home | Nederlands | English | Français
> blog
> photographs
> UCI cycling calendar
> it's your Tour!
> videos
> guestbook
> search engine
> my CV
> >> copyright <<



follow velowire on Instagram
   
  • Latest photos on this site:
RSS |

It's your Tour: tours fictifs de 2013

TDF, Giros et Vueltas de l'année 2013

reply create a new Tour (discussion thread)
  • created by Aurélien M. on wednesday 02 January 2013 at 16:51:40 | viewed 16281 times | 119 messages


    Aurélien M. - on wednesday 02 January 2013 at 16:51:40 permalink

    Bonne année à tous.

    On commence par un Giro (parcours n°5).

    Nombre kilomètre total : 3495 km (dont 76.8 km de chrono)
    23 étapes
    Etape de plaine : 6
    Etape vallonnée : 3
    Etape de montagne : 10
    Strade bianche : 1
    Contre-la-montre : 3

    Giro débutant en Sardaigne et passant par la Sicile avant le retour sur le Continent. Tout le nord-ouest est mis de côté pour ce tracé. La première semaine est assez difficile et permet aux échappés de prendre du temps pour le général, avant une fin de tour plus propice aux favoris.

    SAMEDI : ETAPE 1a : étape vallonnée
    Olbia – Sassari : 149 km
    Km 14 : côte de Telti Nord (2.3 km à 6.1%, alt. 344m)
    Km 28 : côte vers Calangianus SS127 (4.1 km à 4.3%, alt. 597m)
    Km 44 : côte de Tempio Pausania (1.8 km à 4.9%, alt. 560m)
    Km 56 : col de Bortigiadas (5.9 km à 6.5%, alt. 682m)
    Km 68 : côte de Giuncana (1.6 km à 7.3%, alt. 293m)
    Km 76 : côte de Santa Maria Coghinas – Casteldoria (2.8 km à 5.6%, alt. 167m)
    Km 101 : côte de Martis (4.5 km à 4.4%, alt. 303m)
    Km 109 : côte de Nulvi (5.8 km à 3.9%, alt. 472m)
    Km 145 : côte de Scala di Giocca à Sassari (3.1 km à 6%, alt. 328m)
    Description : première étape de la journée dans le nord de la Sardaigne avec plusieurs difficultés au programme qui vont rendre cette étape très ouverte.



    SAMEDI : ETAPE 1b : contre-la-montre individuel
    Sassari – Sassari : 4 km
    Très court contre-la-montre individuel entre le stade et la place d'Italie avec 3 km en faux-plat descendant et les 500 derniers mètres qui frôlent les 5% en montée.

    DIMANCHE : ETAPE 2 : étape vallonnée
    Nuoro – Dolianova : 225 km
    Km 19 : monte Gonare (3.2 km à 9.5%, alt. 978m)
    Km 39 : côte entre Olzai et le Lago di Chucchinadorza (3.2 km à 4%, alt. 477m)
    Km 48 : côte de Teti SP4-SP60 (6.3 km à 4.7%, alt. 645m)
    Km 63 : ascension de Tonara (12 km à 3.5%, alt. 892m)
    Km 80 : col d'Aritzo (7.4 km à 4%, alt. 870m)
    Km 98 : col de Seulo (6.1 km à 5%, alt. 783m)
    Km 110 : côte de Villanova Tullo (5 km à 5%, alt. 584m)
    Km 126 : côte d'Esterzili SS198 (9.2 km à 4.5%, alt. 683m)
    Km 134 : côte d'Esterzili SP53 (3.6 km à 7.6%, alt. 734m)
    Km 175 : côte de Goni (4.1 km à 7%, alt. 407m)
    Km 183 : côte du champ éolien de Goni (4.8 km à 5.3%, alt. 645m)
    Km 203 : col de Sant Nicolo Gerrei (3.7 km à 3.5%, alt. 463m)
    Km 211 : côte avant Dolianova (2.9 km à 4.5%, alt. 514m)
    Description : nouvelle étape vallonnée assez ouverte également pour traversée l'île du nord au sud. Certains sprinteurs peuvent être présents dans le final.



    LUNDI : ETAPE 3 : étape de plaine
    Palermo – Licata : 171 km
    Km 13 : côte de Portella di Mare (2 km à 3.9%, alt. 151m)
    Km 24 : côte de Bolognetta (3.6 km à 5%, alt. 312m)
    Km 61 : ascension de Lercara Friddi (12.4 km à 3.8%, alt. 731m)
    Km 113 : côte d'Aragona
    Km 165 : côte de Nicolizia (3.1 km à 4%, alt. 130m)
    Description : arrivée en Sicile en avion et première étape sicilienne avec une arrivée assez compliquée à Licata avec une côte au bord de mer peu pentue mais qui éliminera certains sprinteurs.



    MARDI : ETAPE 4 : étape de montagne
    Enna – Catania : 216 km
    Km 19 : côte de Leonforte (5 km à 5.3%, alt. 600m)
    Km 72 : côte d'Adrano (6.2 km à 5.9%, alt. 569m)
    Km 140 : Etna Este (16.3 km à 6.3%, alt. 1642m)
    Km 178 : Etna Sud (17.5 km à 7.6%, alt. 1913m)
    Description : première étape de montagne sur les flancs de l'Etna et avec arrivée au bord de mer à Catane. Une belle étape pour des coureurs qui se lancent dans l'échappée matinale sachant que les favoris devraient se regarder. Juste après l'étape, les coureurs remonteront à Messine pour dormir avant de franchir le détroit et revenir sur le continent.



    MERCREDI : ETAPE 5 : étape de plaine
    Villa San Giovanni – Soverato : 179 km
    Km 30 : côte de Barriterri (12.4 km à 4.1%, alt. 544m)
    Km 70 : col de Piminoro SS112 (11.9 km à 5.8%, alt. 1068m)
    Description : étape de plaine avec un début montagneux pour que les échappés puissent creuser l'écart et résister au retour des sprinteurs.



    JEUDI : ETAPE 6 : étape vallonnée
    Lamezia Terme – Scalea : 214 km
    Km 12 : col de San Mazzeo (9.7 km à 7.9%, alt. 947m)
    Km 27 : côte de Martirano (1.2 km à 10.5%, alt. 363m)
    Km 42 : ascension de Grimaldi-Malito (11.2 km à 5.1%, alt. 761m)
    Km 111 : côte de Tarsia (3.2 km à 6.8%, alt. 281m)
    Km 132 : côte de Varco D'amendola SS19 (3.9 km à 6.2%, alt. 352m)
    Km 155 : valico di Campotenese (8.4 km à 5.4%, alt. 1030m)
    Km 177 : côte de Mormanno (4.2 km à 4.8%, alt. 795m)
    Km 198 : côte de Tremoli (5 km à 4.7%, alt. 364m)
    Description : nouvelle étape vallonnée mais qui pourrait s'offrir à un sprinteur passant bien les difficultés ou aux échappés.



    VENDREDI : ETAPE 7 : étape de plaine
    Scalea – Salerno : 177 km
    Km 40 : côte de Rivello (6.8 km à 4.9%, alt. 608m)
    Km 48 : col de Fortino (2.4 km à 6.5%, alt. 796m)
    Km 124 : col de Scorzo (3.4 km à 7%, alt. 478m)
    Description : troisième étape de plaine de ce giro.



    SAMEDI : ETAPE 8 : étape de montagne
    Cava de' Tirreni – Colle-Monte Camino : 180 km
    Km 135 : monte Cesima (6 km à 8.2%, alt. 655m)
    Km 150 : col de Vallecupa (3 km à 4.5%, alt. 447m)
    Km 171 : col de Vallevona (4.5 km à 8.4%, alt. 527m)
    Km 180 : Colle-monte Camino (5.25 km à 9.7%, alt. 749m)
    Description : première étape pour les favoris avec cette arrivée dans le hameau de Colle sur le monte Camino, le pied de l'ascension étant à Rocca d'Evandro. Le col du hameau de Vallevona fera auparavant la sélection.



    DIMANCHE : ETAPE 9 : étape de montagne
    Cassino – Sulmona : 192 km
    Km 14 : capo di China (8.1 km à 5.2%, alt. 519m)
    Km 48 : forca d'Acero (22.5 km à 4.7%, alt. 1547m)
    Km 83 : passo Godi (14.6 km à 4%, alt. 1591m)
    Km 124 : forca d'Oro (13.2 km à 4.6%, alt. 1225m)
    Km 151 : forca Caruso (10.4 km à 3.8%, alt. 1111m)
    Description : étape de montagne très calme pour finir la semaine et pour offrir un magnifique terrain pour les échappés.



    LUNDI : REPOS : Pescara

    MARDI : ETAPE 10 : étape de plaine
    Pescara – Ancona : 148 km
    Description : étape de plaine le long de la mer Adriatique.

    MERCREDI : ETAPE 11 : contre-la-montre individuel
    Pesaro – Rimini : 35.2 km
    Description : contre-la-montre tout plat au bord de mer.

    JEUDI : ETAPE 12 : étape de montagne
    Ravenna – Monte Grappa : 239 km
    Km 187 : côte de Parderno del Grappa (3 km à 5.3%, alt. 335m)
    Km 202 : monte Palon-cima della Mandria (9.15 km à 12.3%, alt. 1397m)
    Km 239 : monte Grappa (19 km à 8.1%, alt. 1726m)
    Description : première grande étape de l'épreuve avec une arrivée au sommet du long monte Grappa. Auparavant, l'ascension du monte Palon prolongée vers la cima della Mandria (montée par Possagno et descente par Sant Andrea) aura fait exploser le peloton et certains favoris, les kilomètres aidant.



    VENDREDI : ETAPE 13 : étape de plaine
    Conegliano – Gemona : 96 km
    Description : retour au calme avant un weekend difficile.

    SAMEDI : ETAPE 14a : étape de montagne
    Tolmezzo – Zoncolan-Sutrio Stali di Lausc : 59 km
    Km 7 : col de Cazzazo (5.2 km à 8.7%, alt. 797m)
    Km 21 : ascension de Rivalpo (4 km à 8.8%, alt. 912m)
    Km 38 : col de Paularo (3.7 km à 11.3%, alt. 1077m)
    Km 58 : monte Zoncolan (4.85 km à 14.9%, alt. 1321m)
    Description : première étape de la journée avec des pourcentages et la monte de la première partie du Zoncolan par Priola (la plus dure) suivi de 500m de descente pour arriver à la station de ski du Zoncolan de Sutrio (le profil du final est faux). Attention au hors-délai.



    SAMEDI : ETAPE 14b : étape de montagne
    Tolmezzo – Villa Santina : 86 km
    Km 8 : ascension du Biotopo Torbiera di Curiedi (6.3 km à 9.4%, alt. 938m)
    Km 12 : côte de Plugna (2 km à 10.1%, alt. 1016m)
    Km 33 : côte de Feltrone (3 km à 9.5%, alt. 717m)
    Km 51 : passo del Pura (10.2 km à 8.3%, alt. 1445m)
    Km 74 : forca di Pani (4.7 km à 13.9%, alt. 1150m)
    Description : deuxième étape de la journée avec arrivée en descente mais avec des pourcentages aussi importants que le matin pour conclure cette grande journée.



    DIMANCHE : ETAPE 15 : étape de montagne
    Forni di Sopra – Cavalese : 199 km
    Km 9 : passo della Mauria (5.3 km à 5.6%, alt. 1298m)
    Km 51 : passo Cibiana (9.8 km à 7.8%, alt. 1536m)
    Km 74 : passo Duran (8.2 km à 8.2%, alt. 1601m)
    Km 116 : passo di Valles (19.9 km à 6.3%, alt. 2033m ; depuis Falcade : 11 km à 7.9%)
    Km 156 : passo Pampeago (10.1 km à 10.2%, alt. 2005m)
    Km 171 : passo Lavazè (6.1 km à 8.5%, alt. 1808m)
    Description : grande étape alpestre avec une arrivée à la station de ski de Cavalese après avoir franchi 5 grandes difficultés, dont le Pampeago et le Lavazè qui devraient être décisifs pour l'étape.



    LUNDI : ETAPE 16 : étape de montagne
    Bolzano – Bormio-Stelvio-Ortlerhaus : 194 km
    Km 17 : côte de Prissiano (2.5 km à 11.3%, alt. 604m)
    Km 32 : passo delle Palade (13 km à 6.9%, alt. 1518m)
    Km 57 : forcella di Brez (5.7 km à 10.6%, alt. 1409m)
    Km 69 : Hofmahdjoch (7.25 km à 9.4%, alt. 1691m)
    Km 99 : côte de Marlengo (1.4 km à 5.6%, alt. 377m)
    Km 147 : ascension de Tanas (8.2 km à 8.3%, alt. 1591m)
    Km 169 : côte de Tubre-Taufers im Münsterstal (4.6 km à 5.4%, alt. 1249m)
    Km 194 : passo dello Stelvio-Ortlerhaus (20.3 km à 8.5%, alt. 3019m)
    Description : dernière étape alpestre avec une arrivée inédite sur les hauteurs du Stelvio précédée par plusieurs difficultés qui pourraient rester dans les jambes. La dernière montée se compose comme suit : montée vers Santa Maria Val Müstair (Suisse, 1.8 km à 5.3%, alt. 1382m) ; Umbrailpass (Suisse, 13 km à 8.5%, alt. 2495m) ; passo dello Stelvio (3 km à 9%, alt. 2760m) ; Ortlerhaus (2.25 km à 11.8%, alt. 3019m, je ne suis pas sûr que toute cette dernière partie soit goudronnée). Après cette arrivée en haut de la cima Coppi, les coureurs méritent bien un jour de repos.



    MARDI : REPOS : transfert à Firenze

    MERCREDI : ETAPE 17 : contre-la-montre individuel
    Firenze – Firenze : 37.6 km
    Km 14.5 : Montebeni (2.6 km à 8.6%, alt. 336m)
    Km 24.5 : Vetta le Croci
    Description : reprise par un chrono toscan avec une côte dans la première moitié, mais très favorables aux rouleurs.



    JEUDI : ETAPE 18 : routes blanches
    Siena –Montalcino : 268 km
    Strade bianche : 124.8 km
    Km 20-31 : secteur de Torre A Castello à Asciano (11.4 km)
    Km 36-39 : secteur de Palazzina (2.4 km)
    Km 44-59 : secteur de Vescona-San Martino in Grania-Arbia (15.3 km)
    Km 61-68 : secteur d'Arbia à Isola d'Arbia (6.6 km)
    Km 70-78 : secteur de Colle Malamerenda à Radi (7.7 km)
    Km 79-83 : secteur de Radi à Vescovado (4.3 km)
    Km 86-96 : secteur de Vescovado à Buonconvento (9.6 km)
    Km 100-106 : secteur de Pieve a Salti (5.9 km)
    Km 108-118 : secteur de Lucignano d'Asso (9.1 km)
    Km 120-133 : secteur du torrente Tuoma à Pienza (13.6 km)
    Km 134-139 : secteur de Pienza à Spedaletto (5.1 km)
    Km 147-155 : secteur de Gallina à Rocca di Tentennano (8.8 km)
    Km 221-224 : secteur de Montelaterone à Monticelio Amiata (3 km)
    Km 238-244 : secteur de Stazione Sant'Angelo cinigianno à Sant'Angelo in Colle (5.5 km)
    Km 248-253 : secteur de Sant'Angelo à Tavernelle (4.9 km)
    Km 253- : secteur de Tavernelle à Nacciarello-Montalcino (11.6 km)
    Ascensions :
    Km 155 : côte de Rocca di Tentennano [SB] (8.9 km à 3.7%, alt. 659m ; en deux temps : 2km à 5 % au début et le final à 2.8 km à 8.5%)
    Km 179 : côte de Campiglia d'Orca (3.25 km à 8.3%, alt. 707m)
    Km 187 : côte de Bagni San Filippo (5 km à 7%, alt. 916m)
    Km 201 : monte Amiata (10.9 km à 6.6%, alt. 1595m)
    Km 217 : côte de Montegiovi (2.35 km à 7.8%, alt. 575m)
    Km 223 : côte de Monticelio Amiata [SB] (2.35 km à 9.2%, alt. 699m)
    Km 245 : côte de Sant'Angelo in Colle [SB] (4.3 km à 6.7%, alt. 407m)
    Km 250 : côte de Cantina Argiano [SB] (1.5 km à 6.6%, alt. 273m)
    Km 261 : côte de Nacciarello [SB] (4.5 km à 5.7%, alt. 498m)
    Km 266 : Poggio Civitella-Montalcino (1.1 km à 8.6%, alt. 601m)
    Description : plus longue étape de ce Giro est certainement la plus éprouvante avec les célèbres routes blanches sur 125 km. La poussière ou la boue, le vent ou la pluie (voire les deux), les chutes, les crevaisons, les défaillances, mais aussi la montagne. Tout ca est réuni pour modifier la donne avant un dernier weekend décisif. L'étape début avec 155 km de « plat » (vallonné) avec 2 km sur 3 non goudronné (100km sur le début) avant d'entamer une partie plus compliquée avec le monte Amiata avant de reprendre les strade bianche avec des côtes. Tout est réuni pour que les meilleurs arrivent un par un à Montalcino.



    VENDREDI : ETAPE 19 : étape de plaine
    Grosseto – Civitavecchia : 106 km
    Description : dernière étape de plaine de ce tour et dernière chance pour les sprinteurs et également pour récupérer de l'étape de la veille avant le dernier weekend fatidique.

    SAMEDI : ETAPE 20 : étape de montagne
    Frascati – Formia-Monte-Petrella : 187 km
    Km 139 : col de Località Crocette (5.1 km à 7.7%, alt. 498m)
    Km 147 : col de San Nicola (5.3 km à 5.2%, alt. 642m)
    Km 187 : ascension des Monte Petrella-Monte Altino-Monte Sant'Angelo (13.8 km à 8.3%, alt. 1210m)
    Description : dernière arrivée en côte avec un final non goudronné sur les 4.4 derniers kilomètres.



    DIMANCHE : ETAPE 21 : étape de montagne
    Pozzuoli – Napoli : 134 km
    Km 49, 80, 112 : Vesuvio (8.4 km à 9.4%, alt. 1000m)
    Description : dernière étape avec trois fois le Vésuve par Boscotrecase pour offrir du spectacle le dernier jour et conserver un brin de suspense jusqu'au bout.


    reply quote

    André - on thursday 03 January 2013 at 20:54:34 permalink

    Bonsoir Aurélien

    J'espère que vous avez bien entamé l'an neuf. J'apprécie nos fructueux échanges et votre contribution globale sur ce blog.

    Nous avons emprunté des chemins différents pour conclure nos "Giri" dans la capitale du Mezzogiorno.

    Ok pour un départ en Sardaigne, mais limiter le passage sur l'ile à deux jours (très bon schéma au niveau des étapes), c'est peu, et enchainer le transfert vers la Sicile sans repos me semble "risqué".

    Enna (cote terminale de 3 km à 10%) comme départ avec la "classique" doublette de l'Etna. Mouais.

    Vers Soverato, deux escalades : valico di San't Elia et piano Zilastro.
    "Cona" (désolé Mesdames ...) di San Mazzeo avec un pied de 5 km à 9,6 !
    En tremplin du Campotenese, vous négligeates le valico il Crocefisso, pas grave compte tenu du découpage.
    Col de Fortino = valico il Fortino ou passo Cervaro.
    Je cautionne votre arrivée sur les flancs du Monte Camino.
    Forca d'Oro : s'agit-il du valico Olmo déi Bobbi que Bapt "baptisa" de Cocullo ? Après la "Cona" ...

    Crono situé "juste" sur la riviera adriatique.

    Les étapes suivantes sont impitoyables !
    Successions d'étapes courtes (à peine entrecoupées) avant les deux "reines" assez longues et variées. Bravo !
    Pour ceux qui font des recherches en parallèle avec l'étude des parcours, permettez que je "réattribue" les noms officiels à certaines montées :
    col de Cazzaso = sella di Formeaso
    col de Paularo = passo Duron

    Votre arrivée sur les hauteurs du Stelvio, s'agit-il de la station de ski du Livio ?

    Les dernières étapes me laissent ... pensif !

    Bon crono florentin, mais quid des "strade bianche" à ce stade de la course ?

    Monte Petrella : je connaissais vaguement mais j'ignorais l'"importance" de la pente. Course de cote prévisible.

    Le triple passage du Vésuve s'impose, mais cela suffirait-il à "renverser" une hiérarchie solide ?

    Bon parcours, avec toujours plein de trouvailles, de belles étapes de montagne et des choix osés.

    Ciao.

    reply quote

    Aurélien M. - on friday 04 January 2013 at 10:44:53 permalink

    Bonjour André,

    je vous remercie pour ce commentaire,
    le début d'année s'est bien passé et j'espère que c'est également le cas pour vous.

    Pour Naples, nous sommes même parti dans des sens opposés parfois, mais nous avons fini par nous retrouvez sur certaines routes.

    Merci pour les noms des cols (pas forcément évident de trouver avec le seul outil internet) : cona, cocullo (je l'avais oublié celui-là), quelle belle langue l'italien, un vrai langage de séducteurs!!! Quoique pour l'étape de Scalea j'ai même évité une arrivée au pied du "Grattaculo". (Je l'utiliserai pour un prochain avec arrivée au piano di ruggio.)

    Je souhaitais, à l'origine, rester 3 jours en Sardaigne et 3 jours en Sicile avec le découpage suivant :
    . vallonné + clm
    . plat
    . montagne
    . vallonné
    . plat
    . montagne
    mais je me suis dit que je passais alors trop peu de temps pour pouvoir remonter jusqu'aux Alpes et redescendre sur Naples. Du coup, avec le format d'origine, je ne passais pas par l'Etna pour la montagne mais par les monts du nord-est de l'île, mais j'ai du changer et je me suis retrouver à arriver à Catane et faire une étape pour attaquants. Enfin ce n'est pas trop grave avec ce qui suit.
    Où se situe le valico il Crocifisso ? je ne l'ai pas trouvé.
    Le Forca d'Oro et bien le valico Olmo déi Bobbi (je ne sais pas d'où je tiens le nom forca d'oro).

    Merci pour les étapes alpestre. L'arrivée au Stelvio est bien le Livrio j'ai retrouvé grâce aux photos de google), qui est goudronné vers le col, mais la suite m'est inconnue.

    la dernière semaine m'a également surpris. J'adopte une autre philosophie pour les strade bianche que vous sur le dernier parcours, celle du long parcours (trop long c'est sûr), après c'est du quitte ou double, soit les coureurs roulent tranquillement sur ce genre d'étape, soit la course est animée dans le final (à partir des flancs du monte Amiata) avec les kilomètres dans les jambes. et les conditions climatiques peuvent avoir un rôle important. L'étape peut être magnifique comme gâchée.

    Le Monte Petrella, je l'ai reconnu en étudiant l'arrivée voisine du Camino (et en étudiant juste au nord Eremo Sant-Erasmo (5.25 km à 12%, sur les hauteurs de Roccagorga, utilisé sur un Tirreno-Adriatico) et également la montée de Piana di Santa Serena (12.4 km à 7.7%) dans le même massif sur les hauteurs de frosinone. je me suis dit qu'elle valait le coup cette montée, même si la fin était facile. en plus il y a de la place au sommet près d'espèces de barbecues concentriques. le but de l'étape est en effet la course de côte avec deux petites bosses pour supprimer une partie du peloton auparavant.

    Pour Naples, je me suis dit la même chose, quand j'ai vu les 4 journées dans les Alpes, je me suis dit que le Vésuve est de trop (à l'origine l'étape de Cavalese aurait du être du plat), mais j'ai conservé le Vésuve pour que la course ne soit pas gagnée le dernier jour (défaillances, attaques de loin).

    Le but de la dernière semaine était d'offrir de nouveau du terrain pour les rouleurs, et surtout pour les attaquants (strade bianche et vésuve) sans délaisser la course de côte pour les frileux. Mais cette semaine me laisse également dubitatif.

    Bonne journée
    reply quote

    bapt77 - on friday 04 January 2013 at 20:38:00 permalink

    Aurélien

    Ce départ est effectivement très ouvert avec ce col km 56 qui pourra peser en début de parcours. La dernière côte à l'arrivée aurait pu être accompagné d'une précédente (côte de Muros) et ainsi durcit le final pas si pentu que ça. Je reste ensuite dubitatif sur l'effet d'un tel chrono. Les victoires d'étapes (b) restent dérisoire avec parfois un écart d'une course de 100m alors que les coureurs en ont parcouru 4. Surtout que avec la dose de montagne et de moyenne-montagne, et l''arrivée de vrai premier clm (étape 11 : 35,5 km) un crono même pas équipe de seulement 15-20-25 km aurait été bénéfique. Ici les écarts resteront minimes et la course peut-être un peu plus tendu et tournée vers une fin de course qui suffirait à reprendre ces quelques secondes.
    A l'image de cette deuxième étape en Saidaigne, très belle étape cependant (on dirait aussi une étape inversé ;)
    La Sicile encore ! Non c'est juste assez récurent sur le site. Sinon l'étape de l'Etna dans le même cadre que le Giro 2011 un peu prêt, me parait supérieur dans ton parcours. Tu aurait peut-être pu faire l'arrivée un peu plus près à ce stade de la course comme à Mascalucia.
    Etape 5 ressemble à la fameuse étape d'Annonay mais ici tu ne sacrifie pas deux beaux cols. Et quand on sait que ce sont parfois les débuts d'étapes (pour la quête de l'échappé) qui sont les plus intéressants … Tu renouvelles par contre l'expérience le lendemain avec moins de réussite. Surtout avec ce final qui tranche avec son début. Trop pauvre à mon goût. Une petit côte sèche comme tu en as l'habitude (absence remarquable pour l'instant) aurait eu ma préférence, ex : Via Dottor A. Imperato = 0,75km à 11% (400m à 17-18%)
    Puis on entame le week-end avec une très belle première étape et une seconde plus pour les baroudeurs. La différence de pente est vertigineuse presque ;)
    Ensuite attention au vent lors du clm. L'étape suivante : terrifiante avec ses 232 km et ses deux cols où rien ne pourra être pardonné. Cette étape est selon moi du même calibre qu'un enchainent Crostis-Zoncolan. Un ''petit'' col comme la Monte Tomba-Alano Piave et ce sont des dégâts assurés. D'ailleurs, n'ayant pas encore utilisé ce secteur je vais surement y réparer avec cette exemple.
    Après un pseudo repos je crois que l'on passe à la journée la plus dure de ce parcours. J'approuve ces deux étapes peut-être pas assez différente (ex : étape peu pentu mais un peu plus longue et ensuite une pentu et courte comme ici)
    L'étape 15 me plait énormément et je l'aurais surement construite comme cela dans mon dernier giro lorsque je suis passé par Manghen-Pampeago. Mais je n'ai pas étudié ce col de Lavazé …
    L'étape du Stevio permet une Haute course de côte, ça varie. Je retiens aussi le shéma montagne-repos-clm qui permet de ne pas figer la course.
    Enfin je crains que l'étape des routes blanches soient un peu trop dure. Un final avec tout les chemins rassemblés auraient suffis qui plus est si on ajoute des côtes sèches et la Monte Amiata …
    La Monte Petrella restera par contre anecdotique malheureusement après surtout ce final qui si écart rattrapable il y a, mettra en évidence la dernière étape de ce parcours plus favorable au attaque ''surprise'' et gagnante. Dommage aussi d'arrivée à Napoli pour avoir une ville de renommé comme Grand Arrivée … Car tu serais arrivée surement dans une ville plus proche comme San Seb. Al Vesuvio. Mais je conçois ce choix comme logique.

    En conclusion, bon voir très bon parcours. Diversifier et pentu comme je l'aime. La première semaine me décevant quelque peu par rapport à l'habitude que tu as de sortir des ascensions de 2-3 km à plus de 10%.
    La suite j'adore (un peu moins à partir de l'étape 18 ;). Parcours supérieur au précédent selon moi : plus raisonné et encore … ;)
    reply quote

    Aurélien M. - on saturday 05 January 2013 at 14:12:37 permalink

    Bonjour Bapt,

    Pour la Sicile, c'est vrai que c'est récurrent sur le site ; mais en 5 parcours du giro, c'est seulement mon second passage.

    Les belles côtes bien pentues ont disparu pour le début de tour pour offrir un autre schéma : une lutte plus ouverte pour le maillot rose en première semaine.

    étapes "à l'envers pour la Sardaigne parce que mon but était d'offrir un beau maillot rose aux attaquants (et pas à ceux qui attendent la dernière bosse).
    le clm de 4 km est très court, c'est même un sprint, mais avec les 500 derniers mètres à 5%, des petits écarts seront refaits (tout petit j'en veux pas des gros) pour rouvrir la voie le lendemain. En fait, toute la première semaine est tracée pour favoriser les échappés (avec pourquoi pas un coup comme à l'Aquila en 2010).
    L'étape de Scalea n'est pas trop dure pour pouvoir laisser une chances aux sprinteurs (toujours dans l'optique échappés-sprinteurs-puncheurs).

    Pour les deux étapes de Tolmezzo, je n'ai pas voulu faire des tracés trop différents, seulement une arrivée au sommet et une autre en vallée/descente avec des forts pourcentages tout le temps. un gars en forme le matin ne le sera peut-être plus l'après-midi est inversement, donc étape piégeuse.

    Pour le Lavazè, je n'ai aucun mérite, je pensais au début descendre sur Bolzano, mais je me suis resouvenu du giro 2012 avec l'enchainement Passo Pampeago, Lavazè et Alpe di Pampeago. Je me suis dit qu'au lieu d'attendre les 4 derniers kilomètres de la montée de l'Alpe, autant faire une arrivée en descente après le passo pampeago et le passo lavazè. J'ai juste amélioré à ma façon.

    la dureté des strade bianche, nous le pensons tous, mais je reste intrigué par le résultat.

    En fait, pour le monte Petrella, il faut percevoir cette ascension comme une course de côte (avec sélection auparavant, seulement 60 coureurs environ au pied) avec les strade bianche dans les jambes, puisque l'étape de plaine de la veille sera très rapide. C'est une montée à défaillance (mais le résultat n'est pas assuré c'est sûr).

    Mes prochains giri feront la part belle aux Alpes occidentales pour changer, et les belles ascensions bien abruptes du départ seront de nouveaux au rendez-vous. Mais les prochains tours présentés seront des français (avec départs de Réunion, Guyane, Guadeloupe, Marie-Galante et Martinique).

    Bonne journée
    reply quote

    Aurélien M. - on wednesday 09 January 2013 at 16:59:12 permalink

    Bonjour à tous,

    Aujourd'hui je poste le deuxième tour de l'année : avec départ de la Réunion.
    C'est un tour très montagneux (je n'ai pas souvenir d'en avoir proposé un aussi difficile pour le tour de France). Les quelques étapes vallonnées de la seconde semaine sont faciles pour s'ouvrir aux sprinteurs, aux puncheurs et aux baroudeurs.

    Nombre kilomètre total : 3138 km (dont 94 km de chrono)
    Etape de plaine : 6
    Etape vallonnée : 3 (1 arrivée en côte)
    Etape de montagne : 10 (5 arrivées en altitude)
    Contre-la-montre : 3
    Ascensions 2C à HC : 30

    VENDREDI : ETAPE 1 : contre-la-montre par équipe
    Saint-Denis de la Réunion : 11.5 km
    Description : contre-la-montre matinal le long de l'océan pour établir un premier classement.

    VENDREDI : ETAPE 1b : étape de montagne
    Saint-Denis de la Réunion – Cirques de Salazie et des Tamarins : 72 km
    Km 54 : col Carozin : 3C (7.5 km à 6%, alt. 892m)
    Km 72 : col des Bufs : HC (14.8 km à 8.7%, alt. 1970m, en deux temps : 5.75 km à 10.2%, replat puis 7.5 km à 9.2%)
    Description : on rentre vraiment dans le dur dès la première journée avec la première arrivée au sommet de ce tour au col des Bufs qui domine les cirques de Salazie et des Tamarins et qui se situe au pied du Piton des Neiges, pour avoir un panorama magnifique qui pourrait même reléguer cette difficile montée au second plan.



    SAMEDI : ETAPE 2 : étape de montagne
    Saint-Denis de la Réunion – Piton de la Fournaise : 203 km
    Km 7 : côte de la Montagne : 3C (6.1 km à 6.1%, alt. 444m)
    Km 70 : ascension du Camp Dennemont-route du Maïdo : HC (20.4 km à 8.5%, alt. 1755m)
    Km 124 : ascension des Longoses - chemin de Grande Terre : 1C (13.6 km à 7.9%, alt. 1440m)
    Km 187 : ascension du Nez de Buf : HC (27.5 km à 6.4%, alt. 2075m)
    Km 194 : Pente Zézé : 3C (2.5 km à 6.5%, alt. 2313m)
    Description : grande étape de montagne (en tournant dans le sens inverse des aiguilles d'une montre sur l'île) avec une arrivée au niveau du parking du Pas de Bellecombe avec 5 km de route non goudronnée. En cas d'activité du volcan, l'arrivée est jugée au Pas des Sables, à la fin de la route goudronnée au kilomètre 198.



    DIMANCHE : ETAPE 3 : étape de montagne
    Saint-Pierre de la Réunion – Saint-Denis de la Réunion : 197 km
    Km 10 : côte de la Croisée : 3C (3.9 km à 4.8%, alt. 200m)
    Km 32 : ascension de la Crête-Jacques Payet : 2C (11.3 km à 5.3%, alt. 663m)
    Km 77 : côte du Piton Moka : 2C (5 km à 7%, alt. 430m)
    Km 81 : côte du Piton de Balmann : 4C (1.2 km à 8.8%, alt. 510m)
    Km 104 : côte du Piton Armand : 3C (4.9 km à 5.1%, alt. 269m)
    Km 148 : ascension du Piton Nolan : 2C (12.3 km à 6.2%, alt. 785m, final de 7.3 km à 7.5%)
    Km 187 : ascension du Brûlé : 1C (11 km à 6.9%, alt. 834m, début de 2.9 km à 11.4%)
    Description : dernière étape réunionnaise en tournant toujours dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Les deux jours de repos qui suivent pourraient permettre de voir une belle étape pour ce troisième jour sur l'île.



    LUNDI et MARDI : REPOS : transfert à Marseille

    MERCREDI : ETAPE 4 : étape de plaine
    Marseille – La Grande Motte : 144 km
    Description : première étape plate de ce tour avec la Camargue en guise de décor.

    JEUDI : ETAPE 5 : étape de plaine
    Montpellier – Orange : 106 km
    Description : nouvelle étape de plaine avec la magnifique ville d'Orange pour l'arrivée après avoir traversé Nîmes.

    VENDREDI : ETAPE 6 : étape de plaine
    Avignon – Sisteron : 135 km
    Km 36 : col de Gordes : 4C (1.8 km à 5.8%, alt. 282m)
    Km 64 : côte de Lioux à Saint-Jean : 3C (17.5 km à 3.1%, alt. 825m)
    Km 72 : côte de Sault : 4C (1.8 km à 5.3%, alt. 795m)
    Km 86 : col de l'Homme Mort : 3C (5.1 km à 5.4%, alt. 1211m)
    Km 98 : col de la Pigière : 4C (1.7 km à 5.4%, alt. 968m)
    Description : dernière étape de plaine où l'on prend de l'altitude pour signifier l'arrivée dans les Alpes.



    SAMEDI : ETAPE 7 : étape de montagne
    Sisteron- Embrun : 174 km
    Km 59 : col de Corobin : 2C (7.6 km à 6.8%, alt. 1211m)
    Km 100 : col du Labouret : 3C (3.6 km à 6.6%, alt. 1240m)
    Km 109 : col de Maure : 4C (3.7 km à 3%, alt. 1346m)
    Km 129 : col Saint-Jean : 3C (5.3 km à 4.1%, alt. 1333m)
    Km 150 : col de Pontis : 1C (5.3 km à 9.7%, alt. 1301m)
    Km 167 : côte de Puy-Saint-Eusèbe : 2C (6.2 km à 6.8%, alt. 1210m)
    Description : reprise montagneuse assez calme, mais avec un col de Pontis qui pourrait s'avérer décisif pour l'étape.



    DIMANCHE : ETAPE 8 : étape de montagne
    Embrun – Val d'Isère : 214 km
    Km 51 : col d'Izoard : HC (15.9 km à 6.9%, alt. 2361m)
    Km 72 : côte de la citadelle-Briançon : 4C (1.1 km à 10.4%, alt. 1336m)
    Km 84 : col de Montgenèvre : 2C (8.1 km à 6.1%, alt. 1860m)
    Km 152 : col du barrage de Mont Cenis : HC (22 km à 6.8%, alt. 2074m)
    Km 172 : col de la Madeleine : 3C (3.7 km à 7.7%, alt. 1752m)
    Km 198 : col de l'Iseran : HC (12.8 km à 7.3%, alt. 2764m)
    Description : seule grande étape alpestre pour clore une magnifique première semaine de course et avec un col de l'Iseran décisif.



    LUNDI : ETAPE 9 : étape de plaine
    Bourg-Saint-Maurice – Annecy : 109 km
    Km 58 : côte de Venthon : 4C (3 km à 5.6%, alt. 521m)
    Km 62 : col de Montessuit : 4C (1.75 km à 6.9%, alt. 646m)
    Description : troisième des quatre étapes alpestres avec du plat pour rejoindre Annecy.

    MARDI : ETAPE 10 : contre-la-montre individuel
    Annecy-Annecy : 48.6 km
    Km 31 : col de la Forclaz de Montmin (8 km à 8%, alt. 1150m)
    Description : dernière étape dans les Alpes avec un long chrono autour du lac d'Annecy, dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Le col de la Forclaz de Montmin pourrait couper le rythme de nombreux coureurs et redistribuer des cartes. Un changement de vélo est peut-être à prévoir également.



    MERCREDI : ETAPE 11 : étape de montagne
    Annecy – Montagne de la Dôle (Suisse) : 145 km
    Km 34 : côte de Chêne-en-Semine : 4C (3.6 km à 5.5%, alt. 529m)
    Km 94 : col de la Faucille : 1C (9.7 km à 7.5%, alt. 1320m)
    Km 145 : chalet de la Dôle : 1C (10.9 km à 8%, alt. 1439m)
    Description : nouvelle étape de montagne, dans les monts du Jura cette fois-ci avec une arrivée en altitude en Suisse, sur les hauteurs de Nyon.



    JEUDI : ETAPE 12 : étape de plaine
    Gex – Saint-Amour : 128 km
    Km 44 : côte de Chatillon-en-Michaille : 4C (5.2 km à 3%, alt. 526m)
    Km 93 : col de Corveissiat : 3C (6.1 km à 4.2%, alt. 532m)
    Km 103 : col de la Drévaz : 4C (3.4 km à 3.9%, alt. 452m)
    Description : dernière étape de plaine avant le prochain jour de repos, même si des sprinteurs peuvent encore s'imposer lors des étapes suivantes.

    VENDREDI : ETAPE 13 : étape vallonnée
    Dole – Avallon : 199 km
    Km 72 : côte de Beaune-la Crouze : 3C (9.6 km à 3.5%, alt. 579m)
    Km 104 : côte de Vadurin : 4C (1 km à 5%, alt. 386m)
    Km 114 : côte de Savilly : 4C (3.1 km à 4%, alt. 543m)
    Km 134 : côte de mont Beurgou : 4C (4.1 km à 3.8%, alt. 621m)
    Km 160 : côte du château de Vermot : 4C (1.4 km à 5.6%, alt. 601m)
    Km 172 : côte de Saint-Martin du Puy : 4C (3.9 km à 3.7%, alt. 441m)
    Km 199 : côte d'Avallon : 4C (1 km à 7.5%, alt. 262m)
    Description : première étape vallonnée du tour avec arrivée en côte, enfin, 200m après le gpm. Rien de difficile, le général ne peut bouger sur une étape de ce genre.



    SAMEDI : ETAPE 14 : étape vallonnée
    Auxerre – Nuits-Saint-Georges : 180 km
    Km 174 : côte de Corboin : 4C (2.7 km à 5.4%, alt. 405m)
    Description : nouvelle étape « vallonnée » mais qui peut s'offrir à un sprinteur.



    DIMANCHE : ETAPE 15 : étape vallonnée
    Montceau-les-Mines – Saint-Nectaire : 228 km
    Km 193 : ascension de Rouillat : 3C (12.9 km à 4%, alt. 964m)
    Km 223 : côte de Saint-Nectaire - Tumulus Dolmen de la Pennet : 3C (3.8 km à 6.1%, alt. 950m)
    Description : dernière étape de la semaine toujours aussi peu difficile mais pour puncheurs toujours.



    LUNDI : REPOS : La Bourboule

    MARDI : ETAPE 16 : étape de montagne
    La Bourboule – Le Mont Dore-pic du Capucin : 127 km
    Km 7 : col de la Sur : 3C (6.75 km à 4.3%, alt. 1149m)
    Km 36 : côte de Mouilloux : 4C (2.3 km à 4.5%, alt. 722m)
    Km 41 : côte de Messeix : 4C (3.2 km à 5.6%, alt. 771m)
    Km 91 : col de Guéry : 3C (3.9 km à 6.1%, alt. 1268m)
    Km 100 : col de la Croix de Morand : 3C (3.5 km à 5.9%, alt. 1401m)
    Km 115 : col de la Croix Saint-Robert : 2C (7.25 km à 5.9%, alt. 1451m)
    Km 127 : pic du Capucin : 2C (4.9 km à 6.5%, alt. 1382m)
    Description : reprise par une étape courte mais avec arrivée au sommet d'une montée très irrégulière (1.65 à 5.7%, replat puis, 1 km à 9% et pour finir 1.35 km à 9.4%).



    MERCREDI : ETAPE 17 : étape de plaine
    Tulle – Montauban : 187 km
    Km 9 : côte de Riou-Blanquet : 4C (7.5 km à 4%, alt. 528m)
    Km 52 : côte de la Poujade : 4C (2.9 km à 6.2%, alt. 313m)
    Km 118 : côte de Saint-Cirq-Lapopie : 4C (3.2 km à 5.9%, alt. 342m)
    Description : dernière étape pour les sprinteurs de ce tour.

    JEUDI : ETAPE 18 : étape de montagne
    Muret – Saint-Lary-Soulan-col de Portet : 194 km
    Km 50 : côte du Pirou (Boussan) : 4C (1.6 km à 5.5%, alt. 368m)
    Km 70 : côte de Liéoux : 4C (1.6 km à 5.7%, alt. 450m)
    Km 123 : Port de Balès : HC (11.7 km à 7.7%, alt. 1755m)
    Km 148 : col de Peyresourde : 1C (9.8 km à 7.6%, alt. 1569m)
    Km 165 : col d'Azet : 1C (7.4 km à 8.3%, alt. 1580m)
    Km 194 : col de Portet : HC (16.8 km à 8.3%, alt. 2215m)
    Description : première étape pyrénéenne avec un enchaînement Balès-Peyresourde-Azet-Portet qui pourrait être décisif.



    VENDREDI : ETAPE 19 : étape de montagne
    Lannemezan – Argelès-Gazost : 133 km
    Km 18 : côte de Notre-Dame de Roumé : 3C (5.1 km à 5.1%, alt. 585m)
    Km 32 : côte de Labassère : 3C (2.9 km à 8.6%, alt. 799m)
    Km 40 : côte de Germs-sur-l'Oussouet : 3C (2.2 km à 11.1%, alt. 861m)
    Km 52 : côte de Berbérust-Lias : 3C (3.4 km à 7.2%, alt. 722m)
    Km 82 : col des Bordères : 2C (7.8 km à 5.8% alt. 1156m)
    Km 93 : col du Soulor : 1C (7.3 km à 8.1%, alt. 1474m)
    Km 117 : col de Spandelles : HC (10.3 km à 8.3%, alt. 1378m)
    Description : arrivée dans la descente du col de Spandelles dans une étape courte qui risque d'être animée.



    SAMEDI : ETAPE 20 : étape de montagne
    Lourdes – Chalets d'Iraty : 169 km
    Km 37 : côte de Louvie-Juzon : 4C (2.6 km à 4.8%, alt. 505m)
    Km 87 : col de Bouesou : 1C (7.3 km à 7.4%, alt. 1009m)
    Km 100 : Soum du Soudet : 1C (9.9 km à 6.6%, alt. 1534m)
    Km 109 : Soum du Couret de Planté : 3C (4.4 km à 4.5%, alt. 1437m)
    Km 153 : col de Bostmiendeta : 1C (9.6 km à 8%, alt. 1062m)
    Km 169 : col de Bagargui : 1C (8 km à 9.3%, alt. 1327m)
    Description : dernière étape de montagne et dernière arrivée au sommet aux chalets d'Iraty. Les coureurs distancés devront attaquer dès le col de Bouesou et affronter les 20 km de vallée avant l'enchaînement final s'ils veulent garder tout espoir.



    DIMANCHE : ETAPE 21 : contre-la-montre individuel
    Versailles – Paris : 33.9 km
    Description : contre-la-montre final à Paris pour bouleverser l'ordre établi.

    Bonne soirée

    reply quote

    André - on friday 11 January 2013 at 21:11:24 permalink

    Bonsoir Aurélien.

    Vous vous seriez "contenté" après deux journées de plaine, d'une seule grosse étape de montagne sur l'ile (Saint-Denis - Piton), et j'aurais dit oui à ce départ hors "cadre".

    Retour dans l'hexagone avec une judicieuse alternance d'étape de moyenne et haute montagne : oui à Embrun et Val d'Isère. Mais, au départ d'Avignon, je ne digère pas l'impasse sur des cols comme Pierre-Vesce, Négron ou Monnieux.

    Chalet de Dole : j'aurais préféré une grosse étape auvergnate ou cantalienne d'inspiration "Hamm".
    Dans le meme "schéma", le col de Puthod et la Montagne de Disse (Le Touppinet) auraient permis de rester dans l'hexagone.

    Belles étapes pyrénéennes avec le Col du Portet, supprimé au dernier moment en 1982.

    Un équilibrage (40-40) des cronos aurait été mieux (quitte à fixer le départ sur un autre point du lac d'Annecy).

    Salutations.
    reply quote

    bapt77 - on friday 11 January 2013 at 22:17:37 permalink

    Aurélien

    Lorsque tu me dis que je commence fort sur ma Vuelta …
    Tu commence même trop fort, une étape de montagne aurait suffit.
    Sinon mon schéma aurait été comme cela :
    commencer le premier samedi de Juillet. Faire 2-3 voir 4 (mais 3 jours) étapes sur l'île. Puis transfert mais la prochaine étape de se ferais que le samedi.
    Après ce pose le problème suivant : quelle jour se ferait l'arrivée final ? Je t'aurais donc proposer une courte étape dans Paris au retour de la Réunion. C'est à dire le samedi. Sinon, tes 3 étapes sont parfaites … mais plus en fin de Tour ;)

    Ton étape 7 et surtout 8 est déjà une critique car la montagne arrive presque déjà trop tôt à mon goût. Tu aurait du concentrer toute la montagne sur la fin, après ce luxe de départ .
    Cependant mon opinion sur le clm d'Annecy sera beaucoup plus positive (voir très) pour la sortie des Alpes.
    Bon, par contre ok pour Dôle (descend-tu par le col de Puthod; je suppose ?)
    Espérons qu'il n'y ai pas de chutes voir d'énervement le lendemain.
    La longue transition jusqu'à l'étape 16 fera surement du bien car ton transfert se ferait toujours sentir.
    Cette étape est bonne, dans le même registre que dans mon dernier Tour ;)
    L'étape 18, je proposerais la même étape mais avec la descente (Tour qui sortira après mon dernier Giro en prépa et ma dernière Vuelta aussi. Mais peut-être que ce parcours Français pourrait être entre les deux aussi. Je verrais …).
    Je n'ai plus rien à dire sur Soulor-Spandelles.
    Enfin tu aurais pu et du densifier avec un Ahusky. Voir plus entrer dans le relief à l'ouest.
    Bon choix que ce chrono final. Mais le transfert (nouveau!) vers Paris était t-il toujours aussi utile ? Fictif = choix fictif possible = Bordeaux par exemple ?
    reply quote

    Aurélien M. - on saturday 12 January 2013 at 10:10:39 permalink

    Bonjour André et Bapt.

    Je vous remercie pour les commentaires.

    André, je reconnaît m'être lâché sur la Réunion, le tour n'y va jamais que j'ai voulu utiliser une bonne partie des belles ascensions. Mais tracer 2 plaines plus une montagne serait plus judicieux.
    Pour Avignon-Sisteron, mon souhait était de faire une étape légèrement compliquée : alors mettre Pierre-Vesce aurait été de trop, quant au Négron, je passe au col de l'homme mort qui revient au même.
    En Franc-Comtois moyen, je ne connaissait pas le Puthod, vous me le faîtes découvrir et aurait alors pu alors être tracé. De ce fait, Bapt, je ne descend pas par Puthod mais par le col de la Givrine.
    Je releverai l'erreur pour un prochain parcours pour éviter de faire une boucle et partir direct vers les Pyrénées.
    Pour le Portet, je pense que c'est l'étape reine que tout le monde voudrait voir.
    Pour le chrono, il est possible de supprimer la forclaz pour adopter le parcours exact de 2009 (40.5 km).

    Bapt, Quand je te dis que tu commence fort ta Vuelta est à prendre en compliment.
    Ton idée de transfert ne me convient pas vraiment. Je ne l'ai pas précisé, mais tout reste en métropole, on utilise que du matériel loué sur place pour les départs lointain pour ne pas être encombré (sauf les vélos bien sur), donc avec l'avion, 12h plus tard, arrivée en France et 36h de repos. Bien sûr, ce format ne marche pas avec un départ de Pacifique, mais je ne m'aventurerai pas à tracer des voyages impossibles.
    La montagne arrive trop tôt, oui, pour Val d'Isere, je ne dirai pas la même chose pour Embrun, qui n'est que de la moyenne montagne. Le but était de faire un tour où il faut être en forme du début à la fin, pour plus de défaillances également. Mais c'est le seul tour prévu aussi dur au début ( quoique je pense en tracer un avec toute la haute-montagne les deux premières semaines et avec départ de martinique).
    Le Portet en descente ? tu montes par le non-goudronné au moins ? et je ne suis pas sûr que ca passe en vélo (mais vu qu'en ficitif en envisages de remettre en état alors pourquoi pas : 6 km à 7.3% goudronné sur la route des lacs + 6.8 km à 9% non goudronné).

    Partir plus sur l'ouest pour la dernière étape ? pourquoi pas, mais en voulant utiliser le final bostmendieta-bagargui, cela compliquait plus.
    Mais j'ai une arrivée au port de larrau pour bientôt en venant de l'ouest.
    Je ne suis pas fan d'une arrivée à Bordeaux, fictif ou réel, d'autaut qu'au centre avec le tramway, c'est impraticable pour une grande arrivée de tour. (un sprint sur les rails serait dangereux), mais je vais étudier celui puisque j'ai un transfert Laruns Tours qui se profile en fin de tour.

    Bonne journée
    reply quote

    gui_13r - on saturday 12 January 2013 at 21:59:35 permalink

    Bonsoir Aurelien,
    Un tour de France partant d'outre mer n'est pas une mauvaise idee.
    Les demi-etapes pour commencer c'est pas trop mon truc...
    Je pense qu'il faudrait partir avec un clm l'apre midi, le lendemain c'est ok et a la limte enlever un col le lendemain.
    Les etapes de plat ne me derangent pas.
    Bonne etape vers Embrun et Val d'Isere. Cette etape la arrive un peu tôt vu le debut monstrueux.
    Le clm est tre bien comme ca pas la peine de ressortir celui de 2009.
    La transition est bien.
    Le Portet c'est du lourd!
    Les deux autres etape sont bien mais j'aurai bien aime (pour une derniere etape de montagne) un enchainement Soudet-Port de Larrau mais c'est bien vu que le parcours est tres difficile auparavant.
    Le dernier clm aurai peut etre pu prendre 5km de + pour equilibrer.
    reply quote
    Next page (11 - 20)Last page
  • reply
    Attention: in your message you can use some codes in order to insert one or more links, images or quotes. In order to do so, you can click here to find the list of available codes.

    Codes you can use

    [X] fermer
    You can use the following codes in your message: (in italic script you'll fidn the parts which you'll have to replace)
    | insert a link | insert an image | insert a quote |

    Insert a link

    - link without text: [url]https://www.velowire.com[/url]
    => will give: https://www.velowire.com
    - link with text: [url=https://www.velowire.com]velowire.com, le site qui présente en avant-première le parcours du Tour de France[/url]
    => will give: velowire.com, le site qui présente en avant-première le parcours du Tour de France

    Insert an image

    the maximum width of an image is 600 pixels; if your image is larger it will be automatically shown resized to 600 wide; however, if one clicks on it, it will be shown in its original version
    - image without a description: [img]https://www.lesiteweb.fr/ladresse_de_votre_image.jpg[/img]
    => donnera :

    - image with a description: [img=https://www.lesiteweb.fr/ladresse_de_votre_image.jpg]Le Tour de France 2012[/img]
    => will give:
    Le Tour de France 2012
    Le Tour de France 2012

    Insert a quote

    - quote with name and contents : [quote=Thomas Vergouwen]il est sûr que là la question est plus délicate car il n'y a pas un autre endroit dans le coin qui reçoit déjà le Tour qui pourrait facilement remplacer cette arrivée[/quote]
    => will give
    • Thomas Vergouwen disait :
      il est sûr que là la question est plus délicate car il n'y a pas un autre endroit dans le coin qui reçoit déjà le Tour qui pourrait facilement remplacer cette arrivée


    Your name
    *
    Your e-mail address
    *
    [this adress will never be published but is only used to allow me to contact you if necessary and to send you notifications of new replies if you choose to receive them]
    Be aware of new comments
    Check this box if you'd like to be notified of new comments on this article (please check your e-mail address to make sure you'll receive the notifications)
    Your comment (click here to find the list of available codes).

    Attention!! In order to fight spam you need to answer the simple question below. The answer needs to be given as a number between 2 and 100. If your answer is not correct the other input in this form will be ignored.

    What is the result of six times seven ?
  • Of course you can not only publish your ideas for the Tour de France but also for the Tour of Spain or the Tour of Italy.
    If you don't want to suggest a complete Tour but only a new place or a new climb which might one day be part of the Tour, you can of course do so, either by replying to an existing thread which contains a race route in which this can be embedded or by creating a new discussion thread. In this case, please make sure your title clearly indicates what it's about.

    The contents of this section might be moderated at any time. Modération is done a posteriori (after publication, we reserve the right to delete your message or modify it in order to delete inadapted parts of it) for all messages, except for those which contain one or more external link(s) and/or one or more image(s). Indeed, these messages are moderated a priori, which means they won't be published before a moderator has validated them.

    Your messages might be moderated especially but not only if they contain direct attacks to other people or to any company, if they go against the netiquette or if other users who think your message is unacceptable ask so. You won't be informed of the moderation of your message.

    In case of repeated abuse, velowire.com reserves the right to ban you from this section and/or more globally from publishing anything on this website, by any appropriate means. In that case you'll be notified of this decision.

    If you publish any links but more important photos or any other pictures, you take full responsibility for the publication of these elements. Indeed, copyright applies to elements found on the Internet in the same way it does in the "outside world" and a photographer must for example give his permission for the publication of a photo, just like the author of an image which can be considered as original work has to allow you to use it. In case of doubt, please DON'T PUBLISH A PHOTO OR IMAGE in order to prevent any problems!

    For rights holders: if you discover an image or any other element in this section "It's your Tour" on which you have a copyright or any other property right, please let us know by e-mail at info@velowire.com, clearly indicating in your message which element is concerned by your rights. If you indeed turn out to have rights on such an element, velowire.com will remove it as fast as possible in the usual moderation process and you will than be informed of this removal. velowire.com and it's owner refuse any further responsibility for third party publications in this section.
>> UCI cycling calendar <<