home | Nederlands | English | Français
> blog
> photographs
> UCI cycling calendar
> it's your Tour!
> videos
> guestbook
> search engine
> my CV
> >> copyright <<



follow velowire on Instagram
   
  • Latest photos on this site:
only 124 days to go until the start of the Tour de France 2020, in the mean time check out the 2019 UCI cycling calendar!
RSS |

It's your Tour: Tour de France n°34 - De Clermont-Ferrand à Paris - 3507 km

Après une longue pause sur le forum de plusieurs années, je reviens pour poster un nouveau tracé, conçu dans une nouvelle philosophie

reply create a new Tour (discussion thread)
  • created by Crico on wednesday 15 January 2020 at 15:43:04 | viewed 188 times | 4 messages


    Crico - on wednesday 15 January 2020 at 15:43:04 permalink

    Tour de France n°34

    Description : Nouveau tracé, érigé une nouvelle fois selon un modèle peu académique : la montagne en premier ou au milieu, et des étapes d'ordinaire en première semaine reléguées en troisième pour être rendues plus décisives et rendre l'issue de l'édition plus incertaine. Ainsi, les attaques sur les étapes pavées ou vallonnées parfois contenues afin de préserver l'organisme lors de la troisième semaine de montagne, verront sûrement davantage le jour : Les grimpeurs devront de toutes les manières attaquer dans la montagne, et les battus de ces étapes devront lors étapes finales faire preuve de ruse ou d'audace sur d'autres terrains qui leurs conviendront peut-être mieux qu'à d'autres poids plumes, afin combler leur retard. Un tracé conçu pour offrir plus de spectacle et se révéler plus haletant !

    Au programme :

    - 7 étapes de plaine (dont 1 demie-étape), 5 étapes de Haute Montagne, 3 étapes vallonnées (dont 1 demie-étape, et 1 étape comportant des portions pavées), 3 contre-la-montre individuels, 3 étapes de moyenne montagne, et 1 étape comportant des portions pavées : 18 étapes en ligne (dont une divisée en deux demies-étapes), et 3 épreuves chronométriques



    Le tracé partira du département du Puy-de-Dôme, qui accueillera le grand départ et trois jours de courses intenses. On se dirigera ensuite vers les Pyrénées, qui opèreront une première sélection parmi les grimpeurs lors des deux arrivées aux sommets prévues dans le massif. Les coureurs rejoindront alors les Alpes, avec un contre-la-montre copieux avant la journée de repos qui ouvrira le bal. Après trois étapes très différentes les unes des autres, une étape piégeuse les attendra dans le Beaujolais. Une dernière possibilité de faire des écarts s'offrira aux poids légers mais aussi habiles dans les Vosges au cours d'une étape aux airs de Lombardie, la plus longue du tracé. Une occasion à ne pas manquer, à la veille d'une journée de repos bien méritée, au vu de la deuxième semaine. Place alors au Nord et à ses étapes plates. Une étape de transition amènera le peloton aux portes des Ardennes, où se déroulera un dernier contre-la-montre décisif. Le général pourrait toutefois être renversé dans les ultimes étapes pour flandriens, une surprise pouvant toujours arriver. La dernière étape, coupée en deux, offrira d'abord une demie-étape piège sur les bords de Seine et d'Oise, avant la traditionnelle parade sur les Champs Elysées. La course ne sera pas jouée avant quaztorze heures, le jour de l'arrivée finale !
    L'édition comptera 3 507 kilomètres dont 64 de contre-la-montre individuel. 35 400 mètres de portions pavées jalonneront l'épreuve lors de deux étapes (les dix-huitième et dix-neuvième). Il y aura également 6 difficultés classées Hors Catégorie, 5 difficultés classées en Première Catégorie, et 14 difficultés classées en Seconde Catégorie.









    Etape 1 : Vulcania – Clermont-Ferrand : 177 km
    Samedi 3 juillet – Etape vallonnée
    Départ fictif : 12h30 Départ réel : 12h40 Arrivée prévue à : 17h05 – Déniv + : 2 640m


    Commentaire : Pour cette première étape, les coureurs partiront du parc d'attractions touristique de Vulcania, non loin du Puy-de-Dôme, pour gagner la préfecture du département après une boucle passant par deux des sous-préfectures, ainsi que par la ville de Volvic. Pour pemettre un enchaînement copieux de difficultés, le Chevalard a été écarté, au profit du lieu historique de la bataille de Gergovie. De nombreuses petites bosses jalonneront le dernier tiers de la course, qui mettra en concurrence échappés et puncheurs pour le gain de la première tunique jaune. Les favoris devront faire attention à ne pas perdre de temps les uns sur les autres, le final étant tortueux et piégeux, et les difficultés s'enchaînant sans répit.



    Etape 2 : Issoire – Issoire : 15 km
    Dimanche 4 juillet – Contre la Montre Individuel
    Premier Départ : 11h00 Dernier Départ : 16h52 Dernière Arrivée : 17h10 – Déniv + : 110m


    Commentaire : Un petit contre-la-montre sera au menu de ce Grand Départ puydômois. Les coureurs feront une boucle autour de la cité d'Issoire en passant notamment devant le pont suspendu de Parentignat et en arrivant devant l'abbatiale Saint-Austremoine, joyau architectural de la ville. Les rouleurs puissants pourront faire mouche sur ce parcours où il faudra être explosif et en bonne condition. Les favoris devront être en forme également pour limiter la casse les uns sur les autres.



    Etape 3 : Cournon-d'Auvergne – Jussac : 202 km
    Lundi 5 juillet – Etape de moyenne montagne
    Départ fictif : 11h45 Départ réel : 11h50 Arrivée prévue à : 17h27 – Déniv + : 4 460m


    Commentaire : Le peloton prendra la direction du Cantal après ce week-end chargé, pour une étape très escarpée dans laquelle les organismes devraient souffrir. Des difficultés très pentues attendront les coureurs tout au long de l'étape. Les baroudeurs pourraient profiter du relief pour chercher une première victoire, tandis que les favoris pourraient se tester ou tenter un coup, les difficultés très raides permettant d'écrémer le peloton et d'isoler les leaders, notamment le raidillon final de Mousset. À l'arrivée dans la périphérie d'Aurillac, les débours pourraient être plus conséquents qu'on ne l'imagine...


    Etape 4 : Aurillac – Grenade : 197 km
    Mardi 6 juillet – Etape de plaine
    Départ fictif : 12h45 Départ réel : 12h50 Arrivée prévue à : 17h25 – Déniv + : 2 420m


    Commentaire : Enfin une étape plus tranquille pour tous les coureurs, qui nous amènera du Cantal à la frontière entre Languedoc et Armagnac. Malgré deux ou trois grosses bosses, l'arrivée devrait sourire à un sprinteur. Dans ce joli parcours sur les plateaux du Quercy, il faudra être toutefois vigilant au vent qui pourrait faire la pluie et le beau temps sur la course, comme lors de l'étape d'Albi en 2019...


    Etape 5 : Grenade – Hautacam : 215 km
    Mercredi 7 juillet – Etape de haute montagne
    Départ fictif : 11h45 Départ réel : 11h50 Arrivée prévue à : 17h29 – Déniv + : 3 590m


    Commentaire : Après une longue étape de plaine plus tranquille, la nervosité devrait regagner le peloton durant deux cent kilomètres, dans l'attente de la première arrivée au sommet de l'édition. Il faudra toutefois rester serein, pour ne pas arrivé trop émoussé au pied de la montée mythique d'Hautacam, tristement réputée pour les exploits de cyclistes chargés tels que Riis, Armstrong ou Piepoli avec la bande Saunier-Duval en 2008. Montée sèche, elle sera sans doute le théâtre des premières estocades franches portées entre favoris, et grimpée à un gros rythme. On y verra plus clair en haut sur l'état de forme des leaders.


    Etape 6 : Oloron-Sainte-Marie – Port de Castet : 117 km
    Jeudi 8 juillet – Etape de haute montagne
    Départ fictif : 13h50 Départ réel : 14h00 Arrivée prévue à : 17h26 – Déniv : 3 940m


    Commentaire : Au lendemain d'une étape qui se sera sûrement jouée à la pédale, ou au bluff, les coureurs trouveront un tout autre profil au cur de celle-là. En démarrant sur un gros rythme, le peloton pourrait s'amaigrir après le passage de la Hourcère. De nombreux coureurs seront en effet sûrement émoussés à cause de l'étape de la veille. Cela permettra peut-être de jolis offensives lointaines dans les terribles pourcentages de Marie-Blanque, après moins de cent kilomètres. La dernière difficulté, inédite, sera tout à la fois courte mais aussi piégeuse à cause des forts pourcentages, qui paraîtront plus sévères que d'ordinaire en fin d'étape.


    Etape 7 : Bagnères-de-Bigorre – Carcassonne : 223 km
    Vendredi 9 juillet – Etape de plaine
    Départ fictif : 11h45 Départ réel : 11h50 Arrivée prévue à : 17h16 – Déniv + : 2 620m


    Commentaire : Longue étape de transition entre Pyrénées et Alpes, qui amènera les coureurs dans la célèbre citadelle languedocienne. Si l'étape devrait sourire aux sprinteurs, il faudra faire attention pour eux à ne pas passer à la trappe dans les nombreuses petites bosses qui jalonneront le milieu de l'étape. Certains auront en effet des séquelles du passage intense des Pyrénées, encore bien frais. Si tous les sprinteurs sont encore dans le wagon à Pamiers, la victoire leur tendra les bras.


    Etape 8 : Narbonne – Cavaillon : 218 km
    Samedi 10 juillet – Etape de plaine
    Départ fictif : 12h15 Départ réel : 12h20 Arrivée prévue à : 17h11 – Déniv + : 1 150m


    Commentaire : Seconde étape de transition en direction des Alpes, vers la Capitale du Melon. Les coureurs remonteront toute la Languedoc pour basculer de l'autre côté du Rhône. Il faudra d'ailleurs faire attention aux bordures en fin d'étape dans cette région venteuse. À Cavaillon, les sprinteurs seront à la fête.


    Etape 9 : Apt – Apt : 18 km
    Dimanche 11 juillet – Contre-la-Montre individuel
    Premier départ : 10h40 Dernier départ : 16h40 Dernière Arrivée : 17h05 – Déniv + : 480m


    Commentaire : Un contre-la-montre escarpé vient clôturer cette longue semaine de course. Dans la capitale du Lubéron, c'est un parcours beaucoup plus relevé qu'une semaine auparavant qui s'offrira aux coureurs. Les écarts réalisés seront d'ailleurs peut-être très différents. Deux grosses bosses avantageront les grimpeurs-puncheurs à défaut des rouleurs puissants. Un parcours parfait pour un Alaphilippe en forme, qui mettra aussi à profit l'agilité des coureurs dans les descentes très techniques, au contraire de la première épreuve chronométrique. Juste avant d'attaquer les Alpes, il faudra compter le moins possible de débours pour tenter de l'emporter.



    Repos 1 – Digne Les Bains
    Lundi 12 juillet


    Commentaire : Le peloton avancera au portes des Alpes dans la capitale de la lavande, où une bonne récupération sera indispensable avant d'attaquer le massif, sans quoi la sanction pourrait être sévère dès le lendemain...


    Etape 10 : Barcelonnette – Super Sauze : 139 km
    Mardi 13 juillet – Etape de haute montagne
    Départ fictif : 13h00 Départ réel : 13h10 Arrivée prévue à : 17h31 – Déniv + : 4 830m


    Commentaire : L'entrée dans la seconde semaine sera explosive : dix kilomètres de plat à peine avant d'attaquer les premières pentes. Au lendemain d'un jour de repos, les équipes en forme essaieront sûrement dès le départ de mettre en difficulté les leaders en petite forme. Les descentes assez techniques des trois cols ne devraient pas permettre de vrais retours des lâchés, sans compter l'absence de vraie portion de vallée qui aurait pu favoriser un regroupement. Les favoris auront alors la possibilité de se lancer un vrai duel dans la Cayolle qui formera un joli tremplin vers le Super Sauze, dernière difficulté qui courronera probablement le meilleur grimpeur de l'épreuve. Difficile de ne pas y voir l'étape décisive. Les pentes seront au rendez-vous, l'altitude également, notamment dans la Cayolle et dans le Sauze, ce qui permettra aux meilleurs de réellement se détacher. Si le Tour ne sera pas terminé, ce sera la plus grande occasion pour porter le coup fatal aux autres prétendants à la victoire finale.





    Etape 11 : Embrun – La Mure : 205 km
    Mercredi 14 juillet – Etape de haute montagne
    Départ fictif : 11h20 Départ réel : 11h30 Arrivée prévue à : 17h32 – Déniv + : 6 120m


    Commentaire : Longue étape de montagne dans un registre très différent de celle de la veille. Elle favorisera sûrement une échappée au long cours. Pour ce qui est des favoris, les différences pourront surtout se faire après cente soixante-dix bornes dans le Parquetout. À ce stade avancé de l'étape, les coureurs auront déjà du franchir l'Izoard, le Lautaret, et l'Ornon. C'est pourquoi dans les fortes pentes du cols, les moins frais risquent de céder, et quand bien même ils reviendraient, la difficulté suivante risque à nouveau de leur être fatale. Il restera ensuite quatre kilomètres d'une ascension rapide pour gagner La Mure. Parcours totalement inédit, qui pourrait faire déjouer plus d'un leader. Cette avant dernière étape de montagne devrait par sa position dans le tracé pousser les leaders à de grosses attaques.

    Etape 12 : La Mure – Domène : 105 km
    Jeudi 15 juillet – Etape de haute montagne
    Départ fictif : 14h20 Départ réel : 14h30 Arrivée prévue à : 17h25 – Déniv + : 3 390m


    Commentaire : Dernière étape de haute montagne, avec un profil encore différent. Le peloton descendra rapidement dans la vallée du Drac avant d'attaquer la mythique côte de Laffrey par des routes de traverses au pied. Cette grosse difficulté permettra d'écrémer le peloton, afin que Chamrousse serve de tremplin pour les audacieux qui voudraient se lancer de loin. L'étape promet d'être très rythmée !


    Etape 13 : Moirans – Beaujeu : 219 km
    Vendredi 16 juillet – Etape de moyenne montagne
    Départ fictif : 11h20 Départ réel : 11h30 Arrivée prévue à : 17h16 – Déniv + : 3 330m


    Commentaire : Après un tryptique alpestre très musclé, les leaders ne pourront pas relâcher leur attention. En effet l'étape du jour, plutôt longue, qui amènera le peloton des portes de la Chartreuse et du Vercors au Beaujolais, pourrait s'avérer très piégeuse. Des difficultés assez pentues jalonneront le final, et à vingt bornes de l'arrivée, le col de Vauxrenard pourrait faire un joli tremplin vers Beaujeu : pas de vallée ensuite, des descentes techniques favorisant hommes seuls ou petits groupes, et une dernière grosse bosse où les hommes forts devraient pouvoir creuser. Attention, donc !


    Etape 14 : Châtillon-sur-Chalaronne – Gray : 207 km
    Samedi 17 juillet – Etape de plaine
    Départ fictif : 12h20 Départ réel : 12h30 Arrivée prévue à : 17h06 – Déniv + : 900m


    Commentaire : Après plusieurs journées compliquées dans cette seconde semaine, enfin une accalmie. Le peloton devrait en profiter, et les sprinteurs devraient s'en donner à cur joie en Haute-Saône. Les coureurs longeront le cours de la Saône, et se détendront sûrement avant la dernière grosse bataille au programme pour les grimpeurs.




    Etape 15 : Gray – Eloyes : 237 km
    Dimanche 18 juillet – Etape de moyenne montagne
    Départ fictif : 10h30 Départ réel : 10h40 Arrivée prévue à : 17h04 – Déniv + : 4 700m


    Commentaire : Direction les Vosges au terme de cette seconde semaine de course. Une étape marathon attend les coureurs, une sorte de Lombardie allégé. Après une première partie d'étape plate, les difficultés s'enchaîneront rapidement les unes après les autres. Le profil sera profitable a une belle course entre échappés, mais aussi entre grimpeurs qui disposeront des derniers cols de l'épreuve pour faire des écarts. La pagaille pourrait ainsi être semée assez tôt dans la course, comme ça l'est parfois dans le monument italien ! L'audace de certains sera peut-être décuplée à la veille d'un jour de repos qui permettra la récupération des efforts consentis dans cette longue étape.


    Repos 2 – Epinal
    Lundi 19 juillet


    Etape 16 : Mirecourt – Mouzon : 207 km
    Mardi 20 juillet – Etape de plaine
    Départ fictif : 12h30 Départ réel : 12h40 Arrivée prévue à : 17h29 – Déniv + : 1 530m


    Commentaire : Longue étape de plaine en direction de Mouzon, aux portes des Ardennes. On quittera la célèbre commune de Mirecourt, ville des luthiers, avant de remonter le cours de la Meuse, en traversant les villes principales étant situées le long : Commercy, Verdun, Saint-Mihiel... Les sprinteurs partent grand favoris dans cette étape qui ne propose aucune difficulté répertoriée. Ils devront toutefois faire attention à la petite bosse finale de Moulins-Saint-Hubert, pas très pentue, mais qui compliquera peut-être l'appréhension du sprint massif pour certains. Malgré la route large, régulière, et en très bon état, les derniers kilomètres risquent d'être très dynamités.


    Etape 17 : Mouzon – Sedan : 31 km
    Mercredi 21 juillet – Contre-la-Montre individuel
    Premier départ : 11h10 Dernier Départ : 16h50 Dernière arrivée : 17h30 – Déniv + : 410m


    Commentaire : Une dernière épreuve chronométrée sera présente au programme de cette épreuve. Deux fois plus longue que les autres, elle fera parler davantage la fraîcheur. Légèrement vallonnée, dans les Ardennes françaises, l'étape mettra en lumière les rouleurs en forme dont certains favoris pourraient faire parti.



    Etape 18 : Charleville-Mézières – Orchies : 203 km
    Jeudi 22 juillet – Etape pavée
    Départ fictif : 12h20 Départ réel : 12h30 Arrivée prévue à : 17h20 – Déniv + : 1 350m


    Commentaire : Place aux étapes indécises en fin d'épreuve, qui pourraient faire basculer le général de manière inattendue. Si le hasard peut parfois jouer sur ces étapes, entre crevaisons et chutes, l'agilité sur les pavés et le sens tactique primeront avant tout. Il faudra être assez aguerri sur les pavés du Nord. Après quelques secteurs costauds en Belgique, empruntés au Grand Prix Samyn, qui devraient opérer une première petite sélection, le gros morceau arrivera ensuite quand il s'agira de franchir la Trouée d'Arenberg ainsi que sa petite sur, la Drève de la Princesse, peu connue du grand public. Les secteurs s'enchaîneront ensuite rapidement en direction d'Orchies, et les différences créées dans ces trente derniers kilomètres pourraient être fatales à certains. Total de 18,9 km de pavés.



    Etape 19 : Orchies – Bailleul : 136 km
    Vendredi 23 juillet – Etape vallonnée
    Départ fictif : 14h00 Départ réel : 14h10 Arrivée prévue à : 17h20 – Déniv + : 1 040m


    Commentaire : Après un mini Paris-Roubaix la veille, les coureurs emprunteront les routes de Gand-Wevelgem. Comportant de nombreux secteurs pavés (16,5 km), le départ pourrait s'effectuer sur les chapeaux de roues et des cassures pourraient apparaître. Les coureurs effectueront ensuite une double ascension du Kemmelberg, avant un enchaînement de monts, qui pourrait sourire à un puncheur. Attention aux courses de mouvements pour les favoris...

    Etape 20 : Saint-Omer – Gisors : 223 km
    Samedi 24 juillet – Etape de plaine
    Départ fictif : 11h45 Départ réel : 11h50 Arrivée prévue à : 17h01 – Déniv + : 1 740m


    Commentaire : Après deux étapes compliquées dans le Nord, les baroudeurs tenteront sûrement de s'offrir un dernier bouquet, si les équipes de sprinteurs se retrouvent amoindries. Le peloton traversera la Normandie dans une étape qui s'achèvera aux portes de l'Île de France, à la veille de l'arrivée à Paris. Pas de gros transfert polluant en avion !


    Etape 21A : Gisors – Cormeilles-en-Parisis : 123 km
    Dimanche 25 juillet – Etape vallonnée
    Départ fictif : 10h50 Départ réel : 11h00 Arrivée prévue à : 14h00 – Déniv + : 1 330m


    Commentaire : Particularité de cette dernière journée d'épreuve : afin de rompre avec l'habituelle simple arrivée sur les Champs parfois insipide, il y aura deux demies-étapes ce jour là. Et l'objectif de cette première demie-étape ce sera de mettre un peu de piment dans le scénario de la course. Car si les écarts sont serrés au général, il faudra ô combien redoubler de vigilance en ce début d'après-midi. Le peloton enchaînera quelques grosses bosses, avant de se jeter dans un circuit final un peu tortueux, si ce n'est la dernière ligne droite du circuit permettant une arrivée assez large dans la commune de Cormeilles-en-Parisis. Deux murs très courts à franchir trois fois chacun et séparés par trois kilomètres d'intervalle jalonneront ce final. Il faudra pour les favoris être très vigilant, car la succession de ces difficultés sera très piégeuse. À quelques heures de l'arrivée à Paris, il y aura sûrement beaucoup de tension au sein du peloton : la peur de tout perdre pour le maillot jaune, peut-être...

    Etape 21B : Cormeilles-en-Parisis – Paris Champs-Elysées : 90 km
    Diamnche 25 juillet – Etape de plaine
    Départ fictif : 17h00 Départ réel : 17h05 Arrivée prévue à : 19h00 – Déniv + : 810m


    Commentaire : Après une courte étape riches en émotions, voilà la parade habituelle : trente kilomètres pour profiter du champagne et ensuite le circuit habituel sur les Champs. Quatre sprints intermédiaires permettront de prolonger la bataille pour le maillot vert. Les temps morts juste après chaque sprint pourraient d'ailleurs profiter aux échappés, mais un sprinteur devrait s'imposer sur les Champs en toute logique. Enfin, se déroulera la grande cérémonie, et la boucle sera bouclée !
    reply quote

    André - on sunday 26 January 2020 at 11:23:18 permalink

    Bonjour Crico.

    Je suis favorable à des schémas novateurs. Soit, mais dessiner la dernière étape de montagne/haute-montagne en étape 12 et conclure le volet montagneux par le massif vosgien à une semaine de Paris, là ...

    Auriez-vous fêté le passage à l'an neuf avec Aurélien dans le Puy de Dôme ?
    Même départ géographique musclé. Je m'interroge sur l'ordre des deux premières étape. Sans à priori.
    Le final vers Jussac est magnifique. Belle étape dont je vais m'inspirer.

    A peine le temps de souffler et vous attaquez la rude montée d'Hautacam à froid. Très belle étape le lendemain vers le Port de Castet. Quelles sont les capacités d'accueil là-bas ? Qu'importe, une gestion intelligente devrait permettre d'y arriver. Le col de Lie (2,4 km à 8,3% et l'ajout de quelques kilomètres est une option plutôt qu'Ichère pour ceux qui recherchent des cols pentus. Détail.

    Un chrono de 18 km pour relancer certains coureurs.

    Les Alpes en trois temps :
    Grosse étape par les cols (trop souvent négligés par ASO) des Alpes de Haute-Provence. Les cols d'Allos et Cayolle sont abordés par le versant le plus dur.
    Saint-Pierre de Méaroz étant une commune où est autorisée (je l'ignorais) la production d'un vin (Isère-blanc, rosé et rouge), ne serait-il pas logique pour la promotion viticole et vinicole de candidater pour une arrivée du Tour sur ces pentes à 10% ? Je suis plus indécis sur la troisième étape alpestre. Oui au binôme Laffrey-Chamrousse mais n'aurait-il pas été mieux de conclure au bas de ce dernier obstacle ? Même si la côte de Pinet impose le respect.
    J'aime le jeu des étapes courtes-longues.

    Les enchaînements de montée sur la fin vers Beaujeu et vers Eloyes sont intéressants. Etapes bien construites mais décisives "si et si" !
    Trois étapes de plus de 200 km d'affilée !

    Avant de découvrir la dernière semaine, j'ai anticipé : un chrono consistant, une pavé et une ou deux étapes accidentée. Mais je m'attendais à une grosse étape ardennaise.
    J'ai surligné les trois étapes de Bailleul, Orchies et Cormeilles. Le placement du clm. en premier est judicieux. J'aurais préféré 40 km à 30.
    La demi-étape va faire tiquer. Quid de la dernière siapplication du règlement ? Sans impact sur le général temps ? Notons que c'est déjà le cas avec le tourniquet récurrent ...

    Prises individuellement, toutes les étapes sont bien tracées. Sur la trame globale, c'est osé. Je doute de voir, d'ici peu, ASO s'inscrire dans cette ligne. Le duo Prudhomme-Gouvenou ne semble pas prêt à reproduire le Tour 2001. Avec raison car cette année-là le retour sur Paris était mal pensé contrairement à votre dernière semaine.

    Ciao.






    reply quote

    Crico - on friday 07 February 2020 at 11:12:25 permalink

    Bonjour André,

    Merci beaucoup pour votre commentaire.
    C'est vrai que la montagne a été reléguée vraiment sur le début/milieu de l'esquisse, peut-être à l'excès. Cependant, je serai vraiment curieux d'observer comment se goupille ce genre d'épreuve, qui oui possède une troisième semaine moins insipide que le Tour de France 2001 (j'étais tout jeune encore, je suis allé donc regarder à quoi ressemblait le tracé... Avec les chaudières de l'époque qui réglaient la course rapidement, le Tour n'avait pas du être palpitant en cette troisième semaine monotone).

    Merci beaucoup pour les éloges sur certaines étapes.
    Sur les différentes remarques : J'avoue que je pars du principe que la première étape est toujours assez disputée. Donc si elle ne finit pas au sprint, je trouve plus intéressant de placer le chrono ensuite. Toutefois, à l'inverse, elle pourrait être aussi escamotée...
    Pour l'étape du Port de Castet, difficile de se faire une idée, mais le plateau qui est un point de départ pour les randonneurs offre depuis les photos que j'ai pu voir un certain espace.
    Pour celle de Saint-Pierre-de-Méaroz, je doute même avec le bénéfice de la production vinicole, que la commune dispose des moyens d'accueillir une arrivée. Le village n'est pas aussi célèbre qu'un Aloxe-Corton, ou autres villages bourguignons qui possèdent bien davantage d'hectares destinés aux vignes.
    Pour la dernière demie-étape, c'est vrai que la coutume a quasiment scellé le destin du tracé. Y neutraliser les écarts afin qu'elle soit davantage un défilé que une véritable étape si une demie-étape anime la course en amont pourrait être une idée.
    Néanmoins, un long transfert précède d'ordinaire l'étape finale, et ne permettrait pas toujours ce schéma... Je me le suis permis ici car je n'en fais pas.

    Bonne journée !
    reply quote

    Aurélien M - on thursday 20 February 2020 at 9:47:16 permalink

    Bonjour Crico,

    cela faisait longtemps en effet.

    Tout d'abord la carte ne me dérange pas, tu cherches à éviter les zones ennuyeuses pour pimenter le tout, mais tourner dans ce sens et sortir de la montagne 10 jours avant la fin est quand même trop risqué. J'aurais préféré un parcours plus équilibré quitte à placer des transferts.
    2 étapes pavées en fin de tour, je ne sais pas trop quoi en penser. Une oui, mais deux pourrait trop bouleverser le classement.

    Bref, un tour original, mais qui me laisse perplexe sur certains choix, qui se justifient néanmoins. Mais j'aurais privilégié une grosse étape vosgienne néanmoins + une étape vallonnée en plus et des pavés en moins dans le final

    Bonne journée
    Entame complètement différente de la mienne dans le Puy-de-Dôme effectivement, mais avec une étape vallonnée pour solide gaillard. Néanmoins, je reste sceptique sur le chrono. J'aurais inversé les deux étapes.
    Jussac, approche bien plus complexe que sur le Dauphiné, très dure même comme étape.
    Entame très rapide des Pyrénées, les étapes sont bonnes, mais le Castet n'avait pas forcément sa place après Hautacam, plutôt une arrivée en descente.

    Apt, le chrono reste trop court.

    Les Alpes, ok pour Suer Sauze, belle étape. Je ne sais pas trop ce qui me gêne sur l'étape de La Mure, mais quelque chose me gêne... Certainement la côte de Saint-Pierre, mais aussi ce passage par l'Izoard et le Lautaret certainement.
    Beaujeu et les Vosges restent trop légères pour modifier le classement.
    reply quote
  • reply
    Attention: in your message you can use some codes in order to insert one or more links, images or quotes. In order to do so, you can click here to find the list of available codes.

    Codes you can use

    [X] fermer
    You can use the following codes in your message: (in italic script you'll fidn the parts which you'll have to replace)
    | insert a link | insert an image | insert a quote |

    Insert a link

    - link without text: [url]https://www.velowire.com[/url]
    => will give: https://www.velowire.com
    - link with text: [url=https://www.velowire.com]velowire.com, le site qui présente en avant-première le parcours du Tour de France[/url]
    => will give: velowire.com, le site qui présente en avant-première le parcours du Tour de France

    Insert an image

    the maximum width of an image is 600 pixels; if your image is larger it will be automatically shown resized to 600 wide; however, if one clicks on it, it will be shown in its original version
    - image without a description: [img]https://www.lesiteweb.fr/ladresse_de_votre_image.jpg[/img]
    => donnera :

    - image with a description: [img=https://www.lesiteweb.fr/ladresse_de_votre_image.jpg]Le Tour de France 2012[/img]
    => will give:
    Le Tour de France 2012
    Le Tour de France 2012

    Insert a quote

    - quote with name and contents : [quote=Thomas Vergouwen]il est sûr que là la question est plus délicate car il n'y a pas un autre endroit dans le coin qui reçoit déjà le Tour qui pourrait facilement remplacer cette arrivée[/quote]
    => will give
    • Thomas Vergouwen disait :
      il est sûr que là la question est plus délicate car il n'y a pas un autre endroit dans le coin qui reçoit déjà le Tour qui pourrait facilement remplacer cette arrivée


    Your name
    *
    Your e-mail address
    *
    [this adress will never be published but is only used to allow me to contact you if necessary and to send you notifications of new replies if you choose to receive them]
    Be aware of new comments
    Check this box if you'd like to be notified of new comments on this article (please check your e-mail address to make sure you'll receive the notifications)
    Your comment (click here to find the list of available codes).

    Attention!! In order to fight spam you need to answer the simple question below. The answer needs to be given as a number between 2 and 100. If your answer is not correct the other input in this form will be ignored.

    What is the result of eight times eight ?
  • Of course you can not only publish your ideas for the Tour de France but also for the Tour of Spain or the Tour of Italy.
    If you don't want to suggest a complete Tour but only a new place or a new climb which might one day be part of the Tour, you can of course do so, either by replying to an existing thread which contains a race route in which this can be embedded or by creating a new discussion thread. In this case, please make sure your title clearly indicates what it's about.

    The contents of this section might be moderated at any time. Modération is done a posteriori (after publication, we reserve the right to delete your message or modify it in order to delete inadapted parts of it) for all messages, except for those which contain one or more external link(s) and/or one or more image(s). Indeed, these messages are moderated a priori, which means they won't be published before a moderator has validated them.

    Your messages might be moderated especially but not only if they contain direct attacks to other people or to any company, if they go against the netiquette or if other users who think your message is unacceptable ask so. You won't be informed of the moderation of your message.

    In case of repeated abuse, velowire.com reserves the right to ban you from this section and/or more globally from publishing anything on this website, by any appropriate means. In that case you'll be notified of this decision.

    If you publish any links but more important photos or any other pictures, you take full responsibility for the publication of these elements. Indeed, copyright applies to elements found on the Internet in the same way it does in the "outside world" and a photographer must for example give his permission for the publication of a photo, just like the author of an image which can be considered as original work has to allow you to use it. In case of doubt, please DON'T PUBLISH A PHOTO OR IMAGE in order to prevent any problems!

    For rights holders: if you discover an image or any other element in this section "It's your Tour" on which you have a copyright or any other property right, please let us know by e-mail at info@velowire.com, clearly indicating in your message which element is concerned by your rights. If you indeed turn out to have rights on such an element, velowire.com will remove it as fast as possible in the usual moderation process and you will than be informed of this removal. velowire.com and it's owner refuse any further responsibility for third party publications in this section.
>> UCI cycling calendar <<