home | Nederlands | English | Français
> actualités
> photos
> calendrier cycliste UCI
> à votre Tour !
> video's
> livre d'or
> moteur de recherche
> mon CV
> >> copyright <<



suivez velowire sur Instagram
   
  • Derniers ajouts en photos :
RSS |

La Vuelta a España fête son 80ème anniversaire en 2015 avec un parcours toujours aussi dur

Ajouté: samedi 17 janvier 2015 à 18:25:00
  • < Blog | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati | printer friendly version

    La Vuelta a Espa&ntildea fête son 80ème anniversaire en 2015 avec un parcours toujours aussi durCette année la Vuelta a España fête son 80ème anniversaire avec sa 70ème édition, le Tour d'Espagne 2015. Ce sont neuf arrivées au sommet qui marqueront la course, en plus du contre-la-montre par équipes d'ouverture, un seul contre-la-montre individuel à 5 jours de l'arrivée.

    Ci-dessous velowire.com retrace les principales informations disponibles sur le parcours présenté dimanche dernier.

    Le Tour d'Espagne 2015 en quelques chiffres

    Commençons par regarder quelques chiffres de cette Vuelta a España 2015 :
    > 80 : cette année le Tour d'Espagne fête son 80ème anniversaire, avec sa 70ème édition (la course n'ayant pas eu lieu entre 1937 et 1940 à cause de la guerre civile d'Espagne, en 1943 et 1944 à cause de la Deuxième Guerre Mondiale, en 1949 et de 1951 à 1954)
    > 21 étapes composent la 70ème Vuelta a España : dont 6 étapes de plaine, 7 étapes de moyenne montagne et 6 étapes de haute montagne, 1 étape de contre-la-montre par équipes (7,4 kilomètres) et 1 étape de contre-la-montre individuel (39 kilomètres)
    > 44 cols et côtes référencés
    > 2 jours de repos
    > 3376,4 kilomètres au total
    > 12 arrivées d'étapes inédites : Caminito del Rey, Vejer de la Frontera, Alcalá de Guadaira, Sierra de Cazorla, La Alpujarra, Cumbre del Sol. Benitachell, Cortals d'Encamp, Fuente del Chivo, Sotres. Cabrales, Ermita de Alba. Quirós, Riaza et Cercedilla (dont 9 en altitude)

    Le parcours du Tour d'Espagne 2015 en détail

    Regardons maintenant une par une les différentes étapes.

    samedi 22 août 2015 - 1/ Puerto Banús > Marbella - 7,4 km - contre-la-montre par équipes

    Comme d'habitude la Vuelta a España 2015 commence par une étape sous forme de contre-la-montre par équipes, longue de 7,4 kilomètres entre Puerto Banús et Marbella. Ce contre-la-montre se déroule sur un parcours entièrement plat. Ce sera donc fort probablement une des équipes spécialisées de la discipline qui prendra le premier maillot rouge de leader du classement général.

    Profil étape 1 du Tour d'Espagne 2015

    dimanche 23 août 2015 - 2/ Alhaurín de la Torre > Caminito del Rey - 165 km - moyenne montagne

    La deuxième étape sera déjà la première étape de moyenne montagne, au départ de Alhaurín de la Torre.

    Les 140 premiers kilomètres de l'étape sont légèrement vallonnés mais cette étape doit sa classification en étape de moyenne montagne aux 25 derniers kilomètres, avec deux côtes de 3ème catégorie : d'abord l'Alto de Carratraca et surtout dans les derniers kilomètres une véritable "rampe" vers la ligne d'arrivée, l'Alto de la Mesa à Caminito del Rey, la première arrivée en altitude.

    Profil étape 2 du Tour d'Espagne 2015

    lundi 24 août 2015 - 3/ Mijas > Málaga - 164,6 km - plaine

    La 3ème étape commence en descente après le départ de Mijas mais après une quarantaine de kilomètres les coureurs du Tour d'Espagne 2015 commencent la montée de l'Alto Sierra Almogia suivie une trentaine de kilomètres plus loin par l'Alto de Colmenar, deux côtes de 3ème catégorie. La suite de l'étape montre à nouveau bien pourquoi il s'agit d'une étape de plaine puisque le parcours reste alors plat jusqu'à l'arrivée à Málaga.

    Profil étape 3 du Tour d'Espagne 2015

    mardi 25 août 2015 - 4/ Estepona > Vejer de la Frontera - 203 km - plaine

    La dernière étape dans la province de Málaga sera une étape longue, de 203 kilomètres, entre Estepona et Vejer de la Frontera. Son parcours ne montre que quelques très légères variations mais la fin de l'étape est en montée donc les sprinteurs pourraient très bien se faire avoir par un baroudeur à l'arrivée de cette étape.

    Profil étape 4 du Tour d'Espagne 2015

    mercredi 26 août 2015 - 5/ Rota > Alcalá de Guadaira - 182 km - plaine

    Si la 4ème étape était une étape de plaine, la 5ème l'est encore plus. Avec ses 182 kilomètres entre Rota et Alcalá de Guadaira, cette étape devrait donc en toute logique également se terminer au sprint.

    Profil étape 5 du Tour d'Espagne 2015

    jeudi 27 août 2015 - 6/ C&oarcute;rdoba > Sierra de Cazorla - 204 km - moyenne montagne

    Après 3 étapes de plaine cette 6ème étape sera la deuxième étape de moyenne montagne, au départ de C&oarcute;rdoba. Sur les 204 kilomètres au total, les 140 premiers kilomètres montent très légèrement avant que les coureurs arrivent sur la première côte qui fait de cette étape une étape de moyenne montagne. En effet, le sommet de l'Alto de Baeza sera atteint après 148 kilomètres et après sa descente les coureurs attaquent la montée finale de l'Alto de Cazorla à Sierra de Cazorla pour une nouvelle arrivée en altitude.

    Profil étape 6 du Tour d'Espagne 2015

    vendredi 28 août 2015 - 7/ Jódar > La Alpujarra - 188,3 km - montagne

    La 7ème étape de la Vuelta a España 2015 sera la première vraie étape de montagne, notamment avec son arrivée en altitude sur un col de première catégorie.

    C'est après 78 kilomètres que les coureurs commencent la montée de la Puerto de los Bilancares (3ème catégorie) et environ 90 kilomètres ils entament la montée vers l'arrivée en altitude sur l'Alto de Capileira à La Alpujarra, à 1.490 mètres d'altitude.

    Profil étape 7 du Tour d'Espagne 2015

    samedi 29 août 2015 - 8/ Puebla de Don Fadrique > Murcia - 188,6 km - moyenne montagne

    Après cette première étape de montagne, le peloton du dernier Grand Tour de l'année enchaîneront sur 3 étapes de moyenne montagne et le deuxième week-end de la Vuelta a España 2015 commence à Puebla de Don Fadrique pour une étape majoritairement en descente sur les 140 premiers kilomètres qui doit son statut de moyenne montagne seulement à la double montée d'un côte de 3ème catégorie dans le final de l'étape : l'Alto de la Cresta del Gallo. Le final de cette étape se déroule donc en circuit et après avoir atteint le sommet pour la deuxième fois, il reste aux coureurs encore 17,2 kilomètres à parcourir jusqu'à l'arrivée à Murcia.

    Profil étape 8 du Tour d'Espagne 2015

    dimanche 30 août 2015 - 9/ Torrevieja > Cumbre del Sol. Benitachell - 168,3 km - moyenne montagne

    Les 120 premiers kilomètres de cette 9ème étape sont tout plats après le départ de Torrevieja. L'Alto Cumbre del Sol est alors au programme jusqu'à une altitude de 350 mètres et forme une montée de 2ème catégorie. La ligne d'arrivée est tracée sur ce même col, à une altitude de 415 mètres et la courte mais raide montée donne à celui-ci une classification de première catégorie sur la commune de Benitachell.

    Profil étape 9 du Tour d'Espagne 2015

    lundi 31 août 2015 - 10/ Valencia > Castellón - 152 km - moyenne montagne

    Cette 10ème étape au départ de Valencia montre un profil avec deux cols/côtes référencés : la Puerto del Oronet de 3ème catégorie dont le sommet à 495 mètres sera déjà atteint après 28,7 kilomètres de course sera suivie par un bout de parcours légèrement vallonné avant que les coureurs arrivent du côté de Nules pour une partie de plaine jusqu'à Benicasim où ils seront au pied de l'Alto del Desierto de las Palmas avec une altitude de 425 mètres. Ils seront alors à 23,4 kilomètres de l'arrivée à Castellón qu'ils atteignent par un parcours tout plat après la descente de cette montée de 2ème catégorie.

    Profil étape 10 du Tour d'Espagne 2015

    mardi 1er septembre 2015 - R1/ jour de repos

    Après ces 10 étapes les coureurs pourront reprendre des forces lors du premier jour de repos ce mardi 1er septembre, l'occasion d'un grand déplacement en direction de l'Andorre.

    mercredi 2 septembre 2015 - 11/ Andorra la Vella > Cortals d'Encamp - 138 km - montagne

    La deuxième étape de montagne, la 11ème étape de ce Tour d'Espagne, se déroulera entièrement dans la Principauté d'Andorre, là où le Tour de France 2016 connaîtra une arrivée d'étape, un jour de repos et un départ d'étape.

    Sur la Vuelta a España 2015 la visite de l'Andorre se limite à deux jours, dont le premier pour une étape de montagne courte mais dantesque, avec pas moins de 6 cols référencés dont 1 de 2ème catégorie, 1 en hors catégorie et 4 de 1ère catégorie, dont l'arrivée en altitude.

    La course sera donc rythmée par ces montées dès le départ de l'étape à Andorra la Vella (Andorre la Vieille) puisque la montée de la Collada de Beixalis (^ 1.805 m) s'entame quasiment depuis le départ. Après la descente de ce premier col de première catégorie les coureurs enchaînent alors directement sur le Coll d'Ordino (^ 1.980 m), également de première catégorie.

    Après une longue descente ils s'attaquent alors au prochain col de première catégorie, le Coll de la Rabassa (^ 1.820 m), qui sera lui-même suivi par la montée hors catégorie de la Collada de la Gallina (^ 1.910 m). En guise d'entrée pour la montée finale, l'Alto de la Comella (^ 1.350 m) formera alors une côte de 2ème catégorie avant donc l'arrivée sur la montée de première catégorie vers Cortals d'Encamp (^ 2.100 m).

    Profil étape 11 du Tour d'Espagne 2015

    jeudi 3 septembre 2015 - 12/ Escaldes-Engordany (Andorra) > Leida - 172,5 km - plaine

    Ce jeudi 3 septembre, le Tour d'Espagne partira de l'Andorre, d'Escaldes-Engordany pour une étape qui est globalement en descente mais qui montre après une quarantaine de kilomètres un col de 2ème catégorie, le Coll de Bóixols dont le sommet à une altitude de 1.370 mètres sera atteint après 54,3 kilomètres de course.

    A part une côte non référencée, l'Alt de Fondlonga, la suite du parcours est donc en légère descente jusqu'à Lleida, 172,5 kilomètres du départ en Andorre.

    Profil étape 12 du Tour d'Espagne 2015

    vendredi 4 septembre 2015 - 13/ Calatayud > Tarazona - 168 km - plaine

    Après un déplacement vers l'ouest, le départ de cette 13ème étape sera donné à Calatayud et les coureurs se dirigeront vers Tarazona, plus au nord.

    Cette étape porte la classification "plaine" mais ils auront quand même deux côtes de 3ème catégorie à monter, en début (Alto de la Crucija) et vers la fin de l'étape (Alto del Moncayo), ainsi qu'une montée de 2ème catégorie au milieu de l'étape (Alto de Beratón, ^ 1.390 m).

    Profil étape 13 du Tour d'Espagne 2015

    samedi 5 septembre 2015 - 14/ Vitoria > Alto Campoo / Fuente del Chivo - 213 km - montagne

    Ce troisième week-end de la Vuelta a España 2015, et le lundi qui suit, sera l'occasion d'enchaîner 3 étapes de montagne, à commencer par celle qui part de Vitoria le samedi 5 septembre prochain.

    La première moitié de l'étape est juste légèrement vallonnée mais après avoir atteint le sommet de la Puerto Estacas de Trueba (3ème catégorie), la descente mène les coureurs vers le pied de la Puerto del Escudo, une montée de 1ère catégorie à une altitude de 1.000 mètres.

    Après une petite quarantaine de kilomètres tout plats, les coureurs s'attaqueront alors à la montée finale, de première catégorie, l'Alto Campoo / Fuente del Chivo (^ 1.990 mètres).

    Profil étape 14 du Tour d'Espagne 2015

    dimanche 6 septembre 2015 - 15/ Comillas > Sotres (Cabrales) - 175 km - montagne

    Au départ de Comillas, les coureurs longeront la côte au nord de l'Espagne sur à peu près 100 kilomètres. Les difficultés commencent alors par une côte de 2ème catégorie, la Collado Alto del Torno (^ 525 m), suivi par une côte de 3ème catégorie, l'Alto de Cabrales (^ 460 m). Cette étape devient néanmoins une vraie étape de montagne grâce à son arrivée en altitude au sommet de l'Alto de Sotres (^ 1.230 mètres), une montée de 1ère catégorie.

    Profil étape 15 du Tour d'Espagne 2015

    lundi 7 septembre 2015 - 16/ Luarca > Ermita de Alba (Quirós) - 184 km - montagne

    Ce lundi 7 septembre, à la veille du deuxième jour de repos de ce Tour d'Espagne 2015, on verra une nouvelle étape de montagne, au départ de Luarca, toujours au nord de l'Espagne (mais encore plus vers l'ouest).

    Cette étape sera rythmée par plein de petites côtes tout au long de l'étape, avant de se durcir vers la fin avec l'énchaînement de cols de 2ème, 1ère et hors catégorie. L'arrivée en altitude sera jugée au sommet du dernier.

    Les coureurs monteront tout de suite après le départ l'Alto de Aristébano (3ème catégorie), suivi par l'Alto de Tineo également de 3ème catégorie. Un petit peu plus loin ils trouveront alors l'Alto de Cabruñana de 3ème catégorie puis un peu plus loin encore l'Alto de Tenebredo, première montée de 2ème catégorie de cette étape.

    Les choses sérieuses commencent néanmoins avec la montée de l'Alto del Cordal de 2ème catégorie car à partir de là les coureurs auront à enchaîner cette montée avec l'Alto de la Cobertoria (^ 1.180 m) de première catégorie et la montée finale, hors catégorie, vers l'Alto Ermita de Alba à Quirós.

    Profil étape 16 du Tour d'Espagne 2015

    mardi 8 septembre 2015 - R2/ deuxième jour de repos

    Lors du deuxième jour de repos les coureurs rechargeront leurs batteries en vue du contre-la-montre du lendemain et après un déplacement important en direction du nord-est la veille au soir.

    mercredi 9 septembre 2015 - 17/ Burgos > Burgos - 39 km - contre-la-montre individuel

    Le seul contre-la-montre individuel de ce Tour d'Espagne 2015 connaîtra un parcours quasiment tout plat autour de la ville de Burgos, sur une distance de 39 kilomètres.

    Profil étape 17 du Tour d'Espagne 2015

    jeudi 10 septembre 2015 - 18/ Roa > Riaza - 204 km - moyenne montagne

    Au lendemain de ce contre-la-montre c'est à nouveau une étape longue (la plus longue de ce Vuelta, avec la 6ème étape) qui sera au programme, au départ de Roa. Son parcours sera légèrement vallonné au début, jusqu'à atteindre le sommet de la côte de 3ème catégorie, l'Alto del Campanario peu avant le milieu de l'étape.

    Les coureurs continuent alors sur un parcours légèrement vallonné avant d'entamer vers la fin de l'étape la montée du col de première catégorie, la Puerto de la Quesera (^ 1.750 mètres) dont le sommet se trouve à 12,6 kilomètres de l'arrivée à Riaza qui sera atteinte en descente.

    Profil étape 18 du Tour d'Espagne 2015

    vendredi 11 septembre 2015 - 19/ Medina del Campo > Ávila - 185 km - moyenne montagne

    La 19ème étape connaîtra une montée progressive depuis le départ à Medina del Campo sur une centaine de kilomètres, suivie par une descente vers la vallée au niveau d'El Tiemblo.

    Depuis cette vallée, les coureurs entament alors la montée vers l'Alto de la Paramera (^ 1.420 m), une montée de 2ème catégorie. La suite de l'étape est en légère descente, même si la route se lève à nouveau du côté de l'arrivée à Ávila qui sera atteinte après la montée d'un dernier "mur".

    Profil étape 19 du Tour d'Espagne 2015

    samedi 12 septembre 2015 - 20/ San Lorenzo de El Escorial > Cercedilla - 181 km - montagne

    On s'approche alors de la fin de cette Vuelta a España 2015, 70ème édition du Tour d'Espagne, et avant l'étape plutôt cérémonielle du lendemain, les acteurs du classement général auront encore à en découdre avec l'avant-dernière étape qui partira de San Lorenzo de El Escorial puisqu'il s'agit de la dernière étape de montagne de cette Vuelta. 4 cols de première catégorie rythmeront la course, bien positionnée en quasi symmétrie des deux moitiés de l'étape.

    Dans la première moitié ce seront la Puerto de Navacerrada (^ 1.860 mètres) et la Puerto de la Morcuera (^ 1.775 mètres) qui seront à escalader, alors que dans la deuxième moitié les coureurs grimperont à nouveau la Puerto de la Morcuera (^ 1.775 mètres) et la Puerto de Cotos (^ 1.835 mètres). Le sommet du dernier se trouve à 20 kilomètres de l'arrivée à Cercedilla et les coureurs y arrivent en passant d'abord le plateau au sommet du dernier col puis la descente et enfin quelques kilomètres de plat ou de faux plat montant.

    Profil étape 20 du Tour d'Espagne 2015

    dimanche 13 septembre 2015 - 21/ Alcalá de Henares > Madrid - 93,7 km - plaine

    La toute dernière étape prendra son départ à Alcalá de Henares à un peu plus de 30 kilomètres de la capitale espagnole. Après 35,4 kilomètres les coureurs passeront alors pour la première fois la ligne d'arrivée à Madrid et ils enchaînent alors des tours de circuit jusqu'au 12ème passage sur la ligne d'arrivée quand un sprinteur remportera la dernière étape du Tour d'Espagne 2015 et quand on connaîtra officiellement celui qui s'en ira avec le maillot rouge du classement général de la Vuelta a España 2015 !

    Profil étape 21 du Tour d'Espagne 2015

    La vidéo 3D du parcours de la Vuelta a España 2015

    Ci-dessous vous trouverez une vidéo qui montre le parcours du Tour d'Espagne 2015 en 3D :

    La carte du parcours du Tour d'Espagne 2015

    La carte complète de la Vuelta a España 2015 montre la répartition des 21 étapes sur tout le pays :
    Carte du parcours du Tour d'Espagne 2015

    par Thomas Vergouwen
    Vous avez trouvé cet article intéressant ? Dites-le à vos amis sur Facebook ou Google+ en cliquant sur les boutons ci-dessous !


    > 7 commentaires | lu 11930x

    cet article apparaît dans les catégories suivantes : Vuelta a España| Vuelta a España 2015 | partager sur Facebook | Wikio | delicious | twitter | Google | technorati

Commentaires

Actuellement il y a 7 commentaires!
  1. La 11ème étape est dantesque comme le dit Thomas, avec 6 cols en 138 km.

    Peut être qu'ASO peut faire un copier-coller lors du Tour 2016 qui passe par Andorre!

    | Dom | samedi 17 janvier 2015 à 19:03:35

  2. Bonjour et merci Thomas pour cet article.

    @Dom : on va voir comment est aménagée l'aire d'arrivée à Els Cortals, mais je doute beaucoup que le lieu puisse convenir à une arrivée d'une étape du Tour de France d'un point de vue logistique (comparativement à Vallnord, Arcalis, ou même la Rabassa à la limite).

    Quelques remarques concernant le déroulement de la course :

    Beaucoup beaucoup de transferts, chose habituelle sur la Vuelta, mais force est de constater que cette fois ci, cela ressemble au moins vaguement à un tour.

    Beaucoup d'arrivées en côte, mais si on regarde les arrivées de haute montagne, finalement avec un total de 5, ce n'est pas tant que ça. Le reste consiste essentiellement en des arrivées de puncheurs.

    Parmi les étapes de montagne justement, je trouve les étapes de l'Ermita del Alba et de Cercedilla potentiellement très intéressantes. Et que dire de l'étape d'Andorre, des morceaux comme ça on n'en voit que de temps en temps sur un Giro.

    Si Guillen persiste avec des arrivées au sommet un peu partout, force est de constater qu'il n'y en aura AUCUNE après le dernier jour de repos, ce qui est franchement révolutionnaire si on compare aux schémas classiques de tous les grands tours qui ont pour habitude de réserver les gros morceaux pour la fin. Dans cette vuelta, la deuxième semaine est la plus difficile sur le papier, et la troisième semaine est parsemée d'étapes piégeuses : la volonté est là de faire prendre des risques aux favoris qui n'auraient pas tiré un trait sur leurs ambitions sans l'aide d'un habituel Angliru/Bola del Mundo/autre gros morceau final.

    Peu de contre la montre, ce qui semble devenir une tendance récurrente sur les grands tours. Le chrono de Burgos aura lieu après la dernière arrivée au sommet, mais il restera encore 3 jours de course (et le tourniquet madrilène).

    Bilan : j'applaudis la petite révolution apportée par ce parcours, on ne pourra pas dire que Javier Guillen ne tente pas d'innover (ajoutez à cela que toutes les arrivées au sommet sont inédites) avec ce parcours qui sort profondément des schémas classiques des grands tours.
    J'applaudis la volonté de proposer des terrains variés, et pas seulement des étapes à course de côte auxquelles on avait (trop) souvent droit sur les dernières éditions.
    Je n'applaudis pas les transferts, mais c'est habituel.

    Je termine par un point qui aurait également sa place dans la rubrique projet ASO : je remarque que, contrairement à ASO en France, l'organisation de la Vuelta a beaucoup d'influence pour rendre praticables des routes qui ne l'étaient pas (rien que sur l'étape d'Andorre, deux cols ont été rendus carrossables juste pour le passage de la Vuelta : la Gallina et Beixalis). A chacun ses idées sur la question, mais je trouve ça un peu dommage, même si l'intention derrière est bonne (innover, proposer un schéma sportivement intéressant).

    J'espère qu'il y aura beaucoup de réactions, même si la Vuelta est un peu le grand tour mal aimé des velowiriens, au moins sur cette édition il y a de quoi dire.

    | Freddy | samedi 17 janvier 2015 à 22:33:32

  3. Bonjour Thomas, et merci pour l'article,

    Dom, Freddy : En effet, la place à Cortals d'Encamp n'est pas "suffisante" pour accueillir tout le "bazar" d'ASO, mais il n'est pas interdit de placer le service minimum au sommet et d'utiliser les quelques gros chemins du coin pour l'évacuation des voitures (ce que fera la Vuelta certainement) : le reste peut stationner dans la vallée à Encamp. J'espère qu'un jour qu'ASO comprendra que son imposante logistique prive la course de belles ascensions.

    Vuelta surprenante en effet ; après avoir "lancé" la mode course de côte, les organisateurs reviennent à un parcours plus varié avec des arrivées en descente, une grosse montagneuse : sur ce point, il s'avère plus intéressant que le Giro ou le Tour.

    Autre point vraiment positif : Giro et Tour nous proposent des parcours trop communs, avec des ascensions toujours très connues (pas de réelles nouveautés sur le Giro et le Tour ; ce n'est pas le col du Chaussy placé en début d'étape qui changera quoi que ce soit) : la Vuelta à l'audace d'innover pour de nombreuses étapes, surtout dans un pays où les routes goudronnées sont moins importantes qu'en France et qu'en Italie.

    Le début est plutôt varié entre sprints plats et sprints en côte, histoire de faire varier les plaisirs et poru éviter de s'ennuyer ferme durant une semaine : j'aime bien cette nouvelle mode !
    La Alpujarra, montée correcte pour un sprint de côte, avec un dernier kilomètre plutôt pentu.
    Cumbre del Sol : court mais vraiment très pentu : fera des dégâts et la première véritable sélection.
    Castellon : je ne suis pas fan de ces étapes pour les échappés (je serai surpris que la course s'emballe à ce stade de la course.

    Etape reine comme il n'y en aura pas d'autre sur les autres GT : elle arrive un peu tôt, surtout qu'après, nous avons plusieurs courses de côtes qui ne serviront peut-être plus à grand chose (hormis les défaillances). En tout cas, en fin de saison, après un jour de repos, elle pourrait faire très mal cette étape.
    Du coup, je ne comprend pas trop l'intérêt d'une course de côte vers la station d'Alto Campoo, surtout que la montée n'est pas très dure, à l'exception des 3 derniers kilomètres (et encore).
    Idem pour Sotres : elle n'a pas sa place, elle va juste offrir un sprint en côte sur des gros pourcentages en fin d'ascension une fois de plus.
    Ermita de Alba : avec Cordal et Cobertoria avant, les écarts pourraient être importants une fois de plus.

    Je trouve le chrono d'une juste longueur, permettant de rééquilibrer avec la montagne. Il est aussi bien placé, après les grosses étapes de montagne, et juste avant des étapes plus propices à des coups lointains.

    Riaza : Le Puerto de la Quesera est monté par son côté le moins intéressant, mais il est précédé par quelques bosses qui pourraient user et permettre une attaque à ce moment-là.
    Avila : La Paramera n'est pas l'ascension la plus dure en soit non plus : long faux-plat avant 6 km à 5% pour terminer. Il n'y a pas non plus de réelle descente après : dommage.
    Cercedilla : 2e arrivée en descente : + que le Tour et le Giro réunis. Par contre, l'étape est vraiment décevante, on empruntes les mêmes routes dans un sens, puis dans l'autre : il y a quand mêmes d'autres routes dans le secteur. J'aurais préféré voir Navafria, Canencia, enchaînant directement avec Morcuera.
    Morcuera + Cotos en final, soit bosse dure et bosse facile, ça peut marcher, enfin je l'espère.

    Bref c'est une Vuelta avec les défauts des dernières vueltas (courses de côte mal placées), mais qui essaye de changer de vision avec ce final pour audacieux ! Et aussi, parcours qui renoue avec de vrais enchaînements à Andorre et dans les Asturies, comme le Giro, et contrairement au Tour de France qui nous propose de la course de côte constante !

    | Aurélien M. | dimanche 18 janvier 2015 à 11:02:49

  4. Bonjour.

    Je suis d'accord avec les trois commentaires.

    Comparativement, la Vuelta 2015 "surpasse" le Tour 2015 sur la majorité "écrasante" des plans.

    Plus difficile de "séparer" Giro et Vuelta concernant la "supériorité" d'un parcours.

    Les trois grands tours se "distinguent" par une (très) bonne première semaine.

    Le Tour "tourne" ensuite en "piquette" voire "vinasse" !

    Les "crus" espagnols et italiens conservent une certaine "saveur", un minimum de "tenue" sans approcher la mention "très bien".

    En plus pour la Vuelta :
    - étape exceptionnelle (meme si je la trouve inférieure à l'étape "avant raccourcissement" du Giro 2013 vers les Tre Cime di Lavaredo) en Andorre.
    - bon positionnement du clm. individuel.
    - arrivées inédites.

    Plus pour le Giro.
    - longueur du clm. individual (55 km contre 39) apporte un meilleur équilibre.
    - dernières étapes (d'Aprica à Sestrières) sont plus "incisives" pour remettre en question une hiérarchie "établie".
    - transferts plus "raisonnables".

    Ciao.

    | André | lundi 19 janvier 2015 à 11:55:14

  5. Why La Vuelta is not in google maps?

    | Jonh | samedi 22 août 2015 à 19:30:01

  6. @Jonh #5 because I didn't have the time to create it. Creating maps in Google Maps for a Grand Tour takes me about one month of my spare time and I simply didn't have that time available between the Tour de France and today. I do have a private life as well :).

    | Thomas Vergouwen | samedi 22 août 2015 à 19:44:36

  7. To download Vuelta 2015 stages goto
    http://www.gpsies.com/trackList.do
    and search for "Vuelta 2015"

    | Stefano | samedi 22 août 2015 à 22:01:37

Envoyez votre commentaire

Votre nom
*
Votre adresse e-mail
*
[cette adresse ne sera jamais publiée mais est uniquement utilisée pour éventuellement me permettre de vous contacter si nécessaire et pour recevoir les notifications de nouveaux commentaires]
Restez au courant de nouveaux commentaires
Cochez cette case si vous voulez être prévenu de nouveaux commentaires sur cet article (vérifiez alors bien votre adresse e-mail pour être sûr de bien recevoir les notifications)
L'adresse de votre site web

Votre commentaire


Attention !! Afin de lutter contre le spam vous devez donner la réponse à la question ci-dessous. La réponse doit être donnée en chiffres entre 2 et 100. Si la réponse à la question n'est pas donnée ou est incorrecte, les autres informations sur ce formulaire seront ignorées.

Combien font sept plus quatre ?