Cancellara. Suis persuadé que, sans problème du genre de celui qui a éliminé Boonen, le maestro sera encore devant,dimanche sur Paris-Roubaix. Tout comme Sagan et quelques autres...parmi lesquels nos "petits", mais désormais décomplexés, Français : Ladagnous, Turgot, Chavanel, Voëckler, Offredo ...et quelques autres qui ont montré leurs réelles capacités.
    "P 22"

    | Pierre CROLAIS | dimanche 31 mars 2013 à 18:39:51

  2. Fabulous Fabian, he did it on the old [and better course], and on the new course! A great shame about Boonen, but I don't he would have been up there with Cancellara and Sagan. Great race. Can't wait for Roubaix.

    | curleyman | lundi 01 avril 2013 à 13:35:24

Envoyez votre commentaire

Votre nom
*
Votre adresse e-mail
*
[cette adresse ne sera jamais publiée mais est uniquement utilisée pour éventuellement me permettre de vous contacter si nécessaire et pour recevoir les notifications de nouveaux commentaires]
Restez au courant de nouveaux commentaires
Cochez cette case si vous voulez être prévenu de nouveaux commentaires sur cet article (vérifiez alors bien votre adresse e-mail pour être sûr de bien recevoir les notifications)
L'adresse de votre site web

Votre commentaire


Attention !! Afin de lutter contre le spam vous devez donner la réponse à la question ci-dessous. La réponse doit être donnée en chiffres entre 2 et 100. Si la réponse à la question n'est pas donnée ou est incorrecte, les autres informations sur ce formulaire seront ignorées.

Combien font trois fois six ?