home | Nederlands | English | Français
> actualités
> photos
> calendrier cycliste UCI
> à votre Tour !
> video's
> livre d'or
> moteur de recherche
> mon CV
> >> copyright <<



suivez velowire sur Instagram
   
  • Derniers ajouts en photos :
plus que 134 jours avant le départ du Tour de France 2018, en attendant venez découvrir le calendrier cycliste UCI 2018 !
RSS |

Alejandro Valverde (Caisse d'Epargne) suspendu jusqu'à fin 2011, ses résultats de 2010 annulés

Ajouté: mardi 01 juin 2010 à 0:52:00
  • < Blog | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati | printer friendly version

    Alejandro Valverde (Caisse d'Epargne) suspendu jusqu'à fin 2011, ses résultats de 2010 annulésEn fin d'après-midi, le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a annoncé dans un communiqué de presse la suspension pour deux ans de façon rétroactive depuis le 1er janvier 2010 d'Alejandro Valverde, le leader de l'équipe Caisse d'Epargne et l'annulation de ses résultats obtenus en 2010.
    Impliqué dans l'affaire Puerto, il avait été suspendu sur le territoire italien par le Tribunal Anti-dopage du CONI (Comitato Olimpico Nazionale Italiano, le comité olympique italien).

    La décision du TAS

    Le TAS résume sa décision dans son communiqué de presse en indiquant que Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a partiellement admis les appels déposés par l'Union Cycliste Internationale (UCI) et l'Agence Mondiale Anti-dopage (AMA) contre la Fédération espagnole de cyclisme (RFEC) et le cycliste espagnol Alejandro Valverde. En conséquence, le TAS a imposé une suspension de deux ans à l'encontre d'Alejandro Valverde commençant le 1er janvier 2010 mais a rejeté la demande de l'UCI et de l'AMA que les résultats obtenus par le coureur cycliste avant le commencement de la suspension soit annulés.

    En effet, l'Opération Puerto qui a commencé en 2004 est rendue publique en juin 2006, à quelque jours du départ du Tour de France. En novembre 2006 la justice espagnole disposait dans le cadre de cette opération d'une poche de sang labellisée Valv Piti (Piti étant le nom du chien d'Alejandro Valverde) dans laquelle le laboratoire de Barcelone avait trouvé de l'EPO. Fin aôut 2007, l'UCI avait donc demandé à la Fédération espagnole de cyclisme (RFEC) d'initier une procédure disciplinaire contre Valverde. Cette demande ayant été refusé par la RFEC, l'UCI et l'Agence Mondiale Anti-Dopage (AMA) ont fait appel au TAS.

    Alejandro ValverdeLe 19 août 2007, l'UCI interdit alors Alejandro Valverde de participer aux Championnats du Monde à Stuttgart sur la base de son implication présumée dans l'affaire Puerto. Valverde fait appel au TAS et, le juge espagnol en charge de cette opération judiciaire ne voulant pas transmettre la poche de sang, celui-ci décide en sa faveur.

    Après le passage du Tour de France en Italie en 2008 (Cuneo / Prato Nevoso), le Tribunal Anti-dopage (TNA) du CONI disposait d'un échantillon prélevé sur le territoire italien dont ils ont pu comparer l'ADN avec celui de la poche de sang "numéro 18". C'est ainsi que le CONI a suspendu Alejandro Valverde pour deux ans sur le territoire italien, lui empêchant donc de participer au Tour de France 2008 qui connaissait un court passage en Italie sur une des étapes.

    Alejandro ValverdeValverde fait alors appel au TAS notamment car il conteste l'utilisation de la poche de sang de l'affaire Puerto par celui-ci, mais après de longues mois d'attente, le TAS décide mi-mars 2010 de donner raison au CONI et ainsi de confirmer sa suspicion en Italie. L'UCI annonce alors vouloir s'engager dans les procédures adéquates pour arriver à une suspension applicable au niveau international.

    Aujourd'hui le TAS annonce donc qu'en extension de sa décision du 16 mars dernier, une suspension de 2 ans a été imposée à A. Valverde, commençant le 1er janvier 2010, afin de prendre en compte, parmi d'autres raisons, le fait que l'audience du TAS, qui était initialement prévue pour novembre 2009, a dû être reportée en mars 2010. Il a néanmoins rejeté la demande de l'UCI de lui retirer ses résultats depuis le début de l'affaire, considérant qu'il n'y avait pas de preuve que des résultats obtenus par A. Valverde avant le 1er janvier 2010 l'avaient été suite à une infraction de dopage.

    Seuls ses résultats de l'année 2010 lui seront donc retirés.

    Concrètement, qu'est-ce que cela veut dire

    Alejandro ValverdeLa décision rendue publique par le TAS aujourd'hui veut dire que :
    - Alejandro Valverde ne va pas pouvoir participer à de nouvelles épreuves avant le 1er janvier 2012, dont les deux prochaines épreuves qui étaient au programme pour lui : le Critérium du Dauphiné et le Tour de France 2010
    - ses résultats sur l'année 2010 sont annulés, les points qui lui ont été attribués seront retirés et qu'il devra rembourser les prix qu'il a gagné ; au vue de ses bonnes performances de la première moitié de la saison il s'agit d'un coup dur pour le coureur espagnol : vainqueur au classement général du Tour Méditerranéen, vainqueur de 2 étapes du Tour du Pays basque (où il terminait 2ème au classement général), vainqueur d'étape et vainqueur final du Tour de Romandie, sa deuxième place au classement général de Paris-Nice 2010 (photo), sa deuxième place au Grand Prix Miguel Indurain et sa 3ème place à Liège-Bastogne-Liège
    - il garde néanmoins ses résultats de 2009 dont notamment la Vuelta a España mais aussi le Critérium du Dauphiné Libéré, le Tour de Burgos et le Tour de Catalogne par exemple

    Les réactions

    L'UCI se réjouit

    Pat McQuaidL'Union Cycliste Internationale n'a bien évidemment pas eu besoin de beaucoup de temps pour pondre un très beau communiqué de presse dans laquelle la fédération internationale dit être satisfaite de la décision du TAS tout en indiquant que L'UCI et le cyclisme dans son ensemble ont certainement beaucoup souffert de cette affaire, et les dommages causés par le comportement de M. Valverde depuis que l'UCI s'est formé la conviction de sa culpabilité, ne pourront être entièrement compensés par la peine règlementaire. Néanmoins, l'UCI accepte aujourd'hui avec soulagement et une sérénité retrouvée le jugement du TAS, qui met fin à une situation qui était devenue insoutenable.

    L'UCI confirme ensuite les conclusions indiquant que Valverde ne pourra participer à aucune épreuve cycliste jusqu'au 31 décembre 2011 et est disqualifié de toutes les compétitions auxquelles il a pris part depuis le début de l'année.

    Le CONI content

    Le Comité Olympique italien a publié une courte déclaration de son président, Giovanni Petrucci, sur son site indiquant notamment : Finalement cette longue procédure aboutit. La justice peut être lente mais elle arrive toujours à sa fin. Il a également indiqué : Mes compliments vont au Procureur anti-dopage et au Tribunal Anti-dopage du CONI, que j'ai toujours soutenu, et toutes les autres organisations qui ont contribué à ce résultat. C'est une victoire de l'éthique et d'intégrité.

    L'AMA constate seulement

    Sur son site web, l'Agence Mondiale Antidopage (AMA), a également publié une déclaration suite au verdict du TAS. Après s'être montré satisfaite également, elle y constate surtout que c'est sur la base du travail des instances anti-dopage qu'elle représente au niveau mondial que Valverde a été suspendu : Cette décision confirme que les preuves scientifiques et médico-légales réunies par les organisations antidopage, y compris des informations provenant d'autorités chargées de l'application de la loi, montrent que le sportif a commis une violation des règles antidopage. L'AMA continuera de faire usage de son droit d'appel indépendant au TAS dans les cas appropriés pour faire en sorte que ces cas soient examinés en détail par le TAS afin de déterminer les sanctions appropriées dans le cadre du Code mondial antidopage.

    Valverde ne compte pas en rester là

    Alejandro ValverdeSelon L'Equipe, Alejandro Valverde a publié un communiqué de presse insistant tout d'abord sur son innoncence en indiquant : Le Tribunal Arbitral du Sport a reconnu que toutes les victoires obtenues par Alejandro Valverde l'ont été proprement et qu'elles ne furent en aucun cas la conséquence de l'usage de pratiques interdites, ce qui se confirme par le fait qu'Alejandro Valverde, probablement le sportif le plus contrôlé au monde, n'a jamais fait l'objet d'un contrôle antidopage positif.

    Ensuite, ce même communiqué de presse indique qu'il ne va pas vouloir en rester là : Nous considérons la sanction totalement injuste et illégale et nous ferons donc recours auprès du Tribunal fédéral suisse, autorité judiciaire suprême suisse et dont les décisions peuvent être recourues devant la Cour Européenne des Droits de l'Homme avant d'indiquer que la décision de lui retirer ses résultats de 2010 est injuste car la décision du TAS accrédite la propreté d'Alejandro Valverde dans toutes les courses auxquelles il a participé

    Son équipe trouve également la décision injuste et incohérente

    Selon plusieurs sources, la structure sportive derrière l'équipe Caisse d'Epargne, Abarca Sports a également publié un communiqué de presse indiquant : Nous acceptons, comme il ne peut en être autrement, la décision. Cependant, nous tenons à souligner que nous considérons cette décision totalement injuste et incohérente avant d'évoquer également l'incompréhension entre la confirmation de manque de preuves de dopage ayant influencé ses résultats sportifs et la décision de lui retirer ses résultats de 2010 : le TAS affirme expressément qu'il n'existe pas de preuves que les résultats sportifs d'Alejandro Valverde soient la conséquence d'une violation des règles antidopage.

    Alejandro ValverdeCeci est une confirmation de plus de la position qu'a toujours défendue Abarca Sports à propos du comportement exemplaire à tous les niveaux qu'a eu Alejandro Valverde durant ces dernières cinq années et demi au sein d'Abarca Sports
    .

    Au moment où l'équipe cherche un nouveau sponsor pour prendre la place de la Caisse d'Epargne en fin d'année, cette nouvelle tombe forcément au mauvais moment ...

    Et sur les sites officiels ... rien !

    Que ça soit sur le site officiel d'Alejandro Valverde ou sur le site officiel de son équipe, tenu par son sponsor, rien n'a été publié suite à la décision du TAS.

    Du côté de l'équipe, les fans réagissent surtout sur la la page Facebook officielle de l'équipe cycliste Caisse d'Epargne et ce sont surtout des réactions d'étonnement qu'on y trouve, à la fois sur la décision en elle-même mais également sur d'autres coureurs sur lesquels pourraient exister des suspicions et qui courent encore ...

    par Thomas Vergouwen
    Vous avez trouvé cet article intéressant ? Dites-le à vos amis sur Facebook ou Google+ en cliquant sur les boutons ci-dessous !


    > 8 commentaires | lu 9482x

    cet article apparaît dans les catégories suivantes : Dopage | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati

Commentaires

Actuellement il y a 8 commentaires!
  1. Décision logique étant donnés les soupçons et les nombreuses procédures ouvertes contre lui.
    Mais quelle incohérence ! Cela décrédibilise encore une fois le vélo. Alors certes les fans de vélo resteront fans mais pour les autres, tout cela tourne plus à la mascarade qu'au sport en déclassant des coureurs ou en les déclarant positifs 9 mois après le contrôle (cf : pellizotti)
    Dans la fond, cela est certainement bon pour le vélo mais dans la forme, cela continue à détériorer l'image de ce beau sport et c'est bien dommage.

    | Martin | mardi 01 juin 2010 à 9:37:02

  2. Je dis et je maintiens que pour arreter le dopage,que tous coureur controlé positif soit radié a vie(ceci ferais reflechir les autres),et alors nous aurions un cyclisme propre,mais voila il y à trop d'enjeux financier.

    | portalier | mardi 01 juin 2010 à 10:09:53

  3. Ce qui est étonnant (quoique habituel), c'est le quasi silence radio des médias espagnols sur le sujet. L'Histoire de Valverde est relègué loin, très loin sur le site de Marca. Rien à voir avec les Unes de l'équipe chez nous (Festina, Amstrong...)
    Et pour info, un sondage espagnol montre que plus de 60% des espagnols trouvent la sanction injuste...
    Soit on n'a pas les mêmes infos de chaque côté des pyrénées, soit le chauvinisme bat son plein

    | Mister kof | mardi 01 juin 2010 à 13:39:32

  4. Thierry,
    Les années 80 sont les années 80 le dopage a évolué avec le temps.
    Willy V était soigneur des festina donc il était très bien placé pour juger.
    Je ne pense pas qu'il se trompe quand il dit que le classement du moin pour les premiers auraient été les même.
    Je te prends l'exemple de 96, il le dit : Riis 60 % les festina 54 % notamment dans la montée de Lourdes.
    Allez on va dire que c'est le seul tour que richard aurait du gagner vu qu'ils étaient tous chargés.
    Perso je m'en fou qu'il en ai gagné un il a saisi sa chance ( même surchargé ) d'autres ne le font pas a contrario Lance 7 fois vainqueurs la ce fut très lourd mais alors très lourd.

    Tu me dis miguel… déjà le cyclisme s'est professionnalisé dans les années 90 même sans parler de dopage et c'est un fait.
    Tu me dit la plagne mais miguel avait déjà gagné 4 tours de France sans parler du giro de plus il a battu qui que des mecs moin fort que lui.
    Pantani, richard, chiappucci, escartin, buenahora etc tu ne peux pas comparer avec Lemond,fignon et les autres car le niveau était moindre en 95 qu'en 91 ou même 89.
    S'il avait mit delgado a 4 m mais attention un delgado encore fort pas sur la fin sur une montée de ce style la je t'aurais dit ok il y a problème mais pas sur tes arguments car le niveau avait baissé par manque de vainqueurs du tour de France.

    Moncoutié que je n'ai jamais cru car tu sais quand on est clean on a pas besoin de le dire les gens s'en rendent compte par eux-même après tant mieux s'il ne prend rien c'est mieux pour sa santé.

    Maintenant ce dernier n'est pas bon en chrono, les grands cols il ne les passent pas et dans les descentes il a peur donc faire un podium c'est même pas la peine d'y penser même si tout le monde avaient été clean.

    Non mais a l'époque du moment que tu ne dépassait les 50% c'était ok peu importe les produits donc c'est difficile de juger.

    Tu juges les années 90 mais la décennie 2000 fut pire.

    | fred | samedi 03 septembre 2011 à 13:13:51

  5. Hey Fred,

    Je ne juge personne, je trouve juste déplacé de considérer cette période comme des années "géniales".

    Même si tout le monde ou presque devait se charger pendant ces années là, il me semble évident que tous ne bénéficier pas de la même chose (propension à se charger, statut du coureur, inégalité des gains apporté par les produits etc).

    J'ai quand même un doute sur le 60% "surnommé" de Riis, et je n'ai jamais cru Virenque capable de gagner le Tour.

    Il ne me semble pas que Moncoutié parle beaucoup de ses convictions face au dopage : il fait même très peu de commentaires sur ce sujet, son image de coureur propre vient plus des discours de ces managers et équipiers. C'est vrai qu'il n'est pas assez complet pour viser des CG, mais il doit y en avoir dans le peloton qui restent dans l'ombre parce qu'ils ne franchissent pas le pas de se doper, ou en tout cas pas au delà d'une certaine limite.

    Les années 2000 ouais c'est moche aussi, mais le fait d'avoir borné l'hémato à 50 a limité un peu les excentricités à la "J'avais de la dynamite dans les jambes".



    | Thierry | lundi 05 septembre 2011 à 22:58:10

  6. Thierry,
    il n'y a pas de période génial vu qu'ils se sont quasiment tous dopés depuis au moin 50 ans sans aller plus loin.
    Tu parles de l'epo mais ce produit aurait pu arriver en 80 comme en 2000 dans tous les cas les mecs l'auraient prit.
    Mais dans les années 90 les mecs avaient du talent pas tous mais les coureurs comme miguel en avait tu deviens pas un cheval de course en prenant un produit sinon ca serait trop facile pour tout le monde.
    Tu prends l'epo et avec un bon d'entrainement tu te frottes au pro c'est faux.

    Sur le fait qu'il y est eu des coups d'éclat ok mais il y en a eu de tout temps.
    Je n'ai jamais dit que c'était mieux mais les anciens ne valent pas mieux que les jeunes sinon le monde serait meilleur.

    Tu parles d'inégalité je suis d'accord mais le sport reflète la société si on commence a partir dans ce sens ceux qui ont de l'argent ont plus d'avantages dans la vie et dans le cyclisme c'est la mème chose.

    Tu devrais lire le livre de Willy V.
    Riis c'était Monsieur 60 %.

    A lourdes Hautacam en 96 il avait 60 % et les festina 54 % je doutes qu'il est menti.
    Dans son livre il le dit... le classement des premiers sans epo auraient été le mème du moin a peu de différence prés.

    Richard pouvait gagner le tour tactiquement mais pas a la pédale c'est certain mais bon en voulant devenir meilleur en chrono il a perdu son explosivité en montagne mais je penses que si les tours avaient été moin dur et s'il s'était concentré sur la vuelta ou le giro cela aurait été mieux pour lui surtout que ces derniers étant moin dur il aurait pu gagner une vuelta.

    Les années 2000 sont pires qu'en 90 et quand on voit les performances des us postal et discovery surtout en 2005 rien a dire.

    Mais de 91 a 98 tu as des étapes de légendes comme des étapes de merde.

    Val louron 91, sestrières 92, mende 95, les arcs et pampelune 96, Andorre Arcalis et courchevel 97 ainsi que les deux-alpes 98 sont dans l'histoire après on aime, on juge etc mais c'est un fait.

    Concernant Moncoutié tant mieux s'il est clean ca ne le concerne que lui et sa santé pas la mienne mais quand on sent pas...

    | fred | mercredi 07 septembre 2011 à 18:27:23

  7. Non mais on est relativement d'accord tous les deux, juste que le dopage "no limite" de cette époque ne me fait pas dire qu'ils étaient plus talentueux que ceux des années 80 ou 2000. Et je ne vois pas comment Willy V pouvait avoir connaissance de l'hémato de Riis. Les plus élevées que j'ai pu lire doivent être Ugrumov à 58% et Pantani à 60% lors de son accident de Milan Turin.

    | Thierry | mercredi 07 septembre 2011 à 20:28:39

  8. Thierry,
    C'est evident les coureurs des années 80 étaient plus fort que ceux des années 90 sauf miguel qui a gagné 7 grands tours mais ce dernier a commencé sa carrière en 84 donc il a fait son apprentissage avec eux.

    Le niveau du tour de france a baissé dès que les anciens sont partis... tu prends 94 le niveau était moindre qu'en 91 par exemple.
    D'ailleurs j'ai toujours dit qu'avant 98, 93 et 94 étaient les tours les moin intérréssants de la période 90/97.

    Le problème des années 80 c'est que tu as un super champion avec Hinault... le mec il ecrasait les tours et je trouves que ce ne fut pas plus intérressant que miguel dans les années 90.
    Quand un coureur domine trop ca devient lourd surtout quand il peut gagner de partout et ce fut le cas du francais.

    Tu sais les histoires sont connus de tous dans ce milieu et puis il y a tellement de magouilles qu'il le savait.
    Le surnom de Riis était monsieur 60 %.

    En 95 l'équipe avait publié après l'affaire festina les mecs au dessus de 50 % tu avais gotti, jaja etc...
    Mais je me souviens que ni miguel et ni Richard faisaient parti du lot mais les autres ca commencait a 52 % jusqu'a 58 %.

    Ce que j'aime le plus dans les années 80 ce sont les tracés mème si 87 est trop poussé mais ceux du début 80 étaient du bon.

    | fred | mercredi 07 septembre 2011 à 21:53:04

Envoyez votre commentaire

Votre nom
*
Votre adresse e-mail
*
[cette adresse ne sera jamais publiée mais est uniquement utilisée pour éventuellement me permettre de vous contacter si nécessaire et pour recevoir les notifications de nouveaux commentaires]
Restez au courant de nouveaux commentaires
Cochez cette case si vous voulez être prévenu de nouveaux commentaires sur cet article (vérifiez alors bien votre adresse e-mail pour être sûr de bien recevoir les notifications)
L'adresse de votre site web

Votre commentaire


Attention !! Afin de lutter contre le spam vous devez donner la réponse à la question ci-dessous. La réponse doit être donnée en chiffres entre 2 et 100. Si la réponse à la question n'est pas donnée ou est incorrecte, les autres informations sur ce formulaire seront ignorées.

Combien font sept fois neuf ?