Ajouté: dimanche 16 octobre 2011 à 20:40:00

Commentaires

Actuellement il y a 34 commentaires!
  1. Il faut bien avouer que sur le papier, c'est pas vilain !

    Reste à savoir quelle sera la participation. Une arrivée au Stelvio fin Mai, même si ce n'est pas une première, c'est quand même un gros risque. Je ne sais pas où est la solution de repli en cas de neige ? Surement une station dans la montée...

    | Vincent | dimanche 16 octobre 2011 à 22:33:43

  2. Les étapes de montagne du Tour (à part celle de la Toussuire) font pitié à côté de celles du Giro. Et 6 arrivées au sommet, du spectacle en perspective!
    Un seul reproche : l'arrivée un peu tardive de la haute montagne, mais il y aura de quoi faire des écarts.

    Thomas, juste une petite remarque, vous mettez 4 étapes de haute montagne dans votre introduction mais il y en a 5 dans le détail du parcours.

    | Dom | dimanche 16 octobre 2011 à 23:03:22

  3. bonjour Thomas,
    Bravo pour la présentation du Giro 2012. Je commenterai le parcours mercredi en parallèle avec celui du Tour 2012.
    Permettez les précisions et corrections suivantes concernant cette course que (sans fausse modestie) je connais comme "ma poche".
    Vers Porto San Giorgio, les cols et/ou cotes sont très raides.
    Rocca di Cambio (ville-arrivée à plusieurs reprises dans les "Golden sixties"), la montée ultime émerge à 2 km du terme.
    Vers Lago Laceno, le valico di Villagio Laceno (rebaptisé colle Molella) fut le théatre d'un final mémorable en 1998, Zulle débordant irrésistiblement Pantani dans les 4 km de faux-plat successifs à la dernière escalade.
    Assise, moyenne montagne ? non, vallonnée sans plus ! Au meme titre que Sestri Levante (plus incisive).
    Piani Resinelli a acceuilli une arrivée en 1962. Le col précédent l'arrivée est le Culmine (et non Culmie) San Pietro escaladé une seule fois en sens inverse en 2009.
    Le fameux col inédit de haute montagne évoqué par Zomegnan le 30052011 est donc le passo Pampeago escaladé dans le cadre d'une étape extraordinaire (au meme titre que celle de Cortina d'Ampezzo).
    bonjour Vincent,
    Le Stelvio fut arrivée d'étape en 1965 1972 et 1975.
    En 65, par Bormio, l'étape qui devait trouver son épilogue à Solda fut neutralisée à 3 km du sommet du Stelvio (2500m) enneigé. En 1975, ce n'est pas seulement l'étape mais le Giro dont l'épilogue fut le sommet du "géant" attaqué comme en 1972 par Trafoi. Concernant l'étape de 2012, à titre personnel? j'aurais fait l'impasse sur Teglio au profit d'un final Mortirolo-Gavia-Stelvio.

    | André | dimanche 16 octobre 2011 à 23:21:30

  4. parcours plus orthodoxe, je préfère personnellement
    par contre le stelvio au mois de mai ya une chance sur 2 qu il soit impraticable, au pire une arrivée ils se rabattront au col de l Umbrail a 2500 m. Je pense quand meme que ce giro devrait se jouer avant, a cortina et pampeago

    | bichat | lundi 17 octobre 2011 à 17:56:43

  5. Il me plait bien ce giro , sans être dantesque , il à trois très belle étape ( Cortina , Pampeago et Stelvio ) , sinon sympa cette monté inédite du Mortirolo , très impressionant sur la video de présentation , dommage que les strade bianche soit en milieu d'étape .

    Le seul gros défaut , pas assez de chrono pour compassé avec la montagne , tout le contraire du prochaun tour de France

    | lucho | lundi 17 octobre 2011 à 20:11:23

  6. Lucho,
    Ce Giro me plait aussi. Si le Tour de France 2012 n'st pas tellement montagneux on peut faire le double Giro-Tour même si Contador ne fera pas
    Dans quelle étape il ya en milieu les strade bianche?
    Marc

    | Peckstadt Marc | lundi 17 octobre 2011 à 20:27:56

  7. @ Peckstadt Marc

    D'après ce que j'ai lu les strade bianche seront dans l'étape Urbino- Porto Sant'Elpidio , deux montés le Pitino-Madonnella ( on annonce 2,2 km à 14 % ) et le Passo della Cappella sont des chemins de terre

    | lucho | lundi 17 octobre 2011 à 21:48:32

  8. Je confirme ce que dit Lucho,d'ailleurs on voit bien sur le profil de l'étape 6 que dans ces 2 montées,la route est tracée en blanc.
    Un beau giro avec quelques bémols
    -une arrivée très tardive de la haute montagne
    -pas assez de km contre la montre individuel compte tenu de la difficulté en montagne
    -un giro vraiment long à démarrer avec ce périple inutile (sportivement...) au Danemark

    Ceci dit les 3 étapes de montagne de la dernière semaine offrent des parcours magnifiques

    | cytep | mardi 18 octobre 2011 à 0:00:36

  9. Je ferai bien une analyse détaillée du parcours mais pour cela il faut commencer par le principal défaut de ce tracé : la communication sur le côté "plus humain". Partout où je vois ce tracé, c'est ainsi qu'est caractérisé ce tracé avec une formule toute droite sortie du dossier de presse. Thomas n'échappe pas à la "censure" même s'il est peut être le plus light.

    Cela dit, techniquement personne n'a faux : ce Giro est en effet plus raisonnable en comparatif de l'édition 2011. Mais dans l'absolu l'est-il ? Et là ma réponse est simple : non ! Ce Giro n'est pas raisonnable, il suffit d'en voir le résumé :

    - 6 arrivées en altitude
    - 8 + 31 km de contre-la-montre. Pas un chrono usuel le dernier ayant lieu l'ultime jour se faisant sur la récupération plus que les qualités intrinsèques.

    - des transferts qui montrent que RCS garde la main sur ASO dans ce domaine malgré le bel effort français. On retiendra le pire transfert de l'histoire : depuis le Stelvio à Milan, 250km via le versant ascendant, la veille d'un chrono au terme d'une étape d'environ 6h. En gros, la lanterne rouge va finir son rallye à 18h, prendre 4h de transfert dans la vue pour être au départ à 11h30 le lendemain !!! Mais il parait que c'est "plus humain"...

    - Des étapes bizarroïdes : celle du Stelvio déjà, avec ce détour inutile via Teglio ; la soi-disante étape des Strade Bianche avec ce mur inédit à 80 bornes, puis le détour via le faux plat dans le final qui coupe tout l'intérêt des bosses antérieures ; l'étape de Falzes, digne de la plaine mais au milieu des Dolomites.

    A côté de ça, on trouve peut être l'une des plus belles étapes de ces dernières années vers Cortina via une superbe trilogie. L'étape de Pampeago a aussi de la gueule mais à la veille du Stelvio je reste mesuré.

    | Svam | mardi 18 octobre 2011 à 0:29:49

  10. Je ne trouve pas ce Giro moins dur que l'an passé, loin de là.

    Dans la densité des étapes de montagnes d'abord. Il y en a trop selon moi. L'étape du Stelvio et du "faux" Mortirolo ne sers à rien, ils auraient dû faire une étape style Edolo > Bergamo en guise de retour vallonné vers Milan cela aurait équilibré un parcours plutôt bon dans l'ensemble.

    Car bcp de monde critique la première semaine, moi je la trouve plutôt pas mal sur le papier si on excepte le grand départ Danois. Les étapes Rocca di Cambio et Lago Laceno sont très attrayantes pour une première semaine et l'arrivée tardive de la haute-montagne ne me dérange pas sur le Giro (c'est presque tous les ans comme ça ( 2005, 2006, 2007, 2008, 2010...).

    Puis les transferts, Svam évoque le Stelvio, y'en a d'autres pas mal après Vérone, Frosinone, Sestri Levante, Breuil Cervinia... sur des étapes pas toujours faciles. Il y a plus de possibilités pour les sprinters, c'est vrai, mais je ne vois pas en quoi le Giro était plus dur l'an passé niveau montagne je ne vais pas me lancer dans des comparaisons d'ascensions, mais regardez le parcours de l'an passé et celui-ci. Cette année, c'est tout aussi dur !

    Bon, dans l'ensemble, le parcours est assez bon, juste l'étape du Stelvio qui me dérange (je l'aurais enlevé) on dirait qu'elle fut faite de sorte qu'on dise:" Eh regardez on finit en apothéose tout là-haut à 2757m, c'est l'étape la plus dure, la plus éprouvante, la veille de Milan, celle où tout va se jouer". Vu comme ça, ça donne tout sauf envie!

    | thibaut | mardi 18 octobre 2011 à 9:01:45

  11. Par rapport au tour 2012, le giro 2012 parait plus alléchant. Tout dépendra du plateau au départ. Pour moi, le meilleur giro de ces dernières années était celui de 2008 avec menchov, basso, sastre, armstrong, di luca.... et pourtant le parcours avait quasiment occulté les dolomites et ne comportait pas de grandes étapes de montagne!
    pour revenir au giro 2012, l'attente du spectacle risque d'etre un peu longue jusqu'au dolomite mémé si certaines étapes semblent etre intéressantes, celle de cervina -meme si la montée n'est pas très difficile), de lecco et de sestri levante. Les étapes de Cortina et l'alpe de Pampeago seront à mon avis bcp plus décisives que celle du stelvio. L'enchainement duran (très dur de ce coté ouest), staulanza et le terrible giau devrait faire de gros dégat. La double montée de l'alpe di pampeago, précédé du difficil manghen et du raidard du lavazze devrait sceller le général. L'étape du stelvio sera quitte ou double. Soit elle deviendra un monument (surtout si la météo s'en mêle) si les coureurs ont encore assez de force pour attaquer dans le mortirolo, soit elle sera un gros flop jusqu'au 5 dernier km. Mais j'ose croire que le spectacle sera au RV et qu'on revivra peut etre une étape mythique comme celle du giro 1994 avec la victoire de Pantani devant Indurain, Chiapuuci, Berzin... (quel plateau!) après avoir franchi le stelvio,le mortirolo (tiens, tiens..)et le san catarina

    | Sébastien | mardi 18 octobre 2011 à 22:16:50

  12. Sebastien,
    Le giro avec L.A était celui de 2009.

    Le giro part du danemark car c'est zomegnan si cela s'écrit de la sorte qui avait scellé le sort du départ de 2012 donc le nouveau directeur ne pouvait pas revenir en arrière...
    Maintenant dur ou moin difficile en comparaison a 2011 pour peu qu'il fasse très mauvais je doutes qu'il n'y ai pas de spectacle.
    Dans tous les cas vu le nombres d'ascencions difficile en italie des surprises il y en a toutes les années.

    | fred | mardi 18 octobre 2011 à 22:42:44

  13. effectivement le giro du centenaire c'était en 2009!
    et je confirme que les cols en italie sont bien plus pentus qu'en france excepté quelques exceptions (pays basque, larau, grd colombier...)

    | Sébastien | mardi 18 octobre 2011 à 23:12:41

  14. Bonsoir,

    J'avais fustigé la démesure, la surenchère, l'esbroufe, du Giro 2011, non pas en raison de certaines ascensions particulièrement hard, mais de l'incohérence du tracé, de la longueur excessive de nombreuses étapes ainsi que des fastidieux transferts. Certains adversaires de la mouture d'Angelo Zomegnan, qui ne se doutait pas qu'il s'agirait là de son "chant du cygne", n'avaient pas hésité à employer l'adjectif "inhumain". Je ne désire pas absolument jouer au philosophe de service, mais en dépit de son enflure exacerbée, le tracé avait été confectionné par un "humain" pour des bipèdes en cuissards et maillots. Même le pire de l'horreur, le comble de l'abjection (là, je ne parle pas de cyclisme!), restent "humains", car de ce monde!... Je referme la parenthèse. Plus "raisonnable", conventionnelle, la 95ème édition, exposée, le dimanche 16, par Michele Acquarone, le nouveau boss?
    Franchement hostile à l'exterritorialité, je ne jubile pas face aux trois journées initiales au Royaume du Danemark, un beau pays, mais qui ne s'impose pas obligatoirement comme hébergement de cette épreuve. Herning apparaît comme le point le plus septentrional de l'Europe jamais atteint par un grand Tour. Me fiant aux calculs de Thomas, je retiens qu'en sus du rapatriement de la Scandinavie vers Vérone, coureurs et suiveurs se coltineront 1428 kilomètres de migrations extra-sportives. Je ne partage pas l'analyse du concepteur et modérateur de ce portail, qui minimise la portée de ces déplacements, alors qu'il s'est insurgé contre ceux assénés l'été prochain dans l'Hexagone. N'oublions pas que la Botte s'étend sur une superficie n'équivalant qu'aux trois-cinquièmes de la France, ce qui, a priori, devrait faciliter le rapprochement des sites d'arrivée et de départ! Les cadres de RCS Sport rivalisent avec leurs homologues d'A.S.O. au chapitre des manques d'égards. Sept étapes sur les dix-huit en ligne dépassent les deux cent kilomètres (neuf ce printemps), la sixième, entre Assise et Montecatini Terme, revêt même, avec ses 243 bornes, des allures de classique d'un jour.
    Aucun tronçon de "moyenne moyenne" n'emporte mon plein assentiment, car les grimpées terminales n'affichent pas des pourcentages de nature à susciter une bagarre haletante: Rocca di Cambio (1392 m, 17,4 km à 4,3%), Colle Molella (1087 m, 9,7 km à 6,1%), Villa Tassini (323 m, 4,9 km à 6%)... La balade entre Limone sul Garda et Falzes, sans obstacle répertorié, ne mérite nullement cette étiquette.
    Le trip s'achevant à Breuil-Cervinia (2001 m, 27 km à 5,5%), avec le col de Joux (1640 m, 22,1 km à 5,6%), me déçoit, au regard des potentialités qu'offre le Val d'Aoste. Permettez-moi de vous renvoyer à deux de mes parcours, objets des messages 48 et 67 du 7, respectivement 13 novembre 2010, sur le forum dédié au Giro 2011: Ivrea - Ozein (167 km), avec Verrès, colle di Zuccore (1607 m, 16,2 km à 7,5%, HC), Saint-Vincent, Chambave, Cheresoulaz (1500 m, 13 km à 7,8%, 1ère cat.), Nus, Druges (1568 m, 11,5 km à 8,8%, HC), Saint-Marcel, Pont Suaz, route de Pila (1351 m, 10,5 km à 7,5%, 2ème cat.), Gressan, Aymavilles, Poyaz, Ozein (1363 m, 8,2 km à 8,8%, 1ère cat.); Courmayeur - Vesey (160,5 km), avec Morgex, Aoste, Chambave, col du Saint-Panthaleon (1645 m, 16,4 km à 7,1%,
    HC), Châtillon, Saint-Vincent, col de Joux (1640 m, 15,6 km à 6,8%, 1ère
    cat.), Brusson, Quinsod, colle di Zuccore (1607 m, 6,3 km à 9,1%, 1ère
    cat.), Verrès, Issogne, Vesey (1424 m, 11,1 km à 9,5%, HC).
    Busto Arsizio - Pian dei Resinelli, perché no?
    Falzes - Cortina d'Ampezzo se rapproche presque de mes compositions. Après le franchissement du Giau (2236 m, 9,9 km à 9,3%), j'aurais peint la ligne blanche à Pocol, quatre-vingt six hectomètres en contrebas. Le quatuor Manghen/Passo Pampeago/Passo Lavazè/Alpe de Pampeago me ravit. Notez ces profils: 20,5 km à 7,4%, 10,2 km à 9,8%, 6,7 km à 8,7%, 7,7 km à 9,8%! Un départ à Feltre eût réduit de 53,9 kilomètres cette hallucinante randonnée.
    Les 218 bornes entre Caldes/Val di Sole et le Stelvio me hérissent. Les trois versants occidentaux du Mortirolo sont redoutables. La variante choisie affiche des valeurs assez effrayantes: 10,5% de moyenne sur 11,4 km. Les maîtres de cérémonie ont tenu à conclure l'avant-dernier périple au sommet du plus haut col routier du pays. Mouais!
    Pour synthétiser: pas génial, mais quelques crans au-dessus de la tambouille prudhommienne! Voilà!
    Ciao,

    René HAMM

    | René HAMM | jeudi 20 octobre 2011 à 18:37:04

  15. Ce tour d'italie est visiblement découpé en deux parties: une première partie assez facile qui sera réservé aux gros rouleurs et aux sprinters jusqu'à la treizième étape incluse et une deuxième partie extrèmement difficile plutôt pour les purs grimpeurs jusqu'avant l'arrivée à Milan.

    | soso | samedi 22 octobre 2011 à 16:57:34

  16. bonjour,
    Je trouve aussi que le Giro 2012 est beaucoup plus sage que ses devanciers.
    Je partage en grande partie l'analyse de René avec quelques nuances :
    La longueur des étapes de haute montagne ne me dérange nullement.
    La montée vers Lago Laceno (Giro 1998) : le sommet du colle Molella (à 4 km du terme) : 3 km à quasi 10% ! pas interessant ?
    La Villa Tassili sur les hauteurs de Sestri Levante est piègeuse au vu du profil.
    Il est regettable que l'étape des Marches ne trouve pas son épilogue au "Muro" di Montelupone.
    Vers Cortina, j'avais dans un parcours fictif l'an dernier le meme final Duran-Staulanza-Giau.
    J'ai un doute concernant Druges : les 2 montées au départ de Fenis et St-Marcel ne se rejoignent-elles pas à 2,7km du sommet au colle di Champremier ? ce col avait été franchi en 1997 suivi de St-Pantaleon et du monte Cristallo (auxquels j'adjoindrait Zuccore) dans le cadre d'une étape beaucoup mieux construite vers Cervinia.
    40 km en formule clm. indiv. c'est trop peu.
    Ciao tutti.


    | André | samedi 22 octobre 2011 à 18:41:29

  17. Bonjour André,

    Pour le colle Molella, je bats ma coulpe. J'ai relu votre message 3 du dimanche 16 dans lequel vous indiquez qu'il s'agit du valico di Villagio Laceno "rebaptisé". Sur Salite, j'ai trouvé 9,25 kilomètres à 6,3% par Montella, les 4,1 terminaux à 8,7%. Disposez-vous de données plus exactes ainsi que de celles concernant le "Muro" di Montelupone, que les coureurs emprunteront, le 11 mai prochain, à 37,9 bornes de Porto Sant'Elpidio? RCS Sport a t-elle publié le profil des ascensions de la prochaine édition?
    Villa Tassani: nous avons écorché tous deux l'orthographe de cette bosse, dernière aspérité au programme de la 12ème étape entre Seravezza et Sestri Levante. J'ai déjà expliqué pourquoi j'éviterais d'affubler les tronçons les plus difficiles (rangs 4 et 5) d'une distance excessive. Du reste, dans son post 9 du 18 octobre, Svam apporte, sans doute involontairement, de l'eau à mon moulin: il critique les 250 kilomètres de migration en bus, depuis le Stelvio à Milan, via le versant ascendant, la veille d'un chrono au terme d'une étape d'environ six heures. "En gros, ajouta-t-il, "la lanterne rouge va finir son rallye à 18h, prendre 4h de transfert dans la vue pour être au départ à 11h30 le lendemain !!!".
    Excellente journée,

    René HAMM

    | René HAMM | lundi 24 octobre 2011 à 11:01:37

  18. En quoi est-ce "involontaire" ? On ne peut pas être en désaccord sur tout non plus. Ce transfert est déraisonnable ; il faudrait être fou pour prétendre le contraire.

    | Svam | lundi 24 octobre 2011 à 16:49:21

  19. Bonjour Svam,

    Je vais encore paraître "prétentieux" ou "pompeux", mais je suis le seul à avoir dénoncé systématiquement depuis mon implication sur les forums initiés par Thomas, tant pour la Grande Boucle que le Giro, les interminables transferts, qui témoignent d'un manque de respect pour les coureurs comme pour les suiveurs. Je me permets de rappeler que je ne concevrais pas une sérieuse cure vitaminée pour les étapes de montagne sans la compenser par une réduction drastique des déplacements en voiture, bus, train. Avant que vous ne m'objectiez de faire fi des aléas liés à l'organisation d'une grande course par étapes et qui imposent parfois des jonctions extra-cyclistes, j'insiste sur la dimension presque "idéale" que revêt l'exercice funesque de dessiner des profils. Intellectuellement, je pose au préalable le principe que tous les obstacles d'ordre financier ou logistique soient gommés. Le "sans doute involontairement" est une petite "pique", pas méchante, à votre encontre. Les divergences ne me gênent aucunement (par exemple celle concernant le Granier, sur l'axe Saint-Jean-de-Maurienne - Annonay-Davézieux, le vendredi 13 juillet 2012), mais je salue bien volontiers les points d'accord.
    Excellente journée,

    René HAMM

    P.S.: Il n'y a pas foule en ces parages. L'épreuve transalpine ne semble guère susciter d'intérêt, alors que, nonobstant mes réserves, la prochaine édition me branche, sur le papier, nettement plus que la mouture prudhommo-pescheuse.

    | René HAMM | mardi 25 octobre 2011 à 13:38:29

  20. bonjour René,
    Je suis d'accord avec vous pour stigmatiser la gestion du transfert lors de l'ultime étape. Cela n'entame en rien mon opinion sur l'intégration d'étapes de haute montagne longues. Toutefois, vers le Stelvio, ma préférence va à un final Gavia-Stelvio (programmé en 1961 puis remplacé donc inédit).
    Je fulmine comme vous concernant le "trip" valdotain. J'ai en mémoire les magnifiques tracés que vous proposates en 2010 vers Ozein et Vesey.
    A titre personnel, j'ai conçu l'itinéraire suivant destiné à mettre un maximum de lumière sur la Testa d'Arpy : Chatillon - Courmayeur-Val Veny : 138 km via colle St-Pantaleon (1645m) 17km à 6,4% colle di Peroulaz (1315m) 8,7km à 8,1% colle SanCarlo (1971m) 10,5km à 10% (superbement ignoré par ASO en 2009 entre Martigny et Bourg St-Maurice alors qu'il aurait à peine allongé l'itinéraire de quelques hectomètres !) Courmayeur Alta (1502m) 2,5km à 11% et Val Veny (1852m) 3,2km à 9%.
    La province de Macerata "regorge" de montées courtes très escarpées comme Pitino Madonnella (531m) 2,3km à 14,3% (à vérifier) et le muro di Montelupone (273m) 1,8km à 12,3%, ce dernier intégré dans un de mes parcours posté le 5 février avec une arrivée au Pian dell'Elmo (935m) 4,5km à 10%.
    Offagna (300m) 2km à 11,8% (Giro 1994), Recanati (275m) 2,9km à 8% et Tortoreto (339m) 3km à 7,8% (Giro 1995), monte Vidon Combatte (393m) 2,6km à 8,6% (Tirreneo-Adriatico 2010), Gola della Rossa (380m) 2,4km à 9,1%, et colle SanLorenzo (780m) 4,2km à 9,1% et 2,5km à 10,2% sont autant de montées dignes intéret. En 1987 et 1990 le Giro escalada à mi-étape le valico di Sasso Tetto (1624m) 14,5km à 7,5% dont les 8,5 derniers à 10,5% (hc selon moi). Dans le meme massif, je retiens le monte Mortiroli (1272m) 6,6km à 10,8% et 4,3km à 11%. Je m'en voudrais de ne pas mentionner Prati di Val Infante (1320m) 6,4km à 8,8%.
    bien à vous

    | André | jeudi 27 octobre 2011 à 21:04:06

  21. l'arrivée au Stelvio était prévu environ 100 mètres plus haut quelques semaines avant la présantation officielle avec un kilomètre pas asphalté très raide, maintenant l'arrivée est prévu sur le col

    j'aime ce parcours, ce n'est pas parfait (départ au Danemark, les transferts et manque de kilomètres de chrono) mais en général je préfère largement le parcours du Giro 2012 que le parcours du Tour 2012

    | Kris | dimanche 30 octobre 2011 à 14:49:07

  22. @ Pour André

    Un parcours fictif de Giro :

    1° étape > BARI - BARI 18,5 km CLM par équipes

    2° étape > BARI - FOGGIA 182 km
    Etape de plat
    Bari , Sovereto , Ruvo di Puglia , Foggia

    3° étape > FOGGIA - MONTE VESUVIO 189 km
    Etape qui arrive au sommet du Vésuve , pas d'autre difficulté avant , course de côte à prévoir .
    Foggia , Giardinetto , Benevento , Grottolella , Monteforte Irvino , Madonna del Arco , Monte Vesuvio .
    * Monte Vesuvio ( 978 m ) 11,4 km à 7,7 % (1)

    4° étape > NAPOLI - LATINA 167 km
    Etape de plat
    Napoli , Villaricca , Torre San Limato , Formia , Terracina , Villafranca , Latina

    5° étape > LATINA - SAN MARTINO D'OCRE 197 km
    Etape de moyenne montagne avec une arrivé " type mur " et des passages à 20 %
    Latina , Faiti , Frosinone , Guarcino , Valle SantOnofrio , Filettino , Avezzano , Celano , Rocca di Mezzo , Casentino , San Martino d'Ocre .
    * Serra SantOnofrio ( 990 m ) 10,1 km à 4,1 % (3)
    * Serra Sant Antonio ( 1608 m ) 15,4 km à 5,4 % (2)
    * Ovindoli ( 1372 m ) 10,6 km à 5,1 % (2) sommet à 24 km de l'arrivé
    * San Martino d'Ocre ( 1402 m ) 2,5 km à 11,4 % arrivé

    6° étape > L'AQUILA - ORVETTO 191 km
    Première partie de l'étape valloné avec le fameux Terminillo , ensuite plat jusqu'à l'arrivé à Orvieto qui sera juger en côte au bout de 4 km à 4,2 %.
    L'aquila , Casale , Sella di Corno , Micigliano , Morro Reatino , Narni Scala , Tenaglie , Orvietto .
    * Monte Terminillo ( 1808 m ) 16,6 km à 7,8 % (HC)

    7° étape > ORVIETTO - GROSSETO 165 km
    Etape de " Sterrato " , il y aura aussi plusieurs monté dont le Monte Amiata .
    Orvietto , Bolsena , Casone , Montorio , Piancastagnaio , Castel del Piano , Grosseto .
    * Osteria di Baggio ( 571 m ) 9,4 km à 4 % (3)
    * Poggio Evangelista ( 639 m ) 9 km à 4,3 % (3)
    * Monte Amiata ( 1395 m ) 16,8 km à 6,2 % (1)
    * Monticello ( 694 m ) 5,8 km à 6,3 % (2) à 47 km de l'arrivé

    8° étape > GROSSETO - FIRENZE 151 km
    Etape valloné avec une arrivé à Firenze en monté 700 m à 6 % .
    Grosseto , Montepescali , Torniella , Ticchiano , Gallena , Calzaiolo , Tavarnuzze , Firenze .
    * Roccastrada ( 471 m ) 6,4 km à 5,2 % (3)
    * Tavernelle in Val di Pesa ( 380 m ) 5,2 km à 4,1 % (3)
    * San Caciano in Val di Pesa ( 301 m ) 4 km à 4,4 % (3) à 19 km de l'arrivé

    9° étape > FIRENZE - ABETONE 158 km
    Premiére étape sérieuse de montagne avec la monté redoutable de San Pellegrino in Alpes , qui s'enchaine avec la monté finale à l'Abetone , qui est elle assez roulante .
    Firenze , San Mauro , Montesecco , Uzzano , Bagni di Luca , Castelnuovo di Garfagnana , Bernardina , Abetone .
    * Passo del Trebbio ( 748 m ) 11,1 km à 5,1 % (2)
    * San Pellegrino In Alpes ( 1610 m ) 16,6 km à 8 % (HC) à 26 km de l'arrivé
    * Abetone ( 1377 m ) 10 km à 5,8 % (2) arrivé

    REPOS .

    10° étape > LA SPEZIA - CAMPO LIGURE 161 km
    Etape de moyenne montagne , le final est difficile avec notamment le Monte Figogna ( qui est en fait la monté vers Madonna della Guarda , - 1 km ) et le Prani di Praglia ( appellé aussi le Monte Ordinato ) avant la plongé vers Campo Ligure .
    La Spezia , Borghetto di Vara , Bracco , Punta Sant Anna , Punta Chiappe , San Lorenzo della Costa , Corsanego , Bolzaneto , Campo Ligure .
    * La Foce ( 252 m ) 3,7 km à 6,4 % (3)
    * Passo del Bracco ( 623 m ) 9,6 km à 4,7 % (3)
    * Monte Figogna ( 734 m ) 7,8 km à 8,6 % (2)
    * Monte Ordinato ( 877 m ) 8,8 km à 7,7 % (2) à 18 km de l'arrivé .

    11° étape > GENOVA - SAVONA 46,5 km CLM Ind
    Genova , Cornigliano Ligure , Multedo , Vesima , Cogoleta , Varazze , Celle Ligure , Savona .

    12° étape > SAVONA - SAMPEYRE 207 km
    On arrive dans les Alpes , étape de haute montagne , avec dans le final deux colosses comme la Fauniera et Sampeyre .
    Savona , Colle di Cadibona , Montezemolo , Vicoforte , Chiusa di Pesio , Borgo San Dalmazzo , Valdieri , Demonte , Sampeyre .
    * Madonna del Coletto ( 1292 m ) 6 km à 8,8 % (2)
    * Colle de la Fauniera ( 2480 m ) 24,7 km à 7 % (HC)
    * Colle Di Sampeyre ( 2275 m ) 15,9 km à 8,4 % (HC ) à 14 km de l'arrivé

    13° étape > SALUZZO - COMO 236 km
    Plat , la plus longue étape de ce Giro .
    Saluzzo , Savigliano , Pollenza , Vezza d'Alba , Asti , Tricerro , Borgo Vercelli , Cerro Maglione , Como .

    14° étape > COMO - EDOLO 209 km
    Etape de montagne , ma préféré l'enchainement Valico Santa Cristina + Monte Padrio + Mortirolo dans les 80 dernier km .
    Como , Cernobbio , Menaggio , San Pietro , Chiuro , Tresenda , Corteno Golgi , Mazzo di Valtellina , Edolo .
    * Valico Santa Cristina ( 1446 m ) 12,6 km à 8,4 % (1)
    * Monte Padrio ( 1883 m ) 10,6 km à 9,2 % (HC)
    * Passo di Mortirolo ( 1857 m ) 12,2 km à 10,7 % (HC) à 14 km de l'arrivé.

    15° étape > EDOLO - VAL SENALES 168 km
    Etape de haute montagne ( très haute ) , avec les deux sommets de ce Giro , deux monstres comme Gavia et Stelvio , et une arrivé à la station de Val Senales .
    Edolo , Ponte di Legno , Santa Caterina Valfurva , Bormio , Corzes , Castelbello , Senales , Val senales .
    * Passo di Gavia ( 2615 m ) 19,1 km à 7,2 % (HC)
    * Passo di Stelvio ( 2751 m ) 21,4 km à 7,2 % (HC)
    * Val Senales ( 2020 m ) 23,9 km à 6,1 % (1) arrivé.

    REPOS .

    16° étape > BOLZANO - TRE CIME DI LAVAREDO 171 km
    Etape de montagne , six cols au programme et une arrivée mythique aux Tre Cime di Lavaredo .
    Bolzano , Nova levante , Vigo di Fassa , Canazei , Corvara in Badia , Arabba , Caprile , Cortina d'Ampezzo , Misurina , Tre Cime di Lavaredo .
    * Passo di Costalunga ( 1752 m ) 25,8 km à 5,8 % (1)
    * Passo di Sella ( 2233 m ) 10,3 km à 7,3 % (1)
    * Passo di Campolongo ( 1874 m ) 6,1 km à 5,8 % (3)
    * Passo di Giau ( 2225 m ) 15,5 km à 8 % (HC)
    * Passo Tre Croce ( 1809 m ) 8,7 km à 7 % (2)
    * Tre Cime di Lavaredo ( 2330 m ) 4,4 km à 11,5 % (1) arrivé

    17° étape > CORTINA D'AMPEZZO - BASSANO DEL GRAPPA 200 km
    Eétape de montagne avec comme dernier col la monté du Monte Grappa par l'un de ces versants les plus facile .
    Cortina d'Ampezzo , Vodo Cadore , Fornesighe , Agordo , Mezzano , Feltre , Bassano del Grappa .
    * Passo Cibiana ( 1539 m ) 9,5 km à 8,3 % (2)
    * Passo Duran ( 1600 m ) 8,5 km à 7,8 % (2)
    * Forcella Aurine ( 1305 m ) 11,5 km à 6,2 % (2)
    * Passo di Cereda ( 1370 m ) 3,5 km à 7,7 % (3)
    * Croce d'Aune (1014 m ) 11,3 km à 5,2 % (3)
    * Monte Grappa ( 1628 m ) 25,6 km à 5,5 % (1) à 26 km de l'arrivé

    18° étape > BASSANO DEL GRAPPA - VERONA 148 km
    Etape Plate .
    Bassano del Grappa , San Giorgio in Bosco , Battaglia Terme , Orgiano , San Martino Buon Albergo , Verona .

    19° étape > ROVERETO - PRATI DI NAGO 29 km CLM ind
    Chrono individuel , 16 km tout plat , puis ensuite l'ascension inédite à Prati di Nago , et ces pourcentages élévés et même des passages à 22 et 23 % .
    * Prati di Nago ( 1529 m ) 12,5 km à 10,4 % (HC)

    20° étape > RIVA DEL GARDA - PLAN DI MONTECAMPIONE 179 km
    Etape de montagne , deux cols au programme avant la longue et difficile monté vers Plan di Montecampione .
    Riva del Garda , Tremosine , Gardone Riviera , Vestone , Ponte Caffaro , Pezzaze , Pian Camuno , Plan di Montecampione .
    * Passo del Maniva ( 1647 m ) 11,5 km à 8,1 % (1)
    * Colle di San Zeno ( 1417 m ) 13,4 km à 6,8 % (2)
    * Plan di Montecampione ( 1728 m ) 19,2 km à 8 % (HC)

    21° étape > BRESCIA - MILANO 147 km
    Etape plate
    Brescia , Bassano Bresciano , Maleo , Secugnago , Melegnano , San Donato Milanese , Milano .


    | lucho | jeudi 24 novembre 2011 à 21:58:55

  23. bonjour Lucho,

    Je dessine des Tours et des Giri depuis 35 ans, et ma connaissance de la course italienne est plus complète qu'au niveau de la Vuelta.

    Lorsque j'analyse un tracé, outre la "charpente" générale et son équilibre, je dissèque chaque étape avec en perspective les enchainements particuliers, les nouveautés et/ou inédits (surtout au niveau des escalade de type "hammien").

    Avec 13 étapes sur 21 influencées par la montagne, environ 35 cols majeurs dont 11 hors catégorie, n'avez-vous pas eu la main trop lourde ?

    Les cinq premières étapes sont bien construites. J'applaudis en particulier l'arrivée inédite et inconnue pour moi à SanMartino d'Ocre.
    Je perçois moins l'intéret du Terminillo et de l'Amiata loin du terme, meme si j'apprécie les routes blanches.
    SanPellegrino in Alpe, ok mais pourquoi l'Abetone ? Une arrivée en descente (Santa Anna Pelago) ou à LePolle (6km à 8,9%) offrent un intéret supérieur. Beau final inédit et encore inconnu pour moi vers Campo Ligure.
    Etape réussie dans les Alpes occidentales, mais pourquoi n'attribuez-vous pas de Gpm au colle di Cadibona et au Tetti di Montezemolo ? 6 étapes de haute montagne sur l'ensemble de l'arc alpin en plus du crono terminé en cote sont excessifs.
    Je souscris à votre trip vers Edolo (Mortirolo 14km ?). Si l'enchainement Gavia-Stelvio est parfait, il y a trop d'espace entre le sommet de ce dernier col et le pied de ValSenales, et j'aurais préféré une étape courte avec arrivée à Trafoi.
    Grande et belle étape vers les mythiques Tre Cime di Lavaredo. Je m'étonne de ne pas voir apparaitre le passo di Gardena au niveau des difficultés répertoriées, et déplore que vous n'ayez pas fixé la ligne d'arrivée 500 mètres (entre 15 et 24%) en contrehaut (Giro 1974) à 2406m d'altitude.
    Je suis moins élogieux concernant la manche de Bassano del Grappa dessinée à "rebrousse-cols" c'est-à-dire une succession de montées abordées dans le sens le moins pentu.
    Votre troisième crono vers Prati di Nago (une montée que j'avais pronée en 2010) complète parfaitement les autres exercices cronomètrés.
    Enfin l'ultime manche montagneuse, bien construite, emprunte vers Plan di Montecampione un itinéraire différent de l'étape décisive du Giro 1998 (duel Pantani-Tonkov).

    Avec des "matériaux" très différents, vous avez livré une bonne copie, selon moi supérieure à celle de votre Vuelta (selon moi).

    salutations

    | André | samedi 26 novembre 2011 à 17:14:22

  24. Merci , André .

    je posterai un autre parcours ( demain ), que je viens de terminé ( il y à 15 jours ), j'attendrai tes commentaires avec impatience , car je métrise beaucoup moins la géographie Italienne , que celle d'Espagne par exemple ( dont je posterai un autre parcours la semaine prochaine , plus dans le style " Hammien " je dirai ).

    | lucho | samedi 26 novembre 2011 à 18:43:48

  25. Un autre parcours de Giro , qui part de Rome :

    Prologue : ROMA - ROMA 8 km CLM Ind

    1° étape > ROMA - FORMIA 160 km
    Etape totalement plate .
    Roma , Cecchignola , Casale Santa Procula , Campomorto , Borgo Piave , Terracina , Sperlonga , Formia .

    2° étape > NAPOLI - FOGGIA 159 km
    Etape de plat avec quelques bosses .
    Napoli , Caivano , Forchia , Montesarchio , Benevento , Buonabergo , Giardinetto , Foggia .

    3° étape > FOGGIO - CAMPITELLO MATESE 188 km
    Etape plat avant une arrivé au sommet à Campitello Matese .
    Foggia , San Severo , Serracapriola , Larino , Casacalenda , Roccaspromote , Bojano , San Massimo , Campitello Matese .
    * Campitello Matese ( 1456 m ) 13 km à 7,1 % (1)

    4° étape > CAMPOBASSO - PESCARA 161 km
    Etape de plat .
    Campobasso , Ripalimosani , Vallone Grande , Marina di Montenero , Vasto , Punta Mucchiola , Punta di Ferriccio , Pescara .

    5° étape > PESCARA - SULMONA 163 km
    Etape de montagne
    Pescara , Ripa Teatina , Fara Filiorum Petri , Pretoro , Lettomanoppello , Valle della Pescara , San Valentino in Abbruzzo , San Tomasso , Caramanico Terme , Sant' Eufemia , Pacentro , Sulmona .
    * Passo Lanciano ( 1312 m ) 16,4 km à 6,6 % (1)
    * Passo della Maielletta ( 1648 m ) 15,1 km à 8,6 % (HC)
    * Valico Macere Piane ( 1048 m ) 8,2 km à 6,2 % (3)
    * Passo San Leonardo ( 1289 m ) 9,7 km à 4,3 % (3) sommet à 20 km de l'arrivé .

    6° étape > SULMONA - CIVITANOVA MARCHE 185 km
    Etape de plat .
    Sulmona , Monte Capo d'Acero , Scafa , Pianella , Montesilvano , Giulianova , Tortoreto Lido , San Benetto del Tronto , Marina Palmense , Civitanova Marche .

    7° étape > MACERATA - PONTEDAZZO 173 km
    Etape de montagne .
    Macerata , Castelraimondo , Spindoli , Campodonico , Fossato di Vico , Villa Coldecanali , Scheggia , Chiaserna , Frontone , San Savino , Cagli , Pontedazzo.
    * Monte Catria ( 1363 m ) 14,6 km à 6,8 % (1)
    * Monte Petrano ( 1096 m ) 10,5 km à 7,8 % (1) à 11 km de l'arrivé .

    8° étape > URBINO - CESENA 163 km
    Etape de moyenne montagne .
    Urbino , Cavanillo , Tavoleto , Montefione Conca , Faetano , Mercatino Conca , Monte Cerignone , Carpegna , Novafeldria , Rontagnano , Monteleone , Cesena .
    * Taverna ( 289 m ) 2,4 km à 8,4 % (3)
    * San Marino ( 622 m ) 9,5 km à 5 % (3)
    * Monte Carpegna ( 1367 m ) 6,4 km à 10 % (2)
    * Perticara ( 658 m ) 5,3 km à 6,8 % (3)
    * Ciola Araldi ( 405 m ) 2,8 km à 8,8 % (3)
    * Sorrivoli ( 242 m ) 1,9 km à 9,3 % (3) à 6 km de l'arrivé .

    REPOS

    9° étape > CESENATICO - FIRENZE 161 km
    Etape de plat .
    Casenatico , Pieve Quinta , Lugurina , Rocca San Casciano , San Benetto in Alpe , San Godenzo , Sagginale , Osteria di Novoli , Pratolino , Firenze .
    * Passo del Muraglione ( 904 m ) 9,2 km à 4,4 % (3)

    10° étape > Firenze - Firenze 56 km CLM Ind
    Chrono plat .
    Firenze , Castello , San Mauro , Firenze .

    11° étape > FIRENZE - BOLOGNA ( Madonna di San lucca ) 156 km
    Etape de moyenne montagne , arrivé à bologne au sommet de San lucca .
    Firenze , Capezzano , Pistoia , Piteccio , Pontepetri , Granaglione , Porretta Terme , Strada , Montepastore , Casalecchio di Reno , Bologna .
    * Sammommé ( 720 m ) 8,4 km à 7,2 % (2)
    * Bombiana ( 788 m ) 5,5 km à 7,8 % (2)
    * Madonna San luca ( 240 m ) 2,3 km à 8,8 % , arrivé .

    12° étape > BOLOGNA - TREVISO 182 km
    Etape de plat .
    Bologna , Osteriola , Montalbano , Santa Maria Maddalena , Campagnazza , Bagnoli di Sopra , Malcontento , Villa Cameroni , Treviso .

    13° étape > PORDENONE - MONTE CROSTIS 184 km
    Etape de haute montagne , avec un final dantesque Zoncolan + Crostis .
    Pordenone , San Giovanni del Tempio , Pedemonte , Alcheda , Redona , Tramonti di Mezzo , Caprizi , Ovaro , Sutrio , Cercivento , Monte Crostis .
    * Piancavallo ( 1290 m ) 14,6 km à 7,9 % (1)
    * Forcella di Pala Barzana ( 845 m ) 6,4 km à 6,9 % (3)
    * Forcella di Monte Rest ( 1075 m ) 12,8 km à 5,8 % (2)
    * Monte Zoncolan ( 1726 m ) 10,4 km à 11,8 % (HC)
    * Monte Crostis ( 1885 m ) 16,2 km à 8,5 % (HC) arrivé

    14° étape > AURONZO DI CADORE - BOLZANO 206 km
    Etape de haute montagne , six cols au programme , certainement l'étape reine de ce giro .
    Auronzo di Cadore , Stabiziane , Pocol , Rocca Pietore , Canazei , Passo Nigra , Prato all'Isarco , Cornedo all'Isarco , Bolzano .
    * Passo Tre Croci ( 1810 m ) 9,5 km à 6,5 % (2)
    * Passo di Giau [Cima Coppi] (2225 m ) 15,6 km à 6,7 % (HC)
    * Passo Fedaia- Marmolada ( 2059 m ) 13,4 km à 7,8 % (HC)
    * Passo di Costalunga ( 1753 m ) 7,5 km à 5,7 % (3)
    * Obergummer ( 1346 m ) 12,3 km à 8,2 % (HC)
    * Prato di Kohl ( 1245 m ) 9,6 km à 10,1 % (HC) à 17 km de l'arrivé

    REPOS

    15° étape > BOLZANO - MERANO 2000 155 km
    Etape de montagne.
    Bolzano , Auna di Sotto , Sarentino , Riobianco , Castel Tona , Stanga , Val Passiria , Saltusio , Merano 2000 .
    * Auna di Sopra ( 1368 m ) 18,1 km à 6 % (2)
    * Passo di Pennes ( 2196 m ) 13,4 km à 6,6 % (1)
    * Passo di Monte Giovo ( 2090 m ) 15,6 km à 7,3 % (HC)
    * Merano 2000 ( 1646 m ) 15,9 km à 8,1 % (HC) arrivé

    16° étape > MERANO - VERONA 187 km
    Plat , le col de Palade en début d'étape .
    Merano , Lana , San zeno , Val di Non , Trento , Besenello , Rovereto , Volargne , Chievo , Verona .
    * Passo delle Palade (1528 m ) 17,9 km à 6,7 % (1)

    17° étape > BRESCIA - COMO 156 km
    Etape valloné , surtout le partie finale qui emprunte un ancien final du tour de Lombardie .
    Brescia , Rovato , Cavernago , Ponte San Pietro , Pescate , Pusiano , Rezzago , Sormano , Blevio , Como .
    * Colma di Sormano ( 1118 m ) 9,7 km à 6,5 % (2)
    * San Fermo della Battaglia ( 389 m) 2,8 km à 6,8 % (3) à 5 km de l'arrivé

    18° étape > VARESE - COVAREY MONTE AVIC 181 km
    Etape de montagne .
    Varese , Sesto Calende , Prato Sesia , Crevacuore , Strona , Biella , Settimo Vittone , Verrès , Covarey Monte Avic .
    * Alpe di Noveis ( 1108 m ) 8,3 km à 8,5 % (2)
    * Croce Serra ( 848 m ) 11 km à 4,6 % (3)
    * Covarey Monte Avic ( 1363 m ) 10,5 km à 9,3 % (HC) arrivé

    19° étape > IVREA - SESTRIERES 186 km
    Etape de haute montagne , au menu le redoutable Finestre .
    Ivrea , Vauda Canavese , Caprie , Bussoleno , Susa , Molaretto , Meana di Susa , Pourrières , Sestières .
    * Moncenisio ( 1432 m ) 11,9 km à 7,3 % (1)
    * Colle delle Finestre ( 2168 m ) 18,2 km à 9,1 % (HC)
    * Sestières ( 2037 km ) 9 km à 5,6 % (2) arrivé.

    20° étape > MILANO - MILANO 24 km CLM ind


    FIN.....

    | lucho | dimanche 27 novembre 2011 à 17:08:32

  26. bonjour Lucho,

    Votre tracé du 27 s'inscrit dans la ligne du précédent. D'un point de vue régional, seules la Calabre et la Basilicate sont absentes en plus des iles.

    Vos étapes sont bien construites dans l'ensemble, et les étapes cronos et de montagne stratégiques bien positionnées. Treize étapes de montagne : c'est beaucoup, mais quel contraste au niveau des contenus avec leS "bouillis tièdasses" sans épice d'ASO.

    Les escalades inédites ou rares sont présentes comme Bombiana, Ciola Araldi, Taverna, Obergummer, Prato di Kohl, Alpe di Noveis et Covarey d'une part; Macere Piane (1095m et 3 km très pentus au sommet : Giro 1992), Auna di Sopra ou Renon (Giro 1995), Pala Barzana (Giro 1975 à vérifier), Merano 2000 (Giro 1988), valico di Villagio Moncenisio (Giro 2009) d'autre part.

    Quelques "différents" au niveau du parcours :
    - dans les Abruzzes, j'avais fixé sur le meme terrain une arrivée à Caramanico-Terme juste après la descente du Macere Piane*,
    - le passo delle Palade, perché ?
    - Colma ou muro di Sormano ? SanFermo ou Civiglio ? vers Come
    - Grande étape des Alpes : elle emprunte une partie d'un de mes parcours avec les cols de Muni initialement et une arrivée à Cesana Alta (projet d'aménagement du site de LaBercia : 2240m)*
    - curieusement, l'altitude de plusieurs cols est différente de celle de toutes les sources en ma possession.

    * Della perla del Salento alla perla delle Dolomiti, présenté sur le blog du Giro 2011 (novembre 2010).

    salutations.

    | André | mardi 29 novembre 2011 à 18:52:45

  27. bonsoir,

    En février (sur le blog du Giro 2011), j'ai publié un parcours baptisé un peu pompeusement "Giro per scalatori", hors normes, avec notamment 17 montées qui à ma connaissance n'avaient pas encore été proposées.
    J'ai tenu compte des escalades présentées lors de ce Giro particulier et de précédents pour l'élaboration du tracé ci-dessous construit en parallèle avec un autre (départ de la Riviera Ponente et arrivée à Turin) que je posterai après un Tour de France (au départ d'Alsace).

    sab. 1 : Locri-Epizefiri - Crotone : 149 km
    dom. 2 : Hera-Lacinia - Sibari : 128 km
    dom. 3 : Sibari - Metapontum : 60 km
    lun. 4 : Lido di Metaponto - Lecce : 198 km
    mar. 5 : Lecce - Brindisi (crono individuale) : 42 km
    mer. 6 : Brindisi - Foggia : 239 km
    gio. 7 : Campobasso - Privernum : 194 km
    ven. 8 : Sermoneta - Monte Scalambra : 113 km
    sab. 9 : Frosinone - Spoleto : 198 km
    dom. 10 : Gualdo Tadino - Serravalle di Carda : 146 km
    lunedi (riposo)
    mar. 11 : Arezzo - Baita di Calabaia : 172 km
    mer. 12 : Forte déi Marmi - Sestri Levante : 103 km
    gio. 13 : Sestri Levante - Varazze : 179 km
    ven. 14 : Varazze - Laveno : 187 km
    sab. 15 : Laveno - Zelbio-Veloso : 186 km
    dom. 16 : Como - Selvino : 147 km
    lunedi (riposo)
    mar. 17 : Bergamo - Brescia : 114 km
    mer. 18 : Sirmione - Gardone Riviera (crono individuale) : 43 km
    gio. 19 : Desenzano del Garda - Treviso : 141 km
    ven. 20 : Treviso - Gosaldo-Villa Sant'Andrea : 139 km
    sab. 21 : Agordo - Aple di Luson : 174 km
    dom. 22 : Trento - Milano : 215 km

    22 étapes au total.
    2 clm. indiv. (85 km)
    11 étapes de plaine dont 3 accidentées (7-9-12)
    9 influencées par la montagne dont :
    5 de moyenne montagne incisives (8-13-15-16-17
    1 course de cote (11)
    2 étapes de montagne décisives (10-20)
    1 "tappona" de haute montagne (21)

    LES PRINCIPALES DIFFICULTES

    Sermoneta - Monte Scalambra
    (Cori, Segni, Cave, Gennazzano)
    * Amazzacane (673m-2) 5,3km 8,7%
    * Rocca Massima (592m-3) 3,2km 9,7%
    * Rocca di Cave (933m-2) 5,6km 8,2%
    * Monte Scalambra (1355m-1) 8,5km 8,1%

    Gualdo Tadino - Serravalle di Carda
    (Costacciaro, Chiaserna, Cagli, bivio Piobicco)
    * monte Cucco (1100m-2) 6,3km 8,9%
    * monte Catria (1368m-1) 11,2km 7,5%
    * monte Petrano (1087m-1) 10km 7,9%
    * monte Nerone (1364m-S) 11km 9,3% arrivo 10 km

    Arezzo - Baita di Calabaia
    * Baita di Calabaia (1098m-1) 5,5km 10,4%(Ciocco)/3km 8,4%

    Sestri Levante - Varazze
    (Genova, Campomorone, Voltaggio, Urbe)
    * madonna della Guardia (820m-1) 9,3km 8,1%
    * passo della Bocchetta (772m-2) 8,5km 7,7%
    * Capanna Marcarolo (758m-2) 2,6km 7,3%(Eremeti)/4,3km 6,4%
    * passo Faiallo (1061m-2) 12km 5,4%
    * passo monte Beigua (1283m-1) 3,5km 9%(Pian di Peluolo)/3,3km 8,1% arr. 20km

    Laveno - Zelbio-Veloso
    (Cittiglio, SanAntonio, Brusimpiano, Como, Bellagio, Madonna del Ghisallo)
    * passo Cuvignone (1036m-1) 9,5km 8,2%
    * monte SanMichele (887m-3) 2,6km 9,3%
    * forcella di Marzio (743m-2) 3,7km 6,7%(Ardena)/3,6km 8,2%
    * il Civiglio (617m-2) 4,2km 9,8%
    * monte SanPrimo (1090m-1) 11,5km 7,3%
    * muro di Sormano (1124m-1) 7km 8,9% arrivo 6km

    Como - Selvino
    (Torre de Busi, SanOmobono, Brembilla, Zogno)
    * valico di Valcava (1340m-1) 10,4km 8,8%
    * forcella Berbenno (700m-3) 6,5km 5,2%
    * SantAntonio Abbandonato (1003m-1° 6,7km 8,7%
    * Miragolo SanMarco (933m-2) 8km 7% arrivo 2km

    Bergamo - Brescia
    (Borgo di Terzo, Sarnico, Sulzano, Sarezzo, Muratello)
    * colle di SanFermo (1067m-1) 7km 9,3%
    * Caposs (884m-1) 8,3km 8,4%
    * monte Maddalena (839m-1) 5,2km 12,1% arrivo 14km

    Treviso - Gosaldo-VillaSantAndrea
    (Semonzo, Pedavena, Fiera di Primiero)
    * monte Grappa (1745m-S) 18,5km 8,3%
    * valico della croce d'Aune (1015m-2) 8,5km 7,8%
    * passo Cereda (1369m-1) 6,7km 9% arrivo 8km

    Agordo - Alpe di Luson
    (Forno di Zoldo, Cortina d'Ampezzo, Valdaora, SanVigilio di Marebbe, Luson)
    * passo Duran (1601m-1) 10,7km 8,3%
    * passo Cibiana (1536m-2) 8,3km 7,8%
    * passo Tre Croci (1809m-2) 8,1km 7,2%
    * passo dello Furcia (1789m-1) 9,1km 8,1%
    * passo delle Erbe (CimaCoppi 2004m-S) 6km 7,8%/6,4km 9,5%
    * Alpe di Luson (1625m-1) 6km 10,6%

    Ciao

    | André | samedi 17 décembre 2011 à 17:44:39

  28. Superbe parcours André ; toujours des cols court mais très pentu ( dans le style Hammien et André ) , ma seule critique pour ce parcours , mais encore une fois chacun son style , y est vrai que moi j'adore les cols long un peu moins pentu ( les Gavia , Stelvio , Manghen , Fauniera etc...), je regarderai sur une carte et le Web en détail ton parcours , j'avoue que je suis toujours très impressionné par les richesses de le géographie Italienne , mais hélas je suis loin de la maitrisser , même si j'ai dessiné deux parcours , il va me falloir donc beaucoup de temps pour tout analyser , je ne connais pratiquement pas les montés proposés à part Catria ,Petrano , Nerone , Ciocco , Guardia , Beigua , Muro Sormano , Valcava , Grappa , Cereda , Duran , Cibiana , Tre Croce , Furcia , Erbe ; j'ai donc pas mal de boulot , mais merci pour me faire découvrir toutes ces nouvelles montés .

    | lucho | dimanche 18 décembre 2011 à 10:31:10

  29. bonjour Lucho,

    Je me suis prioritairement concentré sur des escalades inédites et/ou peu connues, mais je partage votre opinion : soit il manque une étape avec des cols longs, soit j'aurais dù intégrer quelques montées d'une vingtaine de kilomètres dans l'une ou l'autre étape.
    Pour y remédier, je modifierais la dix-septième étape située au lendemain d'un jour de repos :
    Bergamo - Brescia : 230 km
    * passo della Presolana (1297m-2) 5,8km 7,2%
    * passo Vivione (1828m-1 21,2km 5,1%
    * passo Croce Domini (1892m-S) 20,5km 7,5%
    * passo Maniva (1664m-S) 15km 7%
    * monte Maddalena (839m-1) 5,2km 12,1% arrivo 14km
    Je fais le sacrifice du SanFermo (escaladé en 1973 1974 1981 et 1983-arrivée) et de l'inédit Caposs, mais j'ajoute une étape de haute montagne avec arrivée en descente longue. De surcroit à la veille d'un crono.

    Salutations

    | André | dimanche 18 décembre 2011 à 12:13:56

  30. bonsoir,

    Grand départ du Giro 2013 de Naples le samedi 11 mai.

    L'ile d'Ischia, est candidate à une étape initiale.

    En revanche, le Rifugio Calvanico (1320m d'altitude et 7,8km d'escalade à 13,1%) ne sera, malgré la pétition de plus de 100000 signatures, probablement pas escaladé en début d'épreuve.

    La première arrivée en altitude, dans le sud pourrait avoir pour cadre, dans le massif de la Sila, Camigliatello (Monte Scuro ?).

    Le projet d'étape enchainant Zoncolan et monte Crostis n'est pas abandonné.

    buona notte.

    | André | mardi 28 février 2012 à 22:59:41

  31. j aime bien assister a
    une arrivee d une etape de montagne ( GPM)

    | bechirsaaydia | lundi 19 mars 2012 à 21:23:56

  32. RECEVOIR LES INFOS DU GIRO

    | bechirsaaydia | lundi 19 mars 2012 à 21:26:55

  33. bonjour Bechirsaaydia, (p32 : recevoir infos du Giro)

    La présentation du Tour d'Italie 2013 devrait avoir lieu le dimanche 30 septembre 2012, soit le lendemain du Tour de Lombardie 2012.

    La course devrait s'élancer de Naples le samedi 11 mai.

    Les responsables de RCS ont laissé sous-entendre un parcours plus méridional en compensation de 2012.

    Infos principales :
    1813-2013 : hommage à Giuseppe Verdi
    1963 : 50 ans après la caqtastrophe du Vajont, arrivée envisagée à Longarone.
    Contacts RCS avec responsables locaux du Salento (Lecce ?)
    Contacts RCS avec responsables du Vicentino (3 jours dont repos et crono)
    Contacts RCS avec responsables locaux du "Canavese" (arrivée au sommet du "Nivole"-Gran Paradiso altitude 2612m, et départ d'Ivrea)
    Contacts RCS avec responsables province de Belluno (on évoque une arrivée inédite "effrayante" en enchainement du Zoncolan et Crostis).
    Accords sur 3 années avec le Haut-Adige (Falzes 2012, Val Gardena Alpe di Siusi ou Plan di Corones 2013 ?).
    Passage par le circuit des mondiaux 2013 en Toscane.
    Ces infos semblent relativement crédibles.

    Les rumeurs suivantes circulent (à prendre avec beaucoup plus de réserves).
    Etapes initiales :
    crono par équipes à Naples, circuit d'Ischia, et arrivée à Agropoli.
    Etapes en Basilicate et Calabre (Camigliatello Silano ?) avant le Salento.
    Arrivée au sommet à Campitello Matese ou Prati di Tivo pour conclure cette partie méridionale. Notons que les indiscrétions concernant le sud le la péninsule ont un "indice de crédibilité" plus faible.

    Au centre de la botte, sont avancés : Pescara, Assise, Gubbio, et Montefeltro-Montecoppiolo (hommage à Pantani).

    A ce stade de la course, deux questions se posent : la caravane bifurquera-t-elle vers les Alpes occidentales ou les Dolomites ? passage à l'étranger ou Giro "intra muros" ?
    Arrivée évoquée en France (qui ne serait pas l'Alpe d'Huez !), Valloire-Galibier ?, Les Deux Alpes ?, peut etre dans le cadre de projet commun concernant le Mont Viso.
    Candidatures suisses (LaPunt ?), slovènes (Vrsic ?), autrichiennes et ... allemande(s).
    Candidatures vénitiennes : Vittorio Veneto, Trevise, Riese Pio X.
    Hommage à Enzo Ferrari.
    Candidatures dans le Trentino : Sega di Ala, Levico-Terme.

    Enfin, Brescia fut pressentie pour acceuillir la conclusion du Giro... mais il n'y a plus d'info à ce sujet.

    Nous devrions disposer d'informations supplémentaires et plus concrètes endéans les deux mois, au terme du Giro 2012.

    salutations.





    | André | vendredi 30 mars 2012 à 19:11:16

  34. Giro 2013 :
    Arrivée au sommet du Galibier (2646m) confirmée. Par Valloire !
    Annoncer un truc pareil la veille de l'arrivée du Tour 2012 .... raté !

    Buona notte

    | André | samedi 21 juillet 2012 à 23:53:55