home | Nederlands | English | Français
> actualités
> photos
> calendrier cycliste UCI
> à votre Tour !
> video's
> livre d'or
> moteur de recherche
> mon CV
> >> copyright <<

   
  • Derniers ajouts en photos :
plus que 35 jours avant le départ du Tour de France 2017, en attendant venez découvrir le calendrier cycliste UCI 2017 !
RSS |

Commission Vogelzang : Michael Rasmussen (Rabobank) n'aurait jamais du prendre le départ du Tour de France ... [UPDATE]

Ajouté: mardi 13 novembre 2007 à 1:11:00
  • < Blog | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati | printer friendly version

    Commission Vogelzang : Michael Rasmussen (Rabobank) n'aurait jamais du prendre le départ du Tour de France ... [UPDATE]Après les aveux de Michael Rasmussen jeudi dernier au Danemark, c'était aujourd'hui au tour du commité Vogelzang de publier son rapport de 48 pages ...

    UPDATE 17 novembre 2007 : nouvelles informations sur un procès / arrangement demandé par Rasmussen, l'analyse du sang de Rasmussen, la réaction d'Erik Breukink et des gadgets pour l'équipe cycliste (voir ici).

    Qu'est-ce qu'il s'est passé ?
    Michael Rasmussen portait le maillot jaune dans le Tour de France quand un reporter de la TV danoise entendait quelque chose de bizarre à la TV Italienne. Davide Cassani, un ancien coureur cycliste et maintenant consultant pour la TV Italienne lors du Tour, disait alors en direct sur Rai TV qu'il admirait le courage et la motivation de Rasmussen car il l'avait vu s'entrainer en Italie au mois de juin alors qu'il pleuvait.

    Le reporter de la TV danoise qui entendait ça, trouvait cela étrange car il savait que Michael Rasmussen avait déclaré (dans ses 'whereabouts' que les coureurs cyclistes déclarent obligatoirement à l'UCI) qu'il était au Mexique pour un entrainement à cette période. Confronté à cette incohérence, Rasmussen continuait alors à dire qu'il était au Mexique.

    Sous la pression des médias français, l'organisateur du Tour de France, le public et certaines autres équipes, Theo de Rooij, alors directeur général de l'équipe cycliste Rabobank, décida de demander à Rasmussen de quitter le Tour de France. Quelques jours plus tard, Rasmussen a été licencié par son équipe car il n'avait pas respecté le règlement de son équipe.

    Quelques jours après le Tour de France, Theo de Rooij a démissionné et Rabobank a demandé une commission indépendante d'étudier ce qu'il s'est passé et comment ça a pu se passer.

    Cette commission indépendante, présidée par Peter Vogelzang - un ancien commissaire de police et désormais chef de mission de l'Equipe Olympique Néerandaise - a publié son rapport aujourd'hui ... Entretemps (jeudi dernier) Michael Rasmussen a également organisé une conférence de presse.

    Michael Rasmussen en maillot jaune lors du Tour de France 2007 - 21 juillet 2007, l
    Michael Rasmussen en maillot jaune lors du Tour de France 2007 - 21 juillet 2007, l'arrivée du contre la montre à Albi

    Lors de cette conférence de presse Rasmussen a avoué avoir menti sur ces whereabouts au mois de juin de cette année. Il a confirmé ne jamais avoir été au Mexique mais avoir passé son mois de juin en France et en Italie ... selon lui son employeur était au courant de tout ça !
    Il expliquait également ne pas avoir menti à ce sujet pour éviter des contrôles de dopage inopinés mais à cause de problèmes conjugaux. Il a demandé aux journalistes de ne pas poser des questions à ce sujet par respect de sa vie privée ...
    Finalement Rasmussen a declaré qu'il ne s'est pas dopé et notamment qu'il n'a pas utilisé de l'EPO ou de la Dynepo.

    Aujourd'hui la commission Vogelzang a publié son rapport ... Selon la commission la direction de l'équipe n'aurait jamais du laisser Michael Rasmussen prendre le départ du Tour de France. La commission dit que la direction de 'Rabo Wielerploegen' et notamment son directeur Theo de Rooij a sous-estimé les différents signaux qu'elle a reçu au sujet de Rasmussen avant le Tour '07 et que - en omettant d'informer le conseil d'administration de Rabo Wielerploegen de façon complète et à temps - la direction a exposée la réputation de Rabo Wielerploegen et de Rabobank à un grand risque. La commission recommande Rabo Wielerploegen d'améliorer la collection, l'administration et la vérification des informations sur les WhereAbouts de ses coureurs.

    L'UCI encaisse également quelques remarques de la part de la commission Vogelzang : elle n'a pas agit de façon assez univoque, ferme et crédible et devrait adopter une approche plus professionnelle en ce qui concerne la formulation, le respect et la vérification de son règlement anti-dopage.

    Concernant Michael Rasmussen la commission dit qu'elle ne trouve pas crédible les problèmes personnels qu'il évoque comme raison de ses mensonges.

    Aux côtés de Peter Vogelzang, Marjan Olfers, Gijs Langevoort et Johan Geraets faisaient également partie de cette commission.

    En réaction au rapport de la Commission Vogelzang, Rabobank (la banque et le sponsor de l'équipe cycliste) et notamment Piet van Schijndel (membre du conseil d'administration de Rabobank et responsable pour le sponsoring cycliste) a dit être d'accord avec les conclusions et recommendations de la commission.
    L'équipe cycliste dit qu'elle veut d'abord étudier le rapport plus en détail avant de réagir et d'annoncer des mesures qui seront prises pour éviter de tels problèmes dans le futur. Elle explique également que la direction n'a jamais été au courant du fait que Rasmussen n'a jamais été au Mexique et a menti à ce sujet à cause de problèmes personnels.
    Au NOS Journaal à la TV néerlandaise Erik Breukink (directeur sportif) déclarait néanmoins que les dates incorrectes (l'UCI leur disait que Rasmussen était au Mexique depuis le 4 juin alors qu'Erik l'avait encore vu le 6) n'avaient pas fait sonner les sonnettes d'alarme ; quand ils ont reçu le recorded warning le 23 juin, Theo de Rooij a demandé à l'UCI ce que cela voulait dire pour le Tour et l'UCI a répondu qu'il pouvait sans aucun problème prendre le départ ...

    Rasmussen - sans travail depuis son licenciement par son équipe Rabobank - risque deux ans de suspension selon Anne Gripper, responsable du programme anti dopage de l'UCI.

    UPDATE 17 novembre 2007 :
    - Procès / Arrangement
    Michael Rasmussen, assisté par l'avocat danois Karoly Nemeth, a annoncé commencer un procès contre Rabo Wielerploegen car l'équipe l'a viré sans raison valable (selon lui l'équipe était toujours au courant du fait qu'il mentait) et car il "attend maintenant depuis plus de 3 mois une réponse à sa demande d'arrangement".
    Henri van der Aat, le directeur par interim de l'équipe, a répondu ne pas être au courant d'une telle demande et regretter qu'il doit apprendre ce genre d'informations dans les médias ...

    - l'analyse du sang de Rasmussen
    Dans une tentative de prouver ne jamais avoir eu recours au dopage, Michael Rasmussen a publié les résultats de ses contrôles anti-dopage. Il s'agit de 24 valeurs des niveaux d'hématocrite et hémoglobine des contrôles des trois dernières années. Toutes ces valeurs sont inférieures à la valeur maximale tolérée.
    Selon Rasmussen cela prouve qu'il ne s'est jamais dopé (du moins dans les trois dernières années), mais Rasmus Damsgaard, un expert danois dans le domaine du dopage, a analysé ces valeurs et arrive à une conclusion un petit peu différente : selon lui Rasmussen a eu recours à une transfusion sanguine pendant le Tour ou a suivi un traitement à l'EPO just avant. Damsgaard dit que la hausse de 3,6% dans sa valeur d'hématocrite et de 1,1 gramme par décilitre pour l'hémoglobine est 'suspect', 'physiologiquement impossible' et qu'elle ne peut être interprété scientifiquement uniquement en disant que Rasmussen s'est dopé ... Ces valeurs descendent normalement lors d'un grand Tour (7 coureurs de l'équipe CSC - suivi par Damsgaard - montraient par exemple une baisse entre 12 et 22 pourcent) et cela était également le cas pour Rasmussen lors du Tour en 2005 et en 2006 ... Dion van Bommel, le médecin de l'équipe Rabobank dit dans le journal néerlandais "De Volkskrant" qu'il est impossible de dire que Rasmussen s'est dopé sur la base de ces résultats, mais que la hausse des valeurs est effectivement 'illogique' ... Selon lui, de telles variations dans ces valeurs sèment effectivement le doute mais ne peuvent donner lieu à des accusations. Probablement on verra pas mal de ce genre de discussions une fois que le passeport biologique sera instauré, suivi et obligatoire pour tous les coureurs ...

    - la réaction d'Erik Breukink
    Dans une réaction au rapport de la commission Erik Breukink dit dans "De Volkskrant" qu'il devient un peu la tête de Turc dans cette affaire ... la critique de la commission sur sa façon de travailler est 'trop facile et pas forcément justifié'. Il dit par ailleurs : "je ne veux pas dire que je n'ai pas commis des erreurs, mais je ne veux pas qu'on croit que j'ai joué un rôle actif dans les affaires pas propres de Rasmussen's.".

    - Des gadgets pour les coureurs de Rabobank
    Selon un article dans le journal BN/DeStem les coureurs de l'équipe de Rabobank auront bientôt tous un Blackberry (un téléphone avec un clavier complet QWERTY qui est surtout utile pour pouvoir envoyer et recevoir ses e-mails) pour qu'ils puissent toujours indiquer où ils se trouvent, quel est leur planning et pour pouvoir signaler tout changement dernière minute.

    Le directeur par interim, Van der Aat, s'est également mis d'accord avec l'UCI pour que les informations données par les coureurs sur leurs "whereabouts" (l'endroit où ils se trouvent) seront désormais également envoyées à l'équipe pour vérification.

    par Thomas Vergouwen
    Vous avez trouvé cet article intéressant ? Dites-le à vos amis sur Facebook ou Google+ en cliquant sur les boutons ci-dessous !


    > 2 commentaires | lu 12279x

    cet article apparaît dans les catégories suivantes : Tour de France 2007| Dopage| Tour de France | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati

Commentaires

Actuellement il y a 2 commentaires!
  1. Oui cela est bien compliqué ,il y a eu des erreurs commises de part et d autre et ce sont des lecons pour le futur mais en tout cas j admire le courage de la direction du Tour qui fait le maximum pour eradiquer le dopage et on ne peut que les en féliciter .ciao byebye a+

    | Liserois | jeudi 15 novembre 2007 à 17:47:08

  2. k ben erg teleurgesteld in de leiding van de wielerploeg.
    Wij zijn er van uit gegaan in Nederland dat Thomas Dekker voor ons de tour zou winnen.
    De leiding van de ploeg heeft hier gefaald. De keuze voor een rus was niet de juiste.
    Ik vermoed dat het spelletje dat er gespeeld is is opgezet en dat Breuking voor Mensjov was.
    Dit is een niet te vergeven fout verder denk ik dat met Tomas Dekker niets aan de hand is.
    En de ploegleiding een excuus heeft verzonnen om Dekker thuis te laten.
    Als is er iets aan de hand was met Dekkers bloed zou hij wel een startverbod of een schorsing hebben gekregen Ik denk dat Dekker er op gestaan heeft om als kopman mee te gaan.
    En de ploeg dit niet wilde, hun keuze was Mentsjov, en zoals altijd heeft hij er niets van gemaakt.
    Dus de verkeerde keuze. Als je kijk hoe vaak de ploegleiding zich vergist heeft wordt het tijd dat daar eens koppen rollen. Waarschijnlijk wordt Dekker volgend jaar tourwinnaar, heel wat ploegen zitten op hem te wachten. Alleen erg jammer dat het dan een Belgische ploeg wordt.
    En weer staat Rabobank dan met lede ogen te kijken,
    groetjes J.A. Bergmans

    | John Bergmans | jeudi 14 août 2008 à 17:34:30

Envoyez votre commentaire

Votre nom
*
Votre adresse e-mail
*
[cette adresse ne sera jamais publiée mais est uniquement utilisée pour éventuellement me permettre de vous contacter si nécessaire et pour recevoir les notifications de nouveaux commentaires]
Restez au courant de nouveaux commentaires
Cochez cette case si vous voulez être prévenu de nouveaux commentaires sur cet article (vérifiez alors bien votre adresse e-mail pour être sûr de bien recevoir les notifications)
L'adresse de votre site web

Votre commentaire


Attention !! Afin de lutter contre le spam vous devez donner la réponse à la question ci-dessous. La réponse doit être donnée en chiffres entre 2 et 100. Si la réponse à la question n'est pas donnée ou est incorrecte, les autres informations sur ce formulaire seront ignorées.

Combien font quatre plus trois ?